01 juin 2018 - Actualisé 31 juillet 2019

La contraception du chien et de la chienne 

Rédigé par Amelie Krause, la vétérinaire
contraception du chien et de la chienne

Dès l’arrivée de ses premières chaleurs et que les chiens mâles du quartier commencent à la suivre de près, il est grand temps que vous réfléchissiez à la contraception de votre chienne. Contraception du chien et de la chienne : quels moyens existent pour éviter une gestation ? Quels sont les moyens de contraception pour chien mâle ? Votre magazine zooplus vous donne ses conseils.

Comment éviter une gestation chez la chienne ?

Aussi mignons que puissent être de jeunes chiots, la majorité des maîtres souhaitent éviter que leur chienne ne fasse des petits. Les maîtres sont souvent sujets à ce stress, lorsque leur chienne est en période de chaleurs. En général, ils contournent plus largement les maisons des chiens mâles du quartier, tiennent la laisse de leur chienne très court lors des promenades, peuvent même faire porter à leur chienne une culotte et avoir recours à des sprays qui neutralisent l’odeur de la chienne. Même avec ces méthodes, un accouplement peut avoir lieu. En effet, il n’est pas rare que la femelle en chaleur s’échappe et aille retrouver son bien-aimé.

Contraception chez le chien : méthodes préventives naturelles

Surtout, ne cédez pas à la panique : il est normal que votre chienne agisse de manière un peu « folle ». Informez-vous sur les caractéristiques et le déroulement des chaleurs chez la chienne et reconnaissez ainsi les périodes de l’année durant lesquelles votre chienne a ses chaleurs. La période de fécondité dure en général entre cinq et neuf jours et a lieu une à deux fois par an selon les chiennes.

Durant ses chaleurs, soyez particulièrement vigilant lorsque vous vous trouvez dans des parcs ou dans des lieux où vous êtes susceptibles de rencontrer de nombreux chiens. Tenez toujours votre chienne en laisse et pour vos promenades, privilégiez les lieux où vous ne risquez pas de rencontrer des mâles attirés par votre chienne. Durant cette période, distrayez votre chienne à l’aide de nombreuses occupations, qu’il s’agisse de jeux, d’exercices physiques ou de jeux d’intelligence encourageant sa réflexion. Faites en sorte de détourner son attention du chien des voisins avec des jeux qu’elle apprécie particulièrement.

Si vous avez également un chien mâle à la maison, ne le laissez pas en compagnie de votre chienne sans surveillance. Séparez les deux chiens jusqu’à ce que les chaleurs de votre chienne soient terminées ou tenez votre chienne en laisse dans l’appartement, par sécurité. Ces mesures de précaution pratiques et sans aucun coût vous permettent efficacement d’éviter une gestation chez votre chienne.

Quelles méthodes de contraception pour la chienne ?

Néanmoins, il est légitime qu’en tant que maître, vous souhaitiez miser sur la sécurité. Il existe différentes méthodes permettant d’éviter une gestation ou de l’interrompre. Informez-vous bien au préalable sur les différents moyens de contraception à envisager pour une chienne. Surtout, ne prenez pas de décision hâtive, même s’il s’agit de prix avantageux ou de solutions pratiques. Le bien-être de votre chienne doit toujours figurer au premier plan. Afin que vous puissiez avoir une vision d’ensemble des possibilités qui s’offrent à vous, voici les méthodes de contraception les plus fréquemment utilisées pour des chiennes, ainsi qu’une courte présentation de leurs avantages et de leurs inconvénients. Avant de prendre quelque décision que ce soit, parlez-en au vétérinaire de votre chienne.

Méthodes hormonales : pilule et injections

Lorsqu’une gestation est évitée ou interrompue grâce à un processus hormonal, l’avantage réside en le fait qu’aucune opération n’est nécessaire. Une fois que le traitement des méthodes hormonales s’arrête, une gestation est à nouveau possible. Pour les maîtres de chiens qui souhaitent que leur chienne se reproduise à un moment ou à un autre, la prise d’hormones est la bonne solution contrairement à la stérilisation définitive.

 

  • Injections d’hormones : les injections d’hormones pour les chiennes sont comparables à la pilule contraceptive. On fait une injection à la chienne après ses chaleurs, répétée tous les cinq mois. Les coûts de cette méthode sont prévisibles, sachant que chaque injection présente un coût de 50 euros environ. Si vous oubliez une injection ou faites le choix de stopper ce mode de contraception, votre chienne est à nouveau immédiatement féconde. Il faut savoir que la prise régulière d’hormones présente des conséquences sur l’organisme des chiennes. Certaines chiennes seront moins énergiques, ressentiront davantage de fatigue ou seront plus lentes dans leurs mouvements. Ces effets secondaires peuvent avoir pour conséquence une prise de poids.

 

  • Méthode d’avortement provoqué : cette méthode correspondrait à ce que nous appelons la pilule du lendemain. Dans le cas d’une fécondation, ce genre de méthode vise à empêcher la nidation de l’ovocyte dans l’utérus. Vous pouvez avoir recours à cette méthode jusqu’au 45ème jour après la saillie. Dans 90% des cas, l’avortement prend effet dans la semaine qui suit l’intervention. Veuillez noter que le risque que le fœtus reste niché dans l’utérus est de 10%. Dans ce cas, le fœtus est gravement endommagé. Facturée en général à plus de 100 euros, cette méthode est considérée comme coûteuse et vous ne devriez y avoir recours uniquement en cas d’extrême nécessité.

 

  • D’autres processus de contraception hormonaux : le traitement hormonal par œstrogènes peut être une alternative aux injections d’hormones. Cette méthode de contraception est aussi efficace et représente à peu de choses près les mêmes coûts. Toutefois, le traitement hormonal par œstrogènes peut causer des écoulements de pus de l’utérus. Cette méthode peut dans certains cas nuire à la santé de la moelle osseuse de la chienne. Si cette affection n’est pas traitée, cela peut représenter une menace mortelle pour la chienne. L’administration d’hormones tissulaires (prostaglandine) à partir du 35ème jour après l’accouplement, visant à expulser le fœtus, induit le risque de maladies pour votre chienne.

Interventions chirurgicales : stérilisation et castration

Si vous êtes catégorique concernant la naissance d’éventuels chiots, une intervention chirurgicale représente une solution de contraception durable, puisque irréversible. Ce genre d’opération effectuée sous anesthésie générale n’est pas à prendre à la légère. Pesez le pour et le contre et discutez-en avec votre vétérinaire, afin de savoir si une telle opération est envisageable et/ou judicieuse pour votre chienne.

 

  • Stérilisation de la chienne : au cours d’une stérilisation, les trompes de la chienne sont sectionnées. L’accès à l’utérus est ainsi impossible. Bien que cette intervention soit réalisée sous anesthésie, elle est bien moins lourde qu’une castration totale. Ainsi, le cycle menstruel de la chienne n’est pas perturbé : la production d’hormones reste inchangée tout comme le comportement sexuel de la chienne. Le coût d’une stérilisation, intervention irréversible, est de 300 euros en moyenne.

 

  • Castration de la chienne : chez la chienne, par « castration », on entend le retrait complet des trompes, par opération chirurgicale. Les partisans de cette méthode mettent en avant le fait qu’après une castration, les chiennes sont protégées contre le risque de maladies hormonales. Une castration permet d’éviter des maladies graves telles qu’une tumeur mammaire, un cancer de l’utérus ou encore une inflammation purulente de l’utérus. De même, après une castration, les chiennes sont en général débarrassées des effets secondaires indésirables qu’elles ressentaient lors de leurs chaleurs comme les écoulements vaginaux, les mauvais comportements ou la grossesse nerveuse. Cependant, une castration est une intervention non négligeable dans la vie sexuelle d’une chienne. Elle ne produit plus d’hormones, n’a plus de chaleurs et présente souvent un comportement différent de son comportement habituel. Les chiennes castrées sont souvent moins actives et peuvent parfois se montrer agressives envers d’autres femelles. Le surpoids peut également être une des conséquences d’une castration. Une castration représente des coûts importants, tant pour l’opération en elle-même que pour les soins qui en découlent et les rendez-vous de suivi. Si votre chienne est jeune et ne présente pas de souci de santé, la castration n’est pas la méthode la plus recommandée.

Contraception du chien : les méthodes pour chiens mâles

Bien entendu, les maîtres de chiens mâles n’ont pas à se soucier d’une gestation non désirée pour leur compagnon à quatre pattes. Toutefois, ils devraient s’inquiéter du fait que leur chien puisse s’échapper dans le jardin des voisins pour aller rejoindre leur chienne. Une contraception peut donc s'avérer particulièrement utile chez les chiens qui sortent seuls et qui réagissent de manière très instinctive ou agressive.

Castration hormonale par implant

À l’image de la contraception hormonale pour les femelles, il existe également une méthode hormonale rendant les mâles infertiles. Dans le cadre de cette « castration chimique », un implant sous forme de puce électronique est implanté sous la peau du mâle. Cette puce sécrète des hormones : après quatre à six semaines, les effets de la testostérone et du sperme sont annulés pour une certaine durée. La puce doit ensuite être changée entre six et douze mois après son implantation. Une fois le principe actif totalement sécrété, le chien est à nouveau capable de procréer. Cette contraception hormonale est à privilégier si votre chien présente un comportement agressif ou est âgé, puisque les chiens séniors ne devraient plus subir d’anesthésie. Le coût d’un implant pour six mois est d'environ 80 à 90 euros, un implant pour 12 mois est estimé à environ 160 euros. Les effets secondaires de cette méthode peuvent être une augmentation de l’appétit de votre chien ou une modification de l’aspect de son pelage.

Castration par chirurgie

Contrairement à un mode de contraception temporaire tel que l’implant, une castration par opération est un acte définitif. Tout comme pour les femelles, les maîtres de chiens mâles devraient bien réfléchir avant de prendre leur décision. Pour la castration des mâles, l’intervention chirurgicale est plus légère que pour la stérilisation des femelles. Bien entendu, la castration du chien mâle a également lieu sous anesthésie générale. Chez la femelle, le vétérinaire a besoin d’avoir accès à la cavité abdominale. Chez le chien, une petite incision devant le scrotum suffit, afin que les testicules puissent être retirées. Après la castration du chien, la convalescence est relativement courte, puisqu’elle dure en général une journée.

La castration présente des avantages surtout pour les chiens qui présentaient des troubles du comportement. Après l’opération, il se montrent en général plus calmes, plus équilibrés et plus tolérants envers leurs congénères mâles. Le comportement sexuel, le besoin de marquer leur territoire et l’agressivité diminuent voire disparaissent complètement. De plus, la castration du chien mâle permet d’éviter tout risque de cancer des testicules. Malgré les avantages présentés, une castration ne doit pas être prise à la légère. Au-delà du risque de l’opération en elle-même, l’anesthésie n’est pas sans danger. Enfin, après la castration, les chiens peuvent ressentir des fringales répétées, présenter un pelage légèrement différent ou paraître plus paresseux.

Quelle méthode de castration pour mon chien ?

Si vous en êtes arrivé à la conclusion que les méthodes de contraception naturelles ne fonctionnent pas ou qu’elles provoquent des effets secondaires indésirables sur le comportement sexuel de votre chien, envisagez l’idée de recourir à une méthode de contraception définitive, plus avantageuse. Vous ne devriez jamais recourir à des interventions chirurgicales pour votre chien si celles-ci ne sont pas réellement nécessaires. Laissez votre vétérinaire vous conseiller : il vous donnera son avis, à savoir si une contraception hormonale conviendrait davantage à votre chien ou votre chienne qu’une stérilisation ou une castration. Tenez compte des avantages et inconvénients de ces différentes méthodes et des facteurs individuels de votre chien, tels que son âge, son état de santé et son caractère. Il s’agit là d’une décision individuelle : le mode de contraception doit être parfaitement adapté à votre chien.

Consultez d'autres articles en lien avec la santé et le bien-être de votre chien sur votre magazine zooplus !

Articles les plus lus

La contraception du chien et de la chienne

Contraception du chien et de la chienne : quels moyens existent pour éviter une gestation ? Quels sont les moyens de contraception pour chien mâle ? Votre magazine zooplus vous donne ses conseils.

Les maladies infectieuses chez le chien

Elles sont minuscules et se trouvent partout autour de nous : les bactéries ! Bien que certaines bactéries soient sans danger, d'autres peuvent provoquer de graves maladies infectieuses chez le chien

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.