La rage chez le chien This article is verified by a vet

rage chez le chien

Une salivation excessive et une difficulté à avaler peuvent être des symptômes de la rage chez le chien.

La rage est une maladie infectieuse mortelle chez les mammifères, y compris les chiens et les humains. Bien que certains pays soient actuellement considérés comme indemnes de rage, le risque d’infection par cette maladie existe encore de nombreuses régions du monde. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la rage chez les chiens dans cet article.

La rage chez le chien est-elle dangereuse ?

La rage est une maladie virale mortelle qui peut infecter non seulement les chiens et, mais aussi les oiseaux, les humains et d’autres mammifères. Il n’existe à ce jour aucun traitement efficace et la maladie est dans tous les cas mortelle pour les chiens. Il est donc très important de protéger votre chien contre cette dangereuse maladie.

Dans de nombreux pays, la rage urbaine a été éradiquée grâce à des mesures de lutte. On dit qu’ils sont “indemnes” de rage. Voici une liste de pays indemne de rage :

  • Allemagne
  • Autriche
  • Belgique
  • Bulgarie
  • Croatie
  • Danemark
  • Espagne
  • Estonie
  • Finlande
  • France
  • Grèce
  • Italie
  • Islande
  • Irlande
  • Irlande du Nord
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • Roumanie
  • Suède
  • Suisse
  • Slovénie
  • Slovaquie

La majorité des pays à risque se trouvent en Asie, en Afrique ou en Amérique du Sud :

  • Afrique du Sud
  • Argentine
  • Bali
  • Bolivie
  • Botswana
  • Brésil
  • Chine
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Égypte
  • Inde
  • Turquie
  • Tunisie
  • Mexique
  • Russie
  • Vietnam

Quels sont les animaux les plus touchés par cette maladie ?

La rage est une zoonose, une maladie infectieuse des animaux transmissible à l’être humain, connue depuis l’Antiquité, qui touche en particulier sur les chiens et les prédateurs carnassiers. Cela signifie donc que le chien peut transmettre la maladie à l’homme et vice-versa. On retrouve des documents de Babyloniens, de Grecs et de Romains faisant référence au tableau clinique de cette maladie ainsi que sa transmission par morsure.

Outre les chiens, d’autres animaux comme les chats, les bovins ou les porcs peuvent donc également être touchés par la rage. Les animaux et les personnes qui vivent dans des régions à risque à l’étranger ou qui ont de nombreux contacts avec des animaux sauvages courent généralement un risque plus élevé de contagion.

Symptômes : quels sont les signes de la rage chez le chien ?

La période d’incubation (temps entre l’infection et l’apparition de la maladie) pour la rage chez le chien peut aller de 2 à 24 semaines. Cette durée dépend de l’endroit où le virus pénètre. Plus la morsure est proche du système nerveux central, plus un chien tombera rapidement malade.

Comme le virus de la rage se propage également le long des voies nerveuses, les signes (symptômes) de la maladie varient en fonction du temps. C’est pourquoi les vétérinaires séparent les symptômes en trois stades, qui peuvent se chevaucher :

Cette première phase dure en général quelques jours et se caractérise par des changements de comportement. Certains chiens développent une anxiété et une agitation exacerbée, d’autres se montrent sensibles à la lumière et aux odeurs. Les chiens de nature réservée peuvent devenir plus confiants et plus attentifs. Une salivation accrue due à un trouble de déglutition peut être relevé.

Durant la phase d’excitation, les chiens « enragés » deviennent plus nerveux, plus sauvages et très irritables. Ils mordent tout ce qu’ils trouvent aux alentours, attaquent et paraissent désorientés. La salivation devient encore plus abondante et les troubles de la déglutition plus marqués.

Arrivé au troisième stade, le chien contaminé souffre de paralysie, suivie d’un coma et du décès.

Tous les animaux atteints ne passent pas par ces phases classiques. Chez certains chiens, la phase prodromique se transforme directement en phase paralytique.

Quand faut-il aller chez le vétérinaire ?

Si vous soupçonnez que votre chien est atteint de la rage, vous devez impérativement en informer votre vétérinaire par téléphone. Celui-ci prendra alors les mesures nécessaires et informera les autorités compétentes.

Compte tenu du risque élevé d’infection, tout contact de votre chien avec des personnes ou d’autres animaux domestiques est à proscrire dès le moment de la suspicion.

N’emmenez donc pas votre chien chez le vétérinaire sans son accord. Ne le promenez pas, mais mettez-le en quarantaine. Pensez toutefois à lui fournir de l’eau fraîche et de la nourriture. Vous devez également lui donner la possibilité de faire ses besoins.

Comment le diagnostic est-il établi ?

Il est uniquement possible d’établir un diagnostic fiable après le décès de l’animal. En général, on a recours à plusieurs tests pour établir ce diagnostic. De leur vivant, il est uniquement possible de faire un diagnostic préliminaire selon les symptômes relevés et selon les antécédents des chiens touchés.

Tous les chiens non vaccinés ou partiellement vaccinés présentant une salivation excessive sans raison qui l’explique, des symptômes neurologiques vagues ou des changements de comportement peuvent supposément avoir été contaminés.

  • Examen histologique : les corps de Negri (inclusions virales dans les cellules nerveuses), typiques de la rage, sont visibles au microscope dans le tissu cérébral
  • Détection directe du virus par des méthodes de biologie moléculaire (par ex. PCR en temps réel)
  • Détection indirecte du virus par immunofluorescence

Traitement de la rage chez le chien

Tout traitement ayant pour but de soigner les chiens de la rage est interdit. Les essais de traitement de la rage chez le chien sont également prohibés en raison du fort risque de morsure et donc de contamination.

Le stade de prognose après la contamination présente des symptômes très sérieux. Dans le cas de supposition de contamination à la rage, il en revient au cabinet de vétérinaire de déterminer les procédures à suivre, en accord avec les textes réglementaires sur la rage.

Causes : quels sont les facteurs déclencheurs de cette maladie ?

Le virus de la rage est un virus à ARN, faisant partie des Lyssavirus, de la famille des rhabdovirus. Ce virus existe partout dans le monde, cependant, il a été éradiqué grâce à des mesures ciblées et des règles strictes d’entrée dans le pays, notamment en Grande Bretagne, dans les pays scandinaves, au Japon et en Australie. La rage a été éradiquée en France depuis de nombreuses années.

En Europe, le renard constitue la principale menace à une contamination du virus de la rage. Dans certains pays d’Europe, notamment en France, le risque de contamination à la rage par les renards a pu être éliminé grâce à la disposition d’appâts et à des campagnes de vaccination orale des renards. Chez la chauve-souris apparaissent des cas sporadiques de rage de la chauve-souris, qui se différencie toutefois de la classique rage terrestre.

 

La forme classique et la rage des chauves-souris se distinguent comme suit :

La forme classique de la rage se divise en deux formes :

 

  • la forme sylvatique, ou “rage des animaux sauvages” : prédominante aux États-Unis et en Europe chez les carnivores sauvages comme les renards, les ratons laveurs ou les mouffettes
  • la forme urbaine, ou “rage des rues” : prédominante dans les zones urbaines d’Asie et d’Afrique. L’infection se produit principalement par morsure de chiens et de chats enragés.

Le virus européen de la rage des chauves-souris 1 et 2 (ELBV 1/2) est surtout présent chez les chauves-souris, bien que les espèces de chauves-souris concernées ne soient pas très présentes en Europe. Des laboratoires européens le détectent toutefois de temps à autre. La transmission à d’autres espèces animales ou à l’homme est extrêmement rare.

Contagion : comment les chiens contractent-ils la rage ?

Le virus de la rage est transmis par la salive des animaux contaminés. Une contamination de la rage a en général lieu en cas de morsure. La transmission de la rage par la salive peut également avoir lieu dans le cas de contact avec une muqueuse ou une plaie superficielle. Cependant, des interrogations subsistent au sujet d’éventuels autres modes de contamination.

Depuis la morsure, les virus migrent dans le système nerveux central (SNC) et les glandes salivaires et se propagent dans le corps du chien. Il faut compter entre 2 et 24 semaines jusqu’à ce que le chien présente les premiers symptômes de la maladie. Cet écart varie selon la partie du corps sur laquelle la morsure est localisée.

Plus la morsure est proche du SNC, plus le chien sera infecté rapidement.

Pronostic : est-elle guérissable chez les chiens ?

Si votre chien n’est pas vacciné contre la rage et que l’on soupçonne qu’il est infecté par le virus, il faut prendre les mesures prévues. Malheureusement, dans la plupart des cas, cela signifie l’euthanasie de votre chien par le vétérinaire.

Prévention :  l’indispensable vaccination

Une vaccination contre la rage semble judicieuse voire indispensable, sachant que la contamination à la maladie et même la supposition de celle-ci peut être mortelle pour le chien.

D’après les réglementations concernant la maladie, un vaccin antirabique est effectif lorsque la première vaccination a été effectuée sur un chiot âgé de minimum 12 semaines, que la date du vaccin remonte à 21 jours minimum et que toutes les vaccinations de rappel ont été effectuées selon les recommandations du fabricant (dans le cas d’un chien plus âgé).

En fonction des pays, d’autres règles s’appliquent (par exemple, la vaccination obligatoire des chiens) et peuvent changer rapidement. Lors d’un déménagement ou de l’acquisition d’un animal de compagnie, il est donc toujours conseillé de se renseigner sur les prescriptions actuelles en matière de vaccination dans son propre pays.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
5 min

Chien qui tousse : symptômes, causes et traitements

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'un problème de santé touchant le système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.
4 min

La gale auriculaire du chien (Otodectes cynotis)

Le parasite Otodectes cynotis (gale des oreilles du chien) appartient à la famille des Psoroptidae et habite les canaux auriculaires des animaux mangeurs de viande. C'est l'acarien de la gale le plus commun chez ces animaux. L'acarien Otodectes cynotis se développe en environ 3 semaines, passant d'un œuf au stade larvaire, puis à deux stades nymphaux, le proto- et deutonymph, puis devient un acarien adulte. L'intégralité du développement des acariens a lieu dans le conduit auditif externe du chien. Les acariens femelles collent leurs œufs sur la peau du conduit auditif. Tous les stades de développement de l'acarien se nourrissent du liquide tissulaire et des cellules cutanées du chien. Les acariens adultes ont une durée de vie d'environ 2 mois. Ils se transmettent par contact direct avec des animaux infestés, généralement de mères infectées à leurs chiots ou de chiot à chiot. Les acariens peuvent également parfois être transmis par le cérumen et les croûtes de l'oreille lorsque le chien se secoue. Les animaux adultes sont moins fréquemment touchés. L'Otodectes cynotis est présent dans le monde entier et n'est pas spécifique de l'hôte, ce qui signifie qu'il peut également être transféré d'une espèce à l'autre, par exemple du chat au chien. L'acarien de l'oreille est particulièrement fréquent dans les endroits où de nombreux animaux vivent ensemble, comme les refuges pour animaux, les élevages ou les fermes.
5 min

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.