Socialiser son chat

Chaton avec une petite fille

Odeurs et bruits inhabituels, étrangers, autres animaux et appareils ménagers bruyants : il y a beaucoup de choses auxquelles un petit chat doit s'habituer. Découvrez ici comment mieux socialiser son chat et comment vous pouvez faciliter l'adaptation de votre petit compagnon.

Quand un chat emménage sur son nouveau territoire, c'est un événement passionnant pour tous ceux qui y participent : non seulement pour les nouveaux propriétaires, mais aussi pour le chat lui-même, qui doit s'habituer à son nouveau foyer, aux nouvelles personnes et à leur quotidien. Le degré de socialisation d’un chat influe sur ses réaction vis-à-vis de sa famille adoptive, des autres animaux et des événements inconnus. Mais qu'est-ce que cela signifie exactement? Comment et à quel âge socialiser son chat ? Peut-on également socialiser des chats plus âgés ?

Découvrez tous les produits pour chat sur la boutique zooplus

Socialiser son chat, qu'est-ce que ça signifie ?

En général, le terme socialisation décrit le processus d'acclimatation à la communauté et l'adoption de certaines exigences comportementales. Pour le chat, cela signifie qu'il doit apprendre à faire confiance à sa nouvelle famille et que les étrangers ou les autres animaux ne sont pas un danger pour lui. Au cours de ce processus, il apprend que les jeunes enfants sont parfois bruyants, que les appareils ménagers font des bruits étranges et que voyager en voiture dans une cage de transport n'est pas une mauvaise chose. Il apprend où manger, comment utiliser la litière et les limites à ne pas dépasser lorsqu'il joue et s'amuse.

Au mieux, le chat apprend toutes ces choses au cours des trois premiers mois de sa vie. Plus tôt il entre en contact avec des personnes, des animaux, des sons et des odeurs différents et plus cette première rencontre est positive, plus le chat sera serein à l'avenir face à ces situations.

Pourquoi est-ce important de socialiser son chat ?

Les chats qui n'ont pas été correctement socialisés développent souvent des troubles du comportement plus tard. Ils réagissent de façon excessivement craintive, deviennent rapidement anxieux et nerveux et parfois agressifs. Alors que certains comportements sont inoffensifs et peut-être même assez mignons, comme téter l'oreiller, d'autres peuvent fortement affecter la coexistence entre les humains et les animaux. Cela devient désagréable notamment lorsque le chat gratte les meubles et les murs, miaule tout le temps ou urine simplement sur le tapis plutôt que dans la litière. Cela devient vraiment problématique quand le chat sort ses griffes quand il joue ou qu'il mord quand des étrangers veulent le caresser.

Pour une cohabitation harmonieuse et sans stress entre homme et chat, une bonne socialisation est donc indispensable. Cela profite non seulement au propriétaire, mais aussi au chat lui-même, qui vivra une vie beaucoup plus sereine, équilibrée et agréable.

Poser les bases dès les premiers mois de vie

Que le chat devienne câlin et équilibré ou plutôt un solitaire sauvage et craintif dépend non seulement de sa race et de ses gènes, mais aussi, d'une certaine manière, de son environnement et de ses expériences. Les trois premiers mois de sa vie, ou plus précisément la période entre la quatrième et la douzième semaine de vie, sont les plus décisifs. Les expériences que le petit chat accumule dans cette phase sont fermement ancrées dans le cerveau et ont une grande influence sur sa future vie d'adulte. Dans le meilleur des cas, le chat est encore sous la garde de sa mère à ce moment, car celle-ci joue un rôle décisif dans la socialisation de sa progéniture.

Le rôle de la maman chat

Les éleveurs responsables ne laissent partir leurs chatons qu'à partir de la douzième semaine de vie et les laissent auprès de leur mère avant cela. La mère est la personne de référence la plus importante et le plus grand modèle pour les chatons durant les premières semaines. Le petit chat observe le comportement de sa mère envers ses frères et sœurs et avec les humains et reproduit ce comportement. Si la mère du chat est confiante avec ses maîtres, qu'elle se laisse caresser et cherche de temps en temps leur proximité, ses petits auront aussi rapidement confiance. Lorsqu'elle joue avec ses frères et sœurs, la mère montre aussi au petit chat jusqu'où il peut aller. Si les petits mordent ou griffent trop fort, la mère du chat intervient et fixe ses limites naturellement.

Un jeune homme caresse son chat

La responsabilité de l'éleveur

La socialisation de la maman chat est donc une condition importante pour la socialisation de sa progéniture. Si vous voulez adopter un chaton chez un éleveur, vous devriez faire attention au comportement de la mère envers l'éleveur et la visite. Si la mère réagit avec crainte ou agressivité, s'enfuit dans un recoin ou grogne, vous avez des chances de vous retrouver avec un chaton au même comportement. Si, par contre, elle se laisse caresser ou porter par l'éleveur et observe curieusement les inconnus pendant les visites, c'est signe que les chats sont élevés ici d'une manière adaptée et avec amour.

L'arrivée à la maison : comment aider votre chat à se familiariser ?

La séparation du chat et de sa mère ainsi que l'emménagement dans un nouveau foyer sont une grande rupture pour le chaton. Bien sûr, il doit s'habituer à l'environnement étranger, aux gens, aux odeurs et aux bruits. Mieux il a été socialisé par sa mère et l'éleveur, plus il lui sera facile de s'impliquer dans le nouveau et l'inconnu. Cela ne signifie pas pour autant que la socialisation du chat relève de la seule responsabilité de l'éleveur et de la mère du chat. Bien que les bases soient posées durant ses premières semaines de vie, le chat peut et doit être socialisé même après sa douzième semaine. Désormais, la responsabilité est entre vos mains et en tant que nouveau maître, vous pouvez grandement aider votre chat à commencer sa nouvelle vie.

Cinq conseils utiles pour bien socialiser son chat

• Offrez un refuge sûr à votre chat

Même si le jeune chaton est très curieux, les nombreuses nouvelles impressions sont parfois trop pour lui. Alors, il est important qu'il puisse se retirer dans un endroit sûr où il pourra se reposer et assimiler toutes ses expériences. Avant même que le chat n'emménage, vous devriez déjà réfléchir à l'endroit parfait pour cela. Un panier pour chat confortable avec une couverture douce dans un coin tranquille de votre maison est idéal. En outre, le chat devrait disposer de cachettes et d'endroits en hauteur, car beaucoup de chats se sentent plus en sécurité à des niveaux surélevés. Il peut s'agir d'un arbre à chat, par exemple, ou simplement d'une couverture pour chat sur un rebord de fenêtre surélevé ou d'une étagère sécurisée et bien fixée.

Si vous voulez habituer votre chat à la cage de transport, vous pouvez laisser celle-ci dans la chambre pour commencer. Ainsi, il pourra s'y réfugier à tout moment s'il a peur. Autrement, un grand carton retourné avec une petite ouverture et une couverture souple est une cachette sûre très appréciée par de nombreux chats.

• Laissez du temps à votre chat

Il est important de ne jamais intimider votre chat ou le forcer à faire quoi que ce soit. Ne le traînez jamais hors de sa cachette juste parce que votre invité veut caresser le nouveau chaton. Respectez le fait que votre nouveau colocataire a besoin de paix et de tranquillité et préfère d'abord rester en retrait. Vous n'apprivoiserez pas un chat simplement en le portant constamment ! À la place, poursuivez vos activités normales dans l'appartement et signalez-lui par votre seule présence que vous êtes là et qu'il peut venir à vous s'il le souhaite. À un moment donné, la curiosité de votre chat triomphera et il s'aventurera de lui-même hors de sa cachette.

• Mettez-vous à sa hauteur

Pour soulager un chat de sa timidité, mettez-vous à sa hauteur. Vous aurez ainsi l'air moins menaçant et il sera plus facile pour votre chat de vous approcher et de se laisser caresser. Par exemple, installez-vous confortablement sur le sol devant le canapé. Asseyez-vous sur un tapis ou une couverture, lisez un livre, écoutez la radio ou allumez (pas trop fort) la télévision. Lorsque le chat s'approche, laissez-le d'abord renifler votre main, puis caressez-lui le dos et les joues avec des mouvements lents. Honorez chaque tentative d'approche de votre chat avec des éloges, des caresses douces ou même une petite friandise et montrez-lui que vous êtes heureux de votre proximité.

Une jeune femme allongée porte son chat au-dessus d'elle

• Montrez à votre chat plein de nouvelles choses, sans pour autant le submerger

Pour qu'un chat se défasse de sa méfiance naturelle, il doit apprendre à connaître le plus de choses possibles au cours des premiers mois de sa vie : différents animaux et différentes personnes, voitures, appareils électroménagers, aspirateurs, tondeuses, musique et bien d'autres choses qu'il va rencontrer dans sa future vie quotidienne. Néanmoins, il ne faut jamais en faire trop. Après tout, votre chat a aussi besoin de temps pour digérer toutes ces nouvelles découvertes. Soyez patient et initiez doucement votre chat à de nouvelles choses.

Observez attentivement votre chat et laissez-le tranquille lorsqu'il vous signale par sa posture qu'il est nerveux. Une fois qu'il a gagné confiance en vous et votre famille et qu'il se frotte à votre jambe en ronronnant, il est certainement prêt pour la visite d'un étranger. Invitez petits et grands à se joindre à vous pour que votre chat apprenne que les gens sont différents. En revanche, une grande fête avec beaucoup de monde dans une petite pièce et une musique forte l'accablerait au début.

• Restez calme et soyez patient

Tout comme les hommes ne se ressemblent pas, tous les chats ne sont pas les mêmes. Alors que certains chats sont très ouverts d'esprit et sûrs d'eux, d'autres sont naturellement craintifs et méfiants. Respectez l'individualité de votre chat et soyez patient si vous ne vous y habituez pas tout de suite. Alors que certains chats s'habituent à leur nouvel environnement, à leur nouvelle famille et à leur vie quotidienne après seulement quelques semaines, d'autres ont besoin d'au moins deux mois voire plus pour gagner en confiance. Si vous traitez le chat avec amour sans le brusquer, que vous ne lui criez pas dessus et que vous ne le stressez pas lorsqu'il se cache ou qu'il fait une bêtise, il finira par sortir de sa cachette (presque) de son plein gré.

Peut-on encore socialiser son chat plus âgé ?

Bien sûr, tous les chats n'ont pas la chance de grandir dès le départ dans un environnement aimant et adapté à l'espèce dans lequel on accorde de l'importance à leur socialisation. Certains chats sont séparés de leur mère trop tôt, grandissent sans contact avec leurs frères et sœurs ou autres êtres aimants et sont seuls depuis le début. Plus le chat est âgé et plus ses expériences passées ont été mauvaises, plus il lui est difficile de reprendre confiance et de s'intégrer.

Toutefois, même les chats plus âgés peuvent encore être socialisés. Toute personne désirant donner une seconde chance à un chat de refuge a parfois besoin de beaucoup de patience et de temps pour socialiser son chat. Pour le faire habilement, il faut donner au chat du temps et de l'espace pour se retirer, toujours agir calmement et avec amour, sans le brusquer. Vous finirez par remarquer que le chat s'ouvre lentement de lui-même et regagne progressivement votre confiance. Une fois la glace brisée, les chats plus âgés sont souvent particulièrement câlins et affectueux.

Découvrez tous les produits pour chat sur la boutique zooplus

La patience paye toujours, c'est aussi valable pour la cohabitation de votre chat avec de nouveaux animaux

Votre patience sera toujours récompensée lorsqu'il s'agira de socialiser votre chat. Ne vous attendez pas à ce que votre chat puisse tout faire dès le départ, à ce qu'il se laisse caresser par tout le monde ou à ce qu'il s'entende immédiatement bien avec les enfants et les autres animaux domestiques. Soyez prudent et laissez-le s'installer doucement dans votre nouvelle maison.

Par exemple, si vous faites cohabiter votre chat avec d'autres animaux domestiques, il est logique de les garder d'abord dans des pièces séparées, puis d'essayer de les familiariser en les laissant sentir leurs odeurs respectives. Laissez votre chien ou votre chat âgé renifler la cage de transport du « nouveau » et donnez-lui un jouet ou une couverture de l'autre pour qu'il prenne connaissance de son odeur. Associez l'odeur avec quelque chose de positif, par exemple en plaçant l'objet près de la gamelle. Par l'odorat, les animaux peuvent progressivement faire connaissance tout en comprenant que l'autre ne constitue pas une menace pour ses ressources. Vous n'avez pas à craindre que votre animal ne devienne moins affectif avec vous ou moins câlin lorsqu'un autre animal emménage. C'est même le contraire qui se produit, et dans la plupart des cas, tout le monde apprécie une nouvelle compagnie.

Nous vous souhaitons, à vous et à votre chat, un bon nouveau départ !

Articles les plus lus

Comment déterminer le sexe d’un chaton ?

Il est plus difficile de discerner le sexe d'un chaton que d'un chat adulte. Même les spécialistes peuvent se tromper ! Découvrez les conseils du magazine pour déterminer le sexe de votre chaton.

30 noms de chats pour l’année 2019

Vous avez récemment adopté un chat et vous lui cherchez toujours un nom ? Vous êtes au bon endroit ! Voici les 30 plus beaux noms de chats pour l’année 2019. Que vous aimiez les noms classiques, exotiques, mignons ou pour chats espiègles, il y en a pour tous les goûts.