La vermifugation du chien

Vermufigation chez le chien

Les œufs et les larves de vers se cachent presque partout. Même les meilleures précautions ne peuvent pas empêcher nos chiens d’être infectés par des parasites tenaces. Chaque nouvelle infection est le début d’un cycle dangereux : c’est pourquoi il est important de régulièrement vermifuger son chien.

Vermifuger son chien : pourquoi est-ce si important ?

Les vers pouvant infester votre chien se cachent partout dans la vie quotidienne. Durant la promenade par exemple, un chien peut entrer en contact avec des sources potentielles d’infections comme les chiens infectés, les excréments ou les rongeurs.

Au début, les infections passent souvent totalement inaperçues et le chien ne présente aucun symptôme : c’est précisément ce qui rend les infestations de vers si dangereuses. Mais le nombre de vers augmente de jour en jour et peut causer de nombreux dommages à l’organisme de votre chien. Si l’infestation passe inaperçue pendant trop longtemps, elle peut s’aggraver et avoir des conséquences plus ou moins graves.

Alors pourquoi est-il si important de vermifuger son chien ? Parce qu’en le faisant régulièrement, vous éviterez ainsi une infestation et vous préserverez la santé de votre animal. De plus, l’infestation par les vers ne constitue pas uniquement un danger pour le chien, mais aussi pour les Humains, pouvant aussi être infectés par contact avec l’animal et tomber malades. Les enfants et les personnes immunodéprimées sont considérées comme particulièrement à risque.

Comment reconnaître une infestation de vers chez le chien ?

Au début, votre chien ne présentera probablement aucun symptôme. Cependant, au fur et à mesure de la multiplication des vers dans l’organisme, de plus en plus de symptômes risquent d’apparaitre, comme :

  • Une perte de poids
  • Des vomissements
  • Des diarrhées
  • Un affaiblissement
  • Anémie
  • Une obstruction des canaux intestinaux et biliaires (pouvant vite devenir très dangereux)

Attention : une infestation de vers légère n’est généralement pas visible à l’œil nu.

un chien se promène

À quelle fréquence vermifuger son chien ?

Pour protéger votre chien des conséquences possibles d'une infestation par des vers, les vétérinaires conseillent de faire examiner des échantillons de matières fécales de l'animal à la recherche de vers au moins quatre fois par an. Vous pouvez également vermifuger votre chien quatre fois par an. Les chiots doivent recevoir leur premier vermifuge à l'âge de deux semaines.

Il est préférable de demander conseil à votre vétérinaire sur les intervalles de vermifugation recommandés pour votre chien.

Bien entendu, tous les chiens n'ont pas le même risque d'être infectés par des vers. Certains facteurs augmentent le risque d’infestation.

Comment fonctionne un vermifuge ?

Les vermifuges pour chiens contiennent des principes actifs qui combattent tous les stades du ver. Ils sont conçus pour empêcher le développement et la ponte des vers.

Certains vermifuges ne visent à tuer qu'un type de ver spécifique. D'autres, en revanche, agissent sur un large spectre, en contrôlant à la fois les ténias et les ascaris. Votre vétérinaire décidera du type de traitement vermifuge approprié à chaque cas.

Administrer le traitement

Si vous voulez vermifuger votre chien, vous avez plusieurs possibilités. Il existe des comprimés ou encore des pipettes. Ils sont à administrer directement sur la peau, soit dans la nourriture du chien. Avec certaines vermifuges, une seule dose suffit, mais d'autres doivent être administrés plusieurs jours de suite.

Le dosage du vermifuge dépend du poids corporel du chien.

Attention : consultez un vétérinaire avant d’administrer un vermifuge à votre animal.

Articles les plus utiles
6 min

La toux du chien

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'une maladie du système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.
4 min

La gale auriculaire du chien (Otodectes cynotis)

Le parasite Otodectes cynotis (gale des oreilles du chien) appartient à la famille des Psoroptidae et habite les canaux auriculaires des animaux mangeurs de viande. C'est l'acarien de la gale le plus commun chez ces animaux. L'acarien Otodectes cynotis se développe en environ 3 semaines, passant d'un œuf au stade larvaire, puis à deux stades nymphaux, le proto- et deutonymph, puis devient un acarien adulte. L'intégralité du développement des acariens a lieu dans le conduit auditif externe du chien. Les acariens femelles collent leurs œufs sur la peau du conduit auditif. Tous les stades de développement de l'acarien se nourrissent du liquide tissulaire et des cellules cutanées du chien. Les acariens adultes ont une durée de vie d'environ 2 mois. Ils se transmettent par contact direct avec des animaux infestés, généralement de mères infectées à leurs chiots ou de chiot à chiot. Les acariens peuvent également parfois être transmis par le cérumen et les croûtes de l'oreille lorsque le chien se secoue. Les animaux adultes sont moins fréquemment touchés. L'Otodectes cynotis est présent dans le monde entier et n'est pas spécifique de l'hôte, ce qui signifie qu'il peut également être transféré d'une espèce à l'autre, par exemple du chat au chien. L'acarien de l'oreille est particulièrement fréquent dans les endroits où de nombreux animaux vivent ensemble, comme les refuges pour animaux, les élevages ou les fermes.
6 min

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.