Les puces chez le chien

Rédigé par la vétérinaire Amelie Krause
une toiletteuse peigne un chien avec un peigne à puces

Caractéristiques et développement des puces

Plus de 2000 espèces de puces parasitent les mammifères et les oiseaux. Les chiens sont le plus souvent infestés par la puce du chat (Ctenocephalides felis), dans certains cas plus rares par la puce du chien (Ctenocephalides canis), et parfois par la puce de l’homme (Pulex irritans et Pulex simulans), la puce de la poule (Echidnophaga gallinacea) ou encore la puce du hérisson (Archaeopsylla erinacei).

Les puces sont des insectes aplatis et sans ailes, aux longues pattes, mesurant entre 1 et 6 millimètres de longueur, dont la couleur varie entre le beige et le brun foncé. Les mandibules des puces leur permettent de se nourrir du sang de l’animal sur lequel elles sont accrochées.

Le développement des puces s'opère selon trois stades : de l’œuf à la puce adulte, en passant par la chrysalide. Les puces femelles aspirent le sang du chien quelques minutes après s’être accrochées à sa peau et commencent à pondre des œufs entre 24 et 48 heures après. En moyenne, une puce vit entre 50 et 100 jours et pond environ 30 œufs par jour. En général, les œufs sont pondus lorsque le chien est au repos, et tombent ainsi dans son panier ou dans les lieux que le chien fréquente régulièrement. En l’espace de quelques jours, les œufs éclosent et passent par trois stades avant de de devenir des chrysalides. Les larves se nourrissent de matériaux cellulaires, de déjections de puces contenant du sang qui n’a pas été digéré, qui tombent du pelage du chien en même temps que les œufs.

De ce chrysalide éclot une puce adulte, prête à investir le pelage du premier chien qui se présentera. Dans les conditions les plus défavorables, comme par exemple par des températures particulièrement basses, la chrysalide peut survivre jusqu’à 50 jours dans son cocon avant d’éclore. Dans des conditions idéales à son développement, le cycle de développement du stade d’œuf à la naissance de la puce adulte dure entre 2 et 3 semaines. Les puces adultes Ctenocephalides felis et Ctenocephalides canis vivent en permanence sur leur hôte, et peuvent éventuellement passer d’un hôte à un autre, mais elles ne restent jamais bien longtemps sans proie. Durant leurs premiers stades (œuf, larve et chrysalide), les puces se développent dans l’environnement du chien. Par exemple, les larves se terrent dans des cachettes, sous des coussins, des tapis ou encore dans les rainures des parquets.

S’ils sont en contact avec d’autres animaux, vos chiens peuvent attraper des puces et les ramener à la maison. Le salon offre les meilleures conditions aux puces pour se développer. La vitesse de leur prolifération dépend en grande partie des conditions climatiques de leur environnement. La Ctenocephalides felis, la puce du chat, la plus communément rencontrée, n’a aucune exigence concernant l’animal à coloniser : en effet, cette espèce de puce a été relevée sur plus de cinquante espèces d’animaux différents, et également sur l’Homme.

Les symptômes d’une infestation de puces

Chez le chien, les piqûres de puces se traduisent par des démangeaisons et par des réactions cutanées localisées, comme des petits boutons rouges entourés d’une zone claire. Des réactions plus sérieuses peuvent faire apparaître des boutons et des croûtes.

Si votre chien se gratte ou se mordille en permanence, cela peut mener à une perte de poils, à des réactions cutanées suintantes et à un eczéma purulent. Les puces apprécient se nicher autour des oreilles du chien, sur sa croupe, son dos, la base de sa queue, son ventre et l’intérieur de ses pattes arrière. Cependant, une infestation de puces chez le chien peut passer inaperçue, dans le sens où ce dernier peut ne présenter aucun symptôme.

De plus, le chien est susceptible de développer une dermatite par allergie aux piqûres de puce (DPAPP), une réaction allergique provoquée par une hypersensibilité à ces piqûres. La DPAPP fait partie des allergies cutanées les plus courantes chez le chien. Une seule piqûre de puce suffit à déclencher de fortes démangeaisons chez les chiens particulièrement sensibles.

Dans le cas d’une invasion massive de puces, les chiots ou chiens atteints par d’autres maladies peuvent souffrir d’anémie, de par l’aspiration du sang par les puces. De plus, les puces peuvent transmettre le ténia (Dipylidium caninum) aux chiens.

Diagnostiquer une infestation de puces chez son chien

S’il s’agit d’une infestation massive de puces, vous pourrez les apercevoir à l’œil nu sur le pelage de votre chien. Des piqûres et rougeurs sur des parties du corps de votre chien particulièrement appréciées par les puces, peuvent vous aider à déterminer si votre chien est sujet à une infestation. A l’aide d’un peigne à puce, passez dans le pelage de votre chien, à la recherche de puces ou de déjections de puces. Afin de différencier les déjections des puces des saletés présentes dans le pelage de votre chien, déposez sur une feuille blanche ou sur une feuille de papier absorbant ce que vous avez prélevé sur votre peigne. Humidifiez la feuille avec de l’eau. Si la feuille prend une couleur rougeâtre, il s’agit de déjections de puces, qui contiennent du sang. Parfois, il arrive aussi de trouver des œufs ou larves qui adhèrent au pelage de votre chien. Ceux-ci sont uniquement visibles au microscope.

Il est plus difficile de diagnostiquer une allergie aux piqûres de puces, car on retrouve rarement des puces ou des déjections de puce sur le pelage. Tout changement de l’aspect de la peau de votre chien peut indiquer qu’il souffre de DPAPP. De plus, lors du diagnostic, d’autres parasites éventuels et d’autres allergies doivent être pris en compte. En cas d’éventuelle allergie aux piqûres de puces, les vétérinaires prescrivent en général une thérapie-diagnostic, avec des médicaments ou un test intradermique.

Traiter les puces avec des anti-puces pour chien

Plusieurs mesures sont à prendre en considération si vous vous apprêtez à traiter votre chien contre les puces. Premièrement, vous devez lutter contre les puces adultes qui ont infesté votre chien. Vous pouvez y parvenir à l’aide de produits anti-puces spécifiques, comme des pipettes anti-puces, ou Spot-on, des compléments alimentaires, des sprays antiparasitaires, disponibles chez votre vétérinaire et sur votre boutique en ligne zooplus, dans la section antiparasitaireset antipuce pour animaux.

Ensuite, il faudra également venir à bout des puces qui en sont aux premiers stades de développement. Cela signifie que l’environnement dans lequel vit votre chien devra être traité. Portez une attention toute particulière aux interstices de vos sols, au dessous des tapis, et aux endroits sombres, dans lesquels se cachent les larves de puces. Les coussins et couvertures de votre chien devront être lavés, et vous devrez passez l’aspirateur dans les moindres recoins de votre intérieur, sans oublier votre voiture. Une fois aue vous avez passé l’aspirateur, jetez immédiatement le sac ou congelez-le. Après avoir procédé au nettoyage, l’utilisation d’un insecticide d’intérieur sous forme de spray ou de diffuseur automatique est vivement conseillé.

Sachant que les puces peuvent infester les autres animaux de votre foyer, nous vous conseillons de traiter ces derniers avec les mêmes produits spécifiques.

Les puces transmettent le ténia du chien (Dipylidium caninum). C'est pourquoi il est judicieux de faire vermifuger son chien après une infestation de puces.

Prévenir les infestations de puces

Afin d’éviter toute infestation de puces, vous pouvez traiter votre chien de manière préventive avec différents produits antiparasitaires pour chien ou avec des médicaments prescrits par votre vétérinaire. Les produits anti-puces sous forme de pipettes spot-on, les compléments contre les parasites ainsi que les colliers antiparasitaires conviennent très bien en tant que traitements préventifs anti-puces. Ces produits antiparasitaires présentent chacun des actions et des durées d’efficacité différentes.

Les chiens souffrant d’une hypersensibilité aux piqûres de puces devraient être traités régulièrement contre les puces, sachant qu’une seule piqûre peut déclencher des symptômes lourds.

Articles les plus lus

La contraception du chien et de la chienne

Contraception du chien et de la chienne : quels moyens existent pour éviter une gestation ? Quels sont les moyens de contraception pour chien mâle ? Votre magazine zooplus vous donne ses conseils.

Les maladies infectieuses chez le chien

Elles sont minuscules et se trouvent partout autour de nous : les bactéries ! Bien que certaines bactéries soient sans danger, d'autres peuvent provoquer de graves maladies infectieuses chez le chien

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.