23 août 2019

Les 10 poissons d’aquarium les plus populaires

Un aquarium avec des plantes, des branches, et des poissons scalaires et néons bleus qui nagent

Les poissons d'ornement deviennent de plus en plus populaires. Ce n'est pas étonnant, car ce monde sous-marin coloré est non seulement fascinant, mais c'est également un havre apaisant et relaxant dans nos vies à 100 à l'heure. Mais quels poissons conviennent le mieux à votre aquarium ? Nous vous présentons les 10 poissons d'eau douce les plus populaires et leurs caractéristiques.

Les 10 poissons d'aquarium les plus populaires

Le choix des poissons les plus beaux et les plus adaptés pour son aquarium peut rapidement devenir compliquée, en particulier pour les aquariophiles débutants. Les types d'aquariums sont aussi divers que les types de poissons qui les habitent. On trouve dans le commerce des centaines de types de poissons, et ils ne seront pas tous adaptés à votre aquarium. Les exigences en matière de nourriture, de plantes, de lumière, de qualité de l’eau et de température varient d’un poisson à l’autre et doivent être prises en compte lorsque vous choisissez vos différents poissons. De même, vous devez vous assurer au préalable que les types de poissons d'ornement sélectionnés s'entendent bien entre eux.

Voici les dix poissons d'ornement les plus populaires pour votre aquarium d'eau douce, et de bonnes raisons de les inclure dans votre sélection.

Le guppy : le numéro un des aquariums

Ce poisson d'eau douce des Caraïbes est sans aucun doute l'un des poissons d'aquarium les plus connus. Le guppy est considéré comme peu exigeant et est donc idéal pour les novices en aquariophilie. Ce poisson d'ornement coloré, qui peut mesurer jusqu'à 5 cm de long, vit en banc dans la nature, et doit donc également vivre en petit groupe dans un aquarium. Le guppy s'entend également bien avec d'autre types de poissons, notamment le corydoras paleatus. Les guppys se reproduisent très vite, et ils acceptent aussi bien la nourriture sèche que la nourriture vivante.

  • Origine : Amérique du Nord et Caraïbes
  • Longueur : 3-5 cm
  • Mode de vie : en banc
  • Zone de baignade : à mi-hauteur / près de la surface
  • Difficulté : facile
  • Aquarium : aquarium d'eau douce, au moins 54 litres (longueur 60 cm)
  • Paramètres de l'eau : la chaleur optimale pour les guppys est entre 24° C et 27° C, le pH entre 6 et 7,5
  • Socialisation : préfère les corydoras paleatus, mais aussi les combattants femelles, les tétra-empereurs, les danionins, les gouramis grogneurs nains, les epiplatys dageti, les crevettes et les silures bleues à antennes
  • Alimentation : flocons pour poisson, 1-3 fois par semaines, complétés par des plantes ou des animaux congelés ou vivants
  • Particularités : nécessite peu de soins, préfère les plantes denses, adore nager, fort instinct d'accouplement (si vous voulez éviter de vous retrouver avec un trop grand nombre de guppys, n'élevez que des poissons d'un seul sexe, par exemple uniquement des guppys mâles)
poisson guppy rouge et bleu sur fond noir

Le néon bleu : le charmeur coloré

Avec ses bandes rouge vif et bleu vif, le néon bleu attire le regard dans n'importe quel aquarium. Ces petits poissons d’eau douce originaires de l’Amazonie ne sont à l'aise que lorsqu'ils vivent en banc, et doivent donc partager leur aquarium avec au moins 10 de leurs congénères. Plus il y en, mieux c'est. Leur aquarium doit contenir au moins 60 litres d'eau, mais, là encore, plus il est grand, mieux c'est.

  • Origine : Amérique du Sud (Pérou)
  • Longueur : 4 cm
  • Mode de vie : en banc
  • Zone de baignade : à mi-hauteur
  • Difficulté : facile
  • Aquarium : aquarium d'eau douce, au moins 54 litres (longueur 60 cm)
  • Paramètres de l'eau : 20° C à 26° C, pH 5 à 6,8
  • Socialisation : avec des poissons d'eau douce d'Amérique du sud plus petits et pacifiques. Le néon bleu entre dans une sorte de symbiose avec le ramirezi : à l'état sauvage, les ramirezi observent de très près les néons bleus, qui nagent plus haut qu'eux pour être avertis des dangers par leur comportement.
  • Alimentation : nourriture sèche et vivante
  • Particularités : le poisson aux bandes bleues iridescentes préfère les aquariums à faible éclairage. Les néons bleus préfèrent naturellement les eaux légèrement acides, mais tolèrent également des niveaux de pH et de dureté plus élevés. Ils sont considérés comme plutôt robustes, mais ils ne sont pas immunisés contre les maladies. Il existe une maladie qui touche spécifiquement le néon bleu, et que l'on appelle la maladie du néon.
néon bleu au premier plan devant des plantes floues

Le platy : le poisson sociable

Comme le guppy, le platy appartient à la famille des poeciliidés vivipares. Le petit platy, qui est originaire d'Amérique centrale, est un poisson d'ornement très sociable, qui aime nager avec son groupe près de la surface de l'eau. Ce poisson d'ornement populaire peut avoir de nombreuses couleurs différentes, et il est idéal pour les débutants en aquariophilie, car il est facile à élever.

  • Origine : du Mexique jusqu'au Honduras, le long de la côte atlantique
  • Longueur : 4 à 6 cm
  • Mode de vie : en banc (idéalement un mélange de mâles et de femelles)
  • Zone de baignade : à mi-hauteur
  • Difficulté : facile
  • Aquarium : aquarium d'eau douce, au moins 54 litres (longueur 60 cm)
  • Paramètres de l'eau : 22° C à 28° C, pH 7 à 8
  • Socialisation : le platy vit en harmonie avec les autres poissons de l'aquarium, et il est compatible avec les guppys, les silures bleues à antennes, le corydoras paleatus, les escargots et de nombreux autres poissons d'eau douce pacifiques. Le platy peut être intimidé par les poissons plus gros et plus actifs comme les barbeaux.
  • Alimentation : nourriture sèche et vivante, algues
  • Particularités : Les platys en bonne santé sont constamment en mouvement et ne se cachent que rarement. Néanmoins, ils doivent avoir des plantes sous-marines à disposition pour se cacher. Ces poissons, qui se reproduisent vite, peuvent être croisés avec des xiphores, mais cela doit être laissé aux experts. Autrement, les croisements peuvent vite devenir incontrôlables.
poisson platy orange nage au fond de l'aquarium au-dessus de petits caillous

Le black Molly : le poisson noir élégant

Le black Molly est la version domestique et noire du Molly, qui vit en Amérique centrale et du sud. Après des croisements avec différentes espèces, le black Molly a développé différents types de nageoires. Ainsi, il existe aujourd'hui des black Mollys avec une petite nageoire dorsale ronde, avec une nageoire dorsale allongée ou avec une nageoire voile. Ces poissons d’ornement noirs de 6 à 10 cm sont considérés comme étant robustes et faciles à entretenir, mais ils aiment la chaleur et peuvent parfois être sensibles aux fluctuations de la température de l’eau ou au degré de dureté.

  • Origine : de l'Amérique centrale jusqu'à la Colombie
  • Longueur : 6 à 10 cm
  • Mode de vie : en banc
  • Zone de baignade : à mi-hauteur
  • Difficulté : facile
  • Aquarium : aquarium d'eau douce d'une capacité d'environ 100 litres (pour un groupe de black Mollys à petites nageoires avec un seul mâle, 60 litres suffisent)
  • Paramètres de l'eau : 24°C à 28°C, pH 7,2 à 8,2
  • Socialisation : les black Mollys sont considérés comme pacifiques, et ils sont compatibles avec de nombreux poissons d'aquariums, comme les guppys, les platys, les corydoras paleatus, les scalaires, les characidés et les gouramis nains. Les black Mollys peuvent être intimidés par les characiformes ou les gros clichidés.
  • Alimentation : de préférence des aliments végétaux, en particulier des algues, ainsi que des aliments secs et des larves de moustiques
  • Particularités : les black Mollys aiment la chaleur, et la température de leur eau doit donc être aussi constante que possible, entre 24°C et 28°C environ. Si un black Molly se sent mal à l'aise, il le montre par des mouvements de balancement.
poisson black molly nage au fond de l'aquarium au-dessus de l'herbe

Corydoras paleatus : un poisson à barbillons sociable et amical

Un autre poisson d'ornement populaire est le corydoras paleatus, ou corydoras poivré. Contrairement à leurs proches parents les poissons-chats, les corydoras paleatus n'aiment pas la solitude et doivent au minimum vivre par deux dans un aquarium. L'une des particularités de ce poisson est la présence de barbillons de chaque côté de sa bouche, avec lesquels il détecte les odeurs et aime explorer le sol.

  • Origine : du Venezuela jusqu'en Argentine et en Uruguay
  • Longueur : 2-8 cm
  • Mode de vie : en banc
  • Zone de baignade : au fond
  • Difficulté : facile
  • Aquarium : aquarium d'eau douce d'au moins 60 litres
  • Paramètres de l'eau : la plupart des types de corydoras paleatus se sentent bien à une température entre 22 ° C et 28 ° C, pH 7 à 8
  • Socialisation : les corydoras paleatus sont des poissons paisibles, et peuvent être combinés avec presque tous les poissons d'ornement pour aquariums d'eau douce, par exemple les characidés, les platys, les guppys, les poissons arc-en-ciel, les barbeaux et les black Mollys. Les seuls poissons avec lesquels ils ne sont pas compatibles sont les poissons plus gros et très actifs, comme les clichidés.
  • Alimentation : nourriture sèche et vivante
  • Particularités : il existe de nombreux types de corydoras paleatus différents, qui peuvent non seulement avoir des tailles et des couleurs très différentes, mais qui ont également besoin de températures différentes en fonction de leur région d'origine. Si vous souhaitez ajouter des corydoras paleatus à votre aquarium, informez-vous bien au préalable sur les besoins de chaque type.
Corydoras paleatus nage au-dessus des rochers et des plantes

Le discus : le roi des poissons d'aquarium

Le discus doit son nom à sa forme : tel un disque flottant, ce poisson d'ornement coloré glisse à travers le monde sous-marin et ravit petits et grands. Cependant, il a des exigences plutôt élevées quant à la qualité de l'eau, car il est très sensible aux infections par les bactéries et les parasites. Si vous voulez vraiment ajouter des discus à votre aquarium, vous devrez toujours garder votre eau propre et sans germes.

  • Origine : les biotopes riches en racines d'Amazonie, Pérou, Colombie, Brésil
  • Longueur : 12-15 cm
  • Mode de vie : en banc de 6-8 poissons
  • Zone de baignade : à mi-hauteur / au fond
  • Difficulté : exigeant
  • Aquarium : aquarium d'eau douce de 250 litres
  • Paramètres de l'eau : 26°C à 30°C, pH 5 à 7,8
  • Socialisation : de préférences avec des siluriformes, sinon uniquement avec des poissons d'eau douce discrets et paisibles comme les platys, les characidés, les xiphores et les black Mollys. Cependant, il ne vit généralement pas bien avec les guppys, les characidés, les scalaires, les gouramis nains, les crevettes et les poissons combattants.
  • Alimentation : nourriture sèche de haute qualité (de préférence de la nourriture spécialisée pour les poissons discus), larves d'insectes (congelées)
  • Particularités : les discus sauvages soufflent sur les fonds marins à la recherche de nourriture. Par conséquent, du sable fin doit également être utilisé pour recouvrir le fond de l'aquarium.
poisson discus nage au premier devant des lantes floues

Le combattant du Siam : le macho agressif

Le poisson combattant du Siam, originaire du Cambodge et de Thaïlande, est l'un des poissons les plus colorés de la famille des Anabantoidei. A l'état sauvage, il est naturellement rouge-brun. Depuis qu'il a été domestiqué, on trouve de nombreuses autres couleurs qui vont du rouge au bleu en passant par le noir, avec des nageoires plus au moins longues et colorées. Le nom un peu provocateur de « poisson combattant » renvoie au comportement agressif des mâles entre eux. Les rivaux s'attaquent, se déchirent les nageoires et se battent jusqu'à la mort. Il ne faut donc pas avoir deux mâles combattants dans le même aquarium. Le poisson combattant du Siam est plus pacifique envers les femelles et les autres poissons, mais informez-vous tout de même des conditions de socialisation du poisson avant de le mélanger à d'autres espèces.

  • Origine : Asie du Sud-Est (Cambodge et Thaïlande)
  • Longueur : 5-7 cm
  • Mode de vie : de préférence seul, ou bien par deux ou en harem (un mâle pour plusieurs femelles)
  • Zone de baignade : près de la surface
  • Difficulté : facile
  • Aquarium : aquarium d'eau douce, au moins 54 litres
  • Paramètres de l'eau : 24 à 30°C, pH 6 à 7,5
  • Socialisation : un groupe d'un seul mâle avec une ou plusieurs femelles pourra bien s'entendre avec des siluriformes, des platys, des characiformes, des loches franches ou des poissons arc-en-ciel. Le poisson combattant ne doit pas vivre avec d'autres types de poissons agressifs ou agités. Evitez également de faire cohabiter un combattant avec des poissons à longues nageoires comme les guppys, car les poissons combattants les prennent parfois pour des concurrents.
  • Alimentation : nourriture sèche (de préférence de la nourriture spécialisée pour les combattants), parfois de la nourriture vivante ou surgelée.
  • Particularités : contrairement aux autres poissons, les poissons Anabantoidei ne dépendent pas exclusivement de la respiration branchiale, car ils possèdent un organe spécial qui leur permet de respirer de l'oxygène atmosphérique par la bouche. Ils sont ainsi capables de survivre même dans des eaux peu oxygénées et sont généralement robustes et faciles à entretenir.
poisson combattant du Siam sur fond noir

Scalaire : la star en forme de flèche

Les scalaires se distinguent par leur apparence de flèche, qu'ils doivent à leurs longues nageoires. En plus de leur forme inhabituelle de flèche ou de triangle, les scalaires séduisent également par leur taille. Les scalaires atteignent ainsi une longueur de 15 cm et une hauteur allant jusqu'à 25 cm. Leur aquarium doit avoir une hauteur suffisante pour les contenir à leur taille adulte. En ce qui concerne l'eau et la nourriture cependant, les scalaires, qui appartiennent à la famille des cichlidés, ont peu d'exigences et sont plutôt faciles à entretenir.

  • Origine : région amazonienne du Pérou aux Guyanes
  • Longueur : jusqu'à 15 cm
  • Mode de vie : en banc
  • Zone de baignade : à mi-hauteur
  • Difficulté : moyenne
  • Aquarium : aquarium d'eau douce de 250 litres, hauteur de l'aquarium d'au moins 50 cm
  • Paramètres de l'eau : 24°C à 30°C, pH 6 à 7,5
  • Socialisation : de préférence des silures et des gros characidés. Les très petits poissons, comme les néons bleus, risquent d'être mangés par le scalaire.
  • Alimentation : nourriture sèche de haute qualité, et 1-3 fois par semaine de la nourriture vivante et congelée (par exemple, larves de moustiques) et des suppléments à base de plantes
  • Particularités : il existe de nombreux types de scalaires, qui se distinguent par la forme de leurs nageoires et par leurs couleurs. Étant donné que les scalaires sont omnivores et peu exigeants en matière de nourriture, il faut être vigilant pour éviter une suralimentation.
poisson scalaire nage dans l'aquarium devant des plantes

Le ramirezi : le poisson doux mais exigeant

Le cichlidé nain de Ramirez, également appelé ramirezi, est un poisson très doux, et ne doit pas être mélangé à des espèces trop vives ou agressives. Dans leur habitat d'origine, les eaux riches en plantes du Venezuela et de la Colombie, ils vivent généralement en couple et s'occupent tous les deux du couvain de la même manière. Les ramirezi doivent toujours vivre en paire, un mâle et une femelle, y compris en aquarium.

  • Origine : Amérique du Sud Venezuela et Colombie)
  • Longueur : jusqu'à 5 cm
  • Mode de vie : par deux (en fonction de la taille de l'aquarium, il peut y avoir plusieurs couples)
  • Zone de baignade : au fond
  • Difficulté : exigeant
  • Aquarium : aquarium d'eau douce, au moins 50 litres
  • Paramètres de l'eau : 24°C à 28°C, pH 5 à 7
  • Socialisation : de préférence avec des characidés qui nagent près de la surface et des apistogramma. Cependant, vivre avec d'autres poissons d'eau douce vifs peut être problématique.
  • Alimentation : nourriture vivante et congelée, parfois de la nourriture en flocons
  • Particularités : le ramirezi est un poisson très sensible et très exigeant en ce qui concerne son eau. Les ramirezi ont besoin d'une eau douce à faible teneur en nitrite et qui soit toujours de haute qualité. Si vous possédez ces poissons, vous devez donc régulièrement effectuer des changements partiels de l'eau.
poisson ramirezi qui nage dans son aquarium

Le poisson-zèbre : un classique dans tous les aquariums

Les vifs poissons-zèbres jouissent d'une grande popularité parmi les aquariophiles du monde entier. Même les débutants en aquariophilie n'auront aucun mal à s'occuper de ces poissons d'ornement faciles d'entretien, qui sont compatibles avec de nombreuses autres espèces de poissons d'eau douce. Ce poisson de 5 cm de long doit son nom à ses rayures verticales bleu foncé. Les petits poissons fins vivent en banc et apprécient les aquariums allongés avec un léger courant.

Origine : Asie du Sud (paysages fluviaux d'Inde et du Pakistan)

Longueur : jusqu'à 5 cm (mâles légèrement plus petits et plus minces)

Mode de vie : en banc d'au moins 8 poissons

Zone de baignade : à mi-hauteur

Difficulté : facile

Aquarium : aquarium d'eau douce, environ 100 litres

Paramètres de l'eau : 20°C à 26°C, pH 6 à 7,8

Socialisation : c'est un poisson de compagnie peu compliqué, mais il ne devrait pas être associé à des espèces de poisson qui ont besoin de beaucoup de calme et de chaleur. Les badidaes et les barbus rosés sont bien adaptés.

Alimentation : algues, nourriture sèche et vivante

Particularités : aux Etats-Unis, il existe une version génétiquement modifiée du poisson-zèbre avec des couleurs néons lumineuses que l'on appelle le GloFish. Peu importe leur apparence, tous les poissons-zèbres sont d'excellents sauteurs qui aiment sauter au-dessus de la surface de l'eau. Par précaution, les aquariums de poissons-zèbres doivent toujours être couverts.

Poisson-zèbre nage au fond de l'aquarium au-dessus des cailloux

L'embarras du choix

En plus des dix poissons d'ornement mentionnés ici, il existe bien sûr d'innombrables autres espèces qui pourraient convenir à votre aquarium d'eau douce. Avant de vous rendre dans votre animalerie pour acheter les plus beaux poissons, établissez un plan détaillé des espèces que vous souhaitez avoir dans votre aquarium. En plus de la taille de l'aquarium, la température et l'état de l'eau, de nombreux autres critères doivent être pris en compte. Après tout, tous les poissons d'eau douce ne sont pas automatiquement aptes à vivre avec d'autres espèces de poissons d'eau douce. Une condition de base pour une coexistence harmonieuse et réussie dans un aquarium est que les poissons choisis aient les mêmes exigences en ce qui concerne la température, la qualité, et le pH, ainsi que les plantes et la lumière. De plus, essayez de choisir des espèces qui habitent et remplissent différentes zones de baignade dans votre aquarium (zones d'eau supérieure, moyenne et inférieure). Enfin, les poissons sélectionnés doivent bien sûr bien s'entendre les uns avec les autres. Après tout, il est difficile de s'éviter dans l'espace limité d'un aquarium. Informez-vous à l'avance sur les caractéristiques particulières des poissons d’aquarium, sur leur comportement territorial, leurs besoins en matière de mouvement et de repos et leurs habitudes alimentaires.

Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans le choix de vos poissons et beaucoup de plaisir avec votre aquarium !

Articles les plus lus

Poisson-clown

On désigne communément par « poisson-clown » les deux des espèces d’amphiprions les plus connues : le poisson-clown du Pacifique (Amphiprion percula) et le poisson-clown à trois bandes (Amphiprion ocellaris). Dans le langage courant, on qualifie souvent de poissons-clown toutes les espèces de la catégorie des amphiprions. Ce sont des espèces de poissons d’eau de mer, endémiques de l’océan pacifique et de l’océan indien, qui ne sont à ce jour pas menacés d’extinction.

Néon bleu

Si vous vous intéressez à l’aquariophilie, vous avez forcément déjà rencontré le poisson néon, néon bleu, ou parfois aussi appelé tetra néon. Les lignes colorées présentes sur le corps du poisson néon, ressemblant justement à des néons, sont sa principale caractéristique, qui ne laisse personne indifférent. Cette particularité n’a pas encore été expliquée à ce jour, mais elle s’avère vitale aux poissons néon.

Tortue Cistude d’Europe

Afin d’aménager comme il se doit les espaces de vie des différentes espèces de tortue, il est bon de savoir de quelles régions elles sont originaires et à quoi ressemble leur habitat naturel. Leur aquaterrarium doit être aménagé en conséquence, afin que vos tortues des marais ou tortues Cistude d'Europe (emys orbicularis) se sentent à leur aise. Une fois que l’environnement naturel de la tortue Cistude d'Europe aura été transposé dans l’aquaterrarium, vous pourrez observer le comportement naturel de vos petits protégés. Baignade, recherche de nourriture, flânerie au soleil, repos, sieste : un espace riche en activités stimule la créativité des tortues aquatiques que sont les Cistude d'Europe.