Chien qui halète la nuit : que faire ?

chien blanc couché sur un tapis qui halète

En principe, le halètement sert à réguler la température du corps.

Haleter fait partie de la vie du chien, comme agiter la queue. Il n’y a normalement pas lieu de s’inquiéter. Que faire si votre chien halète beaucoup, surtout la nuit, et qu’il peine à se reposer ? Découvrez les causes pouvant être à l’origine du halètement nocturne et comment éduquer votre chien pour pallier à sa nervosité.

Pourquoi les chiens halètent ?

Tous les chiens halètent de temps à autre – certains plus que d’autres. Le halètement aide le chien à faire baisser sa température corporelle. Contrairement aux humains, les glandes sudoripares du chien se situent uniquement sous ses pattes. La sudation naturelle est donc impossible pour le chien. C’est pourquoi son corps se rafraîchit d’une autre manière : en haletant.

L’ouverture de la gueule et l’augmentation de la fréquence respiratoire provoque l’évaporation de la salive du chien. Ainsi, ce dernier se rafraîchit lorsqu’il tire la langue. Comme le flux salivaire est beaucoup plus important chez les chiens que chez les humains, cette pratique est très efficace. Lors d’un effort physique ou en cas de chaleur, le chien halète. C’est normal. Mais qu’en est-il s’il respire fort en dormant ? En principe, la nuit, votre boule de poil devrait se calmer et son rythme respiratoire ralentir.

Mon chien respire vite : faut-il s’inquiéter ?

La fréquence respiratoire normale d’un chien est de 10 à 40 cycles par minute. Cependant, un chien qui halète abondamment aura une fréquence respiratoire située entre 300 et 400 cycles. La nuit, le halètement est normal lors d’une chaude nuit d’été ou après un défoulement lors de sa dernière sortie du soir.

Tenez également compte de la morphologie et de la forme de la tête de votre chien. Les voies respiratoires des races à nez plat (P. ex. les carlins ou les pékinois) sont trop courtes pour permettre un halètement efficace. Pour atteindre l’effet souhaité, ces chiens halètent davantage que les autres. De même, les cycles respiratoires des chiens de grande taille sont plus nombreux que ceux des chiens de petite taille. Plus le corps est imposant, plus la régulation de la température corporelle prend du temps.

Cependant, si votre chien halète beaucoup la nuit ou pendant une longue période sans raison apparente, c’est peut-être le signe d’un problème sérieux. Dans ce cas, il est nécessaire de le surveiller et de l’aider, voire consulter un vétérinaire. Ce professionnel n’est jamais assez consulté !

Chien qui halète sous une couverture orange © Lindsay_Helms / stock.adobe.com
La peur de sons inhabituels se manifeste parfois par des halètements.

Les causes du halètement nocturne

Bien souvent, il existe différentes raisons pour lesquelles le chien halète la nuit. Parmi les plus fréquentes, on peut citer :

Température ambiante trop élevée

Non seulement en été, mais aussi en hiver – lorsque vous chauffez beaucoup – la température des pièces de votre maison est très élevée. Les chiens sensibles à la chaleur dont leur couchette se trouve à proximité du chauffage ou de la cheminée auront du mal à se reposer.

Il en va de même pour les chaudes nuits d’été. D’une part, les températures ne baissent guère la nuit, d’autre part, l’endroit où votre chien dort a peut-être été chauffé par le soleil durant la journée. Si votre chien ne peut pas se réfugier dans un endroit plus frais, il devra aussi haleter la nuit pour faire baisser sa température corporelle. C’est aussi naturel que lorsqu’il boit beaucoup d’eau après avoir fait de l’exercice.

Forte activité avant le coucher

Souvent, le temps manque pendant la journée pour faire suffisamment d’exercice. C’est pourquoi certains propriétaires de chiens rattrapent l’activité manquée le soir. Un jogging rapide dans la forêt, un lancer de bâton tardif dans le parc ou un petit tour à vélo. Selon la morphologie et la condition physique du chien, il peut alors s’écouler un certain temps avant que la température corporelle ne revienne à la normale. Dans ce cas, le chien halète également tard le soir ou la nuit.

Stress, anxiété ou nervosité

Les chiens aussi réagissent parfois au stress ou à la peur en augmentant leur pouls et en respirant plus vite. Si votre chien halète fortement la nuit, c’est peut-être aussi un signe que votre chien a peur de quelque chose ou qu’il a été effrayé.

Des bruits inhabituels, par exemple ceux d’un feu d’artifice, sont des déclencheurs classiques de halètements nocturnes. Certaines situations de la vie quotidienne peuvent aussi surcharger le chien au point qu’il n’arrive pas à se reposer le soir. Si l’appartement est très sombre la nuit ou si votre chien doit dormir sans sa meute, il est possible que cela provoque l’anxiété de votre chien.

Pour savoir ce qui rend votre chien nerveux ou anxieux, vous devez bien l’observer. À quel moment le halètement du chien s’intensifie-t-il la nuit ? Est-ce que quelque chose d’extraordinaire s’est produit la veille ? Vous êtes-vous écarté de votre routine quotidienne ? Y avait-il des bruits étranges pendant la nuit ? Aviez-vous, en dépit de vos habitudes quotidiennes, laissé la fenêtre ouverte la nuit ? Avez-vous changé l’emplacement de la couche où dort votre chien ?

Alimentation tardive ou incorrecte

Si vous nourrissez votre chien le soir juste avant qu’il ne se repose, il se peut qu’il halète la nuit. En particulier, la viande rouge crue (par exemple le bœuf, le bison ou le buffle) provoque une augmentation de la production de chaleur dans le corps lors de la digestion. En outre, les chiens manifestent souvent des troubles gastro-intestinaux dus à une maladie, comme des ballonnements ou des crampes abdominales, en haletant.

En principe, il est recommandé de nourrir votre chien au moins deux fois par jour. De trop grandes portions pèsent sur l’estomac et l’intestin. Le soir, il ne faut pas le nourrir tardivement.

Maladies, fièvre et douleurs

Si votre chien halète anormalement la nuit, il se peut qu’une maladie en soit la cause. Parfois, les douleurs ne commencent que la nuit, lorsque le chien est au repos et que son attention n’est plus détournée par les agitations de la vie au quotidien. Si vous écartez les motifs cités ci-dessus concernant le halètement nocturne de votre chien, faites-le impérativement examiner par un vétérinaire.

Le vétérinaire examine ensuite votre chien pour détecter d’éventuels facteurs pathogènes. Les douleurs peuvent provenir d’organes internes, de maladies articulaires ou d’une blessure. Des problèmes cardiaques ou pulmonaires, une hypothyroïdie ou de la fièvre entrent également en ligne de compte.

Chiens haletant la nuit : premiers secours

Si votre chien halète fortement la nuit pour une raison anodine, comme la chaleur, le sport ou une alimentation inadaptée ou tardive, vous pouvez aider votre compagnon avec de petits gestes. Le stress comme facteur déclenchant peut être réduit avec une certaine sensibilité et un peu de patience.

Les mesures suivantes aident également votre chien à ne pas haleter la nuit :

  • Un tapis rafraîchissant si le halètement est provoqué par la chaleur.
  • Mieux vaut reporter les activités stimulantes en journée (Attention : lors des chaudes journées d’été, privilégiez tôt le matin !)
  • Changer la place de couchage du chien : un coin plus calme, un endroit tout près de vous ou une lumière nocturne permettront, nous l’espérons, d’apaiser les craintes de votre chien.
  • Adapter les heures de repas/la nourriture

Il est toujours important que vous observiez attentivement votre chien. Ainsi, vous découvrirez rapidement s’il s’agit d’une cause anodine ou d’une pathologie débutante. Si le comportement de votre chien est très inhabituel ou que votre intuition suggère un grave problème, mieux vaut amener votre animal chez le vétérinaire le plus rapidement possible.

© Daniel / stock.adobe.com
Une veilleuse peut avoir un effet apaisant sur le chien.

Chien qui halète la nuit : quand faut-il aller chez le vétérinaire ?

Si votre chien halète subitement la nuit, sans que vous puissiez identifier une raison particulière, consultez un vétérinaire dès que possible. Seul le praticien pourra déterminer si votre chien a des douleurs et où elles se situent, ou si une maladie grave est à l’origine de son halètement. Plus tôt une maladie est détectée, plus vite votre chien aura des soins adaptés.

Nous vous souhaitons à vous et à votre chien tout le meilleur et surtout : des nuits sereines !

Articles les plus utiles
5 min

Apprendre à son chiot à rester seul

Les chiens sont des animaux très sociables, qui aiment la compagnie de leur meute. Mais à un moment ou un autre, tous les maîtres sont amenés à laisser leur chiot seul. Il est important d’apprendre à son chien à rester seul très tôt ! En effet, un chien adulte qui n’a jamais été seul vivra cette épreuve avec beaucoup de difficulté et d’angoisse. Apprendre à son chiot à rester seul n’est pas sorcier, cet article vous dit tout sur le sujet !

5 min

Chiot qui mordille : comment agir ?

Au bout de six semaines de vie, même les chiots les plus adorables ont déjà 28 petites dents bien acérées, qu’ils utilisent de manière très efficace. À cet âge-là, leurs dents ressemblent à des pointes d’aiguilles, et leurs morsures ne peuvent pas encore provoquer de graves blessures. Cependant, si vous avez un chiot qui mordille, il est primordial de l'éduquer dès son plus jeune âge pour lui apprendre à ne pas mordre.

11 min

Comment empêcher un chien d’aboyer ?

Un chien commente souvent le moindre événement par des aboiements. Bien sûr, aboyer fait partir de la nature du chien et est sa façon de communiquer. Mais si votre animal aboie de manière prolongée sans s'arrêter, prêtez-y attention : des aboiements exagérés peuvent cacher un vrai trouble du comportement. Voici comment éduquer votre chien pour calmer ses aboiements.