American Bully

American Bully

Il a l'air méchant mais est en réalité un amour de chien. Cette description convient parfaitement à l'American Bully. Dans cet article, nous vous présentons un chien encore rare en Europe.

L'apparence physique de l'American Bully

Le "Bully", qui vient de "Bulldog", a donné naissance à l'American Bully avec son physique important et une grosse tête. Il a un torse imposant et semble plus massif que le bouledogue américain (à ne pas confondre). L'American Bully peut avoir 4 tailles différentes :

  • Petit : jusqu'à 43 centimètres
  • Standard, allant de 43 à 51 centimètres
  • Classique : de 43 à 51 centimètres mais avec une carrure moins imposante
  • XL: de 51 à 57 centimètres

Aux Etats-Unis, de nombreux éleveurs coupent les oreilles de leurs chiens. Les oreilles coupées se dressent alors et donnent un air plus agressif au chien. Heureusement, dans la plupart des pays européens, cette pratique est interdite.

L'American Bully a des poils courts qui permet d'avoir toutes les couleurs. Cependant, les pelages à tons bleutés sont à éviter. Les gens ont souvent tendance à associer cela à des défauts génétiques.

Caractère du chien : amical envers les humains et les autres animaux

Contrairement à leurs ancêtres, les "bouledogues de combat", les American Bully sont aujourd'hui adoptés par les familles.

Un American Bully sociable est amical envers les humains et les animaux. Il est également rapidement sociable envers les étrangers.

Les amoureux de la race la décrivent comme une race joueuse. Le chien veut appartenir à son maître et cela simplifie son éducation. Cependant, l'American Bully peut parfois se montrer têtu.

Afin d'y remédier, vous devez être strict avec le chien. Expliquez-lui clairement dès le départ ce qu'il ne doit pas faire et tenez-vous y. Même une petit miette de pain sous la table peut faire ressortir le caractère têtu du chien.

American Bully infographie

Afin de pouvoir contrôler ce trait de caractère, vous pouvez assister à des leçons de jeux pour chiots ou bien vous rendre chez un éducateur canin. En raison de leur physique atypique, la race est plus souvent soumise face aux autres chiens de la même catégorie. Un dresseur de chiens vous donnera des conseils pour réagir en situation concrète.

Attitude : l'American Bully aime passer du temps avec vous

Un chien sociable de la race conviendra aussi bien aux familles avec enfants qu'aux couples ou célibataires. Il aimera passer du temps avec vous sans pour autant être le centre de l'attention.

Il s'adaptera aussi bien à la campagne qu'à un appartement en ville s'il est suffisamment sollicité. Cependant, si vous habitez dans un appartement mansardé au cinquième étage sans ascenseur, l'American Bully n'est pas un bon choix.

Les non-connaisseurs de la race s'adapteront parfaitement au chien. Ce chien sympathique ne convient pas aux personnes voulant donner bonne impression grâce au physique imposant de la race.

Adopter sous certaines conditions

L'American Bully étant une race assez récente, il ne figure pas sur la plupart des listes de races de chien. Néanmoins, son physique et ses origines, ainsi que sa tête en forme de pitbull peuvent amener les autorités à imposer certaines conditions lors de l'adoption. Renseignez-vous au préalable auprès des autorités compétentes afin de savoir si vous êtes autoriser à adopter un American Bully.

American Bully

Sports et jeux : jouer toute en modération

Les American Bully sont des chiens joueurs mais avec une envie moyenne de se dépenser. Ils aiment faire de longues balades, mais n'ont pas besoin de courir des kilomètres dans les bois tous les jours.

Commencez en douceur et ne le surmenez pas, surtout s'il s'agit d'un chiot ou d'un jeune Bully. Il est important de divertir physiquement le chien, mais aussi mentalement.

Trouvez des jeux et astuces afin de découvrir ce que préfère votre chien. L'entraînement à deux avec votre chien renforcera vos liens et améliora sa capacité d'obéissance.

Acheter un American Bully

Il est difficile de trouver un American Bully en Europe. Cependant, certains éleveurs "ingénieux" se servent de la race afin de contourner les règlementations concernant les combats de chiens dans certaines régions. Sur certaines listes de race, on trouve le Pitbull américain ou l'American Staffordshire Terrier, mais pas l'American Bully.

On ne sait pas encore si l'American Bully est une race indépendante. De nombreux pseudo-éleveurs font se reproduire des American Bully illégalement. Souvent, il ne s'agit pas de vrais American Bully mais d'un mélange Bulldog-Staff.

D'autres éleveurs ont fondé leurs propres élevages afin de pouvoir délivrer des papiers valables. Ces élevages se consacrent à d'autres variantes de l'American Bully, comme par exemple l'Exotic Bully. Cette race est plus imposante mais est aussi beaucoup plus petite en taille. C'est plus précisément "un Bully extrêmement musclé avec une apparence bizarre et peu commune" (source : GBKC).

American Bully

Les alternatives à l'American Bully

Vous êtes tombé amoureux de la race ? Tomberez-vous amoureux d'une des variantes de la race ? Beaucoup de chiens sont reconnus par la FCI (Fédération Cynologique Internationale). Il est donc plus facile de trouver un éleveur fiable pour ces races.

Le bulldog anglais est aussi compact que l'American Bully mais la race est souvent atteintes de problèmes de santé. Il existe d'autres "molosses" (terme générique pour ce type de chiens).

Si vous recherchez un chien adulte, essayer de visiter les refuges pour animaux. Vous y trouverez différents chiens mélangés avec la race American Bully. Vous trouverez aussi sûrement un chien dans les associations en quête de placer des chiens dans le besoin.

Santé : dysplasie de la hanche ou vertèbres cunéiformes

La santé des American Bully dépend majoritairement de la bonne sélection des chiens reproducteurs. Malheureusement en Europe, il y a très peu de contrôle à ce sujet. Renseignez-vous donc bien à l'avance avant d'adopter un chien de la race.

Demandez à voir les bilans de santé des parents de l'animal. Demandez-leur de vous montrer les résultats. Les tests les plus intéressants sont ceux concernant la dysplasie de la hanche ou les vertèbres cunéiformes. Si l'éleveur réagit mal à votre demande, passez votre chemin.

Veillez aussi à ne pas adopter les American Bully les plus extrêmes. Les plus volumineux ont souvent des problèmes articulaires. Les chiens avec un museau très plat sont souvent aussi victimes de problèmes de santé puisqu'ils s'essoufflent très rapidement.

Alimentation : l'American Bully est gourmand

Comme tous les animaux à quatre pattes, l'American Bully a besoin d'une alimentation riche en protéines et sans céréales. C'est à vous de choisir si vous préférez lui donner des aliments secs ou humides. Si vous préférez la nourriture sèche, donnez-lui plutôt de grandes croquettes pour l'encourager à mâcher.

Attention cependant à la prise de poids. Suivez les instructions de dosage notées sur l'emballage de la nourriture et incluez des friandises et des snacks dans le régime alimentaire.

La plupart des American Bully sont gourmands. Il est donc recommandé de peser votre chien régulièrement. S'il prend du poids à l'âge adulte, réduisez les portions. Il est aussi bon de lui donner des croquettes pendant les entraînements. La mastication calme, occupe et nettoie les dents.

De nombreux aliments secs à mâcher tels que le rumen, les nerfs de bœuf ou des morceaux de bois aident également. Il existe aussi des jouets en caoutchouc pouvant être remplis de friandises.

Origine : un mélange de plusieurs races

A l'origine, l'American Bully était sûrement une race hybride. Les "ancêtres" de la race sont l'American Staffordshire terrier et l'American Pitbull Terrier. Mais de nombreuses autres races de chien de ce type sont apparues afin d'avoir un physique plus uniforme et imposant. Il s'agit par exemple du Olde English Bulldog, du bouledogue français, du bouledogue anglais et du bouledogue américain mentionné ci (non reconnu par la FCI).

L'American Bully est donc un mélange de différentes races, dont les éleveurs s'efforcent d'obtenir un statut indépendant. Aux Etats-Unis, la race est reconnue par l'United Kennel Club depuis 2013. Au sein de cette organisation, il existe principalement des races qui ne sont pas reconnues par l'United Kennel Club.

En Europe, les American Bully sont rares. La grande majorité des éleveurs se tournent vers les races reconnues par les grandes organisations (comme la FCI) pour de bonnes raisons.

Conclusion : un chien attachant

Malgré son apparence typique de bouledogue, l'American Bully est un chien doux et attachant. Il est adapté aux familles. Il s'intègre très rapidement dans le cercle familial. Et il aime rester à vos côtés. La race convient très bien aux personnes n'ayant jamais eu de chien.

Si vous sollicitez beaucoup votre chien, il sera très heureux, même en appartement. Toutefois, avant d'emménager, vérifiez auprès des autorités compétentes s'il existe des contraintes relatives à l'adoption d'un American Bully.

Articles les plus utiles

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.

Beauceron (berger de Beauce)

Le robuste beauceron, avec sa fourrure courte et épaisse, possède une grande confiance en lui et a tendance à vouloir dominer. Il a besoin d’un maître expérimenté qui saura l’éduquer avec amour, mais aussi la fermeté nécessaire.