Les allergies chez le chat This article is verified by a vet

Contenu validé par un.e vétérinaire
Rédigé par Franziska Gütgemann, Vétérinaire

chat short hair allongé qui regarde la caméra

Une allergie est une réaction de l'organisme contre des substances normalement inoffensives (allergènes ou antigènes), dans laquelle l'organisme forme certaines protéines protectrices, appelées anticorps. Cette réaction antigène-anticorps peut finalement mener à diverses réactions, en plus d'inflammations cutanées inoffensives, peuvent aussi mettre la vie du chat en danger. En principe, toute race de chat peut être affectée par une réaction immunitaire excessive, qui peut survenir spontanément à tout moment.

Afin de mieux comprendre comment une allergie peut se développer chez le chat et quelles maladies peuvent en découler, voici les 4 types de réactions allergiques :

Les types d’allergies chez le chat

Type I : L'hypersensibilité immédiate

  • se manifeste généralement en quelques secondes ou minutes
  • est le type d'allergie le plus courant chez les chats
  • production d'anticorps IgE, qui entraînent une forte augmentation de l'histamine dans l'organisme
  • Exemple : asthme allergique

Type II : l'hypersensibilité cytotoxique

  • se manifeste en quelques heures
  • les liens entre les antigènes liés aux cellules et les anticorps de l'organisme (immunoglobulines G, IgG) entraînent la formation de complexes immunitaires qui, à leur tour, provoquent la destruction de cellules de l'organisme telles que les plaquettes sanguines (thrombocytes) ou les globules rouges (érythrocytes)

Type III : hypersensibilité médiée par complexe immun

  • se manifeste en quelques heures
  • forment également des complexes immuns entre les antigènes et les anticorps, or cette réaction n'est pas seulement liée aux cellules, mais aussi aux antigènes libres
  • Exemple : vascularite allergique (angeite)

Type IV : hypersensibilité retardée

  • se manifeste après plusieurs heures ou jours
  • certaines cellules immunes (lymphocytes T) attirent d'autres cellules immunes vers l'allergène et y provoquent une inflammation
  • Exemple : rejet d'une greffe après une intervention chirurgicale

Les allergies dues à l'environnement (atopie)

Comme les humains, les chats peuvent développer des allergies à divers allergènes environnementaux tels que le pollen ou la poussière. Cette dernière cause habituellement une inflammation cutanée allergique toute l'année, alors que l'allergie au pollen se produit généralement de façon saisonnière. Parmi les allergènes environnementaux, nous trouvons également les spores de moisissure ou les parfums contenus dans certaines litières pour chat.

 

Dermatite par allergie aux piqûres de puces

Bien souvent, les réactions allergiques chez le chat sont causées par une infestation de puces, et plus précisément par la salive des puces. Typiquement, les chats atteints présentent de petits nodules inflammatoires sur le dos. On parle aussi de « dermatite miliaire ». À force de se lécher abondamment à cause des fortes démangeaisons, les infections secondaires bactériennes ou fongiques peuvent aggraver l'inflammation de la peau.

Découvrez maintenant notre sélection de produits antiparasitaires pour chat !

Les allergies alimentaires

Au même titre que les allergies aux puces, les allergies alimentaires sont les plus fréquentes chez les chats.

Elles peuvent survenir spontanément et entraîner démangeaisons, vomissements et diarrhée. Il est important de distinguer une allergie alimentaire d'une intolérance alimentaire, qui, elle, n'est pas déclenchée par une hypersensibilité à médiation immune.

Découvrez notre sélection de nourriture spéciale allergies et intolérances alimentaires.

Le complexe granulome éosinophilique félin (CGEF)

Il n'y a pas de cause connue pour cette maladie allergique spécifique aux chats. Cependant, on suppose qu'une infestation de puces, par exemple, peut avoir un effet déclencheur. La maladie entraîne de fortes réactions défensives du système immunitaire, provoquant principalement dans la région de la bouche des nodules inflammatoires (granulomes éosinophiles) et parfois de fortes douleurs. En plus de l'inflammation des muqueuses, des inflammations peuvent également survenir sur la peau à d'autres régions du corps comme la tête ou l'intérieur des cuisses.

un chat devant sa gamelle

Allergies chez le chat : les symptômes

Le tableau clinique d'une allergie chez le chat est très variable et peut englober les symptômes suivants :

  • Fortes démangeaisons : le chat se gratte et se frotte contre des objets
  • Perte de poils (alopécie)
  • troubles gastro-intestinaux : nausées, vomissements, diarrhée
  • Infections secondaires bactériennes : inflammations de la peau et d'autres organes
  • Asthme allergique et choc anaphylactique : difficulté respiratoire soudaine pouvant être mortelle

Diagnostiquer une allergie chez le chat

Si votre chat montre des signes d'allergie, vous devriez consulter votre vétérinaire. Par un diagnostic d'élimination, il pourra évaluer d'où provient l'allergie et ainsi prévenir les symptômes. Pour déterminer les allergènes potentiels, il vous posera des questions sur les antécédents de l'animal (Anamnèse). Si, par exemple, vous protégez votre chat avec un antiparasitaire tout au long de l'année, il est très peu probable qu'il s'agisse d'une dermatite par allergie aux piqûres de puce.

En revanche, si le chat est souvent touché par des allergies saisonnières, c'est probablement signe d'allergies au pollen.

Après l'anamnèse a lieu un examen clinique général qui jauge l'état de santé général du chat. Pour ce faire, le vétérinaire vérifie la respiration, le pouls et les battements cardiaques ainsi que la température du chat.

Si le chat ne présente aucune anomalie prononcée dans les paramètres vitaux, l'examen spécialisé peut commencer.

L'examen spécialisé a pour but de déterminer la cause de l'allergie à l'aide de tests spécifiques. Une allergie alimentaire, par exemple, peut être détectée avec un régime d'élimination, un changement d'alimentation immédiat et à long terme. Si les symptômes du chat s'atténuent, on peut supposer un résultat positif. Toutefois, pour confirmer la provenance alimentaire de l'allergie, on peut renourrir le chat avec son ancienne nourriture. Si le chat présente à nouveau des signes cliniques, l'origine alimentaire de l'allergie est fort probable.

Si les allergènes ne peuvent être décelés par le diagnostic d'élimination, le vétérinaire peut utiliser des tests plus spécifiques tels que le test cutané (test intradermique) ou le test sanguin (test sérique). Ceux-ci peuvent détecter des allergènes bien spécifiques, mais les résultats ne sont malheureusement pas toujours fiables.

Les traitements

Le traitement d'une allergie chez le chat dépend de la cause et de l'ampleur des symptômes.

Les traitement suivants peuvent être nécessaires pour améliorer la qualité de vie ou même la probabilité de survie du chat atteint d'allergies :

  • Antiallergiques (p. ex. antihistaminiques)
  • Médicaments immunosuppresseurs (p. ex. cortisone ou atopica)
  • Shampooings apaisants à effet anti-inflammatoire ou Spot On's
  • Infections secondaires : Antibiotiques (après test de résistance) ou antimycotiques
  • Désensibilisation (hyposensibilisation) par l'administration à vie d'allergènes produits individuellement

Prévention des allergies chez le chat

Les allergies chez les chats sont très fréquentes et sont généralement bénignes. Dans de rares cas, cependant, le chat subit un grave choc anaphylactique induisant un étouffement pouvant être fatal. C'est pourquoi il est très important de prévenir toute crise allergique.

Comment prévenir les risques d'allergies chez le chat ?

Une allergie peut survenir à n'importe quel moment. Ainsi, pour réduire le risque de développement ou de rechutes allergiques, vous pouvez prendre les mesures prophylactiques suivantes :

  • Éviter de mettre le chat en contact avec tout allergène
  • Utiliser des antiparasitaires (p. ex. des Spots On’s ou colliers)
  • Faire une désensibilisation

Articles les plus utiles

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

L'éternuement est un réflexe involontaire de protection où l'air est brusquement expulsé du nez et de la bouche. Le but de ce mécanisme est d'expulser les corps étrangers tels que la poussière des voies respiratoires. Les éternuements chez le chat sont très fréquents et peuvent provenir de causes très diverses.