L’épilepsie chez le chien This article is verified by a vet

l'épilepsie chez le chien

L'épilepsie chez le chien est un syndrome neurologique causé par des perturbations dans la formation et la transmission de stimuli à partir d'associations de cellules nerveuses dans certaines parties du cerveau. Par définition, un chien souffre d'épilepsie si, par exemple, au moins deux crises d'épilepsie surviennent à plus de 24 heures d'intervalle. En revanche, une crise d'épilepsie fait référence à l'apparition de la maladie à un moment précis. Puisque ce trouble n'a pas encore fait l'objet d'études approfondies, les chercheurs supposent qu'il existe un déséquilibre entre la stimulation et l'inhibition. Le glutamate de sodium ou l'aspartate d'acide aminé peuvent avoir des effets stimulateurs. En revanche, le neurotransmetteur GABA a un effet inhibiteur sur les cellules nerveuses.

Causes de l'épilepsie chez le chien

De nombreuses maladies peuvent provoquer de l'épilepsie chez le chien. Les vétérinaires distinguent deux formes d'épilespie : l'épilepsie symptomatique et l'épilepsie idiopathique.

L'épilepsie symptomatique peut être déclenchée par une grande variéte de maladies :

  • Les anomalies (l'hydrocéphalie par exemple)
  • Les traumatismes (comme les blessures à la tête)
  • Les tumeurs
  • Les problèmes au foie et aux reins
  • Les infections/ inflammations
  • L'hypoglycémie (insuffisance du taux de glucose dans le sang)
  • L'empoisonnement
  • Et plus rarement, les maladies liées à la mémoire

Cependant, l'épilepsie idiopathique est la plus courante. Les chiens atteints d'épilepsie ont entre un et cinq ans au moment de leur première crise. Au début, les crises se produisent sur des intervalles assez longs. Les races les plus sensibles à cette maladie sont le cocker, le caniche et  le schnauzer.

Symptômes

En général, une crise d'épilepsie chez le chien se divise en quatre phases distinctes :

  1. La phase prodromique : les animaux montrent des signes d'agitation plusieurs heures ou jours avant la crise
  2. L'aura : la plupart des chiens recherchent davantage la proximité avec leur maître et montrent des changements de comportement
  3. L'ictus : les symptômes présentés ci-dessous sont visibles chez le chien
  4. La phase postictale, aussi connue sous la phase de récupération

Au cours de ces différentes phases, les signes suivants peuvent apparaître :

  • Une chute soudaine du chien
  • Des crampes toniques (muscles fortement tendus)
  • Des urinations et défecations involontaires
  • Des étourdissements
  • Des mouvements de mastication
  • Des hallucinations ( par exemple, essayer d'attraper une mouche, se mordre la queue, etc)
  • Une salivation excessive
  • Un changement de caractère

Les crises épileptiques peuvent être de gravité variables et peuvent se présenter sous différentes formes selon la durée et les symptômes. Les deux formes les plus connues de crises d'épilepsie sont :

Le status epilepticus

Le status epilepticus correspond à une crise qui dure plus de cinq minutes ou deux (ou plusieurs) crises d'affilée où le chien ne reprend pas connaissance entre ces deux crises. Si votre chien est dans ce cas de figure, il est nécessaire d'aller consulter un vétérinaire puisqu'il sa vie peut être en danger.

Les crises groupées (en série)

Si votre chien subit deux crises ou plus sur une période de 24 heures, on parle de crises groupées. Dans ce cas, vous devez impérativement consulter un vétérinaire puisqu'une telle concentration de crises montre que le traitement doit être adapté.

l'épilepsie chez le chien

Diagnostic de l'épilepsie chez le chien

Afin de diagnostiquer l'épilepsie chez le chien, le diagostic se base sur le principe de l'exclusion. Tous les renseignements que vous fournirez au vétérinaire l'aideront à mieux diagnostiquer votre chien. Certains détails tels que l'administration antérieure de médicaments ou l'absorption de substances toxiques permettent d'accélérer le diagnostic. Certains enregistrements vidéos des crises de votre chien peuvent également s'avérer utiles. Après un examen clinique et neurologique, d'autres tests suivent :

  • Un test sanguin pour écarter les causes organiques
  • Une radiographie du thorax et de l'abdomen pur détecter d'éventuelles métastases ou tumeurs
  • Un IRM
  • Une analyse du liquide céphalorachidien
  • Un examen électrogastrographique

Traitement

Que faire si mon chien fait une crise d'épilepsie ?

Aussi effrayante que soit la crise, il n'y a malheureusement pas grand chose que vous puissiez faire pour lui à ce moment-là. Si votre chien montre des signes d'une crise imminente, vous pouvez l'emmener dans un environnement où il sera moins susceptible de se blesser. Veillez à l'emmener dans un endroit calme.

N'essayez en aucun cas de sortir la langue de la bouche de votre chien. En situation de crise, votre chien ne contrôle pas les muscles de sa mâchoire et vous risquez de vous faire mordre.

Veillez à noter tous les détails que vous remarquerez. Une vidéo ou une description détaillée de la crise peut grandement aider le vétérinaire. Notez surtout la durée de la crise.

S'il ne s'agit pas d'un Status epilepticus, n'essayez pas d'emmener votre chien chez le vétérinaire en pleine crise. Vous n'y arriverez de toute façon qu'à la fin de la crise et votre chien se remettra beaucoup plus facilement d'une crise dans un environnement familier.

Quel traitement existe-t-il sur le long terme pour une forme idiopathique d'épilepsie ?

Si votre chien a été diagnostiqué avec la forme idiopathique d'épilepsie et que la fréquence des crises augmente, le vétérinaire prescrira un traitement à long terme visant à réduire la fréquence, la durée et la gravité des crises. Divers traitements sont possibles et peuvent être combinés. Jusqu'à que le bon dosage soit trouvé, le vétérinaire effectuera des contrôles réguliers. Pour les crises épileptiques plus graves, votre vétérinaire vous parlera de l'administration de médicaments d'urgence.

Quel traitement pour la forme symptomatique ?

Le traitement dépend surtout de la cause de la maladie. Un traitement efficace peut être mis en place pour certaines maladies, mais il existe aussi des maladies sous-jacentes incurables.

Pronostic

Bien que la forme idiopathique d'épilepsie soit incurable chez le chien, elle peut être contrôlée grâce à un traitement adapté. En revanche, le pronostic de l'épilepsie symptomatique dépend fortement de la maladie sous-jacente. Un traitement adapté, une reconnaissance rapide des premiers symptômes et l'administation correcte du traitement aident grandement à contrôler la maladie.

Prévention de l'épilepsie chez le chien

Malheureusement, l'épilepsie chez le chien ne peut être évitée. Toutefois, la consultation avec un vétérinaire peut réduire l'étendue des futures crises d'épilepsie.

Articles les plus utiles

La toux du chien

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'une maladie du système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.

La gale auriculaire du chien (Otodectes cynotis)

Le parasite Otodectes cynotis (gale des oreilles du chien) appartient à la famille des Psoroptidae et habite les canaux auriculaires des animaux mangeurs de viande. C'est l'acarien de la gale le plus commun chez ces animaux. L'acarien Otodectes cynotis se développe en environ 3 semaines, passant d'un œuf au stade larvaire, puis à deux stades nymphaux, le proto- et deutonymph, puis devient un acarien adulte. L'intégralité du développement des acariens a lieu dans le conduit auditif externe du chien. Les acariens femelles collent leurs œufs sur la peau du conduit auditif. Tous les stades de développement de l'acarien se nourrissent du liquide tissulaire et des cellules cutanées du chien. Les acariens adultes ont une durée de vie d'environ 2 mois. Ils se transmettent par contact direct avec des animaux infestés, généralement de mères infectées à leurs chiots ou de chiot à chiot. Les acariens peuvent également parfois être transmis par le cérumen et les croûtes de l'oreille lorsque le chien se secoue. Les animaux adultes sont moins fréquemment touchés. L'Otodectes cynotis est présent dans le monde entier et n'est pas spécifique de l'hôte, ce qui signifie qu'il peut également être transféré d'une espèce à l'autre, par exemple du chat au chien. L'acarien de l'oreille est particulièrement fréquent dans les endroits où de nombreux animaux vivent ensemble, comme les refuges pour animaux, les élevages ou les fermes.

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.