La cohabitation entre chat et rongeur

chat roux et lapin côte à côte

Si vous aimez les chats, vous aimez probablement les animaux en général. C’est pourquoi il est rare que les amis des animaux n’aient qu’un seul compagnon à la maison ! Alors que la cohabitation entre deux chats ou entre chien et chat est déjà compliquée, vous pouvez imaginer l’appréhension d’un maître lorsqu’il se demande si les chats et les rongeurs ont des chances de bien s’entendre !

Pour commencer, il est important de ne pas craindre la cohabitation entre chat et rongeur. La cohabitation entre les chats et les rongeurs comme les lapins, cochons d’Inde et les hamsters n’est pas impossible. Beaucoup de personnes rapportent même que ces animaux peuvent devenir de bons amis ! Donc rien ne vous oppose à accueillir de petits animaux dans votre maison ! Ou peut-être est-ce l’inverse, vous avez déjà un lapin, un cochon d’Inde, un chinchilla ou un canari et vous souhaitez accueillir un ou deux chats ?

Chats et rongeurs : de bons amis ?

Beaucoup de vidéos sur des plateformes connues nous montrent la façon dont laquelle le perroquet gris joue à la balle avec un chat ou comment un lapin se laisse lécher par les petits félins. Ces vidéos nous confortent dans l’idée que les chats et les petits animaux sont de bons amis ou du moins qu’ils peuvent devenir des partenaires de jeux. Ces vidéos reflètent-elles vraiment la réalité ?

Si vous avez déjà prévu d’avoir des chats et des rongeurs chez vous, alors il est essentiel de rester réaliste. L’amitié entre différentes espèces est une chose remarquable, qui existe, mais se produit très rarement. Si vos animaux sont devenus de meilleurs amis, alors vous avez gagné le gros lot ! Cependant, vous ne devez pas prendre ceci pour acquis. Si les chats partagent depuis des siècles nos maisons et nos fermes, c’est bien parce qu’ils sont des prédateurs. En raison de leur taille, les chats se concentrent sur des proies plus petites que celles des pumas, des tigres ou des lions. Même si leurs proies sont généralement des souris et des oiseaux, cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas blesser mortellement un lapin ou un gros cochon d’Inde. Évidemment, l’inverse est tout autant valable : une morsure de lapin est douloureuse, mais en règle générale c’est le chat qui est l’agresseur des petits animaux. Cela ne dépend pas de la confiance de votre chat : les animaux se fient à leur instinct sauvage et vous ne pouvez jamais prévoir lorsque celui de votre tigre domestique prendra le dessus.

chat et rongeur

Cohabitation entre chat et rongeur : la sécurité d’abord

Rien ne vous empêche d’avoir à la fois des chats et des rongeurs comme animaux de compagnie. Vous vous demandez comment ? Il faut gérer votre espace de vie, celui de votre chat et celui de vos petits animaux et ne jamais laisser votre rongeur seul avec des proies potentielles que sont vos chats. La plupart des rongeurs passent une grande partie de la journée dans leur cage. Il est conseillé de laisser les lapins et cochons d’Inde en liberté, mais toujours sous surveillance. Il est donc relativement facile d’isoler le chat dans une pièce à part pendant ce moment.

Pour une cohabitation entre chat et rongeur réussie, il est essentiel d’accorder de l’importance à la sécurité et de bien s'organiser.

Chat et rongeur : accepter un compagnon

Si vous avez plusieurs animaux à la maison, il est particulièrement important qu’ils s’acceptent ! Votre chat ne doit pas voir vos rongeurs comme des proies et cela aide s’ils ne sont pas pris de panique à chaque fois que le gros chat arrive. Vous êtes le meilleur exemple pour votre chat : traitez donc vos rongeurs avec respect. Les souris et les hamsters ne doivent pas être utilisés pour stimuler l'instinct de chasseur du chat. Le pire exemple serait de laisser une souris ganbader sous le nez de votre chat !

Laissez votre chat observer tranquillement lorsque vous nettoyez la cage de vos petits animaux et lorsque vous les caressez et les nourrissez. Cela ne doit naturellement pas mener à de la concurrence ! Vous pouvez aussi prendre votre chat dans les bras et l’emmener devant la cage ou l’enclos de votre lapin, cochon d’Inde, chinchilla ou hamster et le câliner. Ainsi les deux animaux pourront s’habituer l’un à l’autre. N’ayez pas peur si votre chat observe tous les faits et gestes de votre rongeur. Les cages ainsi que les aquariums sont un régal pour les yeux des chats et beaucoup apprécient suivre et comprendre les mouvements de ces petites créatures fascinantes.

Les bases pour une grande amitié entre chat et rongeur

Vous vous êtes mis en tête qu’en plus de vivre sous le même toit, votre chat et vos rongeurs allaient devenir de bons amis ? L’organisation va alors encore plus loin. Vous souhaitez mettre en place les meilleures conditions pour créer les bases pour une bonne amitié, mais cela n’aura que très peu d’impact si leur caractère ne sont pas compatibles.

C’est un avantage de socialiser les animaux lorsqu’ils sont encore petits. Les jeunes animaux ont encore peu d’expérience, ainsi les jeunes chats qui n’ont encore jamais chassé ou mangé d’animaux vivants vont plutôt considérer les lapins comme des amis. A l’inverse, d’anciens chats errants qui ont dû se nourrir seuls et qui ont ainsi déjà mangé quelques souris et oiseaux les verront comme des proies potentielles.

Le caractère de votre chat doit être le plus équilibré possible afin de réussir sa socialisation. Il y a plus de risques qu’un chat avec un tempérament vif et un instinct de prédateur considère le petit animal comme une proie.

La taille des deux animaux n’est pas à négliger. En raison de leur petite taille, les souris ne sont pas des compagnons adaptés pour les chats. Un grand lapin bélier peut dépasser la taille d’un chat domestique, ainsi il ne sera pas perçu comme une proie.

Cependant, vous devez rester vigilant. Personne ne peut garantir que l’instinct du chat ne prenne le dessus ! Les griffes d’un chat peuvent sérieusement blesser un grand lapin !

cohabitation entre chat et rongeur

La socialisation entre chat et rongeur

La socialisation des chats et des petits animaux n’aboutit pas aux mêmes résultats que celle effectuée entre deux chats. Ici, les animaux doivent s’accepter et le chat doit comprendre que ce ne sont pas des proies potentielles. Vous devez être vigilant, les petits animaux doivent être dans leur cage ou sous la surveillance de votre famille. Un harnais pour chat peut vous aider, mais cela ne garantit pas une confrontation sans étincelles.

Idéalement, procédez à la socialisation comme suit :

Comme pour la socialisation entre deux chats, les deux animaux utilisent leurs odeurs pour faire connaissance. Vous pouvez frotter les deux animaux avec une petite couverture ou une serviette et les inverser. La couverture que vous avez utilisée pour votre rongeur peut par exemple trouver sa place dans le panier de votre chat et inversement. Ainsi, vos animaux s’habitueront à l’odeur de l’autre. Pour les petits animaux, sentir l’odeur d’un prédateur sauvage est un choc, ne forcez donc surtout pas le contact entre les deux ! Par la suite, vos animaux pourront prendre contact librement. Comment se comporte votre chat lorsqu’il est près de la cage de votre petit animal ? Est-ce qu’il fait un bond ? Essaye-t-il d’attraper sa proie à travers la cage avec ses pattes ? Ou bien est-il simplement assis et observe l’autre animal calmement ?

Toute forme d’agression ou signe d’agression doit vous alerter et vous faire reporter le contact direct entre les deux animaux. Naturellement, vous pouvez continuer à intégrer vos deux animaux dans la famille ! Mais vous devez éviter le contact entre votre chat et vos rongeurs. Laissez vos petits animaux dans leur cage lorsque votre chat est présent et fermez la porte de la pièce où se trouvent vos petits animaux lorsque vous n’êtes pas chez vous.

Peut-être que tout se déroule comme vous l’aviez tant espéré ! Si votre chat observe calmement votre rongeur et ne montre aucun signe d’agressivité, vous pouvez commencer le premier contact. Faites preuve de bon sens et soyez extrêmement prudent afin que cela ne mène pas à des incidents !

Comme décrit précédemment, le chat est l’agresseur potentiel. C’est pourquoi votre rongeur doit toujours avoir la possibilité de se retirer. Ne le tenez pas et donnez-lui la posssibilité de pouvoir s’enfuir à tout moment.

Par exemple, laisser votre cochon d’Inde avec sa cage ouverte alors que votre chat a la possibilité de se déplacer librement est une mauvaise idée. Votre tigre domestique peut très vite coincer votre petit animal et en cas d’urgence il ne pourra pas s’enfuir. Cela augmente le stress du rongeur et accentue l’instinct prédateur de votre chat.

Une meilleure solution serait par exemple de tenir votre chat pendant que votre rongeur se déplace librement dans sa pièce. Une deuxième personne peut éventuellement vous aider. Si votre chat est habitué au harnais et à la laisse, vous pouvez aussi l’utiliser pour le premier contact. Ainsi, vous pouvez toujours intervenir si son instinct de prédateur venait à prendre le dessus !

Donnez du temps à vos animaux, soyez calme et tenez-vous prêt à intervenir rapidement. Observez la situation. Comment se comporte votre chat ? Qu’est-ce que révèle son langage corporel ? Si ses pupilles se dilatent et s’il commence à épier le rongeur ou à être prêt à sauter, alors il est temps de mettre fin au contact. S’il s’approche mais de façon prudente et le flaire lentement, ne le quittez pas des yeux. Si votre petit animal a peur, se blottit et essaye de s’enfuir, ne lui infligez pas plus de stress et donnez-lui la possibilité de partir.

cohabitation entre chat et rongeur

Chat et rongeur : après le premier contact

Le premier contact a été une réussite ? Et maintenant, quels sont les prochaines étapes ? Si votre chat et votre rongeur se sont flairés dans le calme, c’est en effet un bon début ! Mais tout n’est pas gagné.

Vous devez répéter ces contacts sous surveillance plusieurs fois jusqu’à ce que les deux animaux puissent vraiment s’habituer l’un à l’autre. Cependant, ne les laissez jamais seuls, même s’ils ont des poids et tailles similaires !

Cohabitation entre chat et rongeur : en cas d'échec

Si malgré vos efforts, chat et rongeur ne deviennent pas de grands amis, ce n’est pas une raison pour vous décourager. L’amitié entre espèces différentes est plutôt inattendue et aussi longtemps que vos animaux s’acceptent, que votre chat n’essaye pas violemment d’ouvrir la cage de votre cochon d’Inde ou de le terroriser à chaque fois qu’il entre dans la pièce, alors c’est déjà une belle victoire !

Et si ça ne fonctionne toujours pas ? S’il n’est pas possible de séparer vos deux animaux et que les incidents sont fréquents, alors il est temps de prendre une décision. Soyez juste envers vos animaux et réfléchissez à une alternative, comme une maison plus grande par exemple, avec un enclos extérieur pour vos rongeurs et un espace libre pour votre chat, ou bien davantage d’occupations pour lui. Le dernier recours serait la recherche d’un nouveau foyer pour l’un des deux animaux.

Nous vous souhaitons de bons moments avec votre chat et rongeur !

Articles les plus utiles