19 février 2018 - Actualisé 08 août 2019

Shiba Inu

Shiba Inu roux

Au premier coup d’œil, le pelage duveteux du Shiba Inu et sa petite taille font de lui un chien de compagnie idéal pour de nombreux amis des animaux. Pourtant, partager la vie d’un Spitz asiatique tel que ce chien japonais exige de connaitre les bases en matière d’éducation et de sports canins.

Apparence d’origine du Shiba Inu : un chien renard

En japonais, « Shiba Inu » signifie simplement « petit chien ». En effet, le Shiba Inu, pouvant peser jusqu’à 13 kilos, est la plus petite race de chiens japonais parmi les six reconnues par la FCI (Fédération cynologique internationale). Les oreilles triangulaires du Shiba Inu, tournées vers l’avant, représentent sa principale caractéristique physique et soulignent l’expression attentive de son visage. Selon le standard de la race, la queue du Shiba Inu doit être dense en poils, enroulée et reposer sur son dos. Le pelage court de ces chiens peut prendre les couleurs roux, noir et feu, ou sésame. Par « sésame », on entend un mélange de poils roux et noirs. Toutes les couleurs de robes devraient présenter des « Urajiro », des poils blancs que l’on retrouve autour de sa gueule, sur son cou, son poitrail, son ventre ainsi que sur la partie inférieure de sa queue et sur l’intérieur de ses pattes arrière. Dans l’ensemble, le Shiba Inu a une apparence primitive, qui rappelle celle des renards, particulièrement chez les chiens Shiba Inu roux.

Origine du Shiba Inu

Les Shibas Inu trouvent leurs origines dans les régions montagneuses du centre du Japon, où leurs ancêtres servaient de chiens de garde et de chiens de chasse pour le petit gibier et les oiseaux tels que les faisans. Durant toutes ces années, la race n’a subi aucune influence extérieure, car il n’y avait aucune race avec laquelle la croiser.

Lorsqu’à la fin du XIXe siècle, les Britanniques emmenèrent d’autres compagnons à quatre pattes au Japon, il y eut des croisements avec des Setters et des Pointers anglais. En quelques décennies, les Shiba Inu de pure race sont devenus rares. En 1928, les amoureux des Shiba Inu commencèrent l’élevage ciblé de la race. Quelques années plus tard, en 1934, le standard de la race Shiba Inu vit le jour. Comparé à ses ancêtres, le Shiba Inu que l’on connait aujourd’hui est plus grand et plus fort. En 1937, la race Shiba Inu fut désignée « monument naturel » au Japon, ce qui eut des conséquences positives pour son développement et à sa popularité.

Aux côtés du Akita Inu, le Shiba Inu compte aujourd’hui parmi les races de chiens les plus appréciées au Japon. Mais en dehors de son pays d’origine, ce chien reste rare.

Shiba Inu

Un chien malin au caractère fort

Les Shiba Inu ont un caractère bien trempé ! En effet, ces chiens indépendants ont du mal à se soumettre aux ordres. Rajoutez à cela un comportement territorial, une passion pour la chasse et une méfiance envers les étrangers, qu’il s’agisse d’humains ou d’autres chiens.

Le Shiba Inu est un bon chien de garde, qui aboie rarement sans raison valable. S’il a été sociabilisé correctement dès son plus jeune âge, il pourra également bien s’intégrer au sein d'un groupe et prendre du plaisir à côtoyer des congénères.

À condition d’avoir été habitué à leur présence très jeune, le Shiba Inu se lie d’amitié principalement avec les animaux qui appartiennent à sa famille. Ceux qui se lient d’amitié avec un Shiba Inu peuvent être sûrs de toujours avoir un compagnon fidèle à leurs côtés, qui marque des points de par son caractère vigilant mais à la fois curieux. Même débordé d’occupations, un Shiba Inu restera toujours calme et vigilant, sans se montrer énervé.

Éducation du Shiba Inu

Avez-vous une âme de leader ? Ce n'est qu'ainsi que vous serez en mesure d'entraîner avec succès un chien de cette race. Car ce compagnon indépendant ne manifeste presque jamais la volonté de satisfaire son maître et se considère comme le meilleur chef de troupeau, à moins que vous ne puissiez lui prouver le contraire !

C'est la raison pour laquelle l'éducation du Shiba Inu exige beaucoup d'empathie, d'expérience, de la constance et enfin et surtout : beaucoup de patience. Incertitude, incohérence ou mauvais traitement ? Le Shiba Inu se souvient de tout cela et ne voudra plus vous obéir si vous vous comportez de la sorte. Il faudra alors affronter son comportement particulièrement dominant. Cependant, si vous répondez à ces exigences et que vous pouvez guider votre Shiba Inu clairement, vous n'aurez aucun problème avec son éducation.

Une socialisation intensive est particulièrement importante pour cette race, à l’âge de chiot et de jeune chien, afin que les chiens de race Shiba Inu adultes puissent tolérer d’autres chiens. En raison de leur instinct de chasseur développé, il n’est pas toujours possible de laisser votre chien se promener sans laisse. Vous devez pouvoir reprendre le contrôle de votre chien à tout moment, ce qui exige un entraînement conséquent.

Shiba Inu : un chien à la santé de fer

Ces chiens japonais entreprenant ne présentent aucune prédisposition à des maladies, du moment qu’il n’y a pas eu d’inceste dans l’élevage. Même si le risque est faible, un Shiba Inu robuste n’est pas non plus à l’abri de maladies telles que la dysplasie des hanches ou d’affectations telles que la cataracte ou le glaucome. Si votre Shiba Inu est issu d’un élevage particulièrement sérieux, les risques sont d’autant plus faibles. Veillez à ce que votre chien ne soit pas en surpoids et nourrissez-le avec des aliments de haute qualité, avec une proportion importante de viande. N’oubliez pas que votre Shiba Inu doit se dépenser physiquement ! Ainsi, votre compagnon pourra atteindre l’âge de 15 ans.

Par des températures très élevées, renoncez à toute forme d’entrainement sportif avec votre compagnon. Son pelage dense et chaud lui rend la vie plus difficile en été. Pour en savoir plus, consultez les articles du magazine suivants : Protéger son chien en été, Top 11 des accessoires pour chien indispensables en été.

chiot Shiba Inu

Alimentation du Shiba Inu

Comme chez les autres chiens, les dents et le tube digestif du Shiba Inu prouvent clairement sa nature de carnivore. Que vous optiez pour de la nourriture en boîte ou des croquettes, veuillez à ce que la viande figure en première position dans la liste des ingrédients et que la part de céréales soit faible. Les croquettes constituent une option facile et relativement abordable pour nourrir votre Shiba. Mais dans le cas où votre chien consomme exclusivement des croquettes, surveillez le niveau de sa gamelle d’eau et vérifiez qu’il boive suffisamment au cours de la journée. La nourriture humide en boîte est composée d’environ 80% d’humidité. De par son odeur appétente, cette dernière est souvent préférée par les chiens. Naturellement, vous pouvez alterner entre les croquettes et de la nourriture en boîte.

Vous avez fait le choix de nourrir votre chien selon le régime alimentaire « BARF » (« Biologically Appropriate Raw Food » ou « Nourriture crue biologiquement appropriée », alimentation à base de viande crue pour chien) et ainsi élaborer par vous-même ses repas ? Informez-vous bien au préalable sur ce mode d’alimentation, car en plus de la viande crue, les chiens de race Shiba Inu ont besoin de consommer des légumes, des huiles végétales, des os, des herbes en quantité limitée afin de prévenir toute carence.

En guise de friandise, vous pouvez offrir à votre Shiba Inu des bandes à mâcher qui prendront soin de son hygiène dentaire.

Si vous décidez de changer le type d’alimentation de votre chien, procédez par étapes. Sachez qu’un changement de nourriture brusque, du tout au tout, peut provoquer des indigestions voire des épisodes de diarrhée chez les chiens les plus sensibles. Mélangez la nouvelle nourriture de votre chien à sa nourriture habituelle et augmentez progressivement les quantités de la première. Les jeunes chiens ont besoin de plusieurs repas par jour : environ 3 ou 4, selon leur âge. Le Shiba Inu adulte, lui, se contente de 2 repas quotidiens.

Ne nourrissez pas votre chiot ou le chien adulte toujours à la même heure de la journée, afin qu'il ne s'habitue pas à ces horaires et ne soit pas tenté d’aboyer dans la cuisine, en attendant son repas. Servez toujours le repas de votre Shiba Inu au même endroit, dans un lieu calme et facile à nettoyer. Après son repas, votre Shiba Inu devrait pouvoir se reposer. Il est donc conseillé de le nourrir après les promenades.

Soin du Shiba Inu : vous avez dit poilu ?!

Le pelage pelucheux du Shiba Inu se compose de poils de couverture et de sous-poils très fins. Un brossage occasionnel suffit amplement en matière de soin du pelage, car le pelage court du Shiba Inu ne présente aucun risque de s’emmêler. Pendant les deux périodes de mue annuelles, vous devrez brosser votre chien plus souvent et de manière rigoureuse. En effet, les compagnons à quatre pattes perdent énormément de poils durant ces deux à trois semaines.

Par temps de pluie ou après une baignade, le Shiba Inu n’a pas l’odeur typique du chien mouillé : un vrai plus pour les maîtres sensibles aux odeurs.

Un conseil pour prendre soin de l’hygiène dentaire du Shiba Inu : en plus des friandises séchées que vous offrez à votre chien, contribuez à sa bonne hygiène bucco-dentaire en lui brossant régulièrement les dents. Habituez-le à la brosse à dent et au dentifrice pour chien dès tout petit.

Shiba Inu

Passer du temps en plein air

Dans la nature, par tous les temps : voici la devise du Shiba Inu. Sans grande surprise, les longues promenades constituent l’activité préférée de ce chien japonais. Même par temps pluvieux, il n’hésitera pas à mettre le nez dehors. Les Shibas Inu adultes peuvent tout à fait vous accompagner pour une sortie jogging ou une sortie vélo. Mettez en place petit à petit les conditions favorables et surtout, surveillez son instinct de chasseur.

Un Shiba Inu souhaite réaliser des exercices qui ont un sens à ses yeux, c’est pourquoi les jeux classiques de lancer/rapporter ne lui conviennent que très peu.

Certains chiens de la race prendront beaucoup de plaisir à pratiquer des disciplines telles que l'agility pour chien, d’autres n’y trouveront aucun intérêt. Avec votre compagnon à quatre pattes, testez les activités qui vous procurent le plus de plaisir à tous les deux !

Un Shiba Inu pourrait-il me convenir ?

Si vous souhaitez partager votre vie avec un Shiba Inu, vous devriez de préférence avoir vécu quelques expériences au préalable avec des chiens, sachant que la race n’est pas adaptée aux débutants. L’éducation d’un Shiba Inu demande du temps, de la patience et des nerfs solides. De plus, si vous vous intéressez au Shiba Inu, vous devez être prêt à vous promener dans la nature par tous les temps, qu’il vente ou qu’il neige. Si vous offrez à votre Shiba Inu une bonne éducation ainsi que suffisamment d’occasions de se défouler, il pourra tout à fait vivre dans un appartement.

Les chiens de la race peuvent tout à fait s’entendre avec les enfants (qui ne soient pas en bas-âge), du moment qu’ils le respectent et qu’ils lui laissent la possibilité de s’en aller. Certains animaux de compagnie n’acceptent les Shibas Inu uniquement lorsque ces derniers ont été socialisés dès tout petits. Cependant, cela ne signifie pas que vous pourrez laisser votre Shiba Inu seul en compagnie de votre cochon d’Inde ! Le Shiba Inu est un chien qui a la chasse dans le sang.

Réfléchissez aux possibilités de garde de votre chien lors de vos vacances et à sa prise en charge si jamais vous tombez malade. Aujourd’hui, de nombreux hôtels indiquent que les animaux sont les bienvenus dans leur établissement. Il est donc tout à fait possible d’emmener votre chien avec vous en vacances, à condition qu’il ait bien été éduqué. Cependant, ne faites pas subir à votre Shiba Inu les températures étouffantes des pays chauds. Il pourrait souffrir de la chaleur. Si vous faites garder votre Shiba Inu, assurez-vous qu’il soit entre les mains de personnes expérimentés, afin qu’il ne prenne pas de mauvaises habitudes pendant votre absence. renseignez-vous notamment sur les pensions et dogsitters de votre région.

Avant de vous décider à adopter un Shiba Inu, réfléchissez aux frais mensuels qui s’ajoutent aux dépenses uniques que vous aurez à effectuer à l’adoption de votre chiot (le prix d’achat du chiot, les équipements de base, comme les gamelles, couchages, une laisse, un harnais ou collier, des accessoires de toilettage, de transport ainsi que divers jouets). Les dépenses peuvent vite s’accumuler en cas de maladie, faisant gonfler la facture finale.

Shiba Inu

Adopter un Shiba Inu

Si vous êtes tombés amoureux de la race Shiba Inu et que vous remplissez toutes les conditions préalables pour l’adoption de ces chiens japonais, mettez-vous à la recherche d’un éleveur de chiens de la race.

Faites une croix sur les offres de chiots Shiba Inu sans pedigree, car seul ce document vous assurera un chien de race pure. Assurez-vous que l’éleveur fasse partie d’une association, qui est en général un gage de sérieux. Les chiens reproducteurs de l’élevage doivent alors remplir les critères obligatoires pour faire partie de l’élevage, comme des critères de santé et des caractéristiques propres à la race.

De plus, l’éleveur devrait vous offrir la possibilité de faire connaissance avec les chiots et leurs parents dans leur environnement. Tous les animaux devraient vous paraître équilibrés et vifs. La période de socialisation des chiots Shiba Inu s’avère particulièrement importante et les éleveurs devraient y accorder une grande importance, afin que les chiots soient plus tard bien intégrés et qu’ils aient déjà rencontré de nombreuses situations différentes.

Si vous souhaitez faire cohabiter votre chien avec des chats, il serait idéal de trouver un éleveur qui possède des félins. Dès ses neuf semaines, vous pourrez adopter votre Shiba Inu vacciné et vermifugé, et son éleveur vous fournira un certificat d’origine, un passeport européen ainsi que de petits accessoires qui faciliteront son adaptation à son nouvel environnement, tels qu’une couverture qui porte l’odeur qu’il connait ainsi que quelques portions de la nourriture qu’il a l’habitude de consommer. Après l’acquisition de votre chiot, un éleveur sérieux se tiendra disponible pour toute demande de conseil ou d’information concernant la croissance ou la santé de votre compagnon.

Si vous cherchez plutôt à offrir un nouveau foyer à un chien adulte, plusieurs possibilités se présentent à vous. Certes, la probabilité de trouver un Shiba Inu de pure race dans le refuge de votre ville est faible, sachant que la race n’est pas très répandue. Mais sur internet, vous retrouverez surement des chiens de race Shiba Inu qui, pour diverses raisons, ont été séparés de leur famille.

Nous vous souhaitons beaucoup de moments de bonheur avec votre Shiba Inu !

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.