29 janvier 2018 - Actualisé 31 juillet 2019

Les maladies des poissons

maladies des poissons

Les maladies des poissons les plus courantes

Les maladies des poissons d’aquarium ne doivent pas être prises à la légère. Certaines maladies des poissons peuvent aller jusqu’à provoquer leur mort. C’est pourquoi une reconnaissance rapide des maladies est essentielle, afin de pouvoir agir rapidement. Votre Magazine zooplus vous aide à reconnaître les maladies des poissons et vous présente les possibilités de traitement pour votre poisson malade.

La maladie des points blancs

La maladie des points, ou maladie des points blancs est causée par le parasite du nom de Ichthyophthirius multifiliis, plus connu sous le nom de « Ichtyo ». Dans le cas de cette maladie des poissons, le parasite s’immisce dans les muqueuses du poisson et s’y installe durablement. Cette infestation se manifeste par de nombreux points blancs légèrement en relief, caractéristiques de la maladie. Si la maladie en est à un stade avancé, les points blancs peuvent se rassembler et former des tâches grisâtres. L’organisme des poissons produit alors davantage de muqueuse et leur peau commence à muer. Si les poissons touchés ne sont pas traités, la maladie des points blancs peut causer leur décès. C’est pourquoi il est important de savoir repérer les premiers symptômes pour pouvoir soigner vos poissons malades à temps.

Symptômes de la maladie des points blancs :

  • votre poisson nage avec hésitation ou présente un comportement inhabituel
  • il rabat ses nageoires le long de son corps
  • il se gratte par de rapides frottements, en longeant les pierres, racines et d’autres éléments de l’aquarium
  • il manque d’appétit

Dans le cas où les branchies de vos poissons sont également atteintes par la maladie des points blancs, vos poissons malades peuvent avoir des difficultés à respirer et présenter un rythme respiratoire accéléré. Souvent, les poissons malades remontent à la surface de l’eau et essaient d’aspirer de l’air, comme pour reprendre leur souffle.

Traitement de la maladie des points blancs :

  • Le traitement est à effectuer dans l’aquarium, puisqu’en plus de toucher les poissons, le virus se dépose également au fond de l’aquarium
  • Augmentez la température de l’eau de l’aquarium pour atteindre les 28 à 30°C (attention, tous les poissons et toutes les plantes ne supportent pas une température aussi élevée ! Renseignez-vous bien au préalable)
  • Changez l’eau de votre aquarium (au minimum 30% du volume d’eau)
  • Nettoyez l’aquarium et enlevez le dépôt au fond de l’aquarium (car les parasites provoquant la maladie des points blancs s’y installent également)
  • Lors de l’utilisation de vert de malachite oxalate, ou de produits en contenant, veillez à éteindre la lumière, car cette substance est photosensible

Le traitement dure entre 14 et 20 jours, car les parasites ne peuvent être atteints par le médicament uniquement à un stade de leur vie bien précis, qu’on appelle le « stade larvaire ».

Les mycoses du poisson

Ici, on parle bien des myoses du poisson, causées par des champignons du type Saprolegnia et Achyla. La plupart du temps, les poissons présentent plus de risques d’être touchés par des mycoses s’ils sont déjà fragilisés par d’autres facteurs. Les blessures, les combats entre poissons mais également une température trop basse et un aquarium mal entretenu sont quelques facteurs non exhaustifs qui fragilisent le système immunitaire des poissons. Ils sont ainsi plus enclins à développer des mycoses. Les champignons ne sont que légèrement pathogènes. La dégradation de la valeur du pH de l’eau de l’aquarium modifie l’aspect de la peau des poissons blessés ou affaiblis. Ce seul facteur suffit à les rendre vulnérables aux mycoses. La peau des poissons peut être touchée par les mycoses, tout comme les yeux, les nageoires et les branchies. Comme pour toutes les maladies des poissons, savoir comprendre et interpréter les premiers symptômes est primordial pour la survie du poisson malade.

Symptômes d’une mycose du poisson :

  • Une couche blanchâtre, ressemblant à du coton recouvre les parties touchées par des mycoses, qui disparait immédiatement lorsque l’on sort le poisson de l’eau
  • L‘apathie
  • La perte d’appétit

Dans la majorité des cas, les poissons malades ne nagent plus ou que très peu, et ont tendance à rester au calme dans un coin sombre de leur aquarium.

Traitement de la mycose du poisson :

  • Renouvelez un volume d’eau plus important que d’habitude (la moitié du volume d’eau, voire plus) ou changez la totalité de l’eau de l’aquarium
  • Ajustez la température de l’eau, et augmentez-la légèrement éventuellement
  • Faites prendre un bain à votre poisson dans une eau saline (environ une cuillerée à café pour un litre d’eau), pendant 15 à 30 minutes,
  • ou faites prendre un bain à votre poisson dans une solution de permanganate de potassium (1 gramme pour 100 litres d’eau) pendant environ 30 minutes (attention : ces bains doivent être effectués dans un récipient différent de l’aquarium de votre poisson !)
  • Donnez des vitamines à votre poisson afin de renforcer son système immunitaire
  • Traitez la maladie avec un produit contre les attaques fongiques et les infections bactériennes primaires

Pour toutes les maladies des poissons, la prévention reste le meilleur des médicaments. Une bonne qualité de l’eau ainsi qu’une nourriture pour poissons adaptée sont essentiels pour des poissons en bonne santé dans un bel aquarium.

L’hydropisie du poisson

Les causes de l’hydropisie du poisson ne sont pas clairement définies et font débat. Cette maladie des poissons pourrait être causée par des virus ou des bactéries. Nous savons toutefois que les bactéries qui vivent dans l’aquarium et son substrat (Aeromonas et Pseudonomas) favorisent l’hydropisie du poisson. Pourtant, impossible de déterminer si ces bactéries sont à l’origine de la maladie. Dès que le système immunitaire du poisson est fragilisé, il ne peut plus combattre les bactéries et développe alors la maladie. Durant les premiers stades, la maladie peut encore être soignée. Dès lors qu’il s’agit d’un stade avancé, le traitement de l’hydropisie du poisson devient problématique. Les poissons malades atteints d’hydropisie ont un ventre gonflé. Cela s’explique par la rétention de liquide en raison du dysfonctionnement des organes.

Symptômes d’une hydropisie du poisson :

  • Décollement des écailles en raison du gonflement du ventre
  • Apathie
  • Perte de contrôle des mouvements
  • Protubérance des yeux
  • Inflammations
  • Attaque fongique

Traitement de l’hydropisie du poisson :

Après avoir associé les symptômes de vos poissons malades avec l’hydropisie du poisson, commencez un traitement le plus rapidement possible. Le principe actif utilisé en guide de traitement porte le nom de nifurpirinol. Vous pouvez aussi avoir recours à un traitement au sel afin de favoriser la bonne hydratation de vos poissons. Renseignez-vous suffisamment au préalable, car certaines espèces de poissons présentent des besoins différents en sel.

La pourriture des nageoires

L’hydropisie du poisson et la pourriture des nageoires sont toutes deux des maladies des poissons provoquées par les bactéries présentes dans l’aquarium. De la même manière, la maladie se développe sur les poissons fragilisés. On observe également la pourriture des nageoires sur des sujets qui ne se plaisent pas dans leur aquarium ou dont les conditions de vie ne sont pas adaptées à leurs besoins. La pourriture des nageoires est une maladie des poissons pouvant être mortelle si aucun traitement n’est effectué.

Symptômes de la pourriture des nageoires :

  • Les nageoires s’effilochent
  • Elles présentent une couleur blanchâtre ou rougeâtre
  • Elles présentent des petits trous
  • Les poissons deviennent apathiques

 Traitement de la pourriture des nageoires

La maladie étant souvent le signe d’une mauvaise qualité de l’eau de l’aquarium, il est conseillé de procéder à un test de l’eau en premier lieu. Ce test indique en général une teneur en nitrites élevée. Si tel est le cas, procédez au changement partiel de l’eau de l’aquarium. Si aucune amélioration n’est visible, procurez-vous des médicaments spécialisés pour contrer la pourriture de nageoires des poissons.

Découvrez comment bien tester la qualité de l’eau de votre aquarium !

Articles les plus lus

Les maladies des poissons

Les maladies des poissons d’aquarium ne doivent pas être prises à la légère. Certaines maladies des poissons peuvent aller jusqu’à provoquer leur mort. C’est pourquoi une reconnaissance rapide des maladies est essentielle, afin de pouvoir agir rapidement. Votre Magazine zooplus vous aide à reconnaître les maladies des poissons et vous présente les possibilités de traitement pour votre poisson malade.

Changer l’eau de l’aquarium

Aussi longtemps que les aquariums existeront, il y aura de longs débats sur l'utilité de changer l'eau ou sur la fréquence à laquelle il est nécessaire de changer l'eau de l'aquarium. Même si cela est rare, certains propriétaires de poissons exotiques aiment à croire que leur aquarium fonctionne tel un petit écosystème similaire à celui de la nature, et qu’il est donc inutile de changer l'eau de l'aquarium, sous peine de l’appauvrir.

Tester l’eau de son aquarium

Une fois par semaine, il est indispensable pour un aquariophile de tester l'eau de son aquarium, en mesurant trois valeurs essentielles : la teneur en nitrites, la valeur du pH et la dureté carbonatée en KH. Cet article aborde la teneur en nitrites des eaux d’aquarium.