Visite chez le vétérinaire : comment préparer votre chien ?

Rédigé par Kerstin S.
Un chien en pleine visite chez le vétérinaire

Le Medical Training rend le rdv vétérinaire plus décontracté.

La visite chez le vétérinaire est une source de stress pour de nombreux chiens. Pourtant, il existe une solution. Le Medical Training pour chiens contribue à améliorer la sérénité de l’animal et de son chien. Son principe consiste à éduquer votre chien pour qu’il se laisse examiner et toucher de manière ciblée. Les chiens peuvent ainsi maîtriser sans stress les situations désagréables.

Quelle est la solution pour habituer les chiens aux visites vétérinaires ?

Les mauvaises odeurs, le contact avec des étrangers, la douleur et l’immobilisation à la table de consultation sont autant d’éléments qui rendent la visite chez le vétérinaire désagréable pour la plupart des chiens.

Beaucoup tentent de s’échapper sans succès ou montrent même de l’agressivité. Certains sont tétanisés par la peur. Le Medical Training offre au chien une véritable alternative à la situation qui, du point de vue du chien, est considérée comme insurmontable chez le vétérinaire.

Ainsi, le chien pourra profiter de la visite chez le vétérinaire avec son maître, en coopérant et non en se sentant démuni. Cet entraînement permet également de maîtriser d’autres situations difficiles. Par exemple, le toilettage, l’administration de gouttes pour les yeux ou l’enlèvement de tiques.

Bon à savoir : de nombreux zoos mettent en place ce type d’entraînement spécial pour leurs animaux. Cela permet d’examiner certains animaux exotiques sans anesthésie.

Pour en savoir plus sur les raisons de la peur chez les chiens, consultez cet article : Chien peureux : comment gérer son anxiété.

Pourquoi pratiquer le Medical Training avec votre toutou ?

  • Aide à rendre les visites chez le vétérinaire plus décontractées pour votre chien.
  • Facilite les soins du chien, comme la coupure des griffes et le bain.
  • Aide les propriétaires de chiens dans leur vie quotidienne (contrôle des pattes en cas de boiterie, retrait des tiques, etc.)
  • Renforce le lien entre l’humain et son chien.
Un chien qui a l'habitude de se faire examiner ne craint pas les visites chez le vétérinaire © ShutterDivision / stock.adobe.com
Le contrôle des oreilles (que ce soit à la maison ou chez le vétérinaire) ne sera bientôt plus un problème grâce au Medical Training.

Sur quels principes repose l’entrainement médical ?

Les deux piliers du Medical Training sont la confiance et l’apprentissage ciblé.

Théorie de l’apprentissage : conditionnement et contre-conditionnement

Le conditionnement et le contre-conditionnement jouent un rôle important dans le Medical Training pour chiens.

Le conditionnement signifie apprendre à la suite de stimuli. Le meilleur exemple est celui des expériences sur les chiens de Pavlov. Lorsqu’un chien voit de la nourriture (stimulus inconditionnel), cela déclenche chez lui une salivation. Chaque fois que de la nourriture était servie, Pavlov faisait sonner une cloche. Finalement, la cloche seule suffisait à stimuler la salivation. La cloche est donc passée du statut de stimulus neutre à celui de stimulus conditionnel.

Dans le Medical Training, on emploie également le contre-conditionnement et le renforcement positif. Un stimulus désagréable ou présentant une menace (visite chez le vétérinaire, toilettage du chien, etc.) est combiné avec un stimulus positif, une récompense alimentaire. Pour cela, il est important d’offrir de bonnes récompenses, comme des petites friandises d’entraînement.

Apprendre à coopérer

L’objectif du Medical Training est d’amener le chien à se montrer coopératif pour les visites chez le vétérinaire, que ce soit pour les examens ou les soins corporels. La coopération est bien plus efficace que la contrainte. Elle évite que votre animal ne résiste et facilite l’examen médical.

Le clicker dans le medical training pour chiens

Les éléments que vous avez appris jusqu’ici vous font penser au clicker ? Bien vu ! Le clicker training s’intègre en effet parfaitement dans le Medical Training. Vous récompensez en effet de nombreuses petites étapes intermédiaires tout en les renforçant de manière positive.

Étant donné que vous avez souvent besoin des deux mains pour les exercices, il peut être judicieux d’utiliser un autre marqueur au lieu du clicker. Un claquement de langue, par exemple.

Retrouvez plus de détails sur cet entraînement dans notre article :Clicker training pour chiens.

Des signaux clairs pour le début de l’entraînement

Utilisez toujours le même mot pour annoncer l’entraînement, par exemple « examiner ». Par ailleurs, utilisez toujours le même support, par exemple un tapis de bain. Ensuite, vous pourrez les utiliser pour rendre visite au vétérinaire ou le toiletteur pour chien.

Quels exercices faire pour préparer votre chien à une visite vétérinaire ?

Des exercices d’obéissance de base ou de target training complètent efficacement le Medical Training de votre chien.

Il est important de bien se préparer. Si vous travaillez avec l’un des ordres suivants, vous ne devriez commencer le Medical Training que lorsque l’exercice de base en question se déroule sans problème.

Ordres de base

Voici quelques exercices et target training utiles :

Position assise et couchée : de nombreux examens peuvent être facilités avec un chien coopératif maîtrisant le « assis » ou le « couché ».

Donner la patte : « donne la patte » est une commande de base classique. Elle concerne et facilite tous les examens et les soins des pattes et des griffes.

Ciblage du menton : en posant son menton sur une serviette ou sur la main du vétérinaire, le chien conserve cette position pendant l’examen. La position est pratique pour de nombreux examens, de la prise de sang à l’examen des oreilles.

Position latérale : chez le vétérinaire, le chien doit parfois être placé en position latérale. Pour beaucoup, c’est un véritable défi. Cette position latérale permet de couper les griffes ou de réaliser certaines échographies.

Les signaux d’apaisement : un signal d’apaisement peut être utile au quotidien, y compris lors du Medical Training. Par exemple, il est possible de mettre un foulard autour du cou du chien. Soyez rassurant en caressant votre chien et associez ainsi progressivement le signal à un temps de relaxation. Dorénavant, quand il portera le foulard, votre chien se relaxera. Néanmoins, ce signal ne doit pas être utilisé à outrance dans une perspective de visite chez le vétérinaire avec votre chien.

Pas à pas : la patience est essentielle

Tout propriétaire de chien a déjà eu recours à des friandises pour détourner l’attention de son chien de quelque chose de désagréable. Toutefois, il convient de rappeler ici que l’entraînement médical pour les chiens exige beaucoup de patience. Après tout, il s’agit d’un apprentissage à long terme. Les chiens font preuve d’intelligence et finissent toujours par comprendre. Les résultats peuvent prendre des mois avant que votre chien ne soit plus à l’aise lors des visites chez le vétérinaire.

© Javier brosch / stock.adobe.com
Un ordre consistant à donner le menton peut être utile lors du Medical Training, par exemple pour un examen des oreilles.

Quels examens pouvez-vous effectuer avec votre chien ?

Quelle est la meilleure façon d’entraîner votre chien à se rendre facilement visite au vétérinaire ?

Voici trois approches pour répondre à cette question.

Exemple 1 : un examen simple

S’entraîner à examiner

Habituez d’abord votre compagnon en l’obligeant à se laisser toucher un peu partout. Débutez de manière très simple.

Pour commencer, touchez votre chien et laissez votre main sur un endroit pendant deux à trois secondes. Récompensez-le s’il reste calme. Répétez cette opération plusieurs fois à des emplacements simples tels que le dos.

Procédez ensuite lentement vers des zones plus difficiles comme la patte. Si vous pouvez laisser votre main sur la patte, entraînez-vous à la soulever.

Exemple 2 : retirer des tiques

Se familiariser avec la pince à tiques

Pratiquez l’approche du chien avec la pince à tiques jusqu’à ce qu’il demeure détendu. Ne passez à l’étape suivante qu’à ce moment-là. Agrippez votre chien tout en tenant la pince à tiques dans l’autre main. Si votre chien reste calme, vous pouvez utiliser la pince.

La tique ne sera retirée qu’à la dernière étape. Les experts appellent également ce contre-conditionnement progressif une désensibilisation.

Que dois-je faire en attendant avec les tiques ? Il vaut mieux bien se prémunir. Toutefois, en cas de nécessité, vous devez tirer la tique en faisant diversion. En revanche, n’utilisez pas les signaux (mot et chiffon) pour le Medical Training.

Exemple 3 : examiner les oreilles

Pour ce type d’entraînement médical, le chien doit maîtriser l’ordre « assis » sur une longue période. Le ciblage du menton sur une serviette est également une bonne base d’entraînement pour l’examen des oreilles. Toutefois, l’apprentissage de l’ordre « assis » est plus rapide.

Étape 1

Lorsque votre compagnon reste « assis », approchez votre main de son oreille. Si votre chien reste assis sans bouger, vous pouvez le récompenser. S’il recule, il n’y a pas de récompense. En cas de retrait, faites une courte pause. Laissez maintenant votre chien faire quelque chose dans lequel il se sent à l’aise et récompensez-le pour cela.

Une fois le chien détendu, vous revenez à la position « assis ». Votre main s’approche à nouveau de l’oreille, mais vous donnez une récompense plus tôt, lorsque le chien est encore détendu. Vous vous rapprochez ainsi petit à petit de l’oreille.

Étape 2

Une fois que votre compagnon accepte que vous vous approchiez de son oreille, mettez votre main dessus. Si cela fonctionne bien, donnez-lui immédiatement une récompense. Augmentez ensuite la période jusqu’à ce que vous puissiez toucher l’oreille durant une minute.

En revanche, s’il se rebelle, reprenez la première étape. Le plus important est de montrer à votre chien que vous respectez ses souhaits. Vous devez lui donner de nombreuses récompenses jusqu’à obtenir le comportement attendu. C’est ainsi qu’il gagne de plus en plus en confiance.

Étape 3

Lorsque vous pouvez prendre l’oreille de votre chien en main et que celui-ci reste parfaitement détendu, vous pouvez passer lentement à l’examen ou aux soins. La règle est la suivante : si le chien coopère, vous lui donnerez de nombreuses récompenses. Lorsqu’il détourne la tête ou s’écarte, cessez immédiatement les récompenses, mais ne forcez pas votre compagnon à faire quoi que ce soit.

Important : changez régulièrement de lieu d’entraînement avec toujours le même support (tapis de bain ou autre) afin d’obtenir une systématisation. En fin de compte, vous ne voulez pas que votre chien ne coopère qu’à la maison, amis aussi lors des visites chez le vétérinaire.

Les “examinateurs” devraient également charger pendant les entraînements avancés. Si vous utilisez un clicker ou un autre marqueur, vous devriez l’utiliser pour renforcer positivement votre chien avant chaque récompense.

Quelques conseils supplémentaires pour entrainer votre animal

Plus votre chiot est jeune, plus il sera facile de l’habituer aux visites chez le vétérinaire. Mais si votre chien a déjà des difficultés et qu’il panique à la vue d’une brosse, vous devrez faire preuve de plus de patience.

Outre le support d’entraînement, de nouveaux ustensiles, comme une brosse de couleur différente, peuvent être le signe d’une nouvelle routine. Les objectifs liés à la douleur, comme “arracher les poils des oreilles”, sont à réserver aux animaux plus avancés dans le medical training.

Autres astuces pour l’entraînement médical avec un chien :

  • Atteindre l’objectif par étapes par étapes. Ne vous fixez pas trop d’objectifs à la fois.
  • Partez sur de bonnes bases, l’entraînement ne s’en déroulera que mieux.
  • Essayez de travailler avec votre chien à hauteur des yeux et non d’en haut.
  • Face à des grognements / évitements, ne punissez en aucun cas votre chien, mais interrompez l’exercice et reculez d’un pas.

La devise de l’entraînement avec ou sans chien est la suivante : « Ce n’est pas le but qui compte, c’est le chemin ». En mettant en place patiemment le Medical Training pour chiens et en étant attentif aux réactions de son chien, on apprend beaucoup sur son compagnon. Désormais, certains entraîneurs proposent également des cours de Medical Training dans des écoles canines.

Conclusion : la patience est la clé du succès

Que ce soit avec ou sans clicker et objectifs, de nombreuses variantes existent autour du Medical Training pour chiens. Chaque étape est importante. Elle permet au chien de multiplier les expériences positives afin de lui donner plus d’assurance pour les visites chez le vétérinaire et plus de confiance en vous.

Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez vous faire aider d’un professionnel. Le prix de consultation du vétérinaire comportementaliste varie entre 100 et 200 euros en moyenne.


Kerstin S.
puppy

J’ai commencé ma carrière de rédactrice sur le forum zooplus. En 2011, certains passionnés de chat de ce forum ont lancé un magazine sur les animaux. En parallèle de mes études j’ai alors pu écrire quelques articles pour ce magazine. Actuellement, je suis une heureuse propriétaire de chien qui aime écrire sur le thème de la santé et des animaux.


Articles les plus utiles
5 min

Apprendre à son chiot à rester seul

Les chiens sont des animaux très sociables, qui aiment la compagnie de leur meute. Mais à un moment ou un autre, tous les maîtres sont amenés à laisser leur chiot seul. Il est important d’apprendre à son chien à rester seul très tôt ! En effet, un chien adulte qui n’a jamais été seul vivra cette épreuve avec beaucoup de difficulté et d’angoisse. Apprendre à son chiot à rester seul n’est pas sorcier, cet article vous dit tout sur le sujet !

5 min

Chiot qui mordille : comment agir ?

Au bout de six semaines de vie, même les chiots les plus adorables ont déjà 28 petites dents bien acérées, qu’ils utilisent de manière très efficace. À cet âge-là, leurs dents ressemblent à des pointes d’aiguilles, et leurs morsures ne peuvent pas encore provoquer de graves blessures. Cependant, si vous avez un chiot qui mordille, il est primordial de l'éduquer dès son plus jeune âge pour lui apprendre à ne pas mordre.

11 min

Comment empêcher un chien d’aboyer ?

Un chien commente souvent le moindre événement par des aboiements. Bien sûr, aboyer fait partir de la nature du chien et est sa façon de communiquer. Mais si votre animal aboie de manière prolongée sans s'arrêter, prêtez-y attention : des aboiements exagérés peuvent cacher un vrai trouble du comportement. Voici comment éduquer votre chien pour calmer ses aboiements.