Pododermatite du chien This article is verified by a vet

Un jeune chien a des symptômes de pododermatite

La pododermatite chez le chien peut avoir différentes causes, par exemple une blessure. En léchant la blessure, celle-ci peut s'infecter.

Les pattes d’un chien lui permettent de se déplacer partout et constituent la base d’une vie active. Les blessures aux pattes ou les maladies de peau comme la pododermatite canine affectent la qualité de vie de votre toutou et provoquent des douleurs. Découvrez dans cet article comment soigner votre chien pour qu’il reste en bonne santé et heureux.

Qu’est-ce que la pododermatite chez le chien ?

La pododermatite chez le chien est une inflammation des pattes. L’origine du mot est issue des mots grecs podo (pied) et dermatitis (inflammation de la peau).

Comme les chiens ont besoin de leurs pattes dans presque toutes les situations, une inflammation douloureuse des pattes peut fortement les gêner dans leur vie quotidienne. C’est pourquoi il est important d’aider et de soigner les chiens malades à un stade précoce.

Quels sont les chiens fréquemment touchés par la pododermatite ?

Les inflammations des pattes peuvent toucher tous les chiens. Ni l’âge, ni le sexe, ni la race ne jouent vraiment un rôle.

Toutefois, le poids peut être un facteur de gravité de la maladie. Les races lourdes peuvent présenter des cas de pododermatite particulièrement prononcés, car leur poids comparativement élevé exerce une pression plus importante sur les pattes lors de la marche et lorsqu’ils sont debout que chez les chiens de petite race.

Consultez un vétérinaire pour diagnostiquer une pododermatite du chien.
Un bilan complet est nécessaire pour déterminer le traitement approprié pour les chiens atteints de pododermatite.

Symptômes : à quoi ressemblent les pattes infectées ?

De nombreux propriétaires de chiens reconnaissent souvent une pododermatite chez leur animal parce que celui-ci se lèche plus souvent les pattes, voire qu’il les mordille.

Lorsque l’inflammation progresse, il est souvent possible de constater des signes qui ressemblent aux symptômes d’une dermatite de léchage. Il s’agit notamment :

  • D’une peau rouge et gonflée
  • D’une chaleur perceptible au niveau des zones cutanées concernées
  • De fissures douloureuses entre les orteils
  • De signes de stress

De plus, les chiens souffrant de pododermatite se déplacent moins que d’habitude ou évitent entièrement de bouger et de solliciter la patte affectée.

Symptômes de la pododermatite spécifiques à la race

Certaines races de chiens, comme les boxers, les bouledogues ou les labradors peuvent souffrir de formes particulières de pododermatite. Chez eux, la maladie se manifeste souvent sous la forme d’une furonculose, qui se traduit par plusieurs inflammations des follicules pileux, ou de kystes folliculaires et des glandes sébacées.

Quand faut-il consulter le vétérinaire ?

Si vous découvrez des zones de peau modifiées sur les pattes de votre chien ou d’autres signes de maladie, une visite chez le vétérinaire s’impose. Sans examen et traitement médical, l’inflammation peut se propager et provoquer des plaies violentes.

Diagnostic : comment détecter cette maladie ?

Lors de l’entretien avec le vétérinaire, il est important de répondre à toutes les questions de manière aussi précise et détaillée que possible. Pendant ce temps, le vétérinaire examine les pattes de votre chien afin de trouver d’éventuelles causes de la pododermatite. Il peut s’agir de corps étrangers ou d’acariens.

Diagnostic par prélèvement cutané

Si aucun symptôme extérieur ne permet de confirmer la maladie, un prélèvement cutané peut fournir des indices supplémentaires après avoir été observé au microscope. Cela permet par exemple de détecter une démodécie du chien, due à une infestation par des acariens Demodex.

Exclure des allergies

Si tous les résultats indiquent une allergie chez le chien, un test d’allergie peut apporter une certitude.

Pour savoir comment reconnaître une allergie chez le chien, consultez le magazine canin de zooplus dans lequel vous trouverez également différentes photos.

Traitement : comment soigner mon chien souffrant de pododermatite ?

Si votre chien souffre de pododermatite, il doit être traité. Ne soyez pas inquiets, il ne sera pas contagieux. Le traitement nécessaire, en plus de l’administration de médicaments (tels que des anti-inflammatoires ou des antalgiques) et d’une hygiène régulière de la plaie, dépend de la cause de la maladie. Si votre chien présente une pododermatite d’origine bactérienne, de la bétadine peut être appliquée localement sur la zone infectée.

Bien qu’il existe des traitements naturels tels que des crèmes ou que les experts peuvent vous recommander des huiles essentielles contre les problèmes cutanés, il est important de faire examiner votre chien par un vétérinaire lorsque vous soupçonnez une pododermatite, même si le diagnostic et le traitement peuvent prendre du temps.

Que faire si votre chien se lèche les pattes ?

Le léchage est une réaction naturelle de votre chien à la douleur et à l’inflammation. Toutefois, vous devez absolument éviter ce réflexe. Car sinon, en se léchant, votre chien introduit des germes comme des bactéries dans la plaie, ce qui aggrave l’inflammation.

Pour éviter cela, des solutions telles que des colliers, des bandages pour pattes ou des bottes pour pattes peuvent être utiles.

Traitement ciblé de la maladie de base

Si votre vétérinaire a pu identifier la cause de la pododermatite chez votre chien, il peut la traiter de manière ciblée. Les mesures possibles sont par exemple :

  • L’élimination chirurgicale des corps étrangers
  • Chirurgie au laser pour éliminer les kystes
  • Traitement antibiotique pour les infections bactériennes
  • Antihistaminiques contre les allergies

Causes de la maladie : comment se développe l

Différentes maladies peuvent provoquer l’inflammation d’une ou de plusieurs pattes de votre chien. Les maladies immunosuppressives, qui affaiblissent le système immunitaire de votre chien, jouent souvent un rôle. Elles permettent aux germes pathogènes envahissants de se multiplier.

Une fois que les germes ont pénétré dans la peau de la patte, cela peut entraîner des inflammations récurrentes. Parmi les causes les plus fréquentes de pododermatite chez le chien, on trouve également les suivantes :

  • Allergie : les chiens peuvent réagir à différents allergènes qui provoquent, entre autres, des inflammations de la peau au niveau des pattes. Les chiens réagissent souvent aux allergènes contenus dans la salive des puces.
  • Blessures et corps étrangers : toute blessure aux pattes, causée par exemple par des corps étrangers comme des arêtes ou des griffes arrachées, peut entraîner une inflammation des pattes.
  • Des causes infectieuses : les maladies infectieuses peuvent également être un facteur déclenchant. Elles sont dues entre autres à des parasites (par exemple la démodécie, les ankylostomes, l’aoûtat), à des bactéries comme les staphylocoques ou à des champignons comme la mycose de la peau.

Pronostic : quelles sont les chances de guérison ?

La pododermatite est souvent frustrante pour le chien et son propriétaire. En effet, l’inflammation ne guérit pas toujours complètement après le traitement et s’enflamme toujours à nouveau sous forme de pododermatite chronique chez le chien.

Pour aider votre chien à long terme, il est donc important de consulter un vétérinaire à temps et de toujours suivre ses instructions. Si vous arrêtez prématurément le traitement, l’inflammation peut réapparaître, même si les symptômes semblent s’atténuer.

Comment faire pour que mes chiens ne contractent pas de pododermatites ?

Une blessure aux pattes est vite arrivée. Votre chien joue avec un autre animal dans la forêt et tout d’un coup se blesse à la griffe ou a attrape une écharde.

Une telle blessure peut rapidement échapper aux propriétaires de chiens. Toutefois, le risque est grand qu’il en résulte tôt ou tard une inflammation de la patte. De même, les allergies ne sont généralement détectables que lorsqu’il est déjà trop tard. C’est pourquoi il n’est souvent pas possible d’éviter une pododermatite chez le chien.

Soins et contrôles réguliers des pattes

Les propriétaires de chiens attentifs peuvent détecter et surveiller une pododermatite à un stade précoce afin de la faire traiter à temps.

En principe, il est judicieux de palper régulièrement votre chien et de vérifier si ses pattes présentent des changements. Si vous remarquez des anomalies, vous devriez consulter votre vétérinaire et l’accompagner le mieux possible et avec beaucoup d’affection tout au long du processus de guérison.


Franziska G., Vétérinaire
Profilbild von Tierärztin Franziska Gütgeman mit Hund

À l'université Justus-Liebig de Gießen, j'ai suivi une formation de vétérinaire où j'ai pu acquérir une certaine expérience dans divers domaines, tels que la médecine dédiée aux petits et grands animaux, la médecine exotique, la pharmacologie, la pathologie et l'hygiène alimentaire. Depuis, je n'ai pas seulement travaillé en tant qu'auteur vétérinaire. J’ai également travaillé sur ma thèse qui a été influencée scientifiquement. Mon objectif est de mieux protéger les animaux contre les agents pathogènes bactériens à l'avenir. En plus de mes connaissances, je partage mes propres expériences en tant que propriétaire de chien et je peux ainsi comprendre et apaiser les craintes et les problèmes, ainsi que d'autres questions concernant la santé animale.


Articles les plus utiles
5 min

Chien qui tousse : symptômes, causes et traitements

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'un problème de santé touchant le système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.

7 min

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.