Les démangeaisons chez le chien

Chiot blanc assis dans l'herbe pour se gratter

Chiot blanc assis dans l'herbe pour se gratter

Tous les maîtres le savent : les chiens se grattent de temps en temps. Mais si vous remarquez que les démangeaisons de votre chien dépassent un niveau normal, ou qu’il se lèche et se nettoie plus souvent que d'habitude, vous devez agir immédiatement contre les démangeaisons. Les démangeaisons chez le chien peuvent gravement nuire à son bien-être et à sa qualité de vie. Parfois, elles sont si intenses que le chien et son maître ne peuvent plus dormir.

Causes de démangeaisons chez le chien

Les démangeaisons sont l'une des causes les plus fréquentes de visite chez le vétérinaire. De nombreuses causes et maladies peuvent provoquer des démangeaisons chez le chien. Nous vous décrivons les plus fréquentes :

Une distinction est faite entre les causes primaires et secondaires : les causes primaires provoquent d'abord des démangeaisons et ensuite des changements cutanés. Dans le cas des causes secondaires, les changements sont d'abord visibles sur la peau, et les démangeaisons viennent ensuite.

Les acariens et les puces comme déclencheurs

Parmi les causes typiques de démangeaisons chez le chien on retrouve les parasites qui attaquent le pelage et la peau de votre compagnon à quatre pattes. Il existe de nombreuses espèces d'acariens qui peuvent gêner les chiens.En matière de démangeaisons on retrouve principalement les suivants :

  • les acariens prédateurs (Cheyletiellas ou mesostigmates)
  • les acariens de la gale (Sarcoptes)
  • Gale auriculaire (Otodectes cynotis)
  • Aoûtat (Trombicula autumnalis)

L'infestation par les puces est aussi une cause fréquente de démangeaisons chez le chien. Les puces se transmettent directement d'un chien infecté à un autre chien. Durant les premiers stades d'évolution des puces, elles peuvent également se transmettre par l'environnement (par exemple les paniers ou couverture ou encore la voiture). Les démangeaisons causées par les puces apparaissent principalement sur le dos et la base de la queue ainsi que sur le ventre, l'intérieur des cuisses et le cou. Si le chien est hypersensible aux allergènes de la salive des puces, il peut voir apparaître une dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) ou une allergie à la salive des puces.

Vous trouverez de plus amples informations sur les puces dans l'article « Les puces chez le chien ».

Allergies

Chez les chiens, diverses allergies peuvent causer des démangeaisons légères à sévères. Les principales formes  d'allergie sont les suivantes :

  • allergie de contact,
  • allergie à la salive de puce,
  • allergie alimentaire,
  • allergie environnementale (atopie).
cause démangeaisons chien

Infections fongiques (dermatophytes)

Par ailleurs, une infection par Microsporum canis ou, moins fréquemment, par Trichophyton mentagrophytes peut provoquer des démangeaisons chez le chien.

Mais en général les infections fongiques chez le chien sont plutôt rares, elles apparaissent essentiellement dans les cas d'immunosuppression, de mauvais soins ou de contact avec un animal infecté. La transmission se fait par les spores fongiques de l'environnement, qui sont extrêmement résistantes, ou par les poils infectés.

Autres causes de démangeaisons chez le chien

Les maladies systémiques, qui affaiblissent le système immunitaire, font partie de causes secondaires de démangeaisons.

Certaines maladies comme l'hypothyroïdie, la maladie de Cushing (hyperadrénocorticisme) ou les maladies auto-immunes provoquent divers changements de la peau et du pelage. Ceux-ci se développent en raison de carences de la paroi protectrice de la peau, d'un affaiblissement du système immunitaire, d'un ralentissement du cycle pileux ou, dans le cas de Cushing's, en raison d'une peau mince et inélastique due à une surproduction de cortisone.

Ces maladies apparaissent d'abord avec des lésions cutanées sans démangeaisons. En raison des modifications structurelles de la peau et de la suppression du système immunitaire, des agents infectieux tels que des bactéries et des levures (Malassezia) peuvent facilement s'installer. Ils s'installent sur la zone modifiée de la peau et provoquent une infection. Ces infections sont appelées infections secondaires car elles « s'installent » sur une maladie existante.

Comment sont-elles diagnostiquées ?

Comme il existe de nombreuses causes possibles de démangeaisons chez les chiens, un historique et un rapport préliminaire détaillés constituent la base d'une procédure structurée permettant au vétérinaire de poser un diagnostic. Les points suivants sont particulièrement importants :

  • Caractéristiques, c.-à-d. race, sexe, âge, taille et poids
  • L'âge au début du problème de démangeaisons
  • Symptômes similaires chez les parents et/ou les frères et sœurs de la portée
  • Localisation des démangeaisons
  • Saisonnalité
  • Autres animaux ou personnes du foyer affectés
  • Prétraitement : réponse au traitement antérieur
  • Les démangeaisons ou les changements cutanés étaient-ils présents en premier ?

Sur la base de ces informations et après l'examen clinique, le vétérinaire peut commencer le diagnostic.

Cinq méthodes de diagnostic importantes

  1. Les ectoparasites sont des causes courantes de démangeaisons, généralement bien détectables. Vous pouvez pister ces parasites du chien grâce à un frottis de la peau, un test Tesa ou un peigne à puces. Si la probabilité qu'un parasite soit présent est très élevée, mais qu'aucun n'a pu être détecté, un traitement diagnostique doit être mis en place. Cela signifie que le chien se voit administrer un traitement contre le parasite suspecté et que l'on attend de voir s'il fonctionne ou non.
  2. En utilisant des méthodes cytologiques ou un antibiogramme avec détection de pathogènes, les bactéries et les champignons peuvent être identifiés. L'objectif est de déterminer la cause de l'apparition de ces agents pathogènes infectieux.
  3. Pour les infections fongiques (dermatophytes), il existe également différentes méthodes de diagnostic, comme l'examen à la lampe de Wood, la méthode McKenzie (méthode de la brosse à dents) ou encore le test PCR dermatophyte.
  4. Le diagnostic d'une allergie est bien plus compliqué. Malheureusement, il n'existe pas de tests simples et sûrs qui nous disent de quelle allergie souffre un chien. Il faut donc entamer des recherches structurées pour trouver de quelle allergie il s'agit. Le diagnostic d'une allergie de contact est souvent relativement simple, car les démangeaisons après le contact avec une substance ou un matériau particulier se produisent très localement. Pour les autres allergies, un diagnostic dit d'exclusion est recommandé, c'est-à-dire que l'on exclut une allergie après l'autre.
  5. Si l'on suspecte que les démangeaisons soit un effet secondaire d'un autre problème, il est essentiel d'en rechercher la cause sous-jacente. Cela peut par exemple être une maladie hormonale, et il faut donc faire de tests sanguins incluant les taux de thyroïde.

Les traitements possibles

En cas de démangeaisons intenses, il est souvent nécessaire de soulager rapidement la souffrance du chien avec des médicaments avant ou pendant le diagnostic. Pour cela, il est possible d'utiliser des médicaments à action rapide comme les glucocorticoïdes ou l'oclacitinib, ou bien des traitements locaux comme les shampooings. Néanmoins, il est absolument nécessaire de déterminer la cause des démangeaisons pour que le chien puisse être soulagé pour de bon.

Les ectoparasites sont souvent la cause de démangeaisons chez le chien. Si votre vétérinaire découvre que ces parasites sont à l'origine des démangeaisons de votre chien, ou s'il le soupçonne fortement, il administrera à votre chien un anti-parasitaire. Le traitement d'une allergie à la salive de puce consiste à administrer régulièrement une préparation contre les puces et, si nécessaire des médicaments pour réduire les démangeaisons.

Selon la gravité d'une maladie fongique, un traitement local avec des pommades ou des teintures peu suffire, ou bien un traitement systémique avec des antimycosiques peut être nécessaire. Cependant, il faut toujours garder à l'esprit que la dermatophytose est une zoonose, ce qui signifie que les humains peuvent également être infectés. Ainsi, dans le cas d'une dermatophytose prononcée, un traitement environnemental peut également être nécessaire. Si les démangeaisons sont importantes, elles ne doivent pas être traitées avec des glucocorticoïdes, au risque d'aggraver la maladie fongique.

L'allergie de contact est traitée en calmant les démangeaisons et en évitant l'allergène. De plus, l'allergène peut être dilué au point de contact par un shampooing spécial.

En cas d'allergie alimentaire, il faut également éviter les allergènes, c'est-à-dire ne pas nourrir le chien avec des aliments qui contiennent les allergènes en question.

Selon leur gravité, les infections secondaires par des bactéries ou des champignons peuvent être traitées par des traitements locaux antibactériens ou antifongiques (shampooings, onguents, sprays, etc.) ou par des antibiotiques et antifongiques. En outre, la maladie causale doit toujours être recherchée et traitée.

Articles les plus utiles
6 min

La toux du chien

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'une maladie du système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.
4 min

La gale auriculaire du chien (Otodectes cynotis)

Le parasite Otodectes cynotis (gale des oreilles du chien) appartient à la famille des Psoroptidae et habite les canaux auriculaires des animaux mangeurs de viande. C'est l'acarien de la gale le plus commun chez ces animaux. L'acarien Otodectes cynotis se développe en environ 3 semaines, passant d'un œuf au stade larvaire, puis à deux stades nymphaux, le proto- et deutonymph, puis devient un acarien adulte. L'intégralité du développement des acariens a lieu dans le conduit auditif externe du chien. Les acariens femelles collent leurs œufs sur la peau du conduit auditif. Tous les stades de développement de l'acarien se nourrissent du liquide tissulaire et des cellules cutanées du chien. Les acariens adultes ont une durée de vie d'environ 2 mois. Ils se transmettent par contact direct avec des animaux infestés, généralement de mères infectées à leurs chiots ou de chiot à chiot. Les acariens peuvent également parfois être transmis par le cérumen et les croûtes de l'oreille lorsque le chien se secoue. Les animaux adultes sont moins fréquemment touchés. L'Otodectes cynotis est présent dans le monde entier et n'est pas spécifique de l'hôte, ce qui signifie qu'il peut également être transféré d'une espèce à l'autre, par exemple du chat au chien. L'acarien de l'oreille est particulièrement fréquent dans les endroits où de nombreux animaux vivent ensemble, comme les refuges pour animaux, les élevages ou les fermes.
5 min

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.