02 novembre 2017 - Actualisé 21 juin 2018

Adopter un deuxième chat

adopter un deuxième chat

Le cliché dépeignant les chats comme étant des animaux solitaires est dépassé depuis bien longtemps. De nombreux maîtres savent que leurs boules de poils apprécient la compagnie d’autres chats. Justement, les chatons ou les chats d’intérieur ne devraient jamais vivre seuls. Alors, direction l’élevage ou le refuge pour adopter un deuxième chat, voire même un troisième ! Mais attention, faire cohabiter deux chats n’est pas si simple !

Vous souhaitez le meilleur pour votre chat et donc lui offrir le plus tôt possible un compagnon de jeu ? Cependant, nous les humains, n’apprécions pas forcément la compagnie des personnes qui nous entourent, même si elles ont le même âge ou sont originaires de la même région que nous. À l’école primaire, les enfants se sentent souvent seul, parfois pendant des semaines, avant de commencer à se lier d'amitié. Et pour certaines personnes, il aura fallu un certain temps avant de trouver de bons amis. Il en est de même avec les chats ! Les chats ne sont pas tous identiques : ils ont des caractères différents, des expériences et des préférences individuelles.

Si vous souhaitez adopter un deuxième chat et êtes à la recherche d’un félin, veillez à prendre vos précautions afin de vous épargner des situations de stress, à vous ainsi qu’à votre premier matou !

Le chat est-il un animal solitaire ?

Peut-être avez-vous déjà entendu dire que les chats sont des « chasseurs solitaires ». Mais qu’est-ce que cela signifie ? Il est vrai que les petits félins tels que les chats sauvages d’Afrique ou les chats sauvages d’Europe vivent exclusivement seuls. La raison vient ici de la taille de leurs proies, qui ressemblent en réalité davantage à de petits encas plutôt qu’à des repas complets.

Une souris ou un petit oiseau ne peuvent pas être partagés en plusieurs parts. Et quand bien même, si cela était possible, aucun chat ne pourrait manger à sa faim. C’est pourquoi les chats chassent et mangent leurs proies seuls. La chasse fait partie intégrante de la vie d’un chat, ce qui explique que les chats sauvages vivent seuls une grande partie de l’année. Malgré tout, les petits félins sont un peu plus sociables. Par exemple, les chats sauvages d’Europe (les proches parents de nos chats domestiques) élèvent leurs chatons ensemble.

D’ailleurs, même les grands félins sauvages tels que les jaguars, les lynx et les tigres chassent sans leurs congénères. Le lion est le seul grand félin à chasser et à vivre en meute !

Malgré leur proximité avec les humains, le caractère des chats n’a pas changé. Même vivant en intérieur, ils restent de petits chasseurs indépendants. Cependant, les conditions de vie de ces boules de poils ont évolué. Cela ne vaut pas seulement pour les chats d’intérieur mais aussi pour les chats errants et mi-sauvages. Certes, ces derniers vivent selon un mode de vie sauvage mais sont nourris par les hommes et habitués à la cohabitation avec eux. Voilà pourquoi ils se trouvent souvent tous ensemble près de points d’alimentation. Tant qu’il y a assez de nourriture ou assez de place, les problèmes sont rares. Mais malgré ces rassemblements, ces chats sauvages ne sont pas des animaux de meute. Ces chasseurs solitaires ne s’organisent pas comme une meute de loups et ne se soumettent pas non plus aux ordres d’un chef. Au contraire, la hiérarchie au sein d’un groupe de chats dépend de l’endroit et du moment. Le matin, c'est le chat A qui domine dans la grange et l'après-midi c’est au tour du chat B. Le chat C quant à lui est le chef du côté sud de la ferme. Une logique bien différente !

Un animal solitaire, qu’est-ce que cela implique ?

Même s’il y a des chats plutôt dominants et d’autres qui acceptent de se soumettre à la hiérarchie plus facilement, la structure sociale d’un groupe de chats est plus compliquée que celle d’une meute de chiens. Si vous souhaitez vous lier d’amitié avec votre chat, alors vous devriez être prudent et réfléchir au préalable. Un achat impulsif est à éviter !

Vous voulez accueillir un deuxième chat ? Ces quelques conseils peuvent vous aider à réussir une bonne socialisation !

Le plus important est qu’il y ait assez de ressources disponibles afin que vos chats ne deviennent pas des bagarreurs. Ce qui signifie que chaque chat doit disposer de sa propre nourriture ou de son propre espace de repos pour éviter une situation de concurrence. Chaque chat devrait même disposer d’une grande litière toujours propre.

N’oubliez pas de prendre en compte l’avis de votre famille ! Tous les membres de votre famille sont-ils d’accord d’adopter un deuxième chat ?

Si vous souhaitez faire cohabiter deux chats, chaque félin aura besoin des accessoires ou éléments suivants :

  • une gamelle disposée dans un endroit calme, où il puisse manger sans être dérangé
  • de l’eau fraîche, toujours à disposition
  • une litière propre, accessible jour et nuit
  • la possibilité de griffer sur une tour à griffer
  • un endroit où se reposer, comme un panier pour dormir et faire la sieste
  • la possibilité de se défouler avec des jouets pour chat
  • un contact humain

Le caractère des chats

Toutes ces conditions sont remplies ? Parfait ! Vous pouvez maintenant accueillir un deuxième chat ou pourquoi pas, un troisième chat !

Généralement la devise « qui se ressemble, s’assemble » est aussi valable pour les chats. Les chats calmes seront très vite agacés par des chats actifs. D’autre part, chats vifs trouveront plus de complicité avec des chats du même caractère. Évidemment, il existe des exceptions. Des chats agressifs ou mal socialisés ne seront pas en phase avec leurs congénères, et surtout si ceux-ci sont aussi agressifs ou peu confiants !

Vous cherchez un compagnon pour votre chat qui est de nature plutôt calme, alors choisissez en un qui présente les mêmes traits de caractère. Il sera ainsi plus aisé de faire cohabiter deux chats qui se ressemblent. Les animaux actifs aiment avoir un compagnon qui joue et se défoule avec eux !

adopter un deuxième chat

L’âge des chats

Les chats sont très vivants lorsqu’ils sont jeunes. Ils aiment être sollicités et s’ennuient rapidement. La plupart finissent même par avoir des idées folles… Les chats jeunes sont plus flexibles que leurs congénères plus âgés. Ils vont aussi plus facilement vers les autres chats et il est plus simple pour eux de se socialiser que pour les animaux plus âgés. Vous souhaitez adopter un deuxième chat ? Alors réfléchissez-y !

Les chats plus âgés ont un caractère affirmé et plus calme. Un minou plus âgé et plus calme pourra se familiariser beaucoup plus rapidement avec un chat de même caractère qu’avec un chaton tout excité. Veuillez prendre en compte que les chats sont des animaux qui ont leurs habitudes. Si votre chat vit seul à vos côtés depuis plus de dix ans et qu’il ne montre aucune envie d’accueillir un deuxième chat, alors l’arrivée d’un nouveau félin peut lui provoquer plus de stress que de joie...

Adopter un deuxième chat de même race ?

Venons-en à la question de la race. Naturellement, vous ne devriez pas choisir votre prochain chat uniquement en fonction de critères esthétiques. Cependant, les chats de même race présentent des caractères très similaires, surtout lorsqu’ils viennent du même éleveur ou de la même famille. Adopter les frères et sœurs de votre chat est probablement la solution la plus judicieuse. Ils sont dotés de caractères semblables et ont grandi dans le même environnement. Il n’y a pas mieux pour réussir une bonne cohabitation entre chats !

accueillir un deuxième chat

Si vous décidez d’accueillir la sœur ou le cousin de votre chat, vous devriez aussi prendre en compte le fait qu’ils sont totalement étrangers. C’est vrai, le fait d’appartenir à la même race et d’avoir un lien de parenté facilite la socialisation, mais pour le reste, il n’est pas certain que ces animaux s’entendent à merveille !

Combien de chats adopter ?

Tout d’abord, il n’existe pas de nombre parfait ! Le plus important est le dynamisme du groupe et la bonne cohabitation entre chats.

Prenons comme exemple un chaton qui doive se socialiser avec des chats plus âgés. En règle générale, les chats séniors sont plutôt agacés par les tentatives d’approche maladroites des jeunes chatons. Par contre, l’arrivée de deux jeunes chats apportera certes plus d’agitation, mais ils pourront s’occuper ensemble, se défouler, grimper et jouer entre eux sans déranger votre chat plus âgé.

Observez bien le dynamisme de votre petite bande de chats et réfléchissez à la raison pour laquelle vous souhaitez adopter un deuxième chat. Vous souhaitez apporter du calme au sein du groupe de félins où vous cherchez un compagnon de jeu pour votre animal ? Dans le premier cas, vous opterez plutôt pour un chat de nature calme et dans le deuxième cas pour un chat qui ressemble à votre animal.

Accueillir un deuxième chat : la préparation

Félicitations, vous avez sauté le pas ! Vous avez choisi votre deuxième ou troisième chat et il va emménager chez vous sous peu. Comme pour nous les humains, la première impression est souvent déterminante. De plus, les animaux réagissent beaucoup plus instinctivement que nous. La socialisation avec plusieurs chats doit être préparée le mieux possible. Soyez prudents lors des premières étapes, car en prenant des décisions précipitées, vous pouvez entacher la relation des deux animaux !

Premièrement, il s’agit d’aménager votre intérieur de manière à ce qu'il soit adapté pour plusieurs chats. Un foyer avec plusieurs chats ne se différencie pas tellement d’un foyer avec un seul chat. C’est simplement le même, avec les mêmes équipements pour chat en plusieurs exemplaires, afin qu’il n’y ait pas de rivalité entre vos félins. Il faut donc obligatoirement prévoir un nombre suffisant de gamelles, de griffoirs et de paniers pour chat. En ce qui concerne les toilettes de votre chat, misez sur la sécurité en mettant à disposition une litière par chat. Pour bien faire, ajoutez un bac à litière supplémentaire. Une mauvaise gestion des ressources peut être à l’origine de problèmes au sein de la communauté. Vous devez obligatoirement avoir un plan d'attaque ! Cela vous permettra à vous ainsi qu'à vos chats d'aborder la cohabitation beaucoup plus sereinement !

Lors de l’arrivée du deuxième chat, vous ne devriez pas immédiatement faire les présentations. Essayez de placer chaque chat dans une pièce différente. Les pièces doivent bien sûr contenir tous les accessoires indispensables, comme un arbre à chat, des jouets pour chat… Ainsi, le nouveau chat pourra s’habituer à votre famille et au nouveau foyer sans être troublé par votre premier chat.

La prochaine étape consiste à leurs laisser le temps de faire connaissance. Pour cela, inversez les jouets, les coussins pour chat ainsi que les couvertures, ou tout ce qui leur sert de couchage. Passez un chiffon doux sur le pelage de votre premier chat pour ensuite le poser dans le panier de l’autre chat. Ces subtilités aident les deux chats à se familiariser à l’odeur de l’un et de l’autre. Les chats sont très sensibles aux odeurs. Si l’odeur du nouveau chat est déjà imprégnée et intégrée dans le foyer, alors la cohabitation entre chats sera grandement facilitée.

 Se lier d’amitié : le premier contact

Il est maintenant venu le temps du premier vrai contact. Vous verrez, les deux animaux seront encore plus nerveux que vous. Votre petit tigre va donc affronter un intrus dans son territoire. Pour votre nouveau chat, c’est un nouveau milieu avec des personnes inconnues et surtout un nouveau territoire, marqué par un autre chat. Essayez de rester calme et évitez de surprendre l’un des chats ou même de l’oppresser.

Mettez-leur à disposition une pièce uniquement pour eux. Aucun chat ne doit être enfermé dans une cage de transport. Au contraire, ils doivent disposer de suffisamment d'espace pour pouvoir s'échapper de la pièce s'ils en ressentent le besoin. Généralement, le contact avec des congénères inconnus n’est pas un problème pour les chats bien socialisés et en bonne santé physique.

En fonction de l’expérience et du caractère de chaque chat, la première rencontre peut avoir une issue très positive. Toutefois, il est possible qu’un des deux chats ne manifeste aucun intérêt à l’égard de l’autre félin. Enfin, préparez-vous aux coups de patte et aux feulements, qui sont une éventualité.

Le nouveau chat a déjà passé quelques jours dans une pièce séparée et votre premier chat se doute de quelque chose. Ouvrez-lui alors la porte et laissez éventuellement la possibilité aux deux animaux d’entrer en contact. Montrez à votre chat que le nouveau venu n'est pas enfermé dans une pièce séparée. Ce conseil est également valable si vous laissez votre nouveau chat sortir directement de sa cage de transport et donc entrer dans le territoire de votre chat. Il se sentira donc plus en sécurité.

Ensuite, laissez-les faire ! Éloignez-vous et observez vos chats à une certaine distance. Ainsi, vous leur donnez l’opportunité de se flairer sans se sentir oppressés. Laissez-leur du temps et intervenez seulement en cas de réelle nécessité.

adopter un deuxième chat

Cohabitation entre chats : si tout ne se passe pas comme prévu

Si l’un des chats devient agressif, il vous faudra intervenir. Il est ici très probable que ce soit votre premier chat qui veuille défendre son territoire. Mais ce peut aussi être le deuxième chat, de nature plutôt agressive, si terrifié qu’il passe à l’action. Il y a dans ce cas différents niveaux de défense : les feulements et les coups de patte sont acceptables. Mais dès que vous constatez une confrontation physique, il vous faut intervenir ! Afin d’éviter d’intervenir lors de moments agressifs et de vous blesser, un signal comme un claquement des mains ou un « non » assez fort peut vous aider à séparer les deux animaux.

La rencontre génère des moments de stress pour les deux animaux, alors n'en punissez ou n'en menacez aucun. Donnez-leur un ou deux jours afin qu’ils se calment et faites en sorte que le prochain contact soit moins direct. Vous pouvez par exemple faire une tentative lors du repas. Les deux animaux seront plus calmes et plus sereins. Ils seront principalement occupés par leur nourriture avant de réaliser que l’autre chat n’a pas pris la situation à son avantage. Et à ce moment-là, plus rien ne s’opposera à leur amitié !

Cohabitation entre chats : si cela ne fonctionne pas

Cela fait des semaines que vous avez fait les présentations, que vous avez séparé vos chats et que vous réessayez encore et toujours, sans succès ? Peut-être que les deux chats cohabitent bien ensemble en apparence mais que toutefois, un des animaux souffre de problèmes de comportement, comme des problèmes de marquage de territoire, d’insomnie ou d’agressivité. Dans ce cas, vous pouvez demander de l’aide à votre vétérinaire ou à un comportementaliste. Parfois, il vous suffit d’utiliser les produits qui reproduisent les effets des phéromones comme Feliway et Felisept mais dans d’autres cas, il vous faudra une aide extérieure.

Nous vous souhaitons une cohabitation épanouie avec vos chats !

Articles les plus lus

La cohabitation entre chien et chat

« Ils sont comme chien et chat » :  lorsque vous entendez cette expression, vous supposez qu'il ne s'agit pas des meilleurs amis ! D’où vient ce mythe selon lequel chiens et chats sont des ennemis ?

Adopter un deuxième chat

Pour une cohabitation réussie, à quoi un maître doit-il veiller lors de l'adoption d'un deuxième chat ? Le magazine zooplus vous éclaire sur la vie en communauté des petits félins.

Le langage des chats

Ceux qui passent beaucoup de temps avec leur chat bien-aimé finissent toujours par ressentir le besoin d'apprendre son langage. Dans le langage des chats, on peut distinguer le langage verbal du langage non verbal, c'est-à-dire du langage corporel. Ce langage corporel se compose principalement des différentes postures de la queue du chat. Par exemple, on a parfois l'impression que le chat souhaite exprimer par toutes les déclarations verbales et non verbales possibles qu'il aimerait être nourri. Mais blagues à part, voici quelques caractéristiques du langage des chats.