04 octobre 2018

Spitz finlandais

spitz finlandais

Un spitz pour les amoureux de la nature

Ce chien finlandais possède la couleur du renard et le caractère typique du chien spitz. C’est un chien de chasse du nord qui ne fait que peu d’amateurs à travers le monde, mais des amateurs qui lui sont fidèles. Il est particulièrement populaire dans sa Finlande natale. Dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir sur le spitz finlandais, parfois surnommé « finkie ».

Des airs de renard

Un corps compact, des oreilles droites et une queue fournie, enroulée au-dessus du dos : ce chien de taille moyenne est visuellement un spitz typique, et il attire notamment l’attention de par sa fourrure rouge ou brun-doré. Celle-ci se compose de deux parties : le sous-poil épais et doux, et le poil de couverture dur. Le sous-poil est toujours un peu plus clair.

Les mâles peuvent atteindre une hauteur au garrot de 47 cm, et les femelles de 42 cm. Les spitz finlandais pèsent ainsi selon leur taille entre 7 et 13 km.

Le chien national de la Finlande

Depuis des siècles, le spitz finlandais est utilisé dans le nord et l’est de la Finlande comme compagnon de chasse. Il aidait notamment dans la chasse de petits prédateurs, d’orignaux et d’oiseaux aquatiques, puis il s’est plus tard spécialisé dans la chasse du grand tétras et du tétras-lyre. Il pourchassait ces gros oiseaux, de sorte qu'ils se retrouvent dans les cimes des arbres environnants, dans une sécurité présumée. Ensuite, il aboyait jusqu’à ce que le chasseur soit suffisamment près de l’animal pour le tuer.

On ne sait que peu de choses sur le développement de cette race. Les spitz finlandais descendraient du chien spitz, qui aidait déjà les humains au quotidien en Russie il y a plus de mille ans. Vers la fin du 19ème siècle, le finlandais Hugo Roos remarqua le premier spitz et ses capacités exceptionnelles en chassant au nord de la Finlande.

Il commença leur élevage ciblé et développa ainsi le spitz finlandais moderne ; même si le standard de la race a depuis été changé plusieurs fois. En Russie, cette race est appelée Karelo-Finnische Laika, mais en 2006, l'Association des éleveurs finlandais et l'Association des éleveurs russes ont convenu que ces deux noms désignaient la même race. Ainsi, la Finlande fut reconnue comme pays d’origine de la race, et est aujourd’hui responsable de son standard. Depuis 1979, le spitz finlandais est le chien national de la Finlande.

Le roi des aboiements

Nous voudrions revenir sur l’une des particularités du spitz : son affection pour les aboiements. En Finlande, avec une densité de 16 habitants au km², le voisin le plus proche vit souvent assez loin. Là-bas, les chiens ne sont pas seulement connus pour leur voix forte, mais sont même encouragés à aboyer lors de concours d’aboiement. Cette capacité est très utile pour la chasse : en aboyant, le chien permet à son maître, qui a du mal à se déplacer dans les forêts recouvertes de neige, de pouvoir s’orienter. Les spitz finlandais ne sont pas uniquement capables d’aboyer, mais ils maitrisent tout une variété de sons, de l’aboiement court à une sort de yodel.

De nombreux spitz finlandais peuvent produire jusqu’à 160 aboiements par minute. Si vous souhaitez adopter un tel chien, vous devez ainsi bien vous informer à l’avance à ce sujet. Même si pouvez contrôler ou réduire ses aboiements, un spitz finlandais aboiera toujours plus que les autres races de chiens ; c’est tout bonnement génétique. Si vous vivez à la campagne, le spitz finlandais fera bien sûr un excellent chien de garde pour votre maison et votre ferme.

Comment élever un spitz têtu

Si vous considérez l’adoption d’un spitz finlandais, vous devez disposer d‘expérience avec les chiens pour réussir à obtenir de votre animal un minimum d’obéissance. Ne vous attendez pas cependant à ce qu’il se soumette complétement à vous, il est bien trop indépendant pour cela. Soyez stricts sur les points qui vous tiennent à cœur, mais sur tout le reste, laissez votre tête de mule avoir ses propres idées. En étant strict mais affectueux, vous arriverez généralement à bien éduquer votre chien. De plus, il est très intelligent et apprend volontiers de nouvelles choses. Dans ce contexte, il se montrera coopératif. Profitez-en pour l'entraîner. Il n’est pas inutile de fréquenter une école pour chiot avec un jeune spitz finlandais. Il pourra y être en contact avec des chiots d’autres races, et ainsi renforcer ou développer sa sociabilité. L’entrainement aux tours de base dans une école canine peut également être très utile pour lui. Il est préférable de trouver une école canine qui a déjà de l'expérience avec le caractère entêté des spitz.

Une santé de fer

Le spitz finlandais typique est un chien robuste, résistant aux intempéries. Cette race souffre rarement de maladies héréditaires. Si vous songez à emménager avec un tel chien, il est important de l'acheter auprès d'éleveurs réputés, qui réduisent le risque de maladies génétiques par un élevage responsable. Par exemple, certains chiens sont prédisposés à la dysplasie de la hanche, ou à des problèmes aux articulations du genou et du coude. Discutez avec l'éleveur des soins de santé reçus par les parents du chiot. Vous pouvez également contribuer de manière importante à la santé de votre chien, en lui offrant une alimentation saine et une quantité d'exercice adaptés à son âge et à son niveau d'entraînement. Le spitz, originaire du Grand Nord, est plutôt sensible à la chaleur ; vous devez absolument y penser durant l’été. Les promenades en hiver sont cependant complètement au goût de cette race. La durée de vie moyenne du spitz finlandais est de 12 ou 13 ans.

Comment nourrir un spitz : la santé est dans la gamelle

Une nourriture équilibrée et adaptée aux besoins de votre animal est également fondamentale à sa bonne santé. Le spitz finlandais a besoin, comme tous les chiens, d’une alimentation riche en viande. Vérifiez bien que la viande figure en tête de la liste des ingrédients dans la nourriture que vous lui achetez. La nourriture ne devrait pas contenir de céréales, peu importe que vous choisissiez des croquettes ou de la pâtée. Si vous décidez de nourrir votre chien avec de la nourriture sèche, il vous faudra également vous assurer qu’il boive suffisamment. Votre chien devrait toujours avoir de l’eau à disposition. Après le repas, votre spitz finlandais doit avoir le temps de se reposer. Assurez-vous donc de toujours le nourrir après une promenade.

N'oubliez pas que les friandises ne doivent être données qu’en petites quantités. Autrement, votre chien ne conservera pas sa taille de guêpe. Il est également possible de lui donner de la nourriture sèche comme récompense. Par exemple, les articles à mastiquer secs comme les oreilles de bœuf satisferont ses besoins en mastication. Vous pouvez également faire plaisir à votre chien avec des friandises conçues pour le soin dentaire ou de la viande lyophilisée spéciale chiens.

Ses soins ? Facile !

La fourrure de ce chien est certes facile d’entretien, mais il ne faut en aucun cas la négliger, surtout pendant la mue. Au printemps et à l’automne, le spitz finlandais perd souvent beaucoup de poils. Pour l’aider à se débarrasser de ses poils morts, brossez-le régulièrement, et même si possible quotidiennement. Vous éviterez ainsi que sa peau soit irritée, ce qui est vite arrivé lorsque votre chien conserve trop de poils morts. En dehors de la période de mue, un brossage hebdomadaire est suffisant. Durant ces rituels de soins, auxquels vous devriez habituer votre chiot dès son plus jeune âge, vérifiez également ses oreilles, que vous pouvez si besoin laver avec un nettoyant spécialisé pour les oreilles. Il est également bon pour votre chien que vous effectuiez un contrôle régulier de ses griffes. En général, seuls les vieux chiens ou les chiens qui ne marchent que sur des sols mous nécessitent des pédicures. Pour ceux-là, une pince à griffes vous rendra de précieux services.

Le plus important pour un spitz : la nature

Le spitz finlandais aime passer du temps avec son maître et être dehors. Il est donc recommandé de combiner les deux autant que vous le pouvez, en effectuant de longues promenades ensemble. Il fait un excellent compagnon pour la randonnée, si vous le tenez en laisse ou si vous maîtrisez son instinct de chasseur.

L’obéissance de cette race doit être entrainée dès le début, mais gardez en tête que les répétitions sont ennuyeuses pour le spitz finlandais. Essayez plutôt de trouver des activités communes qui stimulent sa grande intelligence. Ces chiens aiment par exemple beaucoup le travail sur piste. Cependant, dans toute activité sportive, assurez de ne pas surmener votre protégé, qu’il reste motivé, et qu’il ne se blesse pas.

Le spitz finlandais est-il fait pour moi ?

Le foyer idéal pour un spitz finlandais est une grosse parcelle de terrain à la campagne où il pourra monter la garde, chez une famille où il sera bien intégré. La race convient aux amateurs de chiens qui apprécient les chiens indépendants, qui aiment être dans la nature, et qui sauront, grâce à leur savoir-faire, leur autorité et leur patience, gérer l’entêtement de leur compagnon.

Le spitz finlandais n’est pas un chien de ville, et sa tendance à aboyer seule en fait un mauvais chien d’appartement, et ce même si chien a reçu une éducation patiente et fait beaucoup d’activité. Il fait un bon chien de compagnie pour la famille, à condition de recevoir l’éducation et le niveau d’activité qui lui sont nécessaires. De plus, il est patient et de confiance avec les enfants, avec qui il peut tout à fait lier une amitié forte. Mais assurez-vous que vos enfants respectent leur compagnon de jeu lorsqu’il en a assez et veut arrêter.

Le spitz finlandais n’est pas un chien adapté aux régions chaudes, et encore moins un bon compagnon pour les balades sur la plage. Il se sent mieux dans des climats plus doux.

Au sujet des vacances à la plage :  assurez-vous avant d’adopter votre chien que quelqu’un puisse s’occuper de lui lorsque vous partez en vacances, ou bien si vous êtes malade. Le mieux serait quelqu’un qu’il connaitrait déjà, et qui serait en mesure de prendre soin d’une telle race.

Vous pouvez bien sûr l'emmener avec vous en vacances, mais avant de vous enregistrer à l'hôtel, assurez-vous qu'il ne va pas vouloir charmer tous les clients de l'hôtel avec sa voix forte. Ce genre de voyage n’est donc possible qu’avec un chien très bien élevé.

Considérez bien à l’avance les coûts ponctuels et les coûts réguliers qu’impliquent l’emménagement de ce nouveau locataire. En plus de l'équipement de base et du prix d'achat d'un chiot issu d’un d'élevage sérieux, il peut y avoir des frais de déplacement considérables pour un chiot venant de l'étranger. Ensuite, une fois que votre spitz vivra avec vous, il y aura les coûts d’une nourriture de haute qualité, et les dépenses liées aux visites régulières chez le vétérinaire, aux vaccinations et à la vermifugation.

Où trouver un spitz finlandais ?

Comme de nombreuses races venant du nord, le spitz finlandais a une particularité : il devient très rare, passé le sud de la Scandinavie. Dans de nombreux pays, il n’y aura pas une seule portée de spitz finlandais de toute l'année. Si vous êtes tombé amoureux de cette race, vous devrez ainsi généralement parcourir un long chemin pour en accueillir un chiot dans votre famille. Adressez-vous à une association de chiens nordiques, ils pourront vous aider dans votre recherche et vous faire entrer en contact avec un éleveur dans votre pays ou bien en Scandinavie.

Si vous adoptez un chiot à l'étranger, il y a certaines choses que vous devez savoir. Renseignez-vous à l’avance ! Rappelez-vous qu’il est toujours judicieux de rendre visite au chiot chez l'éleveur, pour connaître ses parents et les circonstances dans lesquelles ils vivent. Dans la mesure du possible, vous devriez également rendre visite à l'éleveur lui-même avant de prendre votre décision, même dans le cas d'une adoption à l'étranger. Vous aurez alors également l'occasion de faire connaissance et de lui poser des questions sans contrainte de temps. Après tout, acheter un chiot est une question de confiance !

Si vous souhaitez adopter un spitz finlandais adulte, vous aurez peu de chance d’en trouver un dans les pays d’Europe centrale. Peut-être envisagerez-vous un voyage en Finlande dans un avenir proche, et pourrez alors y trouver un chien ? Autrement, les associations de races de chiens nordiques peuvent également vous aider dans cette recherche. Peut-être qu’un croisé du nord ou une autre race de chien spitz conquérera votre cœur ! Un conseil : entreprenez votre recherche avec les yeux et le cœur ouverts, car de nombreux spitz croisés possèdent des caractéristiques similaires à celles du finlandais.

Nous vous souhaitons de nombreuses aventures avec votre spitz finlandais !

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.