Puces chez le chat : comment les reconnaître et les traiter ?

les puces peuvent provoquer des démangeaisons chez le chat

Votre chat souffre soudainement de démangeaisons intenses ? Les puces en sont peut-être la cause. Ces parasites peuvent aussi être la source d'autres problèmes, alors voici quelques conseils pour reconnaître les puces et les traiter. 

Les puces sont-elles dangereuses pour les chats ? 

À première vue, hormis les démangeaisons, les puces ne représentent pas un grand danger. Cependant, une infestation de puces peut engendrer d'autres soucis : 

  • Allergie à la salive des puces : lorsque les puces mordent, elles sécrètent de la salive. C'est la cause des démangeaisons. Certains chats sont allergiques à la salive des puces, ce qui entraîne des démangeaisons particulièrement importantes. 
  • Ver solitaire : les puces peuvent être porteuses de larves de ver solitaire. Si le chat mange une puce en se toilettant ou en essayant de se gratter, les œufs risquent de pénétrer dans ses intestins. Vous devrez alors le vermifuger pour vous débarrasser des parasites. 
  • Anémie : une infestation de puces peut entraîner une perte de sang importante et provoquer une anémie. 
  • Hémobartonellose féline : cette maladie infectieuse est causée par des bactéries de la famille des mycoplasmes (haemobartonella felis). Les puces transmettent la bactérie, qui détruit les globules rouges du chat. 
  • Bartonellose (maladie des griffes du chat) : les puces en sont les porteurs. Chez le chat, la bactérie ne provoque généralement pas de symptômes mais elle se transmet à l'Homme. 

En cas de doute, si votre chat se gratte, nous vous recommandons de prendre contact avec votre vétérinaire qui saura poser un diagnostic. 

Symptômes : quels sont les signes d'une infestation de puces chez le chat ? 

Le principal symptôme des puces chez le chat est la démangeaison. Des réactions cutanées locales peuvent également faire partie des symptômes. Le fait de se gratter peut entraîner l'apparition de croûtes. 

Comment reconnaître les puces chez le chat ? 

Selon la gravité de l'infestation, vous pouvez déceler les puces chez le chat à l'œil nu dans sa fourrure. Les puces mordent généralement au niveau des oreilles, sur le dos, à la base de la queue ou sur le ventre. Si vous n'arrivez pas à distinguer les puces à l'œil nu, vous pouvez vérifier si la fourrure de votre chat contient des excréments de puces : 

  • Allongez votre chat sur le sol 
  • Peignez sa fourrure à l'aide d'un peigne anti-puces. Si des excréments (petites taches brunes) sont présentes, elles se colleront au peigne ou tomberont du pelage de votre animal 
  • Déposez les excréments sur un tissu et humidifiez-le 
  • S'il y a des tâches rougeâtres tout autour, il s'agit d'excréments de puces 
© goodluz / stock.adobe.com

Comment traiter efficacement les puces chez le chat ? 

Un traitement efficace contre les puces doit être recommandé par un vétérinaire et se divise généralement en deux temps :

Traitez le chat infesté de puces

Tout d'abord, il faut bien sûr éviter que les puces reviennent sur le corps de votre chat. Pour cela, il existe des traitements avec différents principes actifs et types d'application. Vous avez le choix entre les colliers, les pipettes ou les comprimés. La plupart des traitements ne font pas qu'éliminer les puces, ils empêchent aussi la ponte d'œufs et le développement des larves. 

Néanmoins, vous devez traiter votre animal trois fois, à quatre semaines d'intervalle, pour que le traitement fonctionne. 

Tous ces traitements sont disponibles chez votre vétérinaire ou sur la boutique en ligne zooplus.

Traitez votre logement et les autres animaux du foyer

Vos autres animaux doivent tous être traités contre les puces, au risque qu'ils s'infectent entre eux. Il est aussi recommandé de les vermifuger, pour empêcher les parasites internes de se développer. 

De plus, seulement 5% des puces se trouvent sur votre chat. C'est pourquoi vous devez traiter tout votre logement contre les puces. Portez une attention particulière aux zones peu lumineuses où les larves aiment se réfugier, comme les plinthes ou les dessous de tapis. 

Passez l'aspirateur et jetez immédiatement le sac, de préférence en l'emballant. Dans le cas d'infestations particulièrement importantes, les brumisateurs peuvent être efficaces pour traiter l'environnement. De plus, il est important de mettre vos couvertures, coussins et autres textiles dans la machine à laver avec un cycle à 60 degrés minimum. 

 Les antiparasitaires sont-ils dangereux pour mon chat ? 

Les antiparasitaires font l'objet de nombreux débats, notamment en ce qui concerne leur composition. 

Mais les Humains et les chats disposent d'une barrière hémato-encéphalique, qui empêche le principe actif d'atteindre le cerveau et la moelle épinière. 

Néanmoins, il peut arriver que votre chat ressente des effets secondaires, mais le choix de traitement est tellement vaste que vous trouverez celui qui correspondra le mieux à votre chat. Attention, certains principes actifs sont toxiques pour les chats, comme la perméthrine, la fluméthrine ou la deltaméthrine par exemple. 

Vérifiez toujours la composition du traitement avant de l'administrer à votre animal. En cas de doute, demandez conseil à votre vétérinaire. 

Existe-t-il des remèdes maisons contre les puces chez le chat ? 

En cas d'infestation légère, des remèdes maisons tels que le spray au vinaigre ou la décoction d'herbes peuvent être efficaces. Toutefois, ces traitements ne sont pas adaptés à une infestation importante. 

Cependant, à la vue des nombreux remèdes disponibles et approuvés par les vétérinaires, vous trouverez sans mal celui qui vous permettra de vous débarrasser définitivement des puces. 

zoom sur une puce vue au miscroscope

Est-il difficile de se débarrasser des puces chez le chat ? 

Si vous traitez correctement votre chat et votre logement, vous devriez vous débarrasser rapidement des parasites. Mais mieux vaut prévenir que guérir ! Les traitements mentionnés ci-dessus permettent aussi de prévenir les puces chez le chat. La plupart d'entre eux agissent également contre les tiques, de quoi protéger efficacement votre animal. 

La prévention est particulièrement importante, notamment si votre animal est allergique à la salive des puces : une seule piqûre pourrait provoquer de sérieuses démangeaisons. Mieux vaut utiliser un antiparasitaire régulièrement afin de protéger votre animal. 

Causes : comment une infestation de puces se produit-elle ? 

La plupart des chats sont contaminés lorsqu'ils entrent en contact avec d'autres animaux infestés. Mais les parasites peuvent aussi se cacher sur des objets contaminés, comme les tapis, les coussins ou les canapés. 

De plus, les espaces de vie présentent malheureusement des conditions de développement idéales pour les puces. Et si les conditions ne sont pas idéales, les puces se transforment en chrysalides et peuvent survivre plusieurs mois. 

Mais au fait : qu’est-ce qu’une puce ? 

Avec plus de 2000 espèces, les puces comptent parmi les parasites les plus courants chez les mammifères et les oiseaux. Chez les chats et les chiens, les puces du chat (Ctenocephalides felis) sont les plus courantes. 

Cependant, d'autres espèces comme les puces du chien (Ctenocephalides canis) ou les puces du hérisson (Archaeopsylla erinacei) aiment se nourrir du sang des chats. 

Les puces sont des insectes variant d'un à six millimètres de long et peuvent sautiller jusqu'à 25 centimètres de distance. Les puces du chat ont généralement une couleur brun clair à foncé et sont munies de dents puissantes qui leur servent à piquer et sucer le sang du chat. 

Reproduction des puces 

Les puces se développent à partir de l'œuf, en passant par trois stades larvaires, puis deviennent des nymphes et ensuite des puces adultes. Les femelles adultes commencent à ingérer du sang peu après avoir colonisé le chat et pondent leurs premiers œufs après environ un jour. 

Pendant les 50 à 100 jours de vie de la puce femelle, cette dernière pond en moyenne 30 œufs par jour. Les œufs tombent pendant le temps de repos du chat sur son lieu de couchage ou aux autres endroits où il passe la majeure partie de son temps. 

Les puces continuent ensuite à se développer jusqu'à atteindre le stade de nymphe. Si les conditions extérieures ne sont pas favorables au développement des puces, les nymphes peuvent survivre dans leur cocon jusqu'à 50 semaines. 

Articles les plus utiles
4 min

L’âge des chats

L'espérance de vie d'un chat dépend de plusieurs facteurs tels que son environnement, sa nourriture, sa sécurité et son niveau d'activité. Découvrez comment calculer l'âge de votre chat !
4 min

Les chaleurs chez le chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.
7 min

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

L'éternuement est un réflexe involontaire de protection où l'air est brusquement expulsé du nez et de la bouche. Le but de ce mécanisme est d'expulser les corps étrangers tels que la poussière des voies respiratoires. Les éternuements chez le chat sont très fréquents et peuvent provenir de causes très diverses.