22 février 2019 - Actualisé 27 février 2019

La vermifugation du chaton

Vétérinaire

La vermifugation du chaton par un professionnel

Il est courant pour les jeunes chatons d'avoir des vers. Si l'infestation n'est pas traitée, elle peut entraîner des maladies graves. Heureusement, une fois que le problème est identifié, il est facile de se débarrasser de ces parasites. On conseille généralement d'effectuer la première vermifugation du chaton vers 3 semaines, puis de nouveau toutes les trois à quatre semaines. Ceci n'est cependant qu'une indication générale, seul un vétérinaire pourra vous dire exactement à quelle fréquence vous devez faire traiter vos chats. Dans les refuges pour animaux, la vermifugation doit être fait particulièrement souvent, car les chatons y arrivent malheureusement bien souvent dans un mauvais état.

Vermifugation du chaton : consulter un vétérinaire

Différents types de vers nécessitent différents types de médicaments. Seul votre vétérinaire saura reconnaître précisément le type de vers dont votre chat est la victime, et vous prescrire le traitement adéquat. Même si vous décidez de traiter votre chaton à la maison avec un vermifuge, il devra commencer à effectuer des visites régulières chez le vétérinaire à partir de six mois. Le médecin vérifiera à ce moment-là un échantillon de matières fécales, pour voir si votre petit compagnon n'a pas été attaqué par des vers, et, le cas échéant, il sera également capable d’en identifier la nature.

Symptômes d'une infestation par les vers chez les chatons

Les chats sont parfois très doués pour cacher les symptômes d’une maladie. Certains indices peuvent cependant vous révéler si votre petit chat ne se sent pas bien.

L'infestation par des vers est généralement perceptible car le chat vomit des vers, ou les sécrète dans ces fèces. En outre, cela peut entraîner des problèmes de pelage ou des troubles de la croissance du chat.

Vermifugation du chaton : le bon cycle de déparasitage

La plupart des traitements du chat sont autorisés à partir de l’âge de quatre à six semaines. Lisez bien la notice avant d'administrer un médicament. Avant de vermifuger votre chat, pesez-le et assurez-vous d'adapter le dosage à son poids.

En cas d'infestation, il est conseillé de répéter le traitement au bout de deux semaines. On dit généralement que les larves et les œufs de vers sont également tués par ce type de traitement, mais ce n'est pas garanti à cent pour cent.

Consulter votre vétérinaire pour savoir si votre chat doit recevoir un traitement soumis à prescription. Selon le type d'infestation, il existe différents médicaments. Certains d'entre eux combattent les ankylostomes, les vers ronds et les ténias. D'autres sont ciblés contre les ténias, vous pouvez les utiliser si les excréments de votre chaton semblent indiquer une infestation par ce ver.

Que faire en cas de vers chez le chaton ?

Si vous pensez que votre chaton a des vers, commencez par récolter ses excréments dans un sac plastique. L'idéal est de prélever des échantillons sur trois jours. Le vétérinaire sera alors en mesure de déterminer si les vers sont responsables des éventuels vomissements, ou s'il y a une autre cause. En effet, ce symptôme peut indiquer diverses maladies, dont certaines relativement inoffensives. En tous les cas, consultez toujours un vétérinaire pour en avoir le cœur net.

Chaton gris

Vers ronds (p.ex. : Toxocara cati) et larves de vers ronds

  • Les chatons peuvent être infectés par des larves de vers ronds, ou ascarides, en buvant le lait maternel. Selon les parasitologues, les larves sont particulièrement dangereuses. C'est pourquoi vous devriez également faire vermifuger la mère de vos chatons.
  • Les vers ronds peuvent provoquer des vomissements chez les chatons, et se repèrent facilement dans leur vomis ou leurs fèces. Les selles et les vomissures donnent alors l’impression de contenir des spaghettis.
  • Les dommages causés par les vers à leur hôte dépendent de l’étendue de l’infestation et du stade larvaire du ver rond.
  • Dans de rares cas, les larves de vers ronds peuvent même affecter l’être humain et causer des maladies graves telles que la toxocarose. Vous devez donc faire vermifuger vos chatons afin de les protéger eux, mais aussi vous-même.

Ver du poumon (Aelurostrongylus abstrusus)

  • Le parasite du poumon le plus répandu est le ver du poumon. En Allemagne, où il a été découvert, on sait que plus de 15% des chats sont infectés par ce ver, mais il est sans doute sous-diagnostiqué en France.
  • Les larves du ver pulmonaire éclosent dans les voies respiratoires du petit chat. Ils peuvent être transportés vers d'autre parties du corps lorsque le chat tousse ou avale. Le chat a alors d'abord du mal à respirer, et le ver peut ensuite être propagé au tractus gastro-intestinal. Ces difficultés respiratoires peuvent entraîner la mort du chaton.
  • Si elle est traitée avec un médicament prescrit par un vétérinaire, la toux disparaîtra après quelques jours. Malheureusement, vous ne pouvez pas espérer d'amélioration visible dès le premier jour. En effet, le corps du chaton doit d'abord éliminer les vers morts. Ce processus peut entraîner d'autres réactions inflammatoires. Ce n'est qu'après cela que les voies respiratoires endommagées pourront se régénérer. Les symptômes disparaîtront alors lentement.
  • Le ver pulmonaire provient parfois des proies du chat comme les oiseaux, les lézards ou les souris. Le ver rond pénètre alors dans le chat lorsqu’il ingère sa proie.
  • Les chats d'intérieur ne risquent pas d'être infectés de cette façon. Cependant, ils peuvent parfois être infectés via des hôtes dits intermédiaires, par exemple lorsqu'ils mangent ou mordillent un escargot dans le jardin, ou même lorsqu'ils lèchent sa bave.

Les ankylostomes (p. ex. anyclostome)

  • Lorsque le taux d'infestation par les ankylostomes est faible, le chat peut les tolérer, sans manifester de symptômes de maladie. Seule une infestation massive risque d'entrainer des maladies graves.
  • Les ankylostomes mordent dans la muqueuse intestinale de leurs hôtes et se nourrissent ainsi du sang du chat. Ils doivent être combattus dès le stade larvaire pour que le vermifuge soit efficace.
  • Une infestation par des ankylostomes se remarque à la couleur foncée des excréments ou la présence de sang dans les selles.
  • Cependant, les traitements contre les vers peuvent éliminer les ankylostomes facilement et efficacement. Discutez avec votre vétérinaire d'un éventuel déparasitage professionnel ; il saura vous fournir des informations d'expert.
  • Les ankylostomes peuvent également être transmis à l'homme.

Vers du coeur (Dirofilaria immitis)

Les vers du cœur ne sont pas aussi agréables que leur nom semble l’indiquer. Ils s'accrochent aux vaisseaux sanguins du cœur et des poumons du chaton. Ils peuvent alors causer des maladies comme une embolie pulmonaire.
La présence d'un ver du cœur peut se manifester chez le chaton par des vomissements. Les autres symptômes incluent l'apathie, la perte de poids et l'essoufflement.
À leur maturité, les vers du coeur peuvent atteindre 20 à 30 centimètres de longueur. Ils sont transmis par les moustiques. Le ver du cœur se rencontre principalement en Amérique du Nord et centrale, et en Méditerranée.
Contrairement aux maladies dues aux autres vers, la maladie du ver du cœur est difficile à traiter, et même souvent mortelle.

Ténia (Hydatigera ou Taenia taeniaeformis)

  • Si l'infestation est peu étendue et que peu de ténias colonisent l'intestin du chat, cette infection ne montre généralement aucun symptôme perceptible. Seule une infestation plus importante peut causer un pelage rêche, un manque d'appétit et des diarrhées.
  • On peut souvent voir la présence d'un ténia, parce que son extrémité dépasse de l'anus du chaton. Si l'infestation est très importante, elle peut même entraîner une obstruction intestinale avec constipation, et entraver la répartition des nutriments.
  • Une option est de ne vermifuger que si nécessaire. Si vous décidez de procéder ainsi, vous devrez faire des examens réguliers des selles de votre chat.
  • Les vermifuges pour les ténias sont disponibles sous forme de comprimés ou de pipettes.

Évaluer le risque d'infestation pour votre chaton

Le risque d'infection parasitaire dépend de plusieurs facteurs. Cela peut par exemple arriver si votre chaton entre en contact avec les excréments d’autres animaux. Votre vétérinaire pourra également vos donner de plus amples informations sur ce point. Si nécessaire, par exemple si vous avez de jeunes enfants, le vétérinaire pourra recommander une vermifugation mensuelle pour votre chaton, car les petits sont particulièrement vulnérables aux vers.

Chaton gris

Comment prévenir l'infestation par les vers chez le chaton ?

Contre les maladies dues aux vers, la prévention reste le meilleur des remèdes. En effet, chaque traitement vermifuge endommage un peu la flore intestinale de votre chat, et peut ainsi rendre son organisme plus vulnérable aux parasites et aux maladies en général. Néanmoins, il reste nécessaire pour la santé du chat, comme pour la vôtre, de faire traiter votre chat s'il est infecté.

Comment prévenir les infestations de vers :

  • Vous pouvez éviter l'infestation par les vers en gardant votre chat chez vous. Si vous avez un chat d'intérieur et que vous le nourrissez avec de la nourriture de haute qualité, vous courez peu de risques. Cependant, la plupart des chats ne sont pas fait pour vivre uniquement en intérieur. Cette option ne doit pas être considérée comme une solution systématique.
  • Vous ne devez surtout pas nourrir votre chat avec de la viande crue ou mal cuite.
  • Il est également important de prélever régulièrement des échantillons de selles et de les faire examiner par un vétérinaire.
  • Pour que les chats vivent d’une façon conforme à leur mode de vie naturel, il reste important qu'ils soient au contact d'animaux morts tels que des souris et des oiseaux. De nombreux chats d'extérieur vivent en liberté sans jamais contracter de maladie dues aux vers.
  • Les chatons et les chats aux défenses immunitaires fortes sont naturellement mieux protégés contre les maladies. Assurez-vous donc de donner à votre chat tout ce dont il a besoin, pour renforcer son système immunitaire. Cela comprend avant tout une alimentation équilibrée avec des aliments pour chats de haute qualité. Des suppléments multivitaminés peuvent également améliorer la santé de votre chat afin qu'il soit moins sensible aux parasites et aux maladies en général.

Nous souhaitons à votre chaton de jouir longtemps de la meilleure santé possible !

Articles les plus lus

Comment déterminer le sexe d’un chaton ?

Il est plus difficile de discerner le sexe d'un chaton que d'un chat adulte. Même les spécialistes peuvent se tromper ! Découvrez les conseils du magazine pour déterminer le sexe de votre chaton.

Comment bien éduquer un chaton ?

Comment éduquer un chaton ? Comment le rendre propre et lui apprendre à ne pas griffer ? Votre magazine vous donne ses conseils pour l'éducation du chaton !