Dragon d’eau

Tel un dragon tout droit sorti d’un conte : le dragon d’eau – ou agame aquatique – fascine plus d’un terrariophile par sa beauté et son vert lumineux. Mais ce petit dragon aquatique vert trouvera-t-il sa place dans un terrarium ?  Cet article vous donne les informations essentielles à connaître sur ce reptile qui sort de l’ordinaire. Apparence : de charmants dragons pour enchanter votre maison L’agame aquatique arbore de magnifiques couleurs qui se déclinent dans des tons verts et gris. La partie inférieure de son corps est souvent plus claire que son dos. Sa queue est recouverte de rayures et de bandes dans des tonalités brunes. Une crête dentelée s’étend de l’arrière de sa tête à sa queue et parcourt l’ensemble du dos. Ce saurien observe son environnement avec de grands yeux. Les écailles qui entourent son museau font penser à des dents. Il doit son nom « dragon d’eau » à son apparence, qui rappelle celle des dinosaures ou des dragons. Ce reptile aquatique répond également aux noms « dragon d’eau asiatique » ou « dragon d’eau vert ». Il fait certes partie de la famille des agamidés, mais il n’a pas de liens de parenté directs avec le dragon d’eau australien ou le dragon barbu. Il représente un genre à part. © Karlos Lomsky / stock.adobe.comLes agames aquatiques se distinguent par de grands yeux, un vert envoûtant et des écailles en grand nombre. Quelle taille font ces sauriens une fois parvenus à l’âge adulte ? À la fin de leur croissance, ces reptiles aquatiques peuvent faire jusqu’à 1 m de long. Leur queue, particulièrement longue, occupe environ les deux tiers de leur corps impressionnant. La taille constitue la principale caractéristique qui permet de différencier les deux sexes, car les mâles sont plus grands que les femelles. Ces dernières sont en outre légèrement plus plates et ont une peau plus régulière, avec des pores plus petits. Comportement : un tempérament craintif Malgré sa taille impressionnante, ces jolis lézards sont extrêmement peureux. C’est la raison pour laquelle ils restent sur leurs gardes et sont toujours prêts à s’enfuir. S’ils cèdent à leur réflexe de fuite dans des situations menaçantes, ils finissent souvent par se blesser au niveau de la bouche. Il faut donc veiller à leur aménager dès le début un environnement détendu et très calme. Ces dragons verts sont heureusement actifs le jour. Il est donc parfaitement possible de les observer au quotidien en maintenant une distance respectueuse sans perturber leur rythme biologique ni le nôtre. Ces agamidae sont-ils dangereux ? Contrairement à d’autres animaux redoutables élevés en terrarium comme le boa constrictor ou la grenouille à flèches empoisonnées - particulièrement venimeuse à l’état sauvage -, les agames aquatiques ne sont ni menaçants ni dangereux pour les hommes. Bien au contraire : ces reptiles délicats et sensibles ont plus peur de vous que vous n’avez à avoir peur d’eux. Ces animaux savent-ils nager ? La forme de leur corps et leur origine font de ces reptiles des nageurs hors pair. Comme ils sont originaires des régions tropicales, leur passion pour l’eau est inscrite dans leurs gènes, et ils font vraiment honneur au nom de « dragon d’eau ». Élevage : nombre de reptiles et informations utiles sur le terrarium Les dragons d’eau ont beau être particulièrement beaux, leur élevage est très exigeant. Les débutants en terrariophilie devraient pour cette raison renoncer à s’occuper de ce reptile. Cela tient d’une part à la taille de l’agame aquatique, et d’autre part à la nature anxieuse de cet animal facilement en proie au stress. Si vous avez de l’expérience dans ce domaine et que vous vous sentez à la hauteur de la tâche, nous vous donnons ci-dessous des conseils indispensables pour bien vous occuper de ces lézards particuliers. Nombre d’animaux Est-il possible d’élever un seul agame aquatique ? Dans la nature, ce dragon vert se déplace souvent seul ou au sein de petits groupes. Il est donc envisageable d’en élever un seul ou plusieurs. Il est cependant préférable de privilégier la cohabitation de plusieurs reptiles si vous disposez de suffisamment de place pour les accueillir. À savoir : les mâles ne doivent jamais cohabiter avec d’autres congénères du même sexe. Un harem constitué d’un mâle et de deux à trois femelles est la base idéale pour une cohabitation harmonieuse. Ces animaux n’aiment par ailleurs pas vivre avec d’autres espèces animales. Type de terrarium À quoi ressemble l’habitat idéal pour ces reptiles aquatiques ? Les dragons verts se sentent à l’aise dans l’eau. L’idéal est donc de les héberger dans un paludarium composé d’une partie terrestre et d’un espace aquatique. Si vous disposez des branches robustes à proximité de l’eau sur lesquelles ils pourront facilement grimper, ils se sentiront vite dans leur élément. En plus de l’eau et des occasions de faire un peu d’escalade, votre terrarium tropical devrait offrir aux reptiles suffisamment de coins pour s’abriter des regards. Ils auront de cette manière le sentiment d’être en sécurité, ce qui permettra de diminuer leur stress. Pour tapisser le sol du terrarium, nous vous conseillons le substrat de coco ou la litière d’écorce. Taille du terrarium Quelle est la taille idéale pour ce type d’animal ? La partie aquatique du terrarium devrait être suffisamment grande pour que votre agame aquatique puisse y plonger sans problème. Les dimensions minimales dépendent de la longueur entre la tête et le tronc, c’est-à-dire la longueur de l’animal depuis la pointe du nez jusqu’à la base de la queue. La taille de terrarium minimale recommandée pour élever un couple de dragons d’eau est de 4 x 3 x 5 ou 5 x 3 x 4 (longueur x largeur x hauteur). Pour une longueur tête – tronc de 30 cm, le terrarium devrait donc au moins faire 120 x 90 x 150 ou 150 x 90 x 120 cm. Dans l’idéal, le terrarium devrait cependant mesurer 200 x 100 x 200 cm ou plus. © vbjunior / stock.adobe.comToujours sur ses gardes : les agames aquatiques sont très peureux. Climat au sein du terrarium Quelles sont les températures et les taux d’humidité recommandés ? Ces reptiles sont habitués au climat tropical, qu’ils devraient retrouver dans leur terrarium : En journée, le taux d’humidité de l’air devrait atteindre 70 % à 80 % environ, et la nuit 95 %. La température idéale pour ces lézards se situe entre 26°C et 28 °C le jour, et entre   20 °C et 23 °C la nuit. Il est conseillé de prévoir une sorte de « solarium » au sein du terrarium pour que ses habitants puissent se réchauffer à 35 °C. Pour réunir toutes ces conditions, vous aurez besoin de dispositifs de chauffage, d’un programmateur, et de radiateurs infrarouges pour le solarium. Vous obtiendrez le taux d’humidité de l’air souhaité à l’aide d’un système d’aspersion et de plantes comme les palmiers yucca ou les figuiers pleureurs (ficus benjamina). Alimentation De quoi se nourrit ce saurien ? Quand ils vivent à l’état sauvage, ces reptiles verts mangent presque tout ce qu’ils rencontrent sur leur route. Même les petits mammifères et les oiseaux ne sont pas à l’abri de leur appétit. Quels aliments ces animaux ont-ils le droit de manger ? Les dragons d’eau élevés en terrarium s’alimentent avec de la nourriture qu’il est heureusement plus facile de se procurer. Voici à quoi ressemble le régime alimentaire des animaux « domestiqués » : de l’eau fraîche, à renouveler chaque jour trois à quatre fois par semaine, des insectes comestibles comme des grillons ou des sauterelles Une fois par semaine, il est conseillé de compléter l’apport nutritionnel des insectes avec une préparation à base de vitamines. Pour varier leur alimentation, vous pouvez leur donner de temps en temps des végétaux et quelques fruits doux. Santé Ne pas perdre leur bien-être de vue Comme ils sont de nature très peureuse, les agames aquatiques peuvent vite se blesser au niveau de la bouche lorsqu’ils tentent de s’enfuir. Un environnement calme et beaucoup d’attention devraient permettre d’éviter ce type de blessures. Combien de temps vit ce lézard ? Ces animaux ont une espérance de vie comprise entre 15 et 20 ans. Pour qu’ils puissent atteindre cet âge vénérable, il faut cependant que vous gardiez constamment un œil sur eux. Vérifiez régulièrement l’état de leur bouche et soyez attentifs à leur apparence pour repérer un éventuel amaigrissement ou des selles changeantes. Si vous constatez des anomalies, consultez un vétérinaire, qui vous indiquera quoi faire. Achat : ce qu’il faut savoir Si la nature anxieuse du dragon d’eau ne vous fait pas peur et si vous pouvez lui offrir un hébergement assez spacieux, il ne reste plus qu’à régler la question de l’achat. Vous devriez trouver votre bonheur chez des éleveurs amateurs et dans une animalerie, mais le mieux est de s’adresser en priorité à une association pour la protection des animaux. Un grand nombre de personnes se séparent en effet de ces dragons parce qu’elles se sentent dépassées par leur élevage. Est-il possible de se procurer ces animaux sur Internet ? Comme il vaut mieux observer le comportement de ces reptiles de ses propres yeux pour le comprendre et s’assurer - dans l’idéal - que l’éleveur en a pris soin, il est déconseillé de les acheter en ligne. Origine : où ces animaux vivent-ils à l’état sauvage ? L’aire de distribution naturelle des agames aquatiques est l’Asie du Sud-Est. On trouve ces lézards dans les forêts tropicales humides, où ils aiment séjourner à proximité d’eaux courantes ou stagnantes. Si un danger les guette, l’eau leur sert d’issue de secours. Quand ils ne nagent pas tranquillement dans l’eau, ils passent leur temps dans les arbres, car ce sont non seulement d’excellents nageurs mais également d’excellents grimpeurs. Conclusion : des animaux fascinants, réservés aux initiés Les dragons d’eau ne sont ni des « animaux câlins » ni de simples contemporains. Leurs nerfs fragiles exigent beaucoup de doigté. Ces jolies créatures asiatiques devraient cependant être une occasion rêvée pour les personnes expérimentées de mettre leur connaissance des terrariums à l’épreuve et d’approfondir leur savoir au contact d’une sorte de lézard unique en son genre. Fiche de présentation du dragon d’eau Nom : dragon d’eau, agame aquatique, dragon d’eau vert, dragon d’eau asiatique, nom scientifique : physignathus cocincinus Taille : 60 à 100 cm Poids : 300 à 800 g Terrarium : paludarium Températures : 20 à 35 °C, plus fraîches la nuit que le jour Nourriture : insectes comestibles, végétaux, fruits doux Élevage : seul ou un mâle et plusieurs femelles, cohabitation avec d’autres espèces animales à éviter Degré de difficulté : pour les personnes expérimentées en terrariophilie disposant de beaucoup d’espace. Lire

Articles les plus utiles
Chat Adopter un chat

10 signes que mon chat m’aime

Le chat est un animal changeant et mystérieux. Parfois, il montre beaucoup à ses maîtres qu'il les aime. D'autres fois, il le montre très peu. Généralement, le chat exprime son amour de manière plus subtile que son camarade le chien. Alors, comment savoir si mon chat m’aime ? Ceux qui connaissent bien les chats seront néanmoins capables de reconnaître clairement les signes de leur amour. Plus vous ferez confiance à votre instinct, mieux vous serez en mesure de voir et de ressentir à quel point votre cher petit chat vous aime. Se demander « Est-ce que mon chat m'aime ? » revient à se demander si votre chat est heureux. Car si vous faites en sorte que votre chat soit heureux en votre présence, c'est déjà faire en sorte qu'il vous aime. Et, même en votre absence, votre chat peut être heureux s'il est certain que vous allez revenir. Cette confiance est également en quelque sorte un signe d’amour, comme chez le chien.
Derniers articles
Chien Races de chien

Leavitt Bulldog

Un animal amical, intelligent et plein de fougue : les qualificatifs ne manquent pas quand il s’agit de donner un aperçu des qualités que le leavitt bulldog conjugue à lui seul. De nos jours, cette race de chien n’a plus grand chose en commun avec le bulldog anglais, son proche parent, car les défenseurs des animaux ont voulu créer avec le leavitt bulldog une race plus naturelle et en meilleure santé. Pourquoi ce chien a-t-il aujourd’hui le vent en poupe ? Vous en saurez plus en lisant l’article que nous lui consacrons.
Chien Races de chien

Chien d’arrêt allemand à poil long

Bien que le chien d’arrêt allemand à poil long soit une race de chien d’arrêt typique, son apparence, tout comme son histoire et son caractère, le distinguent des autres chiens d’arrêt allemands connus - notamment du braque allemand à poil court et du chien d’arrêt allemand à poil dur. Cet article vous présente ce charmant chasseur.
Chien Alimentation du chien

Alimentation du chien braque de Weimar

Pour adapter l'alimentation du braque de Weimar à ses besoins, il est important d'apprendre à le connaître. Le braque de Weimar est la plus ancienne race de chien d’arrêt en Allemagne. Il est élevé de manière pure depuis 1890 environ et n’est donc impliqué dans aucun croisement avec d’autres races de chien. Il existe de nombreuses théories sur l’origine de la race. La plus probable semble toutefois que ce grand chien ait été présent à la cour de Weimar dès le début du 19ème siècle auprès du grand-duc Charles-Auguste de Saxe-Weimar-Eisenach. À cette époque, la race était principalement élevée pour ses performances par les gardes forestiers et les chasseurs professionnels d’Allemagne centrale, les principaux éleveurs canins de cette race. Avec une hauteur au garrot de 57 à 70 cm, ce chien de race fait partie des chiens de chasse de taille moyenne à grande. Avec sa morphologie athlétique et sa musculature puissante, c’est un chien d’utilité efficace. Les femelles pèsent entre 25 et 35 kg, les mâles entre 30 et 40 kg. Le poil de couverture, qui peut être court et lisse ou doux et long, est généralement de couleur gris argenté, gris chevreuil ou gris souris. La tête et les pattes sont généralement plus claires ou présentent des marques blanches. En tant que chien de chasse persévérant dans la recherche et doté d’un certain amour pour les défis et d’une grande motivation pour accomplir les tâches, il occupe une place particulière parmi les chiens d’arrêt. Il fait montre de sa spécialité dans le travail après le tir du chasseur en flairant le gibier blessé ou perdu. Polyvalent et fiable, le braque de Weimar n’est pas seulement un bon chien de chasse, mais il est également un très bon chien de garde et de défense, et donc un très bon chien de famille, grâce à son comportement territorial prononcé et à son caractère vigilant mais non agressif. Cependant, il a besoin d’une éducation affectueuse et d’être au contact d’un maître attentionné et déterminé. S’il est bien éduqué, il peut et veut développer un lien très fort avec son maître. Les animaux de cette race sont certes indépendants, confiants et intelligents, mais leur passion pour la chasse, associée à leur besoin de se dépenser, doit être orientée en douceur dans la bonne direction s’ils ne sont pas utilisés comme chiens de chasse. Bien éduquer son chien et consacrer le temps nécessaire au dressage est donc primordial.