Chat sensible ou allergique: comment le nourrir?

nourrir son chat sensible

Votre chat se montre soudain particulièrement sensible à sa nourriture habituelle, perd ses poils, présente des éruptions cutanées, souffre de problèmes de digestion ou de vomissements ? Ces symptômes peuvent avoir de nombreuses causes. Si votre chat est allergique ou souffre d’intolérances alimentaires, il faut absolument éviter les ingrédients contenant les allergènes et s’adapter à ses besoins spécifiques, par exemple en se tournant vers une nourriture pour chat sensible.

Quelles sont les causes des allergies du chat ?

Vous avez sûrement déjà vu les étiquettes de certaines gammes de nourriture pour chat portant la mention « chat sensible ». Ces types de nourriture pour chat sont en effet particulièrement adaptées pour les chats sensibles. Mais comment peut-on déterminer qu’un chat est sensible ?

Pendant des millions d’années, le chat se nourrissait de produits provenant principalement de la chasse. Ainsi, le régime alimentaire du chat était composé de nutriments naturels, comme la chair musculaire, les abats, éventuellement quelques végétaux issus du contenu gastrique des proies ou encore quelques os. Les conservateurs et le sucre ne faisaient donc pas partie des composants de leur régime alimentaire. Avec le succès que la nourriture toute prête pour animaux rencontre aujourd’hui, comme les croquettes ou les boîtes, nourrir votre chat est devenu simple comme bonjour. Autrefois, les chats de ferme aussi bien que les chats domestiques se nourrissaient des restes de table. La nourriture pour animaux d’aujourd’hui, spécifique aux besoins de chaque boule de poils est donc bien plus adaptée, car plus riche en vitamines et minéraux !

Or, pour que la nourriture pour chat puisse se conserver durant des mois, certains ajouts sont effectués lors du processus de fabrication. Si auparavant il s’agissait de souris et de petits oiseaux, c’est maintenant de la viande de dinde, de bœuf ou d’autres animaux imposants qui se retrouvent dans la gamelle de nos chats. Or, nos petits chasseurs n’ont a priori pas l’habitude de consommer la chair de ces animaux ! La plupart des félins ne manifestent aucune difficulté à digérer ces types de viandes. Cependant, les exceptions existent : il est possible que les chats sensibles souffrent d’allergies alimentaires. Ils ne supportent donc pas les croquettes et boîtes classiques.

Les chats ne peuvent consommer qu’une faible proportion de glucides. En tant que carnivores, les chats ont besoin de protéines, qui constituent leur principale source énergétique. Les glucides et végétaux n’étaient pas présents dans leur alimentation originelle. Ce sont précisément ces substances qui affectent le corps du chat et provoquent des allergies alimentaires aux chats sensibles. Néanmoins, pour des raisons évidentes de production, les croquettes pour chat sont composées d’une part élevée en matières végétales. La majorité des chats les supportent très bien, même si beaucoup d’entre eux sont allergiques aux céréales. D’ailleurs, le soja est un allergène bien connu chez le chat !

nourrir son chat sensible

De plus, la nourriture toute prête pour chat contient rarement les mêmes nutriments que contenait le régime originel des chats sauvages. Idéalement, le repas de votre chat devrait être composé à 85 % de viande provenant essentiellement de chair musculaire. Les éléments végétaux représentent les 15% restants. La souris, proie par excellence du chat, a une composition idéale pour ce chasseur invétéré. En effet, une nourriture pour chat équilibrée devrait être composée de 50 à 60% de protéines, de 20 à 30% de matières grasses et de 3 à 8% de glucides.

Certains additifs sont généralement ajoutés aux préparations, comme des sous-produits d’origine animale ou végétale. Attention ! Tous les sous-produits ne sont pas néfastes, car finalement, la souris a un cœur, un poumon, un foie et d’autres abats, que le chat consomme après avoir tué sa proie. Leur proportion doit toutefois rester raisonnable. D’après l’ordonnance européenne sur les aliments pour animaux, il est autorisé pour les fabricants de nourriture d’ajouter des sabots, des cornes et des plumes aux préparations. Or, ces composants ne présentent aucun intérêt, puisqu’ils n’ont aucune valeur nutritive pour les chats et nuisent même à leur appareil digestif. Il en résulte parfois des réactions allergiques. Celles-ci sont provoquées par une réaction du corps du chat, qui se protège des substances potentiellement nocives ou inconnues. Lorsque les allergies du chat sont provoquées par des d’ingrédients, alors il est question d’intolérance alimentaire. Les démangeaisons, les vomissements ou les éruptions cutanées sont des symptômes typiques d’une allergie à certains composants alimentaires.

Les conservateurs comme les antioxydants synthétiques, aux noms souvent imprononçables tels que l’éthoxyquine, le BHA (butylhydroxyanisol), le BHT (butylhydroxytoluène) et le gallate de propyle permettent de conserver les valeurs nutritionnelles de la viande, même à température ambiante. Seulement, vous vous en doutez, ils ne sont pas sains pour nos animaux ! Les tests en laboratoire prouvent que les allergies des chats sont provoquées par ces additifs et conservateurs chimiques.

Les acariens alimentaires peuvent également provoquer une allergie alimentaire à votre chat ! Ils se nichent dans la nourriture de votre félin si vous ne la conservez pas correctement.

Comment trouver à quel composant mon chat est allergique ?

Pas de panique ! Même si votre chat réagit de manière très sensible à sa nourriture habituelle, vous pourrez toujours continuer à le nourrir avec des aliments tout prêts pour chat. Le plus important reste de trouver le déclencheur de son allergie afin d’éviter ces ingrédients à l’avenir.

La façon la plus simple d’y parvenir est de procéder par élimination, en suivant un régime d’exclusion. Pour suivre un tel régime, votre chat devra consommer uniquement les viandes qu’il n’aura jamais consommées auparavant, et qui ne lui ont donc jamais causé d’allergie. Petit à petit, vous pourrez réintroduire des aliments que votre chat connaît, comme les pommes de terre, le riz, les céréales… Pendant les six à huit semaines de régime, les symptômes devraient s’estomper. Si les symptômes réapparaissent, cela signifie que votre chat a consommé l’ingrédient allergène. Ainsi, vous finirez bien par trouver à quoi votre chat sensible est allergique.

nourrir son chat sensible

Nourriture pour chat sensible

Si vous êtes persuadé que votre chat est allergique aux abats, à une viande particulière ou au soja, alors il vous faut désormais partir à la recherche d’une alimentation adaptée pour chat sensible. Heureusement, il existe un large choix de nourriture pour les chats sensibles excluant les ingrédients typiquement allergènes comme le soja, le gluten ou les céréales. Ce type d’alimentation est généralement composé uniquement de protéines et de glucides faciles à digérer. De plus, ces croquettes contiennent tous les vitamines et minéraux essentiels à sa bonne santé.

À l’inverse de certains régimes diététiques peu gourmands prévus pour les humains, la nourriture pour chat hypoallergénique est tout à fait appétissante et appréciée par nos compagnons. Elle est disponible en différentes variétés, en qualité Bio ou encore en boîte.

Vous retrouverez une large gamme de nourriture pour chat sans céréales et de nourriture pour chat allergique et pour chat sensible dans la rubrique Chat de votre boutique zooplus.

Vous avez un chat sensible, un chat allergique et souhaitez davantage d’informations sur une nourriture pour chat hypoallergénique ? Consultez l’article du magazine sur les intolérances alimentaires chez le chat.

Nous vous souhaitons une bonne continuation avec votre chat !

Articles les plus lus

Canari

Les canaris sont des oiseaux très facile à vivre : ils se soignent eux-mêmes lorsque vous leur mettez à disposition une petite baignoire, quelques perchoirs de tailles différentes et un os de seiche.

Diamant mandarin

Si vous avez chez vous un couple de diamants mandarins, vous avez sûrement remarqué qu’il ne vous aura pas fallu attendre longtemps pour voir naître des oisillons. En effet, le diamant mandarin est un oiseau qui se reproduit assez facilement et rapidement. Il vous faudra réfléchir en temps voulu si vous avez assez de place et de temps à offrir à tous ces petits oiseaux.

Inséparables ou agapornidés

Du fait de leur petit gabarit, les inséparables sont souvent placés dans des cage bien trop étroites. Ces petites boules d’énergie ont besoin d’un espace suffisamment spacieux pour pouvoir se défouler.