Santé et bien-être du chat

Santé et bien-être du chat

La péritonite infectieuse féline (PIF)

La Péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie infectieuse mortelle chez le chat causée par le virus du même nom : le virus de la péritonite infectieuse féline (FIPV). Ce dernier appartient aux coronavirus félins (FeCoV) et est uniquement causé par des mutations accidentelles de l'inoffensif coronavirus entérique félin (FECV). Alors que le FECV n'engendre que des troubles gastro-intestinaux chez le chat, notamment avec des diarrhées et des vomissements, les chats atteints de la péritonite infectieuse féline (PIF), eux, souffrent de péritonite (inflammation du péritoine, soit au niveau de l'abdomen) et d'hydropisie (rétention anormale d'eau). À cela s'ajoutent un changement de comportement ainsi qu'un état général très affaibli. Le statut immunitaire du chat joue un rôle déterminant sur l'apparition et la forme de la maladie.

La constipation chez le chat

L'une des fonctions du gros intestin est de récupérer l'eau et les électrolytes tels que le potassium des matières fécales pour l'organisme. Si les matières fécales restent trop longtemps dans le gros intestin ou si la réabsorption d'eau est augmentée, trop d'eau sera extraite des matières fécales. Les selles du chat vont alors s'épaissir et ce dernier va développer des problèmes de selles. Si l'intestin ne peut plus transporter les matières fécales, c'est une coprostase (accumulation de matières fécales dans le tube digestif). Par conséquent, le chat peut développer une inflation et une accumulation de matières fécales dans l'intestin, conduisant à un mégacôlon, un élargissement du côlon. La constipation peut apparaître pour diverses raisons. C'est pourquoi une classification des causes infectieuses et non infectieuses est nécessaire pour une meilleure compréhension : Causes non infectieuses D'origine nutritionnelle en raison d'un manque d'eau (déshydratation) ou d'aliments pauvres en fibre L'ingestion de corps étrangers tels que les boules de poils Un rétrécissement ou un blocage complet (obstruction) de l'intestin peut être causé par un iléus mécanique (en raison de tumeurs par exemple). Cela peut aussi être provoqué par un iléus fonctionnel (une réduction du péristaltisme intestinal). Ce dernier peut survenir après une péritonite et une diarrhée ou bien à la suite de troubles nerveux (une hernie discale par exemple). Une carence en potassium (hypokaliémie) entraîne une augmentation de la réabsorption d'eau Les drogues et empoisonnements Le manque d'exercice et le stress Causes infectieuses Les infections parasitaires : par exemple les vers, les ténias ou les ankylostomes Les infections bactériennes entraînant des abcès (par exemple dans la région de l'anus) ou une inflammation supplémentaire de l'intestin Quels sont les symptômes de la constipation chez le chat ?

La diarrhée chez le chat

La diarrhée (en grec : dia = « traversant » et rheos = « écoulement ») est un flux intestinal excessif avec une augmentation simultanée de la quantité de liquide dans les selles. Il en résulte souvent une augmentation du volume des selles. Cependant, la diarrhée chez le chat n'est pas définie comme une maladie, mais comme un symptôme qui survient très fréquemment et qui peut être causé par une variété de facteurs. À cause de son impact considérable sur l'équilibre hydrique et électrolytique, la diarrhée peut mettre la vie de jeunes chats, chats adultes et chats âgés en danger.

La gingivite chez le chat

Une inflammation des gencives peut être causée par la présence de corps étrangers dans la bouche de l'animal (par exemple...

La leucose féline (FeLV)

La leucose féline, ou virus leucémogène félin (du grec leukos = blanc et haima = sang) est un virus contribuant au développement d'un cancer par production excessive de globules blancs immatures et altérés (leucocytes). Chez les chats, le virus de la leucose féline (ou feline leukemia virus = FeLV) joue un rôle important dans le développement de la leucose féline infectieuse. Toutefois, une infection par le virus FeLV n'entraîne pas systématiquement la leucose. Cependant, si c'est le cas, la maladie est généralement mortelle pour nos chats domestiques.

La première visite chez le vétérinaire avec son chaton

Généralement, avant leur sevrage, les chatons sont exclusivement alimentés par leur mère et protégés des infections grâce aux anticorps du lait maternel. Après l’adoption, il est important de prévoir rapidement la première visite chez le vétérinaire avec son chaton. En effet, même si votre chaton vous paraît être en pleine forme, son système immunitaire est plus fragile que les chats adultes. Si vous accueillez un chaton adulte, cette première visite est également conseillée, afin de vous assurer de l’état de santé de votre nouveau compagnon.

La toxoplasmose chez le chat

Au moment d'agrandir leur famille, de nombreux maîtres de chats se posent la même question : chat et enfant sont-ils compatibles ?

La vision du chat

Les cellules sensorielles de la rétine (les bâtonnets) sont responsables de la perception de la lumière.

Le coryza chez le chat (rhume du chat)

Le froid, l’humidité et des changements constants de température affectent le système immunitaire des humains tout autant que celui des chats. C'est pourquoi les chats risquent d'attraper le coryza.