Le coryza chez le chat (rhume du chat)

le coryza du chat ou rhume du chat

Le froid, l’humidité et des changements constants de température affectent le système immunitaire des humains tout autant que la santé des chats. En effet, il est très fréquent pour nous, humains, d’attraper un rhume lors de brusques changements de température. Par ailleurs, de nombreux propriétaires de chat savent par expérience que ces derniers aussi risquent d’attraper un rhume de cette façon. Cet article aborde la thématique du coryza du chat, souvent qualifié de « rhume du chat » ou de « rhume du cerveau ».

Le coryza est-il dangereux pour mon chat ?

Bien que le coryza soit souvent inoffensif, il n'est pas comparable à un rhume chez l'homme. Bien sûr, il peut être bénin, mais selon l'évolution, les chats atteints présentent parfois toute une série de symptômes graves. Dans les cas les plus graves, le coryza peut même être mortel.

Quels sont les symptômes ?

Si les yeux de votre chat coulent, s’il mange moins ou s’il part fréquemment se cacher dans un coin, ce sont des symptômes qui peuvent indiquer qu’il souffre du coryza ou rhume du chat.

Votre chat est également susceptible de présenter les symptômes suivants :

  • muqueuses de couleur rougeâtre
  • fatigue inhabituelle
  • éternuements réguliers
  • écoulements nasaux
  • reniflements
  • toux
  • fièvre

Bien entendu, tous les chats ne présentent pas l'ensemble des symptômes. Si votre petit compagnon a un système immunitaire fort, les symptômes peuvent aussi être plus légers.

Comment soigner le rhume du chat ?

  • Faites en sorte que votre chat soit dans le calme. Ne le forcez pas à jouer mais laissez-lui le temps et l’espace dont il a besoin pour récupérer.
  • La chaleur est très importante pour les chats malades. Vous pouvez même vous servir d’une lampe à chaleur que vous utiliserez par tranches de 10 minutes. Surveillez votre chat pour vous assurer qu’il reste au moins à un mètre et demi de la lampe, à chaque fois que vous la mettez en marche. Votre félin appréciera aussi de disposer d'un panier chaud et confortable dans lequel se reposer.
  • Assurez-vous que votre chat soit suffisamment hydraté. Si votre chat refuse de boire, ajoutez un peu d’eau à sa nourriture. D'autre part, une fontaine à eau pour chat lui permettra d'avoir de l'eau fraîche à disposition et l'incitera à boire plus régulièrement.
  • Prenez la température de votre chat. Une température normale se situe entre 38 et 39 degrés. Pour prendre la température de votre chat, vous pouvez utiliser un thermomètre inséré dans le rectum de l’animal. Pour ce faire, lubrifiez le thermomètre à l’aide de vaseline et insérez-le avec précaution. Si votre chat présente une température supérieure à 39 degrés, emmenez-le chez le vétérinaire pour le faire examiner.
  • Si votre chat est fatigué mais n’a pas de fièvre, il est possible que des remèdes homéopathiques puissent l’aider à se sentir mieux. Cependant, si votre chat semble toujours malade au bout de trois jours, emmenez-le chez le vétérinaire.
  • Si votre chat est très jeune ou très vieux, vous devez l’emmener chez le vétérinaire dès les premiers symptômes. En effet, le système immunitaire des chatons et des chats âgés est moins résistant que celui des autres chats et ils auront besoin de soins spécifiques et d’un traitement médicamenteux pour aller mieux.
coryza du chat

Les gestes à éviter

  • ne lui administrez pas des médicaments conçus pour les humains. Pour avoir une idée du matériel de premier secours qu’il est utile d’avoir toujours sous la main, consultez l’article de votre magazine relatif à « La trousse de premiers secours du chat ».
  • évitez le contact avec les autres chats car ils pourraient être contaminés.

Quelle est l'origine de la maladie ?

Le coryza est dû à un complexe d'agents pathogènes bactériens et viraux différents. Les virus et bactéries suivants font partie du complexe du coryza du chat :

  • l'herpèsvirus félin (FeHV-1) est à l'origine de la rhinotrachéite virale féline. Ce virus, que l'on trouve également chez les grands félins, se transmet par l'échange direct d'écoulements nasaux ou oculaires. Une fois qu'un chat est infecté, il est porteur du virus toute sa vie.
  • le calicivirus félin (FCV), qui se transmet non seulement par contact direct, mais aussi par contact indirect. C'est pourquoi les objets et les vêtements contaminés jouent un rôle important dans la propagation du virus.
  • la bactérie Chlamydia felis est aussi un agent viral du complexe du rhume. Typiquement, la chlamydia provoque chez les chats une conjonctivite parfois purulente ainsi que des inflammations des bronches (bronchite).
  • la bactérie Mykoplasma felis menace aussi les voies respiratoires des chats et provoque des symptômes typiques de rhume.

Prévention : comment protéger son chat ?

Outre les mesures d'hygiène générales, comme le nettoyage régulier des endroits où les chats mangent et de leur litière, il faut bien sûr éviter tout contact avec des chats malades.

Il existe des vaccins contre certains agents pathogènes du coryza. Ceux-ci n'empêchent que partiellement l'infection, mais ils préviennent l'apparition d'une forme grave de la maladie.

Pour ce faire, le vétérinaire vaccine le chat à huit, douze et seize semaines, puis une nouvelle fois à 15 mois. Selon le vaccin, la vaccination est ensuite renouvelée chaque année ou tous les trois ans.

Articles les plus utiles
3 min

L’âge des chats

L'espérance de vie d'un chat dépend de plusieurs facteurs tels que son environnement, sa nourriture, sa sécurité et son niveau d'activité. Découvrez comment calculer l'âge de votre chat !
6 min

Les chaleurs chez le chat

Les chaleurs chez le chat sont un des sujets les plus fréquemment abordés lors des consultations vétérinaires. Cet article résume ce que vous devez savoir lorsque votre chatte est en chaleur.