La conjonctivite chez le chat This article is verified by a vet

Contenu validé par un.e vétérinaire
Rédigé par Franziska Gütgemann, vétérinaire
un beau chat tigré aux grands yeux bleus se fait câliner par sa propriétaire

La conjonctivite est très courante chez les chats et peut être causée par divers facteurs. Il ne s'agit donc pas d'une maladie mais d'un symptôme. Bien que des chats de tous âges et de toutes races puissent être atteints d'une conjonctivite, les chatons sont plus susceptibles d'attraper le coryza (rhume du chat). Quant aux chats adultes, ils ont plus tendance à présenter des conjonctivites allergiques. Par ailleurs, d'autres symptômes peuvent accompagner la conjonctivite du chat. Ceux-ci pourront déterminer le traitement à adopter ainsi que le pronostic.

Quelles sont les causes de la conjonctivite chez le chat ?

Le développement de la conjonctivite chez les chats présente de multiples facettes. On distinguera alors les causes infectieuses des causes non infectieuses pour une meilleure compréhension.

Les causes infectieuses

Bien souvent, une conjonctivite chez le chat est le symptôme du complexe du coryza du chat. Il s'agit d'une maladie infectieuse répandue dans le monde entier provoquée par plusieurs agents pathogènes bactériens et viraux. Notamment, l'herpèsvirus de type 1 (FHV-1) et la chlamydiose féline jouent un rôle particulièrement important dans le développement de la conjonctivite du chat. Ces deux agents infectieux sont transmis par des gouttelettes, par exemple lors d'un éternuement où l'écoulement nasal est infecté. En général, les endroits où la population de chats est dense, comme dans un refuge ou lors d'expositions félines, présentent un risque particulièrement élevé de propagation des agents pathogènes. En plus du symptôme typique de la conjonctivite, cette maladie respiratoire est souvent accompagnée d'autres symptômes tels que des éternuements, de la fièvre ou une perte d'appétit.

Les causes non-infectieuses

Cette catégorie comprend notamment les réactions allergiques et les inflammations causées par des corps étrangers. Les allergies sont également très fréquentes chez les chats et, en plus de la conjonctivite, elles entraînent souvent d'autres réactions allergiques telles que des démangeaisons, des difficultés respiratoires ou d'autres inflammations cutanées. Les parasites (p. ex. les puces), la poussière ou encore certains médicaments sont des allergènes fréquemment diagnostiqués chez les chats. En dehors des réactions allergiques, la conjonctivite du chat peut aussi être provoquée par inflammation due à l'intrusion de corps étrangers irritant l'œil. Typiquement, il peut s'agir de particules environnantes ou encore des poils.

Symptômes de la conjonctivite du chat

Certains symptômes permettent d'identifier une conjonctivite chez le chat. On compte notamment :

  • Yeux rougis (injection conjonctiviale)
  • un gonflement de la conjonctive et un pincement de la paupière
  • larmoiement (aqueux ou purulent)
  • Une sensation de gêne (corps étranger) dans l'œil
  • En fonction de la maladie sous-jacente, des symptômes complémentaires tels que des éternuements et une toux, ou encore d'autres inflammations cutanées peuvent apparaître

Comment diagnostique-t-on une conjonctivite chez le chat ?

La conjonctivite du chat n'est pas forcément causée par une maladie grave. Toutefois, il est nécessaire de consulter un vétérinaire si d'autres symptômes apparaissent ou si la conjonctivite ne guérit pas d'elle-même après quelques jours.

Le vétérinaire va alors rechercher la cause de la conjonctivite du chat à travers différents diagnostics :

Dans un premier temps, il entretiendra une discussion détaillée avec le propriétaire (anamnèse). L'objectif est de recueillir des indices permettant de déterminer l'éventuelle maladie. À cette fin, des informations sur le statut de vaccination du chat, l'apparition d'autres signes de maladie ou le contact avec d'autres animaux malades sont très utiles pour établir des diagnostics différentiels.

un vétérinaire met des gouttes dans les yeux d'un chat atteint de conjonctivite

Après l'anamnèse a lieu un examen clinique général indiquant l'état de santé général du chat. Celui-ci est très important, car il faut établir l'état actuel du chat avant de passer à tout autre diagnostic. Les paramètres vitaux les plus importants sont l'état général du chat, le rythme cardiaque et respiratoire, ainsi que l'état des muqueuses et la température corporelle.

Si l'examen clinique général ne démontre aucun problème par rapport aux paramètres vitaux, l'examen spécifique peut commencer. Ici, l'œil sera examiné de plus près afin d'observer si un corps étranger se trouve dedans. Cependant, si le chat n'est pas coopératif, une anesthésie locale ou une sédation peut être nécessaire si l'on suspecte la présence d'un corps étranger. En revanche, une maladie sous-jacente peut être rapidement détectée à l'aide d'un frottis.

Afin d'identifier les bactéries et les virus impliqués, le frottis est examiné à la fois au microscope et par la méthode PCR (réaction en chaîne de la polymérase). Cependant, comme très peu de cabinets vétérinaires disposent de cette dernière capacité de diagnostic, les échantillons sont souvent envoyés à des laboratoires spécialisés. Le vétérinaire traitant recevra généralement le résultat quelques jours plus tard. Pour trouver la cause d'une allergie, il est possible d'effectuer un régime d'élimination, un test cutané, un test intradermique ou un test sanguin.

Comment soigner la conjonctivite du chat ?

Pour soigner une conjonctivite chez le chat, on sépare le traitement de fond qui combat la maladie sous-jacente du traitement symptomatique qui permet d'atténuer les symptômes :

Traitement de fond :

  • Infection bactérienne : antibiotiques sous forme de pommades pour les yeux ou à administrer par voie générale si nécessaire
  • Infection virale : des médicaments antiviraux
  • Corps étranger : il devra être retiré manuellement (dans certains cas sous anesthésie)
  • Allergies : Antihistaminiques, cortisone, désensibilisation

Traitement symptomatique :

  • Cortisone (administration locale ou générale) : la cortisone a un effet anti-inflammatoire et antiallergique, mais peut causer des dommages à l'œil (p. ex. ulcères cornéens) si elle est mal utilisée.
  • En cas de problèmes circulatoires, une perfusion intraveineuse ou par électrolytes peut améliorer l'état du chat
  • Allergies : éviter le contact avec les allergènes

Quel pronostic ?

Le pronostic de la conjonctivite du chat dépend de la cause de la maladie et n'entraîne généralement pas de lésions graves de l'œil. Cependant, si l'inflammation se propage aux tissus environnants et cause des dommages aux structures internes de l'œil, le risque de cécité augmente.

Comment éviter la conjonctivite chez le chat ?

Les maladies infectieuses comme le complexe du coryza du chat peuvent être évitées par les mesures de prévention suivantes :

  • Éviter le contact avec les animaux malades
  • Il existe des vaccins pour chat contre l'herpèsvirus de type 1 (FHV-1) et la chlamydiose féline. L'immunisation principale se fait au cours des 8, 12 et 16 premières semaines de vie. Puis, selon le vaccin, un rappel peut être nécessaire tous les ans ou tous les trois ans.

Quant à l'intrusion de corps étrangers, c'est un facteur sur lequel vous ne pouvez que très peu agir. Cependant, le risque de réactions allergiques peut être réduit en adoptant certaines précautions. Les indications suivantes sont notamment recommandées :

  • Si possible, éliminer les allergènes de l'environnement de votre chat
  • Mesures de précaution contre les parasites : colliers, pipettes...

Articles les plus utiles

L’âge des chats

L'espérance de vie d'un chat dépend de plusieurs facteurs tels que son environnement, sa nourriture, sa sécurité et son niveau d'activité. Découvrez comment calculer l'âge de votre chat !

Les chaleurs chez le chat

Le cycle de reproduction du chat est complètement différent de celui de l'homme. De nombreuses phases de la vie de nos petits félins sont difficilement compréhensibles pour nous. Nous ne savons pas quoi faire ni comment aider notre chat. La période de fertilité de la chatte, que l'on appelle « les chaleurs », fait partie de ces phases compliquées. Lorsque la chatte est en chaleur, on peut reconnaître différents comportements typiques de cet état, par exemple lorsque le chat se roule sur le sol.

Mon chat éternue : pourquoi et que faire ?

L'éternuement est un réflexe involontaire de protection où l'air est brusquement expulsé du nez et de la bouche. Le but de ce mécanisme est d'expulser les corps étrangers tels que la poussière des voies respiratoires. Les éternuements chez le chat sont très fréquents et peuvent provenir de causes très diverses.