12 février 2018 - Actualisé 16 août 2018

Comment choisir son chiot ?

Jack Russel Terrier couché sur un paillasson

Choisir son chiot : comment faire ?

A la vue d’une caisse de mise bas pleine de petits chiots, aucun doute que le cœur des amoureux des animaux bat plus fort ! Ces chiots sont tous si petits et si attendrissants que s’ils le pouvaient, ils les ramèneraient bien tous à la maison. En réalité, il va falloir choisir un chiot et un seul parmi ceux de la portée. Serait-ce le petit chiot noir ? Plutôt le noir et blanc ? Ou encore celui avec la tâche rigolote sur le poitrail ? C’est ce que l’on appelle l’embarras du choix. Alors, comment se décider ? Comment bien choisir son chiot ? Quels critères prendre en compte ? Votre magazine zooplus vous aide à prendre votre décision.

Laissez le chiot vous choisir !

On dit souvent qu'il faudrait choisir le chiot qui vous plaît le plus et qui a retenu votre attention dès le premier coup d’œil. Si les chiens sont un peu plus âgés, penchez-vous plus attentivement sur leur comportement. Y a-t-il un chien qui vous approche et qui cherche à rester à vos côtés ? Ce comportement est en général bon signe. Lorsqu’un chien témoigne d’une certaine sympathie pour un inconnu, il se sent alors attiré par lui, parfois sans explication. Il s’agit alors d’un début prometteur pour une future vie épanouie.

Etudiez le comportement des chiots

Dans chaque portée, on retrouve un casse-cou, un petit fainéant, et certains chiots particulièrement affectueux. Prenez le temps d’observer le comportement des frères et sœurs de portée du chiot pour lequel vous pensez avoir eu un coup de cœur, avant de choisir votre chiot. Le comportement des chiots en situation de jeu donne de précieux indices sur leurs traits de caractère. Il ne fait aucun doute que le caractère d'un chien est également influencé par des facteurs extérieurs, tels que la socialisation, l'éducation et l’environnement dans lequel il vit.

Choisir son chiot

Néanmoins, il est indéniable que certaines caractéristiques présentes dès les premières semaines perdurent à vie. Par exemple, ce n’est que dans des cas très rares que les chiots craintifs deviennent des chiens confiants et téméraires. Les chiots effrontés et brutaux auront tendance à devenir des chiens au caractère dominant.

Le « vilain petit canard »

Dans certaines portées, on trouve un chiot qui se distingue très clairement de ses frères et sœurs. Alors que les petits chiots intrigués se dirigent vers le visiteur inconnu, celui-ci se cache, paraît angoissé et refuse de sortir de sa cachette. Il ignore ses congénères qui jouent gaiement. Même en munissant une friandise, il reste difficile d’attirer son attention. Souvent, c’est ce chiot en particulier qui touche le futur maître en plein cœur. Même si le regard profond et désespéré du chiot réveille naturellement l’instinct protecteur de l’homme, il n’est pas recommandé de le choisir. Les jeunes chiens qui se cachent et se renferment sur eux-mêmes dès qu’ils aperçoivent un étranger devraient être remis entre des mains expérimentées. Les états d'anxiété peuvent vite devenir permanents et ainsi poser de sérieux problèmes. Les morsures par peur, la malpropreté ainsi que d’autres troubles du comportement ne sont pas rares chez ces chiens, si leur caractère hésitant n’a pas été géré à temps et de manière appropriée.

Choisir son chiot : consulter l’avis de l'éleveur

Une visite de deux heures dans l'élevage ne permet pas de se faire une idée du comportement individuel de chaque chiot. Pour cette raison, il est conseillé de discuter longuement avec l’éleveur et d’effectuer une deuxième visite avant de finalement choisir un chiot, qui partagera bientôt votre quotidien.

Suivez les conseils des éleveurs expérimentés les yeux fermés : un bon éleveur sent si le chiot et le futur maître sont compatibles. S’il craint que le futur maître ne soit pas assez expérimenté pour gérer un chien bagarreur, il l’encouragera plutôt à se tourner vers une femelle plus calme.

En réalité, il y a beaucoup de choses auxquelles penser avant de choisir son chiot. D’ailleurs, si l’on y réfléchit bien, ce n’est pas plus mal. Celui qui s’informe correctement en amont et réfléchit aux conditions de vie qu’il sera dans la capacité d’offrir à son futur compagnon crée déjà des meilleures conditions pour une vie en harmonie.

Choisir son chiot

Choisir son chiot : en cas de maladie

Si après votre achat, vous constatez que votre chiot est malade, l’éleveur ou le vendeur doit reprendre le chiot, et vous rembourser l’intégralité du prix ou vous offrir un autre chiot.

En pratique, il en va tout autrement. Le plus souvent, les acheteurs sont responsables, car en faisant l’acquisition d’un chien provenant d’élevages de masse, ils pâtissent des tristes conséquences. Evidemment, ils ne peuvent pas s’assurer de l'état de santé du chien avant leur achat. Mais parfois, les signes ne trompent pas et permettent vite de repérer des éventuels symptômes. Avant de choisir un chiot, portez une attention particulière à la propreté des oreilles, vérifiez que le chiot ne présente pas d’endroits sans poils, que ses yeux ne soient pas larmoyants et que son nez ne coule pas. Le chiot se gratte-t-il souvent ? Secoue-t-il vivement la tête ou se frotte-t-il le derrière ? Grogne-t-il ou rabat-il sa queue vers le bas en signe d’anxiété ? De préférence, ne vous tournez pas vers ces chiens. Ils souffrent de maladies ou ont vécu des expériences négatives voire traumatisantes avec l'homme.

Important : les papiers de votre chiot

Si vous ne disposez pas des papiers de votre chien, vous ne pouvez prétendre à aucune garantie. Nombreux sont les maîtres qui se laissent impressionner par le pedigree des chiens, qui est pourtant facilement falsifiable.

Ne vous laissez pas prendre au piège et étudiez le pedigree de votre futur chiot d’un peu plus près. C’est un bon signe si l’élevage fait partie d’une association canine. Assurez-vous que c’est réellement le cas. Une attestation d’exclusion de responsabilité est autorisée, mais un éleveur responsable n’en aura en général pas besoin. Dans les cas d’escroquerie, la clause suivante est inopérante : « l’acheteur renonce à faire valoir ses droits en rapport avec le comportement, des vices ou encore des maladies ». Dans les meilleures situations, le vendeur vous garantit l’exactitude du pedigree et du carnet de vaccination, prouvant l’absence de maladies et de défauts génétiques, et assume sa responsabilité dans un cadre légal.

Vous avez choisi votre chiot et vous vous apprêtez à l’accueillir ? Retrouvez une large sélection de nourriture pour chiot, sous forme de croquettes ou de boîtes ainsi que des jouetspaniers et accessoires d’hygiène dans la catégorie Chiot de votre boutique zooplus.

Articles les plus lus

L’âge des chats

L'espérance de vie d'un chat dépend de plusieurs facteurs tels que son environnement, sa nourriture, sa sécurité et son niveau d'activité. Découvrez comment calculer l'âge de votre chat !

Les maladies de la peau chez le chat

Quelles sont les maladies de la peau chez le chat ? Découvrez comment prendre soin de la peau et du pelage de votre chat afin de prévenir toutes sortes de maladies et de problèmes cutanés.

La stérilisation et la castration du chat

La castration du chat tout comme la stérilisation du chat permettent d'éviter que vos chats ne se reproduisent. Une intervention chirurgicale des plus utiles pour les chats d'extérieur !