Top 10 des tours à apprendre à son chien

Un homme apprend des tours à ses deux chiens

Un homme apprend des tours à ses deux chiens

Donner la patte, faire le beau ou attraper des friandises au vol ? Avec ces 10 tours à apprendre à son chien, vous et votre petit compagnon deviendrez des stars. Et le meilleur, c’est que ces tours ne se contentent pas de susciter l'enthousiasme autour de vous, mais ils constituent également un défi mental et physique pour votre chien. Pratiquer ces tours pour chien ensemble renforcera par ailleurs votre relation avec votre animal.

Lorsqu'un chien tourne en rond sur commande ou fait un signe de la patte, vous pouvez être sûr de susciter l’émerveillement autour de vous et de recevoir un tonnerre d’applaudissements. Mais bien plus important que de surprendre votre entourage, c'est ce que ressent votre chien. Heureusement, la plupart des chiens sont curieux de nature. Ils aiment s’occuper et se dépenser physiquement. S'ils ont droit en plus à une récompense à la clé, comme par exemple une friandise ou une caresse de leur maître en signe de reconnaissance, alors ils sont sur un petit nuage.

Apprendre des tours à son chien : le principal, c’est de s’amuser !

Sachant qu’apprendre des tours pour chien offre également de nombreux avantages permettant de renforcer la relation avec l’animal, de nombreux maîtres se fixent des objectifs ambitieux. Mais avant de commencer l’entraînement, vous devez être conscient que tous les tours ne conviennent pas forcément à tous les chiens. Si la plupart des chiens ont une volonté d'apprendre, surtout s’ils ont droit à une contrepartie sous forme de récompense, leur taille, leur morphologie ou leur poids peuvent leur interdire de pratiquer certains tours. De plus, les chiens, tout comme nous, ont des préférences et des réticences qui leur sont propres. Par exemple, si votre chien n'aime pas s’allonger sur le dos, vous ne devez pas lui apprendre tout de suite à rouler sur lui-même, et s'il n'aime pas sauter, vous feriez également mieux de laisser de côté le tour consistant à attraper une friandise au vol pour le moment.

Le plus important pour apprendre des tours à son chien, c’est que ce soit amusant pour les deux. En outre, vous tirerez beaucoup plus de satisfaction si vous privilégiez l’amusement plutôt que si vous vous obstinez à répéter un exercice alors que votre chien préfèrerait de loin être dans son panier.

Ce n’est pas la destination qui compte, mais le voyage

Apprendre des tours à son chien doit être une expérience positive pour l’animal. La contrainte ou la sévérité ne sont pas du tout de mise ici. Procédez avec précaution et exécutez toujours les tours étape par étape. Soyez patient avec votre chien et respectez son rythme d'apprentissage. Cela ne signifie pas que vous devez laisser tomber directement lorsque votre chien ne joue pas le jeu ou qu'un tour ne fonctionne pas du premier coup. Parfois, il faut un certain temps avant que le chien ne comprenne ce que son maître attend de lui. Il est important que vous observiez attentivement votre chien et que vous appreniez à comprendre son comportement.

S'il n’est plus motivé, il vaut mieux mettre fin à l’entraînement et le reprendre à un autre moment. Avec le temps, vous saurez si votre chien est toujours intéressé par le tour ou s'il préfère se concentrer sur autre chose. Pratiquer des tours favorise donc également une meilleure compréhension de votre chien. De son côté, votre chien gagnera en confiance en vous parce que vous répondrez à ses besoins. La véritable réussite d’un tour ne se manifeste pas uniquement par sa parfaite réalisation, mais passe aussi par les entraînements avec votre chien. Un entraînement rigoureux et progressif ainsi que les petites réussites qui le ponctuent favorisent la confiance en soi et renforcent les liens qui vous unissent à votre chien.

Comment apprendre des tours à son chien ?

Une confiance mutuelle, de la fiabilité et des ordres clairs sont les pierres angulaires pour parvenir à apprendre des tours à son chien, même pour les tours les plus basiques. Mais pour véritablement intéresser le chien à nos règles et à nos tours, il va falloir un peu plus. Bien que certaines races de chiens fassent preuve d’un certain « will to please » (à savoir la volonté de plaire à leur maître), elles sont au fond également un peu égoïstes. En définitive, ces chiens savent qu’adopter le comportement attendu leur apportera de nombreux avantages, tandis qu’adopter un comportement non voulu équivaudra à être ignoré ou même puni. Chez d'autres races réputées pour faire preuve d’une certaine obstination, on peut clairement observer la manière dont elles estiment si l'exécution d'un ordre leur apporte un quelconque avantage.

Les récompenses sont la clé du succès

Cet « ardent désir de reconnaissance » peut être utilisé lors de l’entraînement. Les chiens choisissent la voie qui leur promet la plus grande réussite. Si une friandise les attend à la fin d'un exercice réalisé avec succès, cela les motivera bien entendu à jouer le jeu. Les récompenses, sous forme de friandises, de caresses ou d'un jouet convoité par votre chien, vous permettront donc, vous et votre compagnon, d’atteindre votre but plus rapidement et plus efficacement que si vous l’obligez à faire quelque chose ou que vous le punissez s'il ne réalise pas un exercice selon vos attentes.

Pour que les chiens puissent comprendre quel comportement est le bon et lequel leur apporte la reconnaissance tant convoitée de leur maître, la récompense doit toujours leur être donnée immédiatement. Les chiens vivent dans l’instant présent et rapportent toujours la réaction de leur maître directement à la situation actuelle. Il est également important de toujours terminer un entraînement en ayant un sentiment de satisfaction. Si vous remarquez qu'un exercice surmène votre chien, il vaut mieux prendre un peu de recul. Donnez-lui un ordre qu'il peut exécuter sans problème et récompensez-le dans la foulée. Ce n'est qu'ensuite que l’entraînement peut s’achever. Il sera donc ravi de recommencer la prochaine fois.

Apprendre des tours à son chien : avant de commencer...

Pour ces 10 tours à apprendre à son chien, il est nécessaire de maîtriser les ordres de base tels que « assis », « couché » ou « lâche ». Ne commencez pas à apprendre des tours à votre chien avant qu’il n’exécute parfaitement ces ordres de base. Assurez-vous également que le moment est bien choisi pour commencer l’entraînement ensemble. Si votre chien est fatigué ou qu’il a faim, il ne s'intéressera certainement pas beaucoup à vos tours. Après avoir mangé, vous devez laisser à votre chien au moins une heure de pause pour digérer. Une fois reposé et rassasié, il sera certainement ravi de suivre votre entraînement.

Les 10 tours à apprendre à son chien

Donne la patte

« Donne la patte » est un grand classique et constitue également la base de nombreux autres tours. Mais même si ce tour est relativement facile à apprendre, il vous faudra un peu de patience (et quelques friandises) jusqu'à ce que votre chien réagisse avec ses deux pattes lorsque vous lui en donnerez l'ordre.

Comment procéder : Donnez l'ordre « assis » à votre chien et agenouillez-vous à côté de lui. Avec votre main à plat, levez la patte de votre compagnon par le dessous et prononcez distinctement l'ordre « donne la patte ». Répétez l’opération jusqu'à ce que votre chien lève la patte de lui-même dès lors que vous lui en aurez donné l'ordre. Récompensez-le immédiatement avec une friandise.

Vous pouvez aussi dès le départ cacher une friandise dans votre main et la disposer près de la tête de votre chien. Votre chien essaiera d’accéder à la friandise et utilisera probablement sa patte à un moment donné. S'il la pose ensuite de lui-même sur votre main renfermant la friandise, donnez-lui la récompense qu’il convoite et dites-lui une nouvelle fois distinctement « donne la patte ». Avec le temps, votre chien aura assimilé cet exercice et il lèvera ses deux pattes dès lors que vous aurez mis votre main à plat devant lui.

un homme et son chien se tapent dans la main

Tope-là ou saluer de la patte

Se taper dans la main, action connue sous l’appellation « tope-là » ou « tape m’en cinq », représente pour nous une manifestation assez désinvolte, et est depuis longtemps réputée comme l'expression d'une réussite collective, et pas seulement dans le domaine du sport. Pas étonnant que ce tour soit également de plus en plus populaire auprès des chiens. Si votre chien sait déjà donner la patte, vous lui apprendrez ce mouvement relativement rapidement.

Comment procéder : Tendez votre main en position verticale (et non horizontale comme lorsqu’il vous donne la patte) et prononcez l'ordre « donne la patte » qu’il connaît déjà. Dès lors que votre chien lève la patte et touche votre main en position verticale, donnez-lui une récompense. Au début, il sera probablement un peu confus et ne comprendra pas pourquoi vous le récompensez déjà alors qu'il n'a pas encore mis sa patte sur votre main. Mais avec le temps, il s'habituera à ce nouvel exercice. Une fois qu'il aura développé une certaine routine, vous pourrez instaurer le nouvel ordre « tope-là ».

Plus tard, vous pourrez essayer le tout en instaurant une certaine distance. Pendant l'exercice, éloignez-vous de plus en plus de votre chien, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus toucher votre main en levant la patte. Récompensez-le néanmoins dès qu'il lèvera la patte. Il apprendra alors qu'il lui suffit de lever la patte. Enfin, si vous vous tenez plus loin et que vous levez la main en position verticale, il vous fera « salut » de la patte en retour.

Fais le beau

L'exercice « fais le beau », où le chien se tient assis et lève ses deux pattes avant pour se redresser, est extrêmement populaire. Votre animal doit pour ce faire transférer son poids vers l'arrière. Il peut s'écouler un certain temps, selon l'habileté de votre chien, jusqu'à ce qu'il trouve son équilibre dans cette position et qu’il parvienne à faire le beau sans problème. Il est important que votre chien se tienne toujours sur son arrière-train pendant l'exercice. S'il se met debout sur ses pattes, il ne fera plus le beau.

Comment procéder : Comme pour les deux exercices précédents, « fais le beau » commence par la position « assis ». Conduisez votre chien près d'un mur et donnez-lui l'ordre « assis ». L'idéal serait qu'il soit assis dos au mur au début de l'exercice afin de l'aider à trouver son équilibre au début et de l'empêcher de se redresser trop rapidement, puisqu’il devrait alors reculer un peu pour ce faire. Montrez-lui désormais une friandise et dirigez-la à l’aide de votre main au-dessus de sa tête. Attention : pas trop haut, sinon votre chien pourrait essayer de se mettre debout sur ses pattes.

Dès lors que votre chien se redresse un peu et qu'il lève légèrement les pattes pour avoir la friandise, prononcez l'ordre « fais le beau ». Récompensez-le en lui donnant la friandise. En revanche, s'il se met debout, prononcez à nouveau l'ordre « assis » et gardez la friandise pour le moment – jusqu'à ce qu'il parvienne à se redresser en utilisant uniquement ses pattes avant.

Danse

Cet exercice découle de l’obérythmée. Le maître se tient face à son chien et lève alternativement sa jambe gauche et sa jambe droite. De manière synchronisée, le chien lève à son tour sa patte droite et sa patte gauche. Ainsi, on dirait que le chien et son maître marchent conjointement sur place.

Comment procéder : Là encore, il faut que votre chien maîtrise l’ordre « donne la patte » avant de commencer cet exercice. Laissez votre chien s’assoir et mettez-vous en face de lui. Si vous prononcez à présent le signal de reconnaissance « patte », levez la jambe droite à la place de la main. De nombreux chiens qui ont déjà assimilé l'ordre « donne la patte » lèveront instinctivement la patte et s'orienteront vers votre jambe.

En revanche, si le fait de lever la jambe trouble votre chien au début et qu'il n'obéit pas à votre ordre, aidez-le en plaçant votre main tendue sur votre jambe. Félicitez-le dès lors qu'il lève la patte presque en même temps que votre jambe et donnez-lui une petite friandise. À présent, livrez-vous de nouveau au même exercice, mais avec l'autre jambe (la gauche). Votre chien doit maintenant lever l'autre patte. Répétez l'exercice plusieurs fois et faites-lui faire de plus en plus de pas avant de lui donner une récompense, c'est-à-dire que la friandise ne lui sera donnée qu'après qu'il ait levé la patte deux, quatre, six et plusieurs fois de suite, en alternance avec votre jambe.

Touche !

Le but de cet exercice est avant tout que votre chien touche un objet avec sa patte et le fasse tomber. Une fois qu'il aura maîtrisé ce tour, vous pourrez même lui apprendre à fermer les portes avec sa patte.

Comment procéder : Placez un objet qui attire l’attention (par exemple une bouteille en plastique ou une peluche) dans la pièce et faites-le remarquer à votre chien. Attendez à présent de voir ce qui va se passer. Si votre chien s'approche de l'objet et le touche avec sa patte, félicitez-le et donnez-lui une friandise. Répétez l’opération en pointant constamment l'objet et félicitez votre chien dès lors qu'il le touche une nouvelle fois avec sa patte. Le lendemain, vous pouvez étoffer l'exercice en prononçant l’ordre « touche ». À présent, dites « touche » à chaque fois que votre chien touche l'objet. Au bout de quelques jours, ce signal sera tellement imprégné dans son esprit que votre chien réagira également lorsque vous lui montrerez d'autres objets de la maison et lui direz « touche ».

Pour lui apprendre à fermer les portes, montrez-lui une porte et dites « touche ». Lorsque votre chien touche la porte avec sa patte, récompensez-le. Pour être sûr qu'il ferme vraiment la porte, prononcez l’ordre « Touche ! Ferme la porte ! » et ne récompensez votre chien que lorsqu'il aura touché la porte si fort qu'elle se fermera. Progressivement, vous pouvez augmenter la distance qui vous sépare de la porte jusqu'à ce qu'il suffise de la pointer du doigt depuis le canapé ou la table et de dire « Touche ! Ferme la porte ! ».

Roule

Pour ce tour, votre chien doit rouler sur le dos jusqu'à ce qu'il soit de nouveau dans sa position de départ, à savoir « couché ». Comme certains chiens n'aiment pas se coucher sur le dos, cet exercice requiert une habileté particulière et un peu de patience. Et bien entendu, vous pouvez donner à votre chien une friandise qu’il affectionne particulièrement mais qu’il n’a pas l’habitude de recevoir pour le récompenser.

Comment procéder : Donnez l’ordre à votre chien de se coucher. Votre chien est maintenant couché devant vous, son arrière-train et ses deux coudes doivent toucher le sol. Disposez la friandise que vous avez choisie pour cet exercice directement devant sa truffe pour que son museau effleure la friandise mais qu'il ne puisse pas encore la manger. À présent, déplacez lentement votre main dans la direction dans laquelle vous voulez que votre chien roule en la faisant passer derrière sa tête afin de conduire votre animal à se retourner sur le dos. Votre chien essaiera de garder son museau sur la friandise et, dans le meilleur des cas, se tournera automatiquement. Si votre chien hésite à se coucher sur le dos, vous pouvez l’aider un peu avec votre autre main et l’encourager tout doucement à se mettre dans la position latérale souhaitée.

Rampe

Il peut également être amusant de voir son chien ramper sur le sol, en touchant le sol avec son ventre et en avançant lentement vers l'avant. Il faudra cependant peut-être quelques séances d'entraînement avant que votre chien ne maîtrise ce tour. Après tout, ramper n’est pas naturel pour un chien.

Comment procéder : Demandez à votre chien de se coucher et agenouillez-vous à côté de lui. Mettez doucement votre main sur son dos et tenez de l'autre main une friandise devant son museau que vous éloignez ensuite de lui lentement et près du sol. Si votre chien essaie de se lever pour suivre la friandise que vous tenez dans votre main, repoussez-le délicatement vers le sol. Prononcez alors l’ordre « rampe » ou tout autre signal de reconnaissance similaire.

Dès qu'il parvient à ramper un peu vers l’avant, même si ce n'est qu'un peu au début, félicitez-le et donnez-lui la friandise. Répétez cet exercice jusqu'à ce que votre chien rampe vers l'avant lorsque vous lui en donnerez l’ordre. S'il maîtrise ce mouvement après quelques jours, vous pouvez enlever votre main de son dos et vous assoir en face de votre chien en mettant un peu de distance entre vous. Disposez la friandise près du sol et prononcez l’ordre adéquat. Dès lors qu'il rampe, félicitez-le. S'il essaie de se lever, dites à nouveau « couché ». Donnez-lui la friandise une fois qu'il aura rampé jusqu'à vous dans cette position.

Tourne en rond

L’objectif de cet exercice consiste à ce que votre chien tourne autour de lui-même debout sur ses quatre pattes, vers la gauche ou vers la droite. Ce mouvement aussi est inhabituel pour certains chiens au début, mais si la récompense escomptée à la fin est de taille, la plupart d'entre eux se livreront vite à l'exercice.

Comment procéder : Placez-vous devant votre chien et disposez une friandise près de son museau, comme lors de l'exercice « roule ». Déplacez à présent votre main d’un mouvement circulaire afin que votre chien se déplace lui aussi en rond pour suivre votre main. Prononcez un ordre de circonstance, tel que « tourne en rond », « tourne » ou « tourner ». Une fois que votre chien aura tourné autour de lui-même, récompensez-le. Répétez cet exercice jusqu'à ce que votre chien soit capable de tourner également avec de la distance. Pour ce faire, éloignez-vous de plus en plus de votre chien jusqu'à ce que vous arriviez enfin à le faire tourner en effectuant simplement un petit mouvement circulaire de la main et en prononçant l'ordre adéquat.

Slalomer entre les jambes

Tout comme les exercices « danser » et « tourner en rond », le slalom entre les jambes est également un élément populaire de l’obérythmée. Même les chiens les moins enclins à danser s'amuseront beaucoup avec ce tour. Cependant, votre chien doit au maximum vous arriver aux genoux – dans le cas contraire, vous n'aurez pas une position stable lorsqu'il slalomera entre vos jambes.

un chien slalome entre les jambes de sa maîtresse

Comment procéder : Tenez-vous à côté de votre chien avec les jambes écartées. Si votre chien est à votre droite, vous devez mettre la jambe gauche en avant. Dans cette position, disposez votre main gauche contenant la friandise à travers vos jambes (aussi près du sol que possible) puis déplacez-la du côté gauche. Votre chien suivra votre main, ou plutôt la friandise qu'elle renferme, et ira lui aussi du côté gauche en passant entre vos jambes.

Faites maintenant un pas en avant avec la jambe droite et répétez le même exercice de l'autre côté. Prononcez alors par exemple l’ordre « traverse », « slalom » ou « zigzag ». Au début, vous devez donner la friandise à votre chien assez rapidement pour qu'il ne perde pas l'envie de courir entre vos jambes. Au fil du temps, vous pourrez faire de plus en plus de pas vers l’avant et laisser votre chien slalomer de plus en plus longtemps jusqu'à ce que vous le récompensiez. Une fois qu'il aura compris le principe, il pourra à un moment donné le faire sans l'aide d’une friandise.

Faire tenir en équilibre et attraper une friandise

Ce tour promet de l'action et de l’admiration de la part de votre entourage. Cependant, il n'est pas si facile à exécuter et nécessite donc un peu d'habileté de la part de votre chien et beaucoup de patience et un peu de savoir-faire de votre part jusqu'à ce qu’il soit parfaitement réalisé.

Comment procéder : La première étape consiste à entraîner votre chien à attraper des friandises. Lancez une friandise à votre chien en direction de sa gueule et prononcez l'ordre « attrape » ou « rattrape ». Par réflexe, il va essayer de l’attraper. S'il réussit, il aura de fait déjà reçu sa récompense. Si en revanche, la friandise tombe par terre, vous devrez réagir à la vitesse de l'éclair et la ramasser avant que votre chien ne s’en empare. Au fil du temps, vous pourrez vous éloigner de plus en plus et lancer la friandise un peu plus à droite ou à gauche pour que votre chien ait à sauter pour l'attraper.

Si vous souhaitez aller plus loin dans ce tour, vous pouvez passer à la deuxième étape qui consiste à entraîner votre chien à faire tenir une friandise en équilibre. Tenez délicatement la gueule de votre chien avec une main et placez une friandise sur sa truffe avec l'autre main. Prononcez un ordre en concordance, tel que « stop » ou « reste » et retirez lentement votre main de la truffe de votre chien sans que la friandise ne tombe. Si votre chien parvient à garder la tête immobile pendant un certain temps et à équilibrer la friandise sur sa truffe, récompensez-le avec la friandise qu’il convoite tant.

Une fois que votre chien aura maîtrisé à la fois les deux premières étapes de ce tour, vous pourrez combiner les deux exercices dans la troisième et dernière étape. Pour ce faire, placez la friandise sur la truffe de votre chien et donnez-lui l'ordre se rapportant à l’exercice d’équilibre. Dites alors « attrape », ensuite de quoi votre chien essaiera d'atteindre la friandise sur sa truffe d’un mouvement de saut. Ce tour nécessite bien entendu beaucoup d’entraînement avant de fonctionner. Soyez donc patient et encouragez votre chien à essayer encore et encore. Si cela ne fonctionne pas, il suffit de revenir en arrière et d’entraîner de nouveau votre chien à attraper une friandise ou à la faire tenir en équilibre.

Encore plus de tours à apprendre à son chien

Vous avez remarqué ? Les 10 tours à apprendre à son chien ci-dessus fonctionnent selon le même principe. Il y a un ordre clair, un mouvement de main explicite et une récompense à la fin. Il peut s'agir d'une friandise comme mentionné dans cet article, mais également d'un jouet qui intéressera votre chien et pourra donc vous aider. Une fois que vous avez compris ce schéma et que vous aurez appris à cerner correctement le comportement de votre chien, vous pourrez pratiquer avec lui de nombreux autres tours, comme par exemple ceux qui consistent à faire sauter votre chien dans vos bras ou à lui faire faire le mort lorsque vous prononcez l’ordre « pan ». Avec un peu d’entraînement, il est même possible d'apprendre des tours à son chien bien pratiques comme « apporte les pantoufles » ou « apporte la laisse ».

 

Nous vous souhaitons, à vous et à votre chien, de bien vous amuser en apprenant ces tours ensemble !

Articles les plus utiles

Chiot qui mordille : comment agir ?

Au bout de six semaines de vie, même les chiots les plus adorables ont déjà 28 petites dents bien acérées, qu’ils utilisent de manière très efficace. À cet âge-là, leurs dents ressemblent à des pointes d’aiguilles, et leurs morsures ne peuvent pas encore provoquer de graves blessures. Cependant, si vous avez un chiot qui mordille, il est primordial de lui apprendre à ne pas mordre dès le plus jeune âge.