03 avril 2018 - Actualisé 04 juin 2018

La rage chez le chien

La rage chez le chien

La rage est une maladie virale et mortelle, transmissible aux chiens et aux mammifères, mais aussi aux oiseaux et à l’homme.

Il s’agit d’une zoonose, une maladie infectieuse des animaux transmissible à l’être humain, connue depuis l’Antiquité, qui touche en particulier sur les chiens et les prédateurs carnassiers. Cela signifie donc que le chien peut transmettre la maladie à l’homme et vice-versa. On retrouve des documents de Babyloniens, de Grecs et de Romains faisant référence au tableau clinique de cette maladie ainsi que sa transmission par morsure.

Le virus de la rage est un virus à ARN, faisant partie des Lyssavirus, de la famille des rhabdovirus. Ce virus existe partout dans le monde, cependant, il a été éradiqué grâce à des mesures ciblées et des règles strictes d’entrée dans le pays, notamment en Grande Bretagne, dans les pays scandinaves, au Japon et en Australie. La rage a été éradiquée en France depuis de nombreuses années.

En Europe, le renard constitue la principale menace à une contamination du virus de la rage. Dans certains pays d’Europe, notamment en France, le risque de contamination à la rage par les renards a pu être éliminé grâce à la disposition d’appâts et à des campagnes de vaccination orale des renards. Chez la chauve-souris apparaissent des cas sporadiques de rage de la chauve-souris, qui se différencie toutefois de la classique rage terrestre.

Le virus de la rage est transmis par la salive des animaux contaminés. Une contamination de la rage a en général lieu en cas de morsure. La transmission de la rage par la salive peut également avoir lieu dans le cas de contact avec une muqueuse ou une plaie superficielle. Cependant, des interrogations subsistent au sujet d’éventuels autres modes de contamination.

Depuis la morsure, les virus migrent dans le système nerveux central (SNC) et les glandes salivaires et se propagent dans le corps du chien. Il faut compter entre 2 et 24 semaines jusqu’à ce que le chien présente les premiers symptômes de la maladie. Cet écart varie selon la partie du corps sur laquelle la morsure est localisée. Plus la morsure est proche du SNC, plus le chien sera infecté rapidement.

Symptômes de la rage chez le chien

Le virus de la rage évolue selon trois phases, qui peuvent se chevaucher : la phase prodomale, la phase d’excitation et la phase de paralysie. Tous les animaux contaminés ne passent pas forcément par ces trois stades. Certains animaux passent directement de la phase prodomale à la phase de paralysie.

La phase prodomale dure en général quelques jours et se caractérise par des changements de comportement. Certains chiens développent une anxiété et une agitation exacerbée, d’autres se montrent sensibles à la lumière et aux odeurs. Les chiens de nature réservée peuvent devenir plus confiants et plus attentifs. Une salivation accrue due à un trouble de déglutition peut être relevé.

Durant la phase d’excitation, les chiens « enragés » deviennent plus nerveux, plus sauvages et très irritables. Ils mordent tout ce qu’ils trouvent aux alentours, attaquent et paraissent désorientés. La salivation devient encore plus abondante et les troubles de la déglutition plus marqués.

Arrivé au troisième stade, le chien contaminé souffre de paralysie, suivie d’un coma et du décès.

Diagnostic de la rage du chien

Il est uniquement possible d’établir un diagnostic fiable après le décès de l’animal. En général, on a recours à plusieurs tests pour établir ce diagnostic. De leur vivant, il est uniquement possible de faire un diagnostic préliminaire selon les symptômes relevés et selon les antécédents des chiens touchés. Tous les chiens non vaccinés ou partiellement vaccinés présentant une salivation excessive sans raison qui l’explique, des symptômes neurologiques vagues ou des changements de comportement peuvent supposément avoir été contaminés.

Dans le cas d’une suspicion de contamination, le cabinet vétérinaire de votre chien doit en être informé et les vétérinaires prendront les mesures nécessaires. La rage est une maladie dont les cas doivent être obligatoirement signalés.

Traitement de la rage chez le chien

Tout traitement ayant pour but de soigner les chiens de la rage est interdit. Les essais de traitement de la rage chez le chien sont également prohibés en raison du fort risque de morsure et donc de contamination.

Le stade de prognose après la contamination présente des symptômes très sérieux. Dans le cas de supposition de contamination à la rage, il en revient au cabinet de vétérinaire de déterminer les procédures à suivre, en accord avec les textes réglementaires sur la rage.

Prévenir la rage par vaccination

Une vaccination contre la rage semble judicieuse voire indispensable, sachant que la contamination à la maladie et même la supposition de celle-ci peut être mortelle pour le chien.

D’après les réglementations concernant la maladie, un vaccin antirabique est effectif lorsque la première vaccination a été effectuée sur un chiot âgé de minimum 12 semaines, que la date du vaccin remonte à 21 jours minimum et que toutes les vaccinations de rappel ont été effectuées selon les recommandations du fabricant (dans le cas d’un chien plus âgé).

Articles les plus lus

La contraception du chien et de la chienne

Contraception du chien et de la chienne : quels moyens existent pour éviter une gestation ? Quels sont les moyens de contraception pour chien mâle ? Votre magazine zooplus vous donne ses conseils.

Les maladies infectieuses chez le chien

Elles sont minuscules et se trouvent partout autour de nous : les bactéries ! Bien que certaines bactéries soient sans danger, d'autres peuvent provoquer de graves maladies infectieuses chez le chien

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.