Apprendre à son chiot à rester seul

apprendre à son chiot à rester seul

Les chiens sont des animaux très sociables, qui aiment la compagnie de leur meute. Mais à un moment ou un autre, tous les maîtres sont amenés à laisser leur chiot seul. Il est important d’apprendre à son chien à rester seul très tôt ! En effet, un chien adulte qui n’a jamais été seul vivra cette épreuve avec beaucoup de difficulté et d’angoisse. Apprendre à son chiot à rester seul n’est pas sorcier, cert article vous dit tout sur le sujet !

Quand apprendre à son chiot à rester seul ?

En règle générale, lorsqu’un chiot arrive dans une nouvelle famille, il n’a encore jamais été seul, car ses frères et sœurs l’ont entouré durant ses premières semaines, 24 heures sur 24. Laissez le temps à votre chiot de s’habituer à son nouveau mode de vie, aux nouveaux membres de sa famille et à son environnement. Il est important de tisser des liens avec votre chiot, afin qu’il se sente parfaitement à l’aise et en confiance, une condition sine qua non pour plus tard pouvoir laisser son chien seul. Un maître devrait ainsi apprendre à son chiot à rester seul quelques jours après l’adoption.

Laisser son chiot seul : les premiers entraînements

Ainsi, après quelques jours d’adaptation, vous pourrez petit à petit commencer à pratiquer des exercices quotidiens avec votre chiot. Laisser son chien seul doit se faire par étapes ! N’allez surtout pas trop vite au début : laissez votre chiot seul lorsqu’il s’amuse avec un de ses nouveaux jouets ou qu’il s’occupe de grignoter un délicieux os à mâcher, et revenez dans la pièce au bout d’une petite minute (pas plus, car le but n’est pas que vous lui manquiez). De cette manière, votre chiot apprendra que lorsque vous vous absentez, vous revenez toujours. Il considèrera donc les moments d’absence comme tout à fait ordinaires.

La deuxième étape corse un peu l’exercice : quittez la pièce ou l’appartement et laissez votre chien seul pendant un court laps de temps, lorsque son attention ne se focalise sur aucune distraction. Au bout de deux minutes, revenez vers votre chiot, adoptez un comportement normal et plutôt enjoué, pour qu’il comprenne qu’il est tout à fait naturel que vous vous absentiez.

Si votre chiot a commencé à pleurer lors de votre absence, ignorez-le et raccourcissez la durée du prochain exercice. Félicitez-le lorsqu’il a été calme.

apprendre à son chiot à rester seul

Bien apprendre à son chiot à rester seul : quitter la maison

Après avoir effectué l’exercice des deux minutes d’absence plusieurs fois, rallongez le temps d’absence à trois minutes. Il n’est pas conseillé de laisser son chiot seul lorsqu’il dort, pour cet exercice. Ne le saluez pas en partant, mais placez-vous hors de son champ de vision. Si vous êtes calme, votre chien n’aura aucune raison de se sentir nerveux.

Quittez la maison régulièrement et de différentes manières : par exemple une fois sans veste ni manteau ; une autre fois, habillez-vous chaudement avant de sortir…  Votre jeune chiot doit s’adapter à toutes les possibilités. Si votre chiot a pu rester seul plusieurs fois sans pleurer, vous pouvez augmenter progressivement la durée de vos absences. Allez à la boulangerie ou jusqu’à La Poste, mais n’augmentez pas trop vite la longueur de vos sorties et revenez chez vous sans que ce soit prévisible pour votre chiot : une fois au bout de 10 minutes, ensuite 5 minutes, puis 15 minutes. En procédant ainsi, votre compagnon s’habituera à rester seul quelques instants comme une heure, et il ne guettera pas votre retour au bout d’un nombre précis de minutes.

Pour apprendre à son chiot à rester seul, il faut l’occuper avec un jouet pour chiot ou un os à mâcher par exemple. A ce stade, il est important de vérifier que votre chiot ne pleure pas et ne gémit pas en votre absence, en vous plaçant à l’extérieur de votre maison ou appartement, à une distance raisonnable. Dans aucun cas vous ne devez lui répondre de l’extérieur, cela ne ferait qu’amplifier son comportement. Si votre chiot réussit l’exercice sans problème, vous pouvez continuer à rallonger le temps d’absence. Toutefois, il n’est pas recommandé de laisser son chiot seul plus de deux heures s’il est âgé de moins de 4 mois.

Laisser son chien seul : difficultés éventuelles

Si votre chiot ne reste pas tranquille lorsque vous quittez la maison malgré un entraînement tout en douceur, cela peut avoir des causes multiples. Par exemple :

  • Vous avez augmenté les durées d’absence trop rapidement. Si tel est le cas, reprenez depuis le début et quittez votre appartement pendant des laps de temps très courts, jusqu’à ce que votre chiot ait à nouveau confiance. A partir de ce moment, vous pouvez à nouveau laisser votre chien seul plus longtemps.
  • Votre lien avec votre chiot n’est pas encore assez fort : nous vous conseillons alors de faire des exercices pour vous rapprocher de lui.
  • Votre chien est resté trop longtemps seul : les chiots âgés de moins de 4 mois ne doivent jamais rester seuls plus de deux heures.
  • Si votre chiot s’effraie durant votre absence (par exemple à cause d’une porte qui claque, d’une tempête ou d’un orage), il faudra surement repasser par certaines étapes de l’entraînement afin qu’il reprenne confiance. Evitez donc de vous entraîner lorsque le temps est menaçant.
  • Si la place de votre chiot n’est pas clairement définie, et qu’il se voit comme un chef de meute, cela risque de poser problème : il voudra vous suivre partout où vous allez !
  • Pour bien apprendre à son chiot à rester seul, sortez-le et encouragez-le à se défouler avant votre absence.

Souvenez- vous en : c’est en forgeant qu’on devient forgeron ! Même si vous appréciez passer chaque minute aux côtés de votre petit compagnon, il y aura forcément des situations qui vous obligeront à le laisser à la maison, que ce soit une sortie au marché de Noël ou au cinéma. Pour bien apprendre à son chiot à rester seul, progressez lentement à chaque entraînement et soyez optimiste ! Si vous êtes serein, votre chiot le sera aussi.

Articles les plus lus