Chien rouge de Bavière

Rédigé par Natalie Decker
chien rouge de baviere

Les chasseurs apprécient le chien rouge de Bavière pour son caractère travailleur et sa fidélité à toute épreuve.

Le chien rouge de Bavière est un chien d’utilité employé surtout pour dépister le gibier blessé ou mort. S’il a régulièrement l’occasion de se dépenser tant mentalement que physiquement, il convainc également dans le rôle de chien de famille affectueux et tranquille. Les chiots provenant d’un élevage officiel sont cependant exclusivement cédés à des chasseurs conducteurs de chiens de sang.

Apparence du chien rouge de Bavière

Ce chien bavarois fait partie des races de chien de taille moyenne. Les mâles ont une hauteur au garrot comprise entre 47 cm et 52 cm. Les femelles mesurent entre 44 cm et 48 cm. Une fois adulte, ce chien de montagne pèse entre 18 kg et 28 kg environ.

Combien de temps dure la croissance de ce chien de chasse ?

Ce chien a besoin de 12 mois environ pour atteindre sa taille adulte. Son corps, de forme allongée, est nerveux et bien musclé.

Cette race de chien se distingue en outre par des pattes puissantes, un cou court et une tête large à l’expression noble. Ses yeux sont clairs et attentifs. Ses oreilles, relativement grandes, sont tombantes.

Son aspect dégage une impression de légèreté et de délicatesse. Il a la taille fine et une croupe plate. Il porte sa queue de taille moyenne attachée haut à l’horizontale ou légèrement en oblique vers le bas.

Quelles sont les couleurs de robes possibles ?

Les éleveurs ont fait en sorte que le pelage du chien rouge de Bavière passe pratiquement inaperçu lorsqu’il participe à une chasse en forêt. Les variantes de couleurs possibles sont brun-rouge, gris-rouge à jaune pâle, et son pelage est partiellement bringé.

La robe de ce chien de montagne est plus foncée au niveau du dos et des oreilles. Ce chasseur sur pattes porte un masque d’une couleur légèrement plus sombre que le reste du corps et ne présente autrement aucun autre signe distinctif particulier.

Ce chien de recherche au sang a un poil court, lisse et très près du corps.

Apparence chiens rouges de baviere
On reconnaît le chien rouge de Bavière à sa robe brune et à son masque sombre.

Utilisation : un chien de chasse jusqu’au bout des griffes

La Fédération Cynologique Internationale (FCI) classe cette race de chien dans le groupe 6 qui rassemble les chiens courants, de chasse et races apparentées, et plus précisément dans la section 2 des chiens de recherche au sang. Il s’agit de chiens de chasse employés principalement pour la recherche des ongulés sauvages.

Un spécialiste de la chasse, fin dépisteur des traces

Prenons l’exemple d’un cerf ou d’un chevreuil atteint par l’arme d’un chasseur : la mission du chien rouge de Bavière consiste dans ce cas à trouver le plus rapidement possible l’animal blessé. Ce dernier peut ensuite être tué à l’aide d’un tir plus ciblé et sera ainsi délivré de ses souffrances.

Le chien rouge de Bavière possède depuis son plus jeune âge un odorat fin, un instinct de chasse marqué et un sens très aiguisé pour le gibier sauvage. Il s’agit d’un vrai spécialiste de la détection d’animaux sauvages blessés.

Un élevage soumis à un examen préalable

La  FCI - la plus grande organisation canine du monde - déclare cette race comme chien de travail à l’issue d’une épreuve. Cela signifie que seuls les animaux qui réussissent ce test de performance ont le droit d’être élevés. 

Caractère : un chien courageux, loyal et calme

Son élevage ciblé pour en faire un chien de chasse a naturellement influencé le caractère du chien rouge de Bavière, qui se montre extrêmement disposé à travailler, performant et intrépide.

Un fidèle compagnon de chasse

Même s’il se montre très concentré au travail et plein d’assurance, le chien rouge de Bavière est un animal vraiment docile. Les personnes qui ont l’expérience des chiens (de chasse) ne devraient pas avoir de mal à éduquer cette race.

Ces chiens performants aiment travailler de concert avec leur maître ou leur maîtresse. Ils ne manifestent généralement aucun signe de nervosité ni d’agressivité.

Les chasseurs apprécient ces chiens de race pour leur fidélité sans faille ainsi que leurs excellentes qualités, notamment leur bonne santé physique et psychique ainsi que leur capacité à détecter les traces et leur vue particulièrement aiguisée.

Le chien rouge de Bavière est-il un animal adapté à la vie de famille ?

Bien qu’il soit employé pour la chasse, ce chien se caractérise par un tempérament extrêmement calme et équilibré. En famille, il se montre affectueux et patient – y compris avec les enfants – à condition cependant que ses besoins soient suffisamment comblés.

Le chien rouge de Bavière doit pouvoir donner libre cours à ses pulsions de chasseur et faire usage de son odorat. S’il se dépense suffisamment mentalement et physiquement, il saura tenir le rôle de chien de famille affectueux et attaché à ses maîtres à la perfection. Il restera cependant réservé vis-à-vis des personnes étrangères à son cercle familier.

Chien de depisteur
Ses qualités de dépisteur font du chien rouge de Bavière un expert de la recherche de gibier.

Élevage : une volonté de travailler

Ce chien de montagne ne se plaira pas dans un petit appartement de ville. En tant qu’animal athlétique et agile, il a besoin d’une habitation spacieuse disposant d’un jardin ou d’une maison à la campagne pour se sentir dans son élément. De petites promenades ne suffiront pas non plus à le contenter.

Comment satisfaire le besoin d’activité de ce chien ?

Si vous décidez de vous occuper d’un chien rouge de Bavière, vous devriez prévoir beaucoup de temps à consacrer à de longues promenades. Cet animal a besoin de beaucoup d’exercice et de défis aussi bien physiques que mentaux.

Le travail de pistage sera bien sûr le plus à même de réunir toutes les conditions requises pour contenter ce chien intelligent avide de chasse. Après tout, cette race a été élevée pour courir en liberté et pour dénicher efficacement le gibier blessé ou mort.

Un chien susceptible de prendre goût aux sports canins

Les chiens rouges de Bavière prendront vite goût aux sports canins comme le mantrailing, l’agility ou l’obéissance canine. Leur odorat exceptionnel peut également être éduqué pour faire d’eux des chiens de recherche et de sauvetage.

Compte tenu de leur instinct de chasseur, il est par contre exclu de les employer uniquement comme chiens de compagnie.

Nourriture et soins

S’ils sont sollicités pour la chasse, ces chiens ont des besoins énergétiques élevés par rapport à d’autres races. Il leur faut une nourriture riche en énergie et en protéines. Il en va de même pour les jeunes chiens qui sont encore en pleine croissance ou pour les chiennes en période de gestation. Pour les chiens séniors, la quantité de nourriture doit être réduite en fonction de leur âge et de leur degré d’activité.

Pour éviter les troubles digestifs, notamment la torsion d’estomac tant redoutée, il est conseillé de laisser le chien rouge de Bavière se reposer après ses repas. Les jeux et les cavalcades sont à proscrire juste après la prise de nourriture, tout comme les longues promenades.

Entretien des griffes et du pelage

Le poil court et lisse de ce chien nécessite peu d’entretien. Un brossage occasionnel, à privilégier en période de mue, devrait suffire.

Comme ces animaux se déplacent le plus souvent sur un sol mou comme celui des forêts, ils n’ont pas suffisamment d’occasions de faire usage de leurs griffes. Ces dernières ont donc besoin d’être contrôlées régulièrement et doivent être au besoin coupées. Pensez également à inspecter la peau de votre animal régulièrement pour repérer les blessures et les tiques éventuelles.

Santé : de rares maladies héréditaires

Les directives strictes appliquées pour l’élevage de ce chien et les tests de performance ont permis d’éradiquer presque complètement les maladies héréditaires. 

Seule la dysplasie de la hanche (HD) est un trouble de santé observé chez ce chien, comme chez d’autres races de chiens assez grandes. Les animaux atteints de ce mal ont une démarche anormale, souvent chaloupée, et ont du mal à se lever. Le traitement de cette maladie est lourd et coûteux, surtout quand un remplacement de la hanche s’avère nécessaire.

Quelle est l’espérance de vie de ce chien ?

Cette race de chien a la réputation d’être robuste. S’il fait l’objet de soins de qualité, le chien rouge de Bavière peut vivre en moyenne jusqu’à 12 ou 13 ans.

Histoire et élevage : une race de chien relativement jeune

Les racines du chien rouge de Bavière remontent seulement au milieu du 19ème siècle, époque à laquelle de grandes réserves de chasse furent détruites. Au même moment, des armes à feu perfectionnées, avec une plus grande portée, firent leur apparition.

Ces changements structurels de l’organisation de la chasse firent naître le besoin d’un chien d’utilité convaincant pour la recherche de gibier, adapté à tous les terrains et bien campé sur ses pattes.

Les races qui ont servi de base à l’élevage du chien rouge de Bavière sont les chiens leveurs de gibier, les braques des montagnes et les chiens de recherche au sang de Hanovre.  L’objectif était de créer un chien plus léger et mobile qui s’adapte facilement aux spécificités des montagnes bavaroises.

À la fin du 19ème siècle, cette nouvelle race de chien fit l’objet d’une reconnaissance officielle. En 1912, le club du chien rouge de Bavière fut créé. Son siège se trouve à Munich.

Acheter un chien rouge de Bavière : une vente réservée exclusivement aux chasseurs

Commençons par la mauvaise nouvelle : tous les amateurs du chien rouge de Bavière ne pourront pas obtenir satisfaction car son élevage est strictement réglementé.

Les amateurs ont peu de chances

Les éleveurs dignes de confiance, qui font partie du Club des chiens rouges de Bavière, ne cèdent leurs chiots qu’aux chasseurs et aux conducteurs des chiens de rouge éprouvés. Les simples amateurs n’ont donc en principe aucune chance de se procurer un chiot de cette race auprès d’un éleveur officiel.

Si vous êtes néanmoins tombé amoureux de ce chien et que vous voulez absolument faire l’acquisition d’un animal de cette race, vous pouvez tenter votre chance auprès des différentes associations de protection pour les animaux. Même les chiens de race comme le chien rouge de Bavière sont régulièrement confiés à ces refuges pour animaux – parce qu’ils sont malades ou inaptes à la chasse, par exemple.

Combien coûte ce chien ?

Le prix d’un chiot de cette race issu d’un élevage reconnu se situe en principe entre 1200 et 2000 euros.


Natalie Decker
Profilbild Natalie Decker (mit Pferd)

« Une vie sans chiot est possible, mais dénuée de sens », disait l’artiste Loriot. Je suis entièrement d’accord avec lui, et j’ajouterai même : « Tout comme une vie sans cheval, chat et lapin ! ». Les petits et grands animaux me passionnent, et j’ai la chance de pouvoir écrire à leur sujet en tant qu’auteur freelance. Avec mes articles, je cherche à sensibiliser les lecteurs à la condition animale et à donner des conseils utiles aux amoureux des animaux.


Articles similaires
Articles les plus utiles
11 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
12 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.
11 min

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » est une race de chien qui attire beaucoup l'attention. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.