06 juin 2018 - Actualisé 14 juin 2018

La maladie de Lyme chez le chien

la maladie de Lyme chez le chien

La maladie de Lyme, aussi appelée borréliose, est une maladie infectieuse transmise par les tiques. Les cas de borréliose ou de maladie de Lyme sont reportés partout dans le monde. « Lyme », le nom de la maladie, fait référence à la ville de Lyme située aux Etats-Unis, dans laquelle les premiers cas ont été reportés en 1975. Il s’agit de la maladie transmise par les tiques la plus souvent diagnostiquée chez l’homme. Il n’est pas rare que les chiens développent des infections suite au contact avec des tiques, mais ils sont rarement contaminés par la maladie de Lyme.

Les bactéries borrélia sont des spirochètes, bactéries à la forme de spirales et sont transmises par la tique commune (Ixodes ricinus). Cette bactérie ne survit pas dans son environnement sans un hôte à coloniser, par le biais d’une tique. A savoir que ces bactéries peuvent contaminer les hommes comme les animaux.

Les petits mammifères de forêt sont porteurs de la bactérie sans contracter la maladie de Lyme et sont ainsi à la source de la maladie pathogène. En suçant le sang de ces animaux sauvages, les tiques s’infectent et peuvent à leur tour transmettre la bactérie borrélia aux chiens qu’elles parviennent à coloniser. Les bactéries se trouvent dans les intestins de la tique. Dès lors qu’elle commence à sucer le sang de son hôte, les bactéries se retrouvent dans ses glandes salivaires. On compte entre 24 et 48 heures jusqu’à ce que les bactéries soient transmises au chien. Ces dernières se multiplient au niveau de la piqûre et se répandent au contact de protéines dans les tissus cutanés. Chez certains chiens contaminés, les bactéries se dirigent vers d’autres tissus ou vers les articulations. Souvent, les bactéries restent au niveau de la peau du chien, souvent à vie, et stimulent la production d’anticorps. En modifiant leur enveloppe, les borrélias peuvent échapper aux anticorps et se propager davantage dans l’organisme, comme par exemple dans le cas où le système immunitaire du chien est fragilisé.

La transmission de la maladie de Lyme par le sang est très rare. Seul un faible pourcentage des chien infestés par une tique porteuse de la borréliose développent la maladie de Lyme et manifestent certains symptômes. Il est plus probable qu’un chien attrape la borréliose s’il est déjà porteur de bactéries telles que l’anaplasme et l’ehrlichia. Dans les régions où l’on reporte de nombreux cas de maladie de Lyme, 30% des tiques environ sont infectées et on trouve des anticorps chez 5 à 20% des chiens.

Les symptômes de la maladie de Lyme chez le chien

Les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent en général entre deux à cinq mois après l’infection, voire même bien plus tard dans certains cas. Une zone rouge autour de la piqûre de tique peut apparaitre immédiatement, comme chez l’homme. Ce symptôme est pourtant plutôt rare chez le chien. Si une marque apparaît, elle disparaît à nouveau après une semaine.

On ne relève aucun symptôme spécifique à la maladie de Lyme. En effet, il peut s’agir de fièvre, d’un manque d’appétit, de faiblesses, d’une enflure des ganglions lymphatiques, et de douleurs articulaires ou de boiterie, dues à des inflammations articulaires.

Les symptômes cliniques apparaissent suite à une réaction inflammatoire du chien, du fait de la présence de la bactérie. Une inflammation des articulations se manifeste généralement sur l’articulation la plus proche de la morsure de tique. Des cas de néphrite dus à la maladie de Lyme ont été relevés sur des Golden Retriever, des Labradors et des Bouviers bernois.

Diagnostiquer la maladie de Lyme du chien

Diagnostiquer la maladie de Lyme relève bien souvent du défi. Il est possible de détecter des anticorps dans le sang environ quatre à cinq semaines après la transmission de la maladie. Mais il est possible qu’un chien produise des anticorps s’il a été vacciné ou touché par la bactérie borrélia par le passé. Ainsi, l’absence d’anticorps contre la borréliose exclut toute éventuelle contamination à la maladie de Lyme.

Depuis un certain temps, il est possible de différencier les anticorps transmis par vaccin et les anticorps développés naturellement par l’organisme du chien, grâce au test sanguin portant le nom de westernblot. La présence d’anticorps transmis au chien par vaccin n’indique pas que votre chien souffre de la maladie de Lyme mais est seulement le signe d’une infection par la bactérie. Il est très fréquent que les bactéries borrélia se contentent de séjourner au niveau des tissus cutanés du chien. Dans ces cas, elles ne se propagent pas et ne causent aucun symptôme. Si vous remarquez que des problèmes de peau se manifestent autour de la piqûre ou autour de l’articulation impactée, un test PCR (Polymerase Chain Reaction) peut être réalisé. La présence de bactéries borrélia dans l’échantillon confirme la contamination à la maladie de Lyme. Ce genre de test est pour l’instant uniquement utilisé en laboratoire, afin de réaliser des tests et études. Une thérapie de diagnostic avec antibiotique n’indique en rien que votre chien souffre de la maladie, sachant que ces médicaments ont une action sur d’autres maladies et peuvent traiter tout genre d’inflammation articulaire.

Une fois tous les critères suivants observés, vous pouvez supposer que votre chien souffre effectivement de la maladie de Lyme :

  1. Votre chien doit présenter une piqûre de tique quelque part sur son pelage
  2. Les symptômes de votre chien doivent correspondent à ceux manifestés lors d’une contamination à la maladie de Lyme et les autres maladies aux symptômes similaires doivent être exclues.
  3. Votre chien doit être porteur d’anticorps contre les borrélias
  4. Votre chien doit réagir rapidement à la thérapie.

Soigner la maladie de Lyme

Le traitement de la maladie de Lyme consiste en des antibiotiques, qu’il vous faudra donner à votre chien durant environ quatre semaines. Après les premiers jours de traitement, les maîtres voient très rapidement une baisse des symptômes de la maladie de Lyme chez leur chien. Plus le traitement est commencé tôt après la contamination, plus il sera efficace ! Il faut tout de même préciser que les bactéries borrélia ne peuvent pas être éliminées complètement. S’il s’agit déjà d’une maladie chronique chez votre chien, le traitement peut ne pas s’avérer efficace, ou votre chien peut être sujet à des rechutes. Dans cette hypothèse, des anti-inflammatoires peuvent soulager les symptômes de votre chien.

Prévenir la maladie de Lyme du chien

Dans l’idéal, il est conseillé d’avoir recours à différentes stratégies anti-tiques afin de prévenir la contamination du chien à la maladie de Lyme. Après chaque promenade, inspectez votre chien pour vérifier qu’aucune tique ne se soit dissimulée dans son pelage. Si vous deviez en trouver une, retirez-là immédiatement, éventuellement à l’aide d’un crochet ou d’une pince anti-tique. La plupart des agents pathogènes ne contaminent pas le chien avant 12 heures de contact, ce qui vous permet d’en éliminer une grande partie.

De plus, les maîtres devraient considérer utiliser des répulsifs contre les tiques et autres parasites, sous forme de pipettes, aussi appelées spot-ons, ou sous forme de colliers.

Il existe un vaccin contre la maladie de Lyme, mais il n’est efficace uniquement sur certains types de borrélias. Le taux d’anticorps doit être particulièrement élevé pour garantir une protection suffisante. Un chien déjà contaminé ne pourra pas être soigné à l’aide d’un vaccin. Cette vaccination peut uniquement protéger les chiens d’une autre infection par d’autres bactéries borrélia.

Avant de procéder au vaccin, il est judicieux de déterminer si le chien a déjà eu une infection aux borrélias. Ce vaccin est qualifié de non-core, signifiant qu’il ne s’agit pas d’un vaccin de base. En d’autres termes, il n’est pas essentiel. Il est ainsi proposé dans les cas spécifiques, chez des chiens très exposés. Il est donc essentiel de protéger votre chien de manière optimale conte les tiques, car elles peuvent également transmettre d’autres maladies !

Pour en savoir plus sur les tiques chez le chien, n’hésitez pas à consulter l’article du magazine Protéger son chien contre les puces et les tiques.

 

Que vous soyez propriétaire de chiens ou de chats, les tiques ne sont malheureusement pas les seuls parasites à menacer leur santé et leur bien-être. Votre boutique zooplus vous propose une large gamme d'anti-puces pour animaux qui protègeront aussi bien les chats que les chiens.

Articles les plus lus

La contraception du chien et de la chienne

Contraception du chien et de la chienne : quels moyens existent pour éviter une gestation ? Quels sont les moyens de contraception pour chien mâle ? Votre magazine zooplus vous donne ses conseils.

Les maladies infectieuses chez le chien

Elles sont minuscules et se trouvent partout autour de nous : les bactéries ! Bien que certaines bactéries soient sans danger, d'autres peuvent provoquer de graves maladies infectieuses chez le chien

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.