03 juillet 2018 - Actualisé 01 août 2019

British Shorthair

british shorthair

Vous cherchez un chat équilibré au caractère calme ? Un chat qui complètera parfaitement votre famille et qui pourra vivre en intérieur ? Si tel est le cas, il y a de fortes chances que l’on vous recommande le British Shorthair. Pour les amoureux des chats, difficile de résister à la robe pelucheuse et aux grands yeux du British Shorthair. Sans parler de son caractère si adorable ! Que demander d’autre ? Votre Magazine zooplus vous présente en détail le portrait de la race British Shorthair, originaire de Grande-Bretagne, et vous donne ses conseils en matière d’adoption, d’alimentation et de soins préventifs.

Le British shorthair est une race tout sauf compliquée. Le caractère amical et calme de ces chats convient à presque tous les foyers, même à une famille avec enfants ou avec d’autres animaux de compagnie.

chatons British Shorthair

Élevage du British shorthair

Le British Shorthair est considéré comme la race de chat la plus ancienne de Grande-Bretagne. Ces chats auraient été apportés par les Romains en Grande-Bretagne, où ils restèrent isolés pendant longtemps. Ce chat tient ses origines d’Angleterre, où il a été élevé depuis plus de 100 ans. Les premiers chats de la race British Shorthair furent exposés au Crystal Palace en 1871.

Les croisements eurent surtout lieu après les deux guerres mondiales. Pour atteindre à nouveau un nombre correct de chats de cette race, des chats Persans et Chartreux furent introduits dans le pool génétique des British Shorthair. Le chat Chartreux et le chat British furent accouplés par l’association d’élevage FIFe en 1970. Tous les chats bleus étaient ensuite associés à la race Chartreux et présentés comme tels, et tous les autres chats (présentant une robe d’une autre couleur) comme des British Shorthair. Cette répartition prit fin en 1977.

Même si l’on a toujours eu tendance à confondre le British Shorthair avec le Chartreux, l’élevage sélectif a permis d’obtenir de réelles différences physiques entre les deux chats. La corpulence trapue du British Shorthair est due à son croisement avec des chats de race Persan. Le croisement avec le Persan a entraîné l’obtention d’une corpulence trapue chez le chat British tandis que la silhouette du véritable chat Chartreux est plutôt mince et élancée, correspondant à celle de la plupart des chats de gouttière.

Lors du croisement avec le Persan, on a assisté également à l’apparition du British Longhair, qui porte aussi le nom de « Highlander ». Il s’agit d’une variante à poil mi-long du British Shorthair. Les British à poils longs sont élevés d’après le même standard que celui du British Shorthair, et se distinguent de celui-ci par la longueur de pelage uniquement. Tout comme le British Shorthair, les chats à poils longs de Grande-Bretagne sont d’une nature équilibrée et séduisent par leur caractère particulièrement gentil et leurs capacités d’adaptation.

Depuis la reconnaissance de leur race en 1980, les British Shorthair ont souvent été les stars des expositions internationales.

British Shorthair ou chat Chartreux ?

Avec sa tête ronde, sa corpulence stable et son pelage, le British Shorthair ressemble à un véritable ours en peluche. Un aspect qui correspond en tout point à son caractère !

Le pelage court du chat British est épais et facile à entretenir. Sa tête courte avec des oreilles rondes et de grands yeux jaunes rappelle l’apparence d’un teddybear... Un chat à qui l’on a envie de faire des câlins ! Pas étonnant que le British Shorthair soit devenu l’une des races de chat les plus appréciées.

Les British Shorthair sont plutôt robustes de par leur physique. Comme les autres grandes races de chat, leur croissance est relativement lente. En règle générale, les British Shorthair atteignent leur taille adulte aux alentours de leur troisième année. Les femelles pèsent jusqu’à 5 kilos, tandis que les mâles peuvent atteindre les 7 kilos.

Les British Shorthair peuvent vivre particulièrement longtemps. Ils jouissent dans la plupart des cas d’une bonne santé et peuvent atteindre l’âge de 15 ans au minimum, si les maîtres prennent bien soin d’eux et les nourrissent de manière adaptée.

La majorité des amoureux des chats connaissent le British Shorthair au pelage de couleur bleu-gris. Ceux-ci ne devraient pas être confondus avec les Chartreux. Cette confusion n’existe pas par hasard. Des croisements avec le Chartreux ont eu lieu plusieurs fois dans l’histoire de la race British Shorthair. La palette de couleurs du British Shorthair répond à toutes les attentes, car ce chat présente presque toutes les nuances !

British Shorthair gris

Couleurs du pelage

Qu’ils aient un pelage uni ou de plusieurs couleurs, tous les British shorthair sont un plaisir pour les yeux. Les animaux au pelage uni sont de couleur bleu-gris, noir, « lilac » ou « fawn », qui correspond à un beige clair. Il existe des chats roux, de couleur crème, mais aussi noirs et blancs ou tricolores. Si vous aimez l’originalité, vous apprécierez sans doute les variantes de couleur « chocolate smoke » ou « bleu écailles de tortue tabby ». Et que diriez-vous d’un « British shorthair silver shaded » ? Les chats que l’on désigne comme « shaded » présentent une couleur uniquement au niveau des pointes du pelage. On parle alors de nuances.

Les variantes « tabby » classiques sont particulièrement appréciées. Qui ne connait pas le « chat Whiskas », ce fameux silver tabby ? Mais les autres variantes de British shorthair tabby ont également la cote. Qu’ils soient tigrés, bringés, mouchetés, de couleur cinnamon, arlequin ou colorpoint, avec plus de 300 variantes de couleurs reconnues, ils répondent à toutes les attentes !

Voici une brève synthèse présentant les couleurs principales du British Shorthair :

  • Colorpoint : pour cette couleur, seules les pointes (visage, oreilles, pattes, queue et parties génitales chez les mâles) sont teintées des couleurs de base.
  • Chinchilla : les British Shorthair chinchilla présentent une couleur de robe très intéressante : un huitième du pelage est teinté d’une des couleurs foncées de base, le reste du pelage est argenté.
  • Tabby: « tabby » signifie bien plus que tigré. Selon la couleur du pelage, les British shorthair tabby peuvent être « mackerel », « classic », « blotched », « spotted » ou « ticked ».
  • Tortie : désigne un British shorthair tricolore, nommé également « écaille de tortue ». Les British shorthair tortie sont en règle générale toujours des femelles, en raison de leurs dispositions génétiques.
  • Torbie : le pelage de ces chats est à mi-chemin entre le tortie et le tabby.
  • Arlequin : seulement 1/6ème du pelage est coloré.
  • Van : ces chats ont un pelage uni, majoritairement blanc.

Caractère du chat British

Ces chats sont équilibrés et aiment la compagnie des humains. En règle générale, ce ne sont pas des acrobates, mais plutôt des chats de nature calme. Ils sont donc souvent considérés comme les parfaits compagnons à quatre pattes pour vivre en intérieur. Mais la personnalité de ce chat ne fait pas tout ! Veillez à ce que votre chat ait suffisamment d’occupations et de stimulations. Si vous souhaitez garder votre chat exclusivement à l’intérieur, un environnement varié avec de nombreux accessoires pour chat comme un griffoir pour chat, des jeux et des cachettes en est en effet la condition sine qua non ! Il est tout aussi essentiel de jouer avec votre félin. Proposez-lui des jouets adaptés pour chat, conçus spécialement pour les prédateurs et chasseurs que sont nos félins. Même les chats calmes restent au fond d’eux-mêmes des chasseurs. Sans sollicitation, ils risquent de vite s’ennuyer.

Une autre possibilité permet d’économiser de la place dans votre intérieur tout en permettant à votre chat d’avoir son univers bien à lui : l’arbre à chat. Cet accessoire pour chat est le meilleur exemple, puisqu’il se déploie en hauteur et présente plusieurs niveaux, selon les modèles. Un arbre à chat saura ravir votre compagnon puisque les chats aiment prendre de la hauteur et surveiller le monde qui les entoure. Si vous n’êtes pas amateur d’arbre à chat, des étagères peuvent aussi se transformer en véritables paradis pour les chats grimpeurs.

British Shorthair

Une bonne alimentation pour un British Shorthair

Une nourriture de qualité qui fait la part belle aux viandes fraîches, aux protéines saines et qui présente des sous-produits d’origine végétale en faible quantité constitue la base parfaite de l’alimentation d’un British Shorthair. Les aliments spécifiques à certaines races que vous propose zooplus répondent encore plus précisément aux besoins de ces chats. Les croquettes pour British Shorthair ont une taille adaptée pour les chats à la mâchoire courte. La préhension est ainsi facilitée. Cela ne remplace cependant pas un contrôle régulier chez le vétérinaire.

Afin de prévenir les maladies articulaires et la cardiomyopathie hypertrophique, on ajoute souvent des compléments alimentaires pour chat aux aliments spécialement conçus pour la race, à savoir une dose supplémentaire de taurine et des compléments alimentaires pour le cartilage telle que la glucosamine. Les nutriments comme la vitamine B et les ingrédients comme l’huile de saumon par exemple contribuent quant à eux à la brillance du pelage.

Vous pouvez bien sûr compléter l’alimentation de votre chat de façon ciblée. La taurine est responsable des connexions neuronales et régule le rythme cardiaque. Un surdosage est impossible, car l’excédent est immédiatement éliminé par l’organisme des chats. Une carence peut en revanche entraîner la cécité du chat, perturber son système immunitaire et provoquer un raidissement du muscle cardiaque. La quantité recommandée pour un chat est comprise entre 100 et 200 mg de taurine par jour. De nombreux propriétaires de chats sont habitués à compléter la nourriture toute prête avec de la taurine. Des huiles de grande qualité peuvent aussi favoriser un pelage brillant. Il en va de même pour les compléments alimentaires visant à favoriser la fonction articulaire. La glucosamine en poudre ou sous forme liquide peut être mélangée à la nourriture de votre chat.

À l’exception d’une alimentation de bonne qualité, le British Shorthair ne nécessite pas de soins ou des mesures préventives particulières. Un contrôle régulier chez le vétérinaire en qui vous avez confiance est nécessaire, tout comme une toilette hebdomadaire avec une brosse ou un peigne pour chat, une alimentation de qualité, un contrôle du poids, beaucoup d’attention, de l’amour et des moments de jeux ! Voilà la meilleure manière de prendre soin de votre chat et de le rendre heureux !

Maladies du British Shorthair

La corpulence robuste du British shorthair pèse sur ses os et ses articulations. Certes, aucun chat n’est à l’abri de maladies, mais malheureusement, ce symptôme est plus fréquent chez les chats de race en raison des pools génétiques restreints artificiellement.

Parallèlement à leur prédisposition aux maladies articulaires, on retrouve malheureusement aussi des pathologies cardiaques comme la cardiomyopathie hypertrophique, sans oublier l’hémophilie B, une maladie du sang qui touche fréquemment le British Shorthair. On compte aussi désormais la PKD ou polykystose rénale, bien connue des éleveurs. La « Polycystic Kidney Disease » et les kystes rénaux héréditaires touchent les chats British, mais aussi les chats Persans et l’Exotic shorthair. Les symptômes se manifestent seulement à un âge avancé, et entre temps, beaucoup d’animaux d’élevage ont déjà transmis le gène à leur progéniture. Les kystes rénaux héréditaires ont par ailleurs une transmission dominante. Cela signifie qu’un chat souffrant de kystes les transmettra toujours à ses descendants. Un examen par ultrasons à partir de la dixième semaine peut toutefois déceler la prédisposition à la polykystose rénale. Les chats d’élevage devraient donc être examinés régulièrement par un vétérinaire afin d’exclure toute maladie héréditaire et sa transmission aux descendants. Si vous achetez votre chat chez un éleveur, alors vous devriez obtenir les documents des parents attestant l’absence de la maladie.

British Shorthair Tabby

Comment trouver le bon éleveur

Les chats d’élevage devraient être examinés régulièrement par un vétérinaire afin d’exclure toute maladie héréditaire et sa transmission aux descendants ! Pour les acquéreurs d’un British Shorthair, il est donc d’autant plus important de faire confiance à un élevage professionnel qui vous aura préalablement fait ses preuves. Selon la lignée et ses titres d’exposition éventuels, un chat British Shorthair peut déjà coûter plusieurs centaines voire milliers d’euros. Un prix élevé pour acquérir un chat !

Toutefois, lorsque vous achetez votre chat chez un éleveur professionnel, vous investissez votre argent d’une bonne manière. En effet, il fait régulièrement contrôler l’état de santé du chat, investit dans une alimentation de qualité spécifique au chat British, effectue des accouplements de façon intelligente et laisse le temps aux mères de récupérer entre les portées. Il donne aussi aux chatons le temps nécessaire pour grandir aux côtés de leurs frères et sœurs. En général, les chatons devraient rester avec leur mère et leurs frères et sœurs jusqu’à la douzième, voire la seizième semaine de vie. Durant cette période, les jeunes chats apprennent tout ce qui est essentiel pour une vie de chat équilibrée et saine. Ils sont ensuite prêts à s’intégrer pleinement à leur nouvelle famille.

Vous ne devriez pas faire confiance à des éleveurs non professionnels, parfois nommés « reproducteurs de masse » qui proposent des « chats de race sans papiers » à bon prix. Des éleveurs qui appartiennent à des associations d’élevage garantissent des animaux sains et nous donnent la preuve que les maladies héréditaires ont été contrôlées régulièrement. Ces « éleveurs » qui ne sont attirés que par le profit de la vente d’un animal économisent souvent sur les soins préventifs ou effectuent des accouplements d’animaux avec des liens de parenté étroits. Le résultat : des chats avec des maladies héréditaires ou des chatons séparés de leur mère trop tôt et qui arrivent chez vous sans avoir été sevrés ni vaccinés...

En passant notamment par les associations d’élevage, vous aurez plus de facilités à trouver des élevages sérieux et professionnels. N’hésitez pas à passer l’élevage à la loupe ! Essayez aussi d’éviter un achat impulsif ! En achetant un « chat de race sans papiers » dans un élevage plein à craquer, vous faites une place pour un nouveau chaton malheureux... C’est regrettable, mais en matière d’élevage de chat, le principe de l’offre et de la demande est également valable.

Les chats de race en refuge

Les chats de race tels que les British Shorthair se retrouvent aussi parfois dans les refuges. Si vous souhaitez donner un foyer à un chat de cette race et que vous êtes prêt à adopter un chat adulte, vous trouverez dans le refuge près de chez vous des chats de caractère, qui se réjouiront d’être accueillis au sein d’un nouveau foyer avec des maîtres aimants !

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec votre British Shorthair !

Articles les plus lus

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard !

Australian Mist

L'Australian Mist, qui était par le passé appelé Spotted Mist, est la seule race de chats du continent australien. Cette race descend du Sacré de Birmanie, de l'Abyssin et du chat domestique. Cet animal doux et affectueux est un parfait chat d'intérieur. L'Australian Mist, littéralement « brume australienne », doit son nom au motif particulier de son pelage, qui semble recouvert d’un léger brouillard.