Ataxie chez le chat This article is verified by a vet

Ataxie chez le chat

Si votre chat se met à tituber quand il se déplace, il peut s’agir d’une ataxie.

Si votre chat se met à tituber quand il se déplace, il peut s’agir d’une ataxie. L’ataxie (trouble de la coordination des mouvements) est un symptôme – c’est-à-dire la réponse du corps à une cause première. Cet article vous dévoile les principales raisons qui expliquent l’apparition de ce dysfonctionnement chez le chat et la manière dont le pronostic santé est établi.

L’ataxie est-elle dangereuse pour les chats ?

Si votre félin préféré est ataxique, une consultation chez le vétérinaire s’impose dans tous les cas. À côté de maladies généralement bénignes, des éléments déclencheurs mortels peuvent en effet se dissimuler derrière ce symptôme.

Les manifestations :  à quels signes reconnaît-on ce trouble des capacités motrices chez le chat ?

Si votre chat est ataxique, il s’agit uniquement de la conséquence d’une pathologie qui se trouve à l’origine du mal. Les signes caractéristiques de cette forme de paralysie cérébrale sont des mouvements incontrôlés. En fonction de la nature de la maladie sous-jacente, d’autres déficiences neurologiques ou manifestations extra-neurales peuvent également apparaître.

Quels sont les déficits neurologiques observés chez le chat ?

  • Des crampes
  • La cécité et la surdité
  • Une sensibilité exacerbée aux stimuli

Quelles sont les manifestations extraneurales de la maladie ?

Qu’est-ce que le syndrome « Rolling Skin » ?

Si votre animal réagit de manière exacerbée à certains stimuli (le froid, par exemple), il s’agit du « Rolling Skin Disease » (également appelé « syndrome d’hyperesthésie féline »).

Jusqu’à présent, la science n’a pas encore découvert la cause de cette hypersensibilité, mais cette affection présente un lien avec le stress chronique et différentes pathologies.

Qu’est-ce que le syndrome vestibulaire ?

Le système vestibulaire (organe de l’équilibre), qui travaille de pair avec le cervelet, se situe dans l’oreille interne. Il suffit qu’un stimulus affecte cet organe pour que votre chat ne puisse plus garder son équilibre.

Cette perturbation entraîne une inclinaison de la tête qui survient en l’espace de quelques secondes. Les chats atteints d’ataxie ont souvent du mal à coordonner leurs mouvements lorsqu’ils se déplacent ou se mettent à vomir sous l’effet de nausées.

Diagnostic : comment être sûr que mon chat est ataxique ?

Si votre animal a l’air ivre et se promène en chancelant, c’est qu’il est temps de tirer la sonnette d’alarme. Il peut en effet s’agir ici d’une forme d’ataxie qui requiert l’intervention d’un vétérinaire et nécessite une rééducation.

Pour pouvoir lutter contre l’élément qui a entraîné ce trouble, il faut d’abord disposer d’un diagnostic fiable.

Comme différentes causes peuvent être à l’origine d’une ataxie chez le chat, votre vétérinaire devra parfois déployer des efforts considérables pour mettre le doigt sur la pathologie qui se cache derrière.

Le plus important dans un premier temps est de lui communiquer toutes les informations essentielles. Il aura par exemple besoin de savoir comment votre animal s’alimente ou si vous lui avez donné des médicaments récemment.

Un examen minutieux de votre compagnon lui permettra de recueillir d’autres indices. Il examinera par exemple attentivement ses oreilles. Si elles sont irritées et que votre chat ressent des douleurs, il pourra déduire de leur état s’il s’agit ou non d’une otite.

En pratiquant un examen neurologique, il pourra également tester les sens de votre petit félin. La vérification de leur bon fonctionnement est importante pour constater l’étendue des troubles, et si possible les localiser.

Un prélèvement sanguin lui permettra en outre de contrôler des paramètres importants pour déceler d’éventuelles infections et d’inflammations.

Cette prise de sang peut également faciliter la détection d’une toxoplasmose ou d’une infection de votre chat par le  coronavirus félin. Un examen du liquide céphalorachidien ou des procédés d’imagerie (une radiographie, par exemple) pourront également mettre votre vétérinaire sur la bonne voie.

Ataxie chez les chats
Le vétérinaire examine votre animal sous toutes les coutures et observe aussi la manière dont il se déplace.

Thérapie : comment traiter ce trouble des aptitudes motrices chez le chat ?

Le traitement dépend de la pathologie qui se trouve à l’origine de l’ataxie dont souffre votre compagnon. En fonction de ce critère, différentes formes de thérapies peuvent être envisagées pour venir en aide à votre animal.

En voici quelques-unes :

  • Administration de thiamine en cas de carence avérée en vitamine B1
  • Ablation chirurgicale de tumeurs ou traitement par radiothérapie
  • Administration de médicaments (d’antibiotiques ou d’antiviraux, par exemple)

Parallèlement au traitement de fond, il est aussi important de soulager les symptômes dont souffre votre protégé en recourant par exemple à des anti-inflammatoires ou à des antalgiques.  Une physiothérapie à plus ou moins long terme peut également contribuer grandement au succès de la thérapie.

Les causes : quelles pathologies sont susceptibles de rendre votre chat ataxique ?

Lorsqu’ils emploient le terme « ataxie », les vétérinaires entendent un trouble de la coordination des mouvements. Si votre chat n’est ataxique que sur une moitié du corps, on parle d’hémiataxie.

Le tableau ci-dessous vous donne un aperçu des troubles pouvant occasionner une ataxie chez le chat :

 

Causes  Exemples
Anomalies (malformations) Syndrome myasthénique congénital (SMC) chez le Devon Rex et le Sphynx, sous-développement (hypoplasie)
Maladies dégénératives Maladies lysosomales comme les mucopolysaccharidoses, dégénérescence prématurée de neurones (abiotrophie)
Infections Otite interne /moyenne suite à une infection du chat par les bactéries Staphylococcus spp., Streptococcus spp., Proteus spp. ou Escherichia coli, encéphalopathie spongiforme féline, Toxoplasma gondii, maladie de Borna, péritonite infectieuse féline (PIF), panleucopénie chez les chatons
Cancer Tumeurs du type gliome ou méningiome, métastases
Carences alimentaires Insuffisance de thiamine
Traumatisme (accident) Fracture osseuse, à la base du crâne par exemple, lésion à l’intérieur du système nerveux central (SNC) - au niveau du cerveau ou dans la moelle épinière, par exemple
Empoisonnement (intoxication) Surdosage de médicaments (de phénobarbital, par exemple), plomb, plantes toxiques

 

Pronostic : une guérison est-elle possible ?

La guérison de votre chat ataxique et son espérance de vie dépendent de plusieurs facteurs, notamment de la pathologie sous-jacente et de son ampleur, ainsi que de l’état de santé général de votre animal. Pour que la thérapie ait plus de chances de réussir, il faut aussi que vous ayez eu l’occasion de détecter la pathologie, et ce suffisamment tôt.

Malgré tous les efforts qui ont été déployés jusqu’ici, il n’est malheureusement pas encore possible de soigner tous les éléments déclencheurs d’une ataxie chez le chat. Si votre félin souffre d’otites à répétition, il y a néanmoins de grandes chances qu’il puisse se déplacer de nouveau normalement après une thérapie fructueuse.

Prévention : comment protéger son animal

Tenir votre chat à l’écart de toutes les maladies relève malheureusement de l’impossible. Vous pouvez néanmoins réduire considérablement le risque qu’il ne tombe malade en tenant compte des besoins spécifiques de son espèce, en lui faisant suivre un régime alimentaire sain et équilibré, et en le faisant vacciner.

Il faut également veiller à ce qu’il se dépense suffisamment. Il existe en effet un lien avéré entre le surpoids (obésité) et de nombreuses maladies. Ne laissez pas non plus traîner de médicaments sans surveillance et achetez uniquement des plantes non toxiques.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
3 min

L’âge des chats

L'espérance de vie d'un chat dépend de plusieurs facteurs tels que son environnement, sa nourriture, sa sécurité et son niveau d'activité. Découvrez comment calculer l'âge de votre chat !
3 min

Les chaleurs chez le chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat pour améliorer son bien-être. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.