Le coronavirus chez le chien This article is verified by a vet

Contenu validé par un.e vétérinaire
Rédigé par Franziska Gütgemann, vétérinaire
un jack russel est allongé sur un lit

Le coronavirus canin (CCoV) est une maladie répandue dans le monde entier, qui touche principalement les chiots et les chiens vivant en enclos. Alors que les coronavirus des humains engendrent des difficultés respiratoires, les coronavirus chez le chien causent des troubles gastro-intestinaux. L’infection au coronavirus canin est souvent bégnine mais peut entraîner des crises de diarrhée sévères ou même la mort chez les chiens au système immunitaire affaibli.

Le Covid-19 est-il dangereux pour mon chien ?

31/03/20 : Originaire de Chine, le Covid-19 est causé par le nouveau coronavirus SARS-CoV-2 et touche les humains. L’Institut Friedrich-Löffler (FLI), l’organisme fédéral allemand de recherche sur la santé animale, suit l’évolution de la situation sanitaire et publie les dernières découvertes scientifiques à ce sujet. À l’heure actuelle, les scientifiques estiment que le coronavirus a été transmis à l’homme par des animaux tels que les chauves-souris, les pangolins et les serpents.

Récemment, deux chiens de Hong-Kong alors en bonne santé ont été testé positif au coronavirus après examen de leur truffe et de leur gueule. Les experts supposent que le virus leur a été transmis par contact étroit avec leurs maîtres contaminés. En outre, aucun titre d'anticorps élevé n'a été mesuré chez les deux chiens, ce qui est déterminant pour une infection par le CoV-2 du SRAS. Les chercheurs excluent donc que les chiens puissent être infectés par le Covid-19.

Si votre chien présente des symptômes de type grippal, une infection par le CoV-2 du SRAS peut toujours être détectée à l'aide des tests pour les humains.

Récemment, un chat belge a également été testé positif au SRAS-CoV-2. Toutefois, il s'agit d'un cas isolé et la science continue de considérer la transmission du nouveau coronavirus de l'homme aux animaux de compagnie comme une exception absolue.

Mon chien peut-il toujours sortir ?

Les chiens et autres animaux indigènes ne jouent aucun rôle dans la propagation du nouveau coronavirus, c'est pourquoi ils peuvent continuer de sortir sans aucune inquiétude. Malgré la crise actuelle du coronavirus, il très important pour leur santé de toujours sortir, car se défouler et prendre l'air renforcent le système immunitaire et diminuent le stress.

Quelles précautions pour promener son chien ?

Les excréments d'autres chiens qui traînent peuvent transmettre des agents pathogènes tels que des parasites, des virus et des bactéries, c'est pourquoi il faut toujours les ramasser.

En raison du confinement et de la distanciation sociale actuellement en vigueur en France, chaque propriétaire doit promener son chien individuellement, ou avec une personne avec qui il est confiné. Si vous croisez d’autres promeneurs, veillez à respecter le périmètre de sécurité d’au moins 1 mètre. En outre, il n’est pas nécessaire de désinfecter les pattes du chien après la promenade. Ceci pourrait assécher les coussinets et entraîner des problèmes de peau.

Que faire avec mon chien si je suis mis en quarantaine ?

La transmission par contact physique étroit avec les chiens ne pouvant être exclue, il est conseillé de demander à l’un de vos proches hormis personnes à risque (personnes âgées ou malades) de promener votre chien à votre place. Si vous avez un jardin, vous pouvez bien sûr l’y laisser faire ses besoins et se défouler. Autrement, si personne de votre entourage ne peut s’occuper de votre chien, vous pouvez le placer provisoirement dans un chenil ou chez un(e) dog-sitter. Dans tous les cas, il est inapproprié d’abandonner son animal en raison de la pandémie du Covid-19.

En bref : vous pouvez continuer de promener votre chien tant que vous n’êtes pas en quarantaine. Puisque le Covid-19 se transmet quasiment exclusivement par contact avec des personnes infectées, il n’est ni utile ni bon de désinfecter les pattes du chien ou de ne plus sortir votre chien. Selon l’Institut Friedrich-Löffler il est très peu probable que les chiens puissent être infectés par le Covid-19. Cependant, d'autres types de coronavirus peuvent nuire à leur santé :

Contamination, caractéristiques et développement du coronavirus chez le chien

Les coronavirus touchent un grand nombre de mammifères. Ils concernent les chiens, mais aussi les chats (FEVC et FIPV), les porcs et les bœufs. Même nous, les humains, sommes vulnérables face au coronavirus. Cependant, une infection au coronavirus canin n'est pas systématiquement suivie de symptômes chez le chien. Les chiens adultes au système immunitaire sain ne présentent souvent aucun signe. Ils peuvent toutefois contaminer les chiens aux défenses immunitaires affaiblies (par exemple les chiots), et ce, par contact direct et indirect.

Le coronavirus canin (CCoV) se dépose sur la truffe ou sur la gueule des chiens, passe par leur œsophage et migre jusqu’à leur appareil digestif. Parmi les potentielles sources de contamination, on compte la consommation d’eau contaminée par des matières fécales, le contact avec des objets contaminés (des jouets pour chien par exemple), ou un contact direct avec les matières fécales d’un chien infecté. Les particules virales se multiplient dans les muqueuses de l'estomac, de l'intestin grêle et du gros intestin et peuvent causer des inflammations aux conséquences sévères. Le chien manifeste alors des difficultés à s'hydrater et à se nourrir. Ces conséquences peuvent être fatales pour les chiots au système immunitaire faible. L'excrétion de nouvelles particules virales dans les matières fécales peut avoir lieu jusqu'à deux semaines après l'apparition des symptômes, c'est pourquoi des mesures d'hygiène efficaces doivent être prises, en particulier lorsque les premiers signes apparaissent.

Le coronavirus du chien : quels symptômes ?

Selon leur état de santé, les chiens infectés par le coronavirus canin réagissent de différentes manières. Les chiots et chiens souffrant d’autres maladies (comme la parovirose par exemple) sont plus sévèrement affectés que les chiens au système immunitaire fort. Les troubles gastro-intestinaux suivants peuvent se manifester chez les chiens atteints de coronavirus :

  • Symptômes généraux : fatigue, épuisement, perte d’appétit et fièvre éventuelle
  • Diarrhée souvent hydrique avec pertes de sang, pertes visqueuses et vomissements
  • Forte déshydratation, variations du taux d’électrolytes pouvant provoquer des problèmes de circulation sanguine et des arythmies (rythme cardiaque irrégulier)
  • Les chiens au système immunitaire affaibli peuvent mourir suite à leur infection

Il n’est pas exclu qu’un chien qui ait déjà été porteur du coronavirus canin soit à nouveau contaminé.

Comment diagnostiquer le coronavirus chez le chien ?

Les troubles gastro-intestinaux du chien peuvent être causés par de nombreuses maladies autres que le coronavirus canin. Si vous vous rendez chez le vétérinaire, ce dernier examinera votre chien afin de déterminer la cause de ses symptômes. Ainsi, il passera en revue l’état de santé général de votre chien (examen des muqueuses de sa gueule, taux d’hydratation, fréquences cardiaque et respiratoire, température), son carnet de vaccination, son type de vermifuge et vous posera des questions quant à son niveau d’activité et son type d’alimentation.

Si la circulation sanguine de votre chien est fortement perturbée par sa déshydratation et sa perte d'électrolytes et si un examen plus approfondi s’avère irraisonnable, sa situation doit d'abord être stabilisée en l’encourageant à boire et à consommer des électrolytes. Ensuite, son éventuelle infection par le coronavirus canin pourra être confirmée ou infirmée par une analyse sanguine ou une analyse de selles :

  • Le Golden Standard en anglais (test de référence) permet une identification directe des virus par microscope électronique ou parréaction de polymérisation en chaîne (PCR)
  • Dans des cas plus rares, le vétérinaire procède à une détection indirecte des virus, et estime le taux d’anticorps (protéines protectrices) produits par le système immunitaire dans le sang

Il est également conseillé de laisser examiner les parasites présents dans les selles de votre chien.

Coronavirus chez le chien : quelles possibilités de traitement ?

Les symptômes de diarrhée ne devraient en aucun cas être sous-estimés, surtout chez les chiots. En raison de leur fragilité, ils risquent de se retrouver dans des situations critiques, et ce, très rapidement. Le traitement du coronavirus chez le chien se concentre donc sur des soins palliatifs qui calment la diarrhée et stabilisent la circulation sanguine du chien. Voici quelques possibilités de traitement :

  • Encourager votre chien à boire, augmenter son taux d’électrolytes par perfusion intraveineuse ou par bolus sous-cutané
  • Limiter la consommation de nourriture (durant deux jours maximum)
  • Éviter les infections bactériennes secondaires : antibiotiques
  • Combattre l’infection avec des antiviraux
  • Si votre chien est en hypothermie, laissez-le se coucher sur un coussin ou une couverture chauffant(e) (en surveillant la température)
  • Après le traitement, il est nécessaire d’adopter un régime alimentaire strict pour votre chien. Des repas à base de riz cuit (non parfumé) et de poulet sont tout à fait adaptés.
  • Éviter les situations stressantes pour votre chien

Quel est le pronostic de la maladie ?

Le pronostic du coronavirus chez le chien est étroitement lié à la robustesse du système immunitaire des chiens contaminés. Les chiots et les chiens qui souffrent déjà de parovirose ou de la maladie de Carré ont donc moins de chances de guérir que les chiens au système immunitaire fort. Il est donc important de demander un diagnostic dès les premiers symptômes et de mettre en place une thérapie efficace pour limiter au maximum la déshydratation et la perte d’électrolyte de votre chien.

Quels sont les moyens de prévention contre le coronavirus du chien ?

Il existe un vaccin contre le coronavirus canin (CCoV). Ses effets sont pourtant controversés selon certains spécialistes. Néanmoins, l'Institut Friedrich-Löffler recommande d’effectuer les vaccins contre le parvovirus, la maladie de Carré et la leptospirose. Le but de ces vaccinations permet la neutralisation des effets pathogènes de l'agent infectieux et, d'autre part, d'éviter une immunosuppression. Ainsi, les chiens vaccinés sont indirectement protégés contre les évolutions les plus graves du coronavirus canin.

Afin d’éviter toute maladie infectieuse, il est recommandé de respecter les mesures d’hygiènes suivantes :

  • Nettoyer ou, si nécessaire, désinfecter les gamellesjouetset surfaces à l’aide de désinfectants spécifiques
  • Changer régulièrement l’eau de la gamelle de votre chien
  • Les chiens infectés devraient rester en quarantaine pendant deux semaines minimum
  • Ramasser les selles à l’aide d’un sachet, le fermer et vous en débarrasser

Découvrez nos désinfectants pour les accessoires de votre chien !

Articles les plus utiles

La toux du chien

Comme chez l'homme, la toux du chien n'est pas une maladie à part entière, mais un symptôme d'une maladie du système respiratoire ou d'autres organes. La toux peut aussi être un réflexe pour protéger l'organisme contre diverses substances, comme les corps étrangers ou irritants. Parfois, on peut confondre la toux du chien avec des tentatives de vomissement ou de régurgitation, des éternuements inversés, des étouffements ou des halètements forts. On distingue la toux sèche sans expectoration (toux non productive) et la toux grasse avec expectoration (toux productive). Les deux types peuvent survenir de façon aiguë ou chronique.

La gale auriculaire du chien (Otodectes cynotis)

Le parasite Otodectes cynotis appartient à la famille des Psoroptidae et habite les canaux auriculaires des animaux mangeurs de viande. C'est l'acarien de la gale le plus commun chez ces animaux. L'acarien Otodectes cynotis se développe en environ 3 semaines, passant d'un œuf au stade larvaire, puis à deux stades nymphaux, le proto- et deutonymph, puis devient un acarien adulte. L'intégralité du développement des acariens a lieu dans le conduit auditif externe du chien. Les acariens femelles collent leurs œufs sur la peau du conduit auditif. Tous les stades de développement de l'acarien se nourrissent du liquide tissulaire et des cellules cutanées du chien. Les acariens adultes ont une durée de vie d'environ 2 mois. Ils se transmettent par contact direct avec des animaux infestés, généralement de mères infectées à leurs chiots ou de chiot à chiot. Les acariens peuvent également parfois être transmis par le cérumen et les croûtes de l'oreille lorsque le chien se secoue. Les animaux adultes sont moins fréquemment touchés. L'Otodectes cynotis est présent dans le monde entier et n'est pas spécifique de l'hôte, ce qui signifie qu'il peut également être transféré d'une espèce à l'autre, par exemple du chat au chien. L'acarien de l'oreille est particulièrement fréquent dans les endroits où de nombreux animaux vivent ensemble, comme les refuges pour animaux, les élevages ou les fermes.

La giardiose chez le chien

La giardiose chez le chien se manifeste par une diarrhée et des vomissements. Le parasite giardia touche principalement les chiots et les chiens au système immunitaire fragile.