Adopter un chiot : quelles questions poser à l’éleveur ?

adopter un chiot

N’oubliez pas de poser vos questions à l’éleveur à la vue de ses adorables chiots.

Vous avez trouvé votre race de chien préférée ? Vous êtes alors certainement impatient de pouvoir adopter un chiot. Mais pour éviter les mauvaises surprises par la suite, vous ne devez acheter un chien que chez un éleveur sérieux. En posant les questions suivantes à l’éleveur canin, vous pourrez vous assurer de son sérieux.

Ne jamais soutenir un éleveur pas sérieux

Une fois que l’on a posé les yeux sur un adorable chiot qui agite joyeusement la queue et vous regarde avec curiosité, il est souvent trop tard pour prendre des décisions rationnelles. Malheureusement, les marchands d’animaux qui manquent de sérieux le savent très bien et espèrent gagner rapidement de l’argent avec des chiots malades, peureux et mal socialisés.

Et même si au fond, nous savons que ce vendeur n’est pas sérieux, nous ressentons le besoin d’offrir une vie meilleure à au moins un de ses chiens innocents en l’achetant. Mais attention, vous ne rendez service ni à vous-même ni à l’animal et vous soutenez ainsi le commerce illégal de chiots.

Pourquoi est-il si important de poser des questions à l’éleveur ?

Vous souhaitez certainement un chien en bonne santé qui vous apportera, à vous et à votre famille, de nombreuses années de bonheur. Vous ne voulez assurément pas penser aux troubles du comportement, aux maladies et aux visites fréquentes chez le vétérinaire.

Mais si vous achetez un chiot à n’importe quel éleveur qui évolue dans un environnement douteux, vous devez malheureusement vous y attendre. La prétendue bonne affaire se révèle vite être un gouffre financier. En effet, il n’est pas rare que les frais vétérinaires dépassent de plusieurs fois le prix payé pour le chiot. Enfin, par votre achat, vous soutenez les agissements criminels du marchand d’animaux et prolongez ainsi les souffrances de ces derniers.

Choisissez donc l’éleveur de votre chiot avec le plus grand soin. Un éleveur sérieux sélectionne soigneusement ses chiens selon des critères définis. La santé et le bien-être de la race passent toujours au premier plan. En excluant les chiens malades ou les animaux au comportement indésirable, un éleveur veille à ce que la race puisse perdurer. De plus, il s’assure que vous repartiez avec un chiot qui ne vous réserve pas de mauvaises surprises.

Questions à poser avant la première visite

Une fois que vous avez trouvé un éleveur qui propose des chiots de la race de votre choix, il est préférable de lui poser les premières questions importantes dès la prise de contact.

Vous aurez ainsi une première impression générale et pourrez juger de l’intérêt d’aller voir les chiots. De plus, il se peut que vous oubliez de poser certaines questions à l’éleveur dans l’excitation de la première rencontre.

Êtes-vous membre d’une association ou d’un club dédié à cette race ?

Demandez à l’éleveur s’il est membre d’une association

Les éleveurs sérieux d’une race sont généralement organisés au sein d’un club officiel dédié à ladite race. S’il s’agit d’une race de chien reconnue, le club est affilié à une association supérieure. Demandez donc à l’éleveur s’il est membre d’un club ou d’une association. Si vous recherchez un éleveur en ligne, il est préférable de ne contacter que les éleveurs dont les adresses figurent sur le site Internet de l’association de la race.

Y a-t-il un pedigree et un carnet de vaccination ?

Demandez à voir les papiers nécessaires

Les chiens issus d’un élevage canin officiellement reconnu sont immatriculés et possèdent un pedigree. Cela implique différents examens d’aptitude et de santé des chiens autorisés au sein de l’élevage. En outre, l’association ou le club veille par exemple aussi à ce que la mère du chien ait suffisamment de temps pour se reposer entre les portées.

Un éleveur sérieux dispose de tous ces documents. Lors de votre première visite, examinez attentivement les certificats et le pedigree et posez des questions à ce sujet à l’éleveur. Un éleveur choisit généralement le père de la portée de manière très précise et vous expliquera certainement volontiers son choix si vous le lui demandez.

Pourquoi avez-vous choisi cette race ?

Demandez à l’éleveur pourquoi il a choisi cette race

Pour élever des chiens de race, il faut y mettre tout son cœur. Car on ne s’enrichit pas avec ce « loisir » extrêmement coûteux. Un éleveur aura donc de bonnes raisons d’avoir choisi d’élever une race en particulier. Qu’est-ce qui rend cette race si spéciale à ses yeux ? Qu’apprécie-t-il dans le fait de travailler aux côtés de ces chiens ?

En discutant avec un éleveur expérimenté, vous pouvez en apprendre beaucoup sur une race. Vérifiez si les raisons qui vous ont poussé à choisir cette race correspondent à l’expérience et au vécu de l’éleveur. Poser des questions à un éleveur qui a des années d’expérience avec une race est souvent très instructif et ne peut être remplacé par aucune description de ladite race trouvée dans un livre ou sur Internet.

Demandez le prix et un contrat de vente

Quel est le prix d’un chiot et y a-t-il un contrat de vente ?

Bien entendu, vous allez également devoir parler affaires avec l’éleveur et le prix d’achat qu’il demande pour ses chiots vous intéressera à n’en pas douter. Les chiens de race coûtent généralement entre 800 et 1 200 euros. Mais le prix peut être nettement plus élevé selon la race, l’éleveur et la demande.

Vous feriez mieux d’être sceptique si le prix est nettement inférieur au prix moyen. Un éleveur investit beaucoup de temps et d’argent dans ses chiens. Il les emmène chez le vétérinaire, leur fait passer des examens, les fait vacciner et vermifuger, emmène la femelle chez le mâle reproducteur, veille à ce que les animaux soient suffisamment nourris, soignés et divertis et participe à des formations. Un prix d’environ 1 000 euros est donc justifié et l’éleveur pourra certainement vous expliquer comment il a fixé son prix si vous lui demandez.

En outre, un éleveur sérieux ne cédera ses chiens qu’avec un contrat de vente. Outre le prix d’achat convenu et les coordonnées de l’acheteur et de l’éleveur, ce contrat contient également des informations importantes sur la responsabilité de l’éleveur ainsi que les caractéristiques d’identification du chien telles que sa race, son sexe, son numéro au registre généalogique ainsi que son numéro de puce électronique.

Une fois que vous avez obtenu une réponse satisfaisante à toutes ces questions, il est temps de rendre votre première visite aux chiots. D’une part, l’éleveur voudra certainement en savoir plus sur vous et, d’autre part, tous les chiots ne conviennent pas à tout le monde. Dans le cadre d’une visite personnelle, vous pouvez ainsi poser d’autres questions importantes et voir de vos propres yeux les conditions de vie des chiots et de leur mère.

éleveur de chiots © sushytska / stock.adobe,com
Un bon éleveur ne vous montrera pas ses chiots dans un parc ou sur une aire d’autoroute.

Quelles sont les questions importantes à poser lors de la première visite ?

Même si la vue des petits chiots peut être envoûtante, gardez impérativement la tête sur les épaules lors de votre première visite et fiez-vous à votre intuition. Faites de préférence une liste des questions que vous avez à poser à l’éleveur. Dans l’excitation, vous risquez d’oublier des points importants.

Pouvez-vous me montrer votre élevage ?

Demandez à voir l’environnement dans lequel vivent les chiots

 

Un éleveur sérieux vous montrera volontiers ses locaux et l’environnement dans lequel vivent ses chiens. Lors de la visite, veillez à ce que l’élevage soit propre et que les chiots grandissent dans un environnement lumineux, spacieux, chauffé et accueillant.

De l’eau en quantité suffisante, des jouets et un lien étroit avec la famille de l’éleveur doivent également être présents. Afin de pouvoir s’occuper de manière adéquate de la mère et de chacun des petits chiens, les éleveurs n’ont généralement pas de chiots toute l’année ni plusieurs portées en même temps.

L’éleveur prend-il du temps pour vous ?

Puis-je voir les chiots en toute tranquillité ?

Si l’éleveur a des chiots, il vous les montrera certainement avec fierté. Et même si vous tombez sous leur charme et que vous aimeriez adopter un chiot tout de suite, vous devez examiner les animaux le plus attentivement possible.

Les chiots ont-ils tous l’air en bonne santé et leur environnement est-il propre et bien entretenu ? Quel aspect a leur pelage et comment se comportent-ils ? Les chiots vont naturellement vers les autres, sont curieux et aiment bouger. En revanche, s’ils ne vous témoignent aucun intérêt lors de votre visite, s’ils restent amorphes dans leur coin, s’ils ont l’air effrayés ou s’ils ont le ventre gonflé, vous devez absolument renoncer à les acheter.

Puis-je voir la mère des chiots ?

Demandez à voir la chienne à l’origine de la portée

Pour bien commencer dans la vie, les chiots doivent rester au moins huit semaines auprès de leur mère. Dans de nombreux pays, c’est même une obligation légale. Si les petits chiens vivent chez l’éleveur sans leur mère, c’est une indication témoignant d’un manque de sérieux.

Bien entendu, certains commerçants criminels le savent parfaitement et montrent à leurs clients n’importe quelle chienne adulte lorsque ceux-ci demandent à voir la mère des chiots. Observez donc attentivement le comportement de la chienne envers les chiots. Si elle ne leur témoigne aucun intérêt et les repousse même, elle n’est probablement pas leur mère.

Observez également bien la relation entre la chienne à l’origine de la portée et l’éleveur. S’agit-il d’une relation étroite, affectueuse et amicale ou au contraire plutôt rude et empreinte de méfiance ? Dans le deuxième cas, cherchez un autre éleveur pour adopter un chiot.

Les chiots ont-ils déjà été examinés par un vétérinaire ?

Les chiots sont-ils vaccinés, vermifugés et pucés ?

Les éleveurs sont tenus par les associations d’élevage de faire vacciner leurs chiots à temps. À l’âge de huit semaines, les petits chiens sont vaccinés contre l’hépatite, la leptospirose, la parvovirose, la toux de chenil et la maladie de Carré. Demandez à voir le carnet de vaccination et vérifiez son authenticité ainsi que la présence de tous les vaccins obligatoires.

Si vous avez déjà pris contact avec l’éleveur avant la première vaccination, vous pouvez également lui demander si vous pouvez l’accompagner chez le vétérinaire. Demandez également le nom et l’adresse du vétérinaire et renseignez-vous pour savoir si les chiots sont bien pucés et régulièrement vermifugés.

Comment les chiots sont-ils nourris ?

Demandez à l’éleveur quelle nourriture il donne aux chiots

Une bonne alimentation joue un rôle décisif pour la santé des chiots. Au cours des premières semaines, ils reçoivent encore tous les nutriments essentiels par le biais du lait maternel. Mais à partir trois à quatre semaines au plus tard, ils doivent s’habituer progressivement à manger par eux-mêmes. Ainsi, ils ont besoin de deux à quatre fois plus d’énergie et de nutriments que les chiens adultes. Cela signifie qu’ils ont besoin d’une nourriture spéciale pour chiot qui soit parfaitement adaptée à leurs besoins.

Un éleveur sérieux veille à ce que les chiots reçoivent tous les nutriments nécessaires en quantité suffisante pour grandir en bonne santé et éviter d’éventuels troubles ultérieurs grâce à une alimentation pour chiot de qualité. Si vous l’interrogez sur la nourriture, l’éleveur vous renseignera certainement volontiers et vous recommandera en même temps un régime alimentaire pour les premières semaines que votre nouveau chien passera chez vous.

Demandez à l’éleveur comment se passe la socialisation

Comment socialisez-vous les chiots ?

Les premières semaines de la vie d’un chien sont décisives pour sa vie future. Le contact étroit avec sa mère, la cohabitation avec les chiots issus de la même portée et les soins prodigués par l’éleveur et sa famille façonnent le petit chien. Tout cela lui permet d’avancer dans la vie avec confiance et sans crainte.

Dès les premières semaines, le chiot doit apprendre à connaître beaucoup de choses qu’il rencontrera plus tard dans son quotidien : d’autres chiens, différentes personnes, des enfants, des bruits d’appareils de cuisine, de voitures ou de motos. Une socialisation réussie est indispensable pour que le chien ait un caractère serein et équilibré. Il est toutefois important de ne pas surmener le petit chien.

Un éleveur sérieux a généralement un plan pour socialiser ses chiots au cours des premières semaines. Il pourra vous expliquer précisément à quoi les chiots ont déjà été habitués et dans quelle mesure vous devez poursuivre la socialisation du jeune chien chez vous et dans son quotidien.

D’autres visites sont-elles souhaitables ?

Puis-je revenir ?

Un animal de compagnie apporte beaucoup de changements dans la vie de ses maîtres, c’est pourquoi l’adoption d’un chiot doit être mûrement réfléchie. Un éleveur vous aidera à prendre cette décision importante et ne cherchera jamais à vous persuader d’adopter un chien. Au contraire, il vous expliquera en détail ce dont les chiens de cette race ont besoin : de combien d’exercice ils ont besoin, s’ils s’entendent bien avec les jeunes enfants et quelles sont leurs exigences en matière de toilettage, d’alimentation et d’éducation.

Il est tout à fait normal, et même recommandé, de ne pas prendre la décision d’adopter un chiot lors de votre première visite. Demandez à l’éleveur si vous pouvez revenir voir les chiots afin d’apprendre à mieux les connaître.

adopter un chiot © muro / stock.adobe.com
Demandez également à l’éleveur comment il nourrit les chiots.

Quelles questions le propriétaire de l’élevage peut-il me poser ?

Élever des chiens de race demande beaucoup d’investissement et de dévouement de la part d’un éleveur. Sans cœur à l’ouvrage, un éleveur ne pourrait probablement pas supporter les conditions d’élevage strictes, les contrôles, les longues heures passées aux expositions et les nuits blanches passées aux côtés de la chienne en gestation.

Bien sûr, un éleveur gagne aussi un peu d’argent avec la vente de ses chiots. Mais si l’on en juge par le travail qu’il fournit, on se rend vite compte que ce qui l’intéresse avant tout dans l’élevage, c’est l’amour et la perpétuation de la race. Puisqu’il s’investit autant, il veut bien sûr aussi s’assurer que ses chiots se portent bien dans leur nouveau foyer.

Ne vous étonnez donc pas si l’éleveur vous pose de nombreuses questions sur votre vie, votre travail et vos projets d’avenir. Considérez plutôt cela comme un signe positif indiquant que vous êtes tombé sur un bon éleveur. Plus celui-ci apprendra à vous connaître, plus il sera en mesure d’évaluer si la race est faite pour vous et pourra vous aider à bien choisir votre chiot.

Articles les plus utiles
8 min

10 signes que votre chien vous aime

Vous avez adopté un chien et vous souhaiteriez savoir s'il vous aime ? Lorsque nous aimons quelqu'un, nous cherchons à savoir s'il éprouve les mêmes sentiments pour nous. Il est donc naturel de vouloir comprendre les signes par lesquels nos amis canins nous montrent qu'ils nous aiment. Mais les chiens ont des moyens différents des nôtres de montrer leur amour, et ils ne peuvent pas exprimer « je t'aime » avec des mots. Mais ils trouvent d'autres façons de nous montrer à quel point ils nous aiment, et il est plus facile que vous ne le pensez de reconnaître ces signes. La capacité de comprendre le langage de nos chiens bien-aimés sommeille en chacun de nous.

5 min

Dormir avec son chien : bon ou mauvais ?

Comme pour beaucoup de sujets, les opinions sur la question « Peut-on dormir avec son chien dans le lit ? » sont très diverses. Les contre-arguments peuvent peser plus lourd que Médor sur votre couette. Si vous avez adopté un chien et que vous n'arrivez pas à faire un choix, voici quelques avantages et inconvénients pour vous aider à décider si vous souhaitez laisser dormir votre chien dans le lit ou non. De toute façon, votre chien s'adaptera à votre opinion, car au final, vous êtes le chef.