L‘homéopathie pour soigner son chien

L‘homéopathie pour soigner son chien

<magazine zooplus wpb_row">

L‘homéopathie fait partie des traitements naturels les plus appréciés pour soigner son chien. La technique est également appréciée par les maîtres d’animaux de compagnie. L’homéopathie fonctionne selon la loi de similitude : la maladie doit être traitée avec la substance qui l’a déclenchée. Mais les utilisations et les effets de l’homéopathie font débat. Les détracteurs de ces traitements naturels mettent en avant le manque de recul face aux études scientifiques qui ont été menées et attribuent l’efficacité de l’homéopathie à un effet placebo. Les adeptes de ces traitements mettent en avant l’approche douce et les effets durables de cette médecine alternative.

L'article qui suit vous offre une vue d’ensemble des médicaments homéopathiques pour soigner son chien. Avant d’utiliser l'un de ces traitements, assurez-vous d’avoir consulté l’avis de votre vétérinaire. Ne remplacez jamais un traitement prescrit par votre vétérinaire par des médicaments homéopathiques, sans lui avoir demandé conseil au préalable. Aujourd’hui, de nombreux vétérinaire sont très ouverts sur la question des procédés thérapeutiques naturels. Ils pourront sans nul doute vous conseiller et vous indiquer les traitements homéopathiques les plus adaptés aux pathologies de votre chien.

Une médecine alternative à l’histoire ancienne 

On attribue au médecin allemand Samuel Hahnemann la découverte du mode d’action de l’homéopathie. A la fin du XVIIIème siècle, il découvrit qu’un certain remède contre la malaria, utilisé dans des dilutions différentes, pouvait d’un côté provoquer des symptômes similaires à la maladie, d’autre part, une action curative. Samuel Hahnemann supposait déjà que ce principe pourrait tout aussi bien fonctionner sur les animaux. Cependant, il n’a pas effectué davantage de recherche dans ce sens. Des médecins et pharmaciens du monde entier ont continué à développer cette approche, découvert de nouveaux médicaments et mis au point le processus de potentialisation (aussi appelé dilution). Selon la théorie de l’homéopathie, des doses minimes des substances responsables de la maladie sont secouées dans le but d’être dynamisées. Par exemple, la mention 1CH correspond à une dilution au 1/100ème.

Une approche holistique des patients

L’homéopathie classique implique toujours le patient en tant qu’individu et s’intéresse aux symptômes ressentis. Ceci signifie qu’avant la médication, le praticien, éventuellement un vétérinaire naturopathe, examine rigoureusement le patient à quatre pattes et détermine les circonstances de la maladie, sur la base de vos réponses à ses questions. Cette approche nécessite en général beaucoup de temps et un budget conséquent. Mais les adeptes de cette méthode rappellent qu’elle se concentre sur le patient en tant qu’individu ainsi que sur ses pathologies, et qu’il en résulte un traitement parfaitement adapté. Par ailleurs, contrairement à cette approche qui place l’animal au cœur de la réflexion, il existe actuellement différents traitements tout prêts sur le marché, adaptés à différentes pathologies. Ainsi, on essaie de trouver un traitement homéopathique type pour chaque pathologie. Dans le cas de pathologies aiguës, ces traitements peuvent représenter une alternative. A l’inverse, dans le cas de maladies chroniques, il faudra vous adresser à un spécialiste qui sera dans la capacité de déterminer le bon traitement homéopathique pour votre chien.

Une méthode simple et douce pour soigner son chien

L’homéopathie se base sur la devise suivante : « il faut soigner les semblables par les semblables ». Cette loi explicite également l’origine du mot « homéopathie », qui signifie « symptômes semblables ». Le venin d’abeille, le venin de serpent tout comme les agents pathogènes des maladies peuvent être utilisés dans la fabrication des traitements homéopathiques. Par exemple, la dilution de la belladone, plante herbacée dont les baies noires peuvent être très toxiques, est utilisée à des dilutions différentes dans le traitement de la fièvre et de diverses inflammations. Les médicaments homéopathiques se présentent souvent sous forme de granules à base de sucre, préalablement imprégnés de la substance active. Vous pouvez directement déposer les granules sur la langue de votre chien. En général, ils apprécient leur goût légèrement sucré. Si votre chien ne se montre pas très coopératif, vous pouvez les dissoudre dans un peu d’eau ou encore lui les administrer par voie orale, à l’aide d’une petite seringue en plastique sans aiguille. En général, lors d’une prise, les petits chiens consomment entre 3 et 5 granules, les grands chiens entre 5 et 10 granules. La posologie dépend également de la puissance du traitement homéopathique. Votre vétérinaire naturopathe saura vous conseiller à ce sujet.

Homéopathie pour chien : les fleurs de Bach

Les fleurs de Bach peuvent être considérées comme une médecine parallèle, dérivée des enseignements de l’homéopathie. Leur dilution s’effectue également à des doses « homéopathiques ». Le médecin britannique Edward Bach a développé cette méthode, selon laquelle une mauvaise harmonie de l’esprit est susceptible de favoriser le développement de maladies. A l’époque, Bach avait connaissance des recherches de Hahnemann et de ses enseignements sur l’homéopathie. Alors qu’il était à la recherche d’un traitement bon marché pouvant également influencer de manière positive le déséquilibre psychique des patients, il trouva son bonheur dans la flore britannique. Il en résulta ainsi des traitements du nom de « fleurs de Bach ». Sans surprise, la méthode de Bach se focalise davantage sur les potentielles causes psychiques ou les troubles du comportement à l’origine des maladies. Les gouttes du nom de « Rescue » font partie des traitements à base de fleurs de Bach les plus célèbres. Le mélange Rescue, mélange de plantes fortement diluées permet notamment de mieux gérer les situations de stress. Il peut être judicieux d’avoir recours à ce genre de produit pour votre chien lors d’un déménagement ou d’un vol en avion par exemple. Sur le même principe, il existe des mélanges de fleurs de Bach agissant de manière ciblée sur les sentiments d’agression, de mélancolie etc. Il est possible que les vétérinaires naturopathe aient recours à un complexe de fleurs de Bach, accompagnés de granules homéopathiques, puisque ces deux types de médecine alternative sont complémentaires.

Homéopathie pour chien : les sels Schüssler

Le Docteur Wilhelm Schüssler, qui avait déjà manifesté un grand intérêt envers les enseignements de l’homéopathie, est parti de l’hypothèse que plusieurs maladies pouvaient être causées par un déséquilibre en sels minéraux. Les sels Schlüsser font ainsi partie de la famille des remèdes homéopathiques, toutefois, à l’image des fleurs de Bach, il ne s’agit pas d’homéopathie classique. Les effets des sels, constitués de minéraux propres, sont également adaptés à l’organisme malade par le biais d’une dilution importante. Les sels Schlüsser sont en général utilisés dans les cas de problèmes articulaires, par exemple en guise de thérapie complémentaire pour les chiens souffrant d’arthrose. L’utilisation de ces sels est également prescrite pour les chiens souffrant de problèmes de peau et de pelage. Les sels de Schlüsser se présentent sous différentes formes, faciles à administrer à votre chien : en comprimés, à diluer dans de l’eau et en spray à pulvériser directement dans la gueule de votre chien.

Trouver un conseiller compétent

Aujourd’hui, certains traitements homéopathiques sont mis en vente par des fabricants qui ne sont pas dignes de confiance ou proposés à la vente par des naturopathes ne possédant pas de véritable diplôme. Lors du choix du naturopathe de votre chien, assurez-vous toujours que celui-ci soit diplômé, puisqu’en France, la profession de naturopathe n’est légiférée par aucun texte de loi. Les connaissances du spécialiste auquel vous vous adressez ne doivent pas se baser sur un simple cours par correspondance traitant des méthodes thérapeutiques alternatives, mais bel et bien reposer sur une véritable formation complète. De nombreux pays permettent aux vétérinaires de suivre une formation complémentaire afin d’accéder au statut de vétérinaire naturopathe. En cas de doute, vous serez probablement plus rassuré de vous tourner vers ces praticiens plutôt que vers des vétérinaires sans formation dans le domaine, qui vendent des mélanges tout prêts. Veuillez prendre en considération que si votre chien souffre d’une maladie grave, le vétérinaire doit toujours rester votre premier interlocuteur.

Nous ne sommes pas dans la capacité de juger du bien-fondé des critiques exprimées envers les traitements homéopathiques pour chien. S’il était encore en vie, Samuel Hahnemann répondrait surement : « Qui soigne, a raison ».

Retrouvez de nombreux articles traitant de thématiques similaires dans la rubrique Santé et bien-être du chien de votre magazine zooplus !

Articles les plus utiles

La toux du chien

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'une maladie du système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.

La gale auriculaire du chien (Otodectes cynotis)

Le parasite Otodectes cynotis (gale des oreilles du chien) appartient à la famille des Psoroptidae et habite les canaux auriculaires des animaux mangeurs de viande. C'est l'acarien de la gale le plus commun chez ces animaux. L'acarien Otodectes cynotis se développe en environ 3 semaines, passant d'un œuf au stade larvaire, puis à deux stades nymphaux, le proto- et deutonymph, puis devient un acarien adulte. L'intégralité du développement des acariens a lieu dans le conduit auditif externe du chien. Les acariens femelles collent leurs œufs sur la peau du conduit auditif. Tous les stades de développement de l'acarien se nourrissent du liquide tissulaire et des cellules cutanées du chien. Les acariens adultes ont une durée de vie d'environ 2 mois. Ils se transmettent par contact direct avec des animaux infestés, généralement de mères infectées à leurs chiots ou de chiot à chiot. Les acariens peuvent également parfois être transmis par le cérumen et les croûtes de l'oreille lorsque le chien se secoue. Les animaux adultes sont moins fréquemment touchés. L'Otodectes cynotis est présent dans le monde entier et n'est pas spécifique de l'hôte, ce qui signifie qu'il peut également être transféré d'une espèce à l'autre, par exemple du chat au chien. L'acarien de l'oreille est particulièrement fréquent dans les endroits où de nombreux animaux vivent ensemble, comme les refuges pour animaux, les élevages ou les fermes.

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.