Voyager en train avec un chien

voyager en train avec un chien

Que ce soit pour les trajets quotidiens ou pour les vacances, voyager en train avec un chien constitue pour de nombreux maîtres un moyen simple et efficace de relier un point A à un point B. Faites en sorte que les voyages avec votre chien en train soient agréables en habituant votre compagnon à ce mode de transport, dès le plus jeune âge. Voici quelques conseils pour voyager en train avec un chien en toute sérénité.

Voyager en train avec un chien : sous quelles conditions ?

Avant d’entrer dans compartiment avec votre compagnon, renseignez-vous sur les conditions de transport des chiens en train. En France, voyager avec un chien en train est autorisé par la SNCF, mais les conditions dépendent de son poids. Il vous faudra dans tous les cas toujours rester à proximité de votre chien dans le train et avoir ses documents d’identification à portée de main.

Si vous voyagez en train avec un chien et que vous avez comme destination un pays étranger, votre compagnon doit :

  • être identifiable à l’aide d’une puce électronique
  • avoir été vacciné contre la rage
  • disposer d’un passeport européen
  • disposer d’un carnet de santé

Ces deux derniers documents doivent être délivrés et dument remplis par son vétérinaire.

Toutefois, sachez que sur certaines lignes, les chiens en train sont interdits. C’est notamment le cas dans les trains Eurostar. Seuls les chiens guide d’aveugle sont autorisés à voyager en train vers l’Angleterre. Les chiens guide d’aveugle voyagent en train gratuitement, et ce, sur toutes les lignes. Ce n’est toutefois pas le cas pour tous les chiens.

Un billet de train pour chien ?

N’oubliez donc pas de prendre un titre de transport pour votre chien ! Dans l’idéal, achetez-le au moment où vous réservez votre propre billet.

Si votre chien pèse moins de 6 kilos, on considère qu’il peut voyager en train dans un sac ou une cage de transport, présentant des dimensions de 45 x 30 x 25 cm maximum. Assurez-vous qu’il ait suffisamment de possibilités de mouvement dans la cage, et rendez-la éventuellement plus confortable avec une couverture pour chien disposée au fond, surtout si le voyage en train doit durer plusieurs heures. Dans ce premier cas, le montant du billet de train pour chien s’élève à 7 euros.

Si votre compagnon dépasse les 6 kilos, il devra voyager en laisse à vos pieds et porter une muselière durant toute la durée du trajet. Par mesure de précaution, il est judicieux de choisir un modèle dans lequel votre compagnon puisse bien respirer. Entraînez-le à la porter quelques jours avant le trajet en train, surtout si votre chien n’y est pas habitué.

voyager en train avec un chien

Prendre le train avec son chien : une question d’habitude

Si vous avez déjà habitué votre chiot à voyager en train ou dans les transports en commun, il aura moins d’appréhension lors de ces trajets. Les bousculades, l’effervescence, les communications souvent bruyantes sur le quai suivies du voyage dans cet immense véhicule peuvent agiter même les chiens les plus tranquilles, s’ils n’ont pas été habitués à cet environnement dès leur plus jeune âge. Dans tous les cas, il est important de vous montrer calme et ferme. Votre compagnon de voyage comprendra qu’il n’a rien à craindre en train. Résistez à la tentation de lui parler trop calmement, cela pourrait renforcer son sentiment d’inquiétude.

Voyager en train avec un chien de nature stressée n’est pas toujours chose facile. Pour familiariser votre chien anxieux avant le trajet, faites quelques voyages en train durant des périodes de faible affluence et dans de petites gares. Par exemple, prenez la route avec un ami pour aller vous promener. Après une bonne balade, montez dans le train avec votre compagnon, descendez deux arrêts plus loin et faites-vous ensuite récupérer par votre ami. Rendez le trajet encore plus attirant pour votre chien à l’aide de friandises.

Il est bien plus agréable de voyager avec un chien obéissant. Votre chien devrait savoir obéir aux ordres de base, comme « assis », « reste », « couché » et « au pied ». Une bonne complicité entre un chien et son maître facilite grandement le voyage. Si vous avez récemment adopté votre chien et qu’il se montre encore anxieux face à certaines situations, vous devriez dans un premier temps renforcer vos liens avant de prendre votre premier train ensemble.

Voyager en train avec un chien : conseils pratiques

  • Quel que soit la race et le gabarit de votre chien, il est préférable d’éviter de monter les marches du train avec lui. Si vous en avez la possibilité, portez votre chien pour changer de quai, prenez l’ascenseur ou empruntez les escaliers.
  • Lorsque vous montez avec votre chien dans le train et le temps du voyage, tenez toujours votre chien en laisse. Ainsi, vous gardez le contrôle en cas de situation imprévue. Laissez votre chien se coucher à vos pieds, il sommeillera probablement dans le calme pendant le trajet. Faites attention qu’il ne soit pas couché au milieu du couloir et qu’il ne dérange pas les voyageurs souhaitant circuler.
  • Votre voyage sera plus détendu si votre chien a mangé son dernier repas environ 12 heures avant le départ. Il n’aura pas la nécessité de faire ses besoins pendant le voyage.
  • Promenez-le avant d’entrer dans le train afin qu’il puisse se dégourdir les pattes.
  • Certains accessoires vous seront d’une grande utilité pour le voyage avec votre chien en train, surtout s’il dure plusieurs heures. Une gamelle de voyage ou une couverture confortable font toute la différence !

Faites bon voyage avec votre compagnon de route !

Articles les plus utiles
5 min

Voyager en train avec un chien

Que ce soit pour les trajets quotidiens ou pour les vacances, voyager en train avec un chien constitue pour de nombreux maîtres un moyen simple et efficace de relier un point A à un point B. Faites en sorte que les voyages avec votre chien en train soient agréables en habituant votre compagnon à ce mode de transport, dès le plus jeune âge. Voici quelques conseils pour voyager en train avec un chien en toute sérénité.
4 min

Transporter son chien en voiture en toute sécurité

Ces dernières années, différentes mesures ont été prises et des progrès considérables sont à relever en matière de sécurité des passagers. Airbags, airbags latéraux et protections en cas de choc latérale vous protègent, vous et votre chien, en cas d’accident. L’article qui suit vous présente comment bien transporter son chien en voiture en assurant sa sécurité.
8 min

Randonner avec son chien : l’aventure au quotidien

Presque tous les chiens adultes et en bonne santé peuvent pratiquer la randonnée aux côtés de leur maître. Toutefois, n’attaquez les longs circuits que si votre chien est déjà expérimenté en matière de randonnée, ceci lui permettra de marcher de manière autonome. Si vous prévoyez une excursion d’une journée avec votre chien, ce dernier devra déjà avoir fait quelques petites randonnées dans la région. Attention, avec les chiens suivants, la randonnée est possible, mais de manière limitée :

Les chiots et les jeunes chiens

Les chiots ne devraient pas parcourir de longues distances. C’est la raison pour laquelle des randonnées de plusieurs kilomètres ne conviennent pas aux chiots. Les adeptes de la randonnée peuvent toutefois emmener leur petit compagnon, le porter dans un sac à dos pour chien, tout en le laissant gambader de temps en temps. Les jeunes chiens peuvent randonner, mais à allure lente. À partir de l’âge d'un an, on considère que les chiens peuvent parcourir des distances de 5 kilomètres environ. Chez certaines races comme par exemple le dogue allemand, demandez de préférence conseil à votre vétérinaire avant de vous lancer à l’aventure.

Les races qui aiment être au calme

Les chiens à pattes courtes et au visage aplati comme le Carlin se fatiguent très rapidement. Votre petit chien est parfois essoufflé lors de ses promenades du quotidien ? Partir en randonnée ne sera donc certainement pas une partie de plaisir pour lui ! Parmi ces races de chien, on compte aussi les bouledogues, comme le bouledogue anglais, mais aussi quelques Bassets et Pékinois. Ne vous y méprenez pas, ils apprécient partir à l’aventure en plein air, mais sur des distances plus courtes, et avec de nombreuses pauses.

Les chiens malades

Si votre chien est atteint par une maladie, il ne devrait pas s’adonner à la randonnée. Qu’en est-il alors de l’arthrose ? De nombreux chiens atteints d’arthrose sont capables d'enchaîner les kilomètres, sur les sentiers bien à plat. Ce sont les dénivelés, positifs ou négatifs, qui posent problème. Avant d’entamer la randonnée, assurez-vous qu’elle soit adaptée à votre chien. En cas de doute, n'hésitez pas à demander l’avis de votre vétérinaire. Si votre chien halète beaucoup et s’arrête fréquemment, il est préférable de mettre fin à la sortie randonnée.

Randonner avec son chien : quel équipement ?