La vermifugation du chien

Un chihuahua couché sur le canapé, sa maître lui fait ingérer un vermifuge avec une seringue

Vermifugation du chien : prévenir les infections par les vers chez le chien

Les œufs de vers et les larves se cachent presque partout. Même les meilleures mesures d'hygiène ne peuvent pas empêcher nos chiens d'être infectés par des parasites têtus. Chaque nouvelle infection est le début d'un cycle dangereux.

Une infection est vite arrivée

Durant la promenade, un chien entre inévitablement en contact avec des sources d'infection : les chiens infectés, les groupes de chiens inconnus et les rongeurs représentent tous un risque. Le maître est impuissant face à ce cycle d'infection. Mais la maison représente également des dangers. Même une niche nettoyée scrupuleusement, une maison toujours propre et une nourriture de haute qualité n'immunisent pas complètement contre une infection de vers chez le chien. Les œufs de vers et les larves sont capables de survivre dans presque n'importe quelles conditions. Ils nichent dans des endroits cachés et passent inaperçus jusqu'à ce qu'ils entrent dans l'organisme d'un animal hôte. Là, ils passent par plusieurs stades de développement et deviennent des parasites adultes.

Autres modes de transmission des vers chez le chien

Il existe de nombreux modes de transmission : certaines espèces de vers ont des puces et d'autres parasites comme hôtes intermédiaires. D'autres vers n'ont pas besoin d'un hôte intermédiaire pour entrer dans l'organisme du chien. Leurs larves percent simplement la peau de l'animal. Dans ce cas, on parle d'une « infection percutanée ». Même les chiots qui ne sont pas encore nés peuvent être infectés par leur mère. Les vers pénètrent souvent dans l'organisme des chiots nouveau-nés par le lait de la mère. On suppose qu'environ 80 % de tous les chiots sont infectés par des vers ronds.

Vers ronds

Les ankylostomes, les ascaris et les trichocéphales appartiennent à ce qu'on appelle les vers ronds. Les vers ronds se trouvent principalement dans l'intestin grêle de l'hôte et peuvent produire jusqu'à 200 000 œufs par jour. Une infestation d'ankylostomes se manifeste généralement par l'émaciation, l'anémie et la diarrhée. Ce parasite suceur de sang de l'intestin grêle constitue également un danger pour l'homme. Il en va de même pour les ascaris. Les chiots atteints d'ascaris présentent des symptômes clairs : ventre rond, toux et rachitisme. Le trichocéphale peut atteindre 7,5 centimètres de long et provoque souvent une inflammation intestinale, une émaciation et une perte de force rapide chez le chien. Cependant, ces vers ne représentent aucun danger pour les humains.

Vers plats

Il existe une grande variété d'espèces différentes de vers ronds. Quatre d'entre eux sont particulièrement fréquents :

Le Dipylidium caninum est un ver plat d'une longueur allant jusqu'à un demi-mètre dont les membres blanchâtres rappellent les grains de riz. Parfois, des morceaux collent aux excréments ou à la fourrure du chien infecté et facilitent le diagnostic. Des troubles digestifs, des démangeaisons sévères dans la région de l'anus et une émaciation peuvent être des signes d'infestation par un ver plat. Le Dipylidium caninum peut également être dangereux pour l'homme.

L'Echinococcus multilocularis, aussi appelé ténia du renard, est considéré comme le ver plat le plus dangereux pour les humains. Les personnes souffrant d'une infection au ténia du renard souffrent souvent de lésions tissulaires au niveau du foie. Le plus petit de tous les vers plats (environ 0,4 centimètre de long) vit principalement dans l'intestin grêle des renards. La caractéristique des spécimens adultes est que certaines petites parties s'en détachent et sont éliminées avec les excréments du renard. Ces parties sont actives et peuvent se retrouver sur les arbustes buissons, les buissons et les fruits. Ils sont souvent ingérés par de petits rongeurs, qui agissent comme hôtes intermédiaires. Lorsqu'un chien de chasse  ces rongeurs, il ingère le ver avec. La présence de vers du renard dans l'organisme du chien passe souvent inaperçue pendant longtemps, car elle est généralement relativement asymptomatique.

Le Tænia saginata fait partie d'un groupe de vers plats pouvant atteindre jusqu'à deux mètres de long. Malgré sa longueur impressionnante, le Taenia passe souvent inaperçu. Les infections causées par ce type de parasites sont souvent asymptomatiques. Dans de rares cas, ils provoquent des troubles digestifs, l'émaciation et l'occlusion intestinale.

Les mésocestoides spp. peuvent atteindre une longueur de 2,50 mètres et se comportent également de manière extrêmement discrète. Cependant, les chiens gravement atteints souffrent d'une perte d'appétit et ont un pelage hirsute.

Vermifugation du chien : les vers mettent leur vie en danger !

Les infections par les vers passent souvent complètement inaperçues au début. Le chien se comporte comme d'habitude et ne montre aucun signe de maladie. Le maître ne voit donc aucune raison d'agir. C'est ce qui rend les infections par les vers si dangereuses. La population parasitaire croît de jour en jour et cause de grands dommages à l'organisme du chien. Si l'infestation passe inaperçue pendant longtemps, elle s'aggrave et finit par avoir des effets désastreux : perte de sang, anémie, perte de poids, vomissements, mauvais état général, obstruction des intestins et des voies biliaires et même le décès. L'infection par les vers n'est pas seulement un danger grave pour le chien atteint : les humains et autres animaux peuvent être infectés par contact avec le chien et tomber malades également. Les enfants et les personnes immunodéprimées sont considérés comme particulièrement à risque.

Vermifuger le chien pour briser le cercle vicieux

Il n'est pas possible d'exclure totalement la possibilité d'une nouvelle infection par les vers, le maître du chien n'a donc qu'une seule option : limiter au maximum les risques d'infestation. Un traitement vermifuge peut également être utilisé pour traiter les animaux gravement infestés, mais son but premier est de prévenir les infections. Les traitements vermifuges doivent donc être renouvelés régulièrement. Dans des circonstances normales, il suffit de vermifuger les chiens tous les trois mois. Cependant, si le chien vit dans une région où les infections au ténia du renard sont plus fréquentes, il doit être vermifugé toutes les quatre à six semaines. Cela est particulièrement important pour les chiens de chasse et de troupeau. Des vacances loin du domicile ou une forte infestation par les puces peuvent être d'autres raisons qui nécessitent une vermifugation du chien supplémentaire.

Comment fonctionne la vermifugation du chien ?

Les cures vermifuges contiennent des ingrédients actifs qui peuvent combattre toutes les étapes de développement d'un ver. Ils sont destinés à prévenir le développement de vers mâtures capables de pondre des œufs. Certains traitements vermifuges visent à tuer un certain type de vers chez le chien. D'autres agissent plus largement et combattent simultanément les vers ronds et les vers plats. Le vétérinaire décide du type de traitement qui convient au cas par cas. L'administration du vermifuge est simple. Il existe des pâtes et des vermifuges liquides qui sont donnés soit directement dans la gueule du chien, soit mélangés à sa nourriture. Pour les personnes qui évitent les médicaments, il existe des traitements topiques. Le dosage dépend du poids du chien. Les traitements vermifuges sont très bien tolérés par les chiens. Ils conviennent aux chiens de toutes races et de tous âges et peuvent même être utilisés sans hésitation sur les femelles gestantes et allaitantes.

Articles les plus lus

La contraception du chien et de la chienne

Contraception du chien et de la chienne : quels moyens existent pour éviter une gestation ? Quels sont les moyens de contraception pour chien mâle ? Votre magazine zooplus vous donne ses conseils.

Les maladies infectieuses chez le chien

Elles sont minuscules et se trouvent partout autour de nous : les bactéries ! Bien que certaines bactéries soient sans danger, d'autres peuvent provoquer de graves maladies infectieuses chez le chien

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.