Algue verte dans l’aquarium : comment s’en débarrasser ?

Comment se débarrasser de l'algue verte qui envahi votre aquarium ?

Les algues vertes constituent l’une des rares espèces d’algues à se décliner en autant de variétés. Nombre d’entre elles sont soit totalement inoffensives, soit très peu présentes dans l’aquarium. Toutefois, quelques espèces d’algues vertes peuvent devenir un véritable fléau pour les aquariophiles. Quelles sont les traitements de l’eau et de l’aquarium idéaux pour se débarrasser définitivement de ce dépôt vert qui se répand insidieusement sur les vitres, les plantes, les galets et les racines ?

En quantité modérée, l’algue verte ne pose aucun problème pour votre aquarium

Comment avoir un aquarium sans algue verte ? De nombreux propriétaires d’aquarium se posent la question. C’est parfaitement compréhensible, mais malheureusement utopique. Après tout, les algues font partie intégrante de notre vie sur terre, tout comme les bactéries, les virus et autres micro-organismes. Un système clos tel qu’un aquarium ne sera jamais totalement exempt d’algues, même s’il est très bien entretenu et nettoyé. D’ailleurs, les algues ont leur importance. En quantité modérée, elles se révèlent être très utiles. Elles contribuent à maintenir l’équilibre écologique de l’aquarium en transformant le CO² en une biomasse utile. Elles servent également de nourriture pour les organismes qui se développent dans l’aquarium.

En trop grande quantité, les algues vertes sont-elles nocives pour l’aquarium ?

Vous constatez une eau verte dans votre aquarium ? C’est la signe de la présence d’algues vertes.

La prolifération des algues vertes dans l’aquarium est souvent le signe d’un déséquilibre des ressources nutritives. Une surabondance de CO² ou des taux élevés de nitrate et de phosphate affectent les plantes de l’aquarium. Les algues vertes étant plus robustes, elles continuent de croître allègrement même dans de mauvaises conditions. Elles évincent ainsi encore plus leurs concurrentes végétales. Un film d’algues verdâtres recouvrant l’ensemble des vitres, des plantes, des objets décoratifs et du fond n’est pas seulement inesthétique, il peut également nuire à long terme aux plantes et aux poissons. Mais comment venir à bout de ce fléau ? Comment endiguer la croissance des algues et comment y remédier durablement ? Nous vous présentons plus bas, plusieurs solutions anti algue.

Filamenteuses, flottantes, à barbe… Quelles sont les différentes espèces ?

Avant de lutter contre l’algue verte dans votre aquarium, il serait judicieux de s’intéresser aux différentes espèces d’algues vertes. Bien entendu, il n’est pas possible de présenter ici les 8000 espèces d’algues vertes, mais heureusement, comme la plupart d’entre elles sont rares, voire inexistantes dans l’aquarium, cela n’est pas nécessaire. Cinq espèces d’algues, appartenant toutes à la famille des algues vertes et que l’on trouve fréquemment dans les aquariums sous des formes très différentes, ont toutefois une très grande influence sur le monde aquatique domestique.

Algues filamenteuses

Les algues filamenteuses sont, comme leur nom l’indique, reconnaissables facilement grâce à leurs filaments verts de 5 à 20 cm de long. Elles colonisent les éléments d’aménagement, les plantes, la terre de fond, les filtres et les tuyaux. Elles peuvent être facilement éliminées à l’aide d’un manche en bois ou d’un goupillon. Mais pour se débarrasser durablement de ces filaments verts, il faut rétablir l’équilibre des paramètres de l’eau de l’aquarium. La cause la plus fréquente des algues filamenteuses est une surabondance de nutriments (CO², nitrate et phosphate). Cependant, un déficit en nutriments peut également entraîner une croissance accrue des algues.

Les algues flottantes

Lorsque l’eau de l’aquarium prend soudainement une couleur verte, on parle d’une prolifération d’algues. L’algue verte flottante (chlorophyta) en est souvent la cause. La turbidité est due aux nombreuses spores des algues flottantes qui se développent (tout comme les algues filamenteuses) généralement suite à un excès de nutriments. Une exposition inadéquate en raison d’un ensoleillement trop importante ou encore une fertilisation défaillante peut être à l’origine d’un déséquilibre des nutriments. Contrairement à d’autres types d’algues, la prolifération de celles-ci peut être combattue à l’aide d’un clarificateur UV-C. Les rayons qu’il projette tuent les algues flottant librement à la surface de l’eau. Les rayons UV-C n’affectent pas les autres plantes. Cependant, l’eau doit ensuite être changée presque entièrement et le filtre nettoyé. Un peu de patience vous permettrez de venir à bout des algues flottantes en adaptant à nouveau les substances nutritives de votre aquarium aux besoins de vos plantes. Vous apprendrez plus loin dans la section “Quelles sont les contre-mesures” les mesures à prendre en compte.

Algues points verts

Les algues points verts, petites au début, mais devenant plus grandes par la suite, s’installent surtout sur les vitres de l’aquarium. Avec le temps, si elles ne sont pas enlevées au préalable, elles obstruent entièrement la visibilité sur les poissons. Les algues points verts s’installent également sur les plantes à grandes feuilles et à croissance lente. Elles affectionnent particulièrement les vieilles plantes. Heureusement, il est assez facile de les arracher et de les retirer avec les algues. Le meilleur moyen d’éliminer les dépôts sur les vitres est d’utiliser un nettoyeur magnétique pour vitre. Les algues vertes à points sont en soi inoffensives. Leur apparition étant souvent liée à un déséquilibre des substances nutritives, les conseils plus bas dans cet article vous permettront de lutter durablement contre ces algues.

Algues à barbe

Ce type d’algues vertes est une espèce à part entière. Comme son nom l’indique, elle forme des dépôts de peluches ou de fourrures qui recouvrent les pierres et les racines. Ces algues vertes peuvent être éliminées mécaniquement en rinçant et en frottant soigneusement les surfaces concernées. Cependant, tout comme les algues filamenteuses, ces types d’algues vertes nécessitent une intervention sur le long terme en optimisant les paramètres du milieu aquatique.

Algues poussiéreuses ou peste du discus

Comme les algues flottantes, les algues poussiéreuses peuvent entraîner une coloration verdâtre de l’eau. Toutefois, ces dernières forment en plus un dépôt poussiéreux et verdâtre que l’on trouve surtout sur les vitres. La désignation “peste des vitres” n’est donc pas le fruit du hasard. Heureusement, contrairement aux algues à points verts se développant sur les vitres et ne pouvant qu’être éliminées au moyen d’un nettoyeur magnétique, vous pouvez vous débarrasser facilement de ce type d’algues à l’aide d’une simple éponge ou d’un chiffon. Contrairement à certaines algues vertes plus tenaces, les algues poussiéreuses ne causent pas de dommages majeurs.

Pourquoi ces organismes envahissants poussent-ils dans votre bocal ?

Toutes les algues vertes, quelle que soit leur nature, n’ont pas seulement en commun leur couleur verdâtre, mais aussi des causes similaires. Ainsi, une infestation excessive d’algues est dans la grande majorité des cas due à un déséquilibre des nutriments dans l’aquarium. La plupart du temps, il s’agit d’une surabondance de nutriments, c’est-à-dire que la production est supérieure à ce que les plantes d’aquarium peuvent assimiler. L’utilisation des nutriments est alors confiée aux algues, lesquelles se développent rapidement. Comment se fait-il qu’un tel excédent de nutriments se produise ?

Pas d'algue verte dans cet aquarium © Angelov / stock.adobe.com

Pourquoi y a-t-il une surabondance de nutriments dans votre eau ?

Les poissons, les plantes, la lumière, l’eau, la nourriture ou les engrais… Tous ces éléments ont une incidence sur l’équilibre nutritionnel de l’aquarium. De petites modifications de ces facteurs, telles qu’une exposition accrue au soleil, une plante aquatique retirée ou une alimentation doublée par inadvertance, suffisent à faire augmenter les taux de CO², de nitrate, de nitrite ou de phosphate. Si la prolifération d’algues s’intensifie dans votre aquarium, vous devriez commencer par tester les paramètres de votre eau. Si la languette de test ou l’appareil de mesure numérique a révélé que certaines substances nutritives sont élevées, vous devriez d’abord réfléchir aux éléments qui pourraient être à l’origine de ce surplus. Pour déterminer la cause de cette invasion, aidez-vous du questionnaire suivant :

  • Y a-t-il eu récemment une modification de la durée d’exposition ou de l’intensité lumineuse ? Avez-vous remplacé le néon par un autre plus puissant ? La lumière est-elle restée allumée trop longtemps (plus de 12 heures) ? Est-ce que le soleil frappe davantage l’aquarium depuis l’extérieur ? L’excès de lumière se traduit par un taux de CO² élevé.
  • Avez-vous trop nourri vos poissons ? Si l’eau contient plus de nourriture que les poissons ne peuvent en absorber, la qualité de l’eau risque de se dégrader considérablement. Les excréments accrus des poissons suite à l’augmentation de la consommation de nourriture peuvent également entraîner une hausse sensible du taux de nitrate dans l’eau.
  • La quantité de poissons a-t-elle augmenté ? Si le rapport entre la taille de l’aquarium et le nombre de poissons n’est plus équilibré, cela peut également perturber l’écosystème. De plus, un plus grand nombre de poissons excrète davantage de matières fécales, ce qui augmente également la teneur en nitrate.
  • Vous avez retiré des plantes, vous les avez éclaircies ou, en tant que néophyte dans le domaine aquariophile, vous n’avez pas encore mis beaucoup de plantes ? Si les algues se répandent dans l’aquarium, cela vient généralement du fait que les plantes ne sont pas (encore ou plus) en mesure d’assimiler les nutriments proposés.
  • La capacité du filtre est-elle trop importante ?
  • Nettoyez-vous trop peu souvent l’aquarium ces derniers temps ?
  • Vous avez effectué un changement d’eau volumineux ou créé un nouvel aquarium ? Parfois, l’eau du robinet peut être la cause de cette prolifération. Surtout si elle présente une teneur élevée en nitrate ou en phosphate.
  • Avez-vous nourri davantage vos poissons avec de la nourriture surgelée ? La nourriture congelée contient souvent un taux de phosphate plus élevé que la nourriture sèche ce qui peut accroître la contamination de l’eau.

Quelles sont les solutions à ce problème d’algues ?

Si vous êtes parvenu à identifier la cause de l’excès de nutriments à l’aide du questionnaire ci-dessus, vous pouvez prendre immédiatement les mesures qui s’imposent. Si l’aquarium est trop exposé au soleil, il faut prévoir plus d’ombre. Si la cause est une alimentation excessive, vous pouvez mettre vos poissons au régime durant un à trois jours. S’il manque des plantes, vous devriez acheter de nouvelles plantes, de préférence à croissance rapide. Elles amélioreront le microclimat de votre aquarium. Hélas, les causes et la lutte contre les algues vertes ne sont pas toujours aussi évidentes. Dans ce cas, il vous faut de la patience et faire preuve de rigueur pour enrayer durablement la prolifération des algues indésirables. Essayez différentes contre-mesures, en prenant garde toutefois à ne pas trop modifier en une seule fois. Cela aurait pour effet de renforcer la croissance des algues au lieu de la réduire.

Comment faire baisser la concentration en nutriments dans votre aquarium ?

Afin de stopper la croissance excessive des algues vertes et de la prévenir durablement, vous devez rééquilibrer votre aquarium, ou plutôt l’équilibre nutritif qui y règne. Les étapes suivantes, qui comprennent des mesures à court terme et à long terme, vous aideront à atteindre cet objectif :

  1. Élimination des algues vertes : Commencez par éliminer tous les dépôts visibles de votre aquarium. Selon le type d’algues vertes, il existe différents outils pour cela. Les vitres peuvent être débarrassées des algues à l’aide d’une carte bancaire ou, en cas de prolifération, d’un nettoyeur magnétique pour vitres. Les objets décoratifs doivent être frottés à l’aide d’une brosse et rincés abondamment à l’eau courante. Les algues filamenteuses peuvent être retirées à l’aide d’un bâton en bois ou d’un goupillon. Le cas échéant, les algues flottantes doivent être éliminées à l’aide d’un clarificateur UV-C. Cette méthode permet d’éviter la prolifération des algues.
  2. Procéder à un contrôle de l’eau : Comme décrit plus haut, vous devez connaître les causes de la prolifération des algues avant de les combattre. Si ce n’est pas déjà fait, il faudra procéder à un contrôle rigoureux de l’eau à l’aide de bandelettes de test ou d’un appareil de mesure numérique. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez vous assurer qu’il y a vraiment un déséquilibre dans la proportion des nutriments.
  3. Testez l’eau de votre aquarium : Remplacez entre 30 et 50 % de l’eau. Si le taux de nitrate ou de phosphate est élevé dans l’aquarium, vous devriez également contrôler l’eau du robinet. Si celle-ci est trop polluée, mélangez-la à de l’eau osmosée avant de la verser dans l’aquarium.
  4. Utiliser des plantes à croissance rapide : Des plantes à croissance rapide sont indispensables au bon fonctionnement de l’écosystème et à l’équilibre des paramètres de l’eau. Les plantes les plus connues pour lutter contre les algues sont le céraiste ainsi que les plantes à tiges, telles que l’hygrophile (Hygrophilia), la limnanthe (Limnophilia), l’élodée, le carex ou encore le panicaut.
  5. Réduire l’alimentation : Veillez à ne nourrir vos poissons qu’en fonction de leur quantité consommée. Le cas échéant, faites une pause dans l’alimentation. Un jour de jeûne par semaine est bénéfique pour les poissons et la qualité de l’eau.
  6. Utiliser des mangeurs d’algues : Certains poissons mangeurs d’algues peuvent vous aider à lutter contre les algues vertes. Cependant, ces poissons nettoyeurs n’aiment pas toutes les algues vertes. Les algues à points verts, par exemple, sont rarement appréciées. De bonnes expériences dans la lutte contre les algues vertes ont été faites avec les barbeaux siamois, les néritanas ou les crevettes d’Amano. Attention toutefois à ne pas trop recourir à ces auxiliaires animaliers. La quantité de poissons doit toujours être adaptée en fonction de la taille de l’aquarium !
  7. Réduire le temps d’éclairage ou l’intensité lumineuse : en principe, un temps d’éclairage de 12 heures suffit pour permettre aux plantes de bien se développer et constituer ainsi une menace sérieuse pour les algues. Une pause d’éclairage d’environ deux heures par jour peut aider à endiguer la croissance des algues vertes. Si l’aquarium est trop exposé à la lumière du soleil, il faut envisager de le déplacer. Un obscurcissement temporaire (cure d’obscurité) à l’aide d’une couverture ou d’un carton peut également aider à maîtriser cette problématique.

Quelques conseils supplémentaires

Les conseils que nous venons de vous fournir exigent de la patience et de la rigueur pour obtenir des résultats et avoir une influence positive sur “l’écosystème aquarium”. Tenez donc le cap et ne désespérez pas si les algues vertes ne cessent pas immédiatement leur croissance. En complément des contre-mesures décrites ci-dessus, il est important de nettoyer régulièrement l’aquarium et de le débarrasser des algues vertes. Changez l’eau de votre aquarium une fois par semaine, nettoyez les parois à l’aide d’un chiffon, d’une éponge à algues ou, à la rigueur, d’un nettoyeur magnétique. Essuyez régulièrement les objets d’aménagement et aspirez le fond, par exemple avec un aspirateur à gravier. Rincez le filtre de l’aquarium sous l’eau courante lors du nettoyage. La cartouche filtrante elle-même ne doit être remplacée qu’une fois par mois environ. En outre, effectuez un contrôle de l’eau après chaque nettoyage. Une lampe UV pour aquarium complète le travail du filtre et permet à l’eau d’être débarrassée de ses impuretés.

Même si vous êtes un aquariophile débutant, avec un peu de pratique et les bons accessoires, vous arriverez certainement à vous en sortir.

Nous vous souhaitons beaucoup de succès dans votre lutte contre les algues vertes. Continuez à profiter pleinement de votre passion !

Articles les plus utiles
3 min

Changer l’eau de l’aquarium

Aussi longtemps que les aquariums existeront, il y aura de longs débats sur l'utilité de changer l'eau ou sur la fréquence à laquelle il est nécessaire de changer l'eau de l'aquarium. Même si cela est rare, certains propriétaires de poissons exotiques aiment à croire que leur aquarium fonctionne tel un petit écosystème similaire à celui de la nature, et qu’il est donc inutile de changer l'eau de l'aquarium, sous peine de l’appauvrir.

3 min

Tester l’eau de son aquarium

Une fois par semaine, il est indispensable pour un aquariophile de tester l'eau de son aquarium, en mesurant trois valeurs essentielles : la teneur en nitrites, la valeur du pH et la dureté carbonatée en KH. Cet article aborde la teneur en nitrites des eaux d’aquarium.

15 min

Algue verte dans l’aquarium : comment s’en débarrasser ?

Les algues vertes constituent l'une des rares espèces d'algues à se décliner en autant de variétés. Nombre d'entre elles sont soit totalement inoffensives, soit très peu présentes dans l'aquarium. Toutefois, quelques espèces d'algues vertes peuvent devenir un véritable fléau pour les aquariophiles. Quelles sont les traitements de l’eau et de l’aquarium idéaux pour se débarrasser définitivement de ce dépôt vert qui se répand insidieusement sur les vitres, les plantes, les galets et les racines ?