27 février 2018 - Actualisé 29 juillet 2019

Bengal

chat Bengal

Le chat Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Et pour cause : les éleveurs de la race de chat Bengal misent sur les gènes communs que partage le Bengal avec les chats sauvages. Les chats croisés comme le Bengal ou le Savannah appartiennent aux races les plus récentes dans le monde de l’élevage ! Quelles sont les caractéristiques de ce chat sauvage, du moins par son apparence ? À quels aspects doit-on veiller en adoptant un chat Bengal ? Retrouvez les réponses à vos questions dans cet article, dédié au portrait du Bengal, parfois aussi qualifié de chat léopard ou de chat panthère.

Le Bengal : chat domestique ou chat sauvage ?

Les félins hybrides domestiques, comme on les nomme, résultent d’un accouplement entre une espèce de chat sauvage et une race de chat domestique. L’exemple certainement le plus connu reste le chat Bengal, qui est issu d’un croisement entre un chat domestique noir et un chat léopard asiatique sauvage. Le résultat ? Une chat de race qui fait l’unanimité, avec un corps allongé et une couleur de robe à motifs inhabituels. Selon son caractère et sa proximité avec ses parents sauvages, le Bengal est davantage réservé aux amateurs de chats expérimentés.

chaton bengal

Histoire du chat Bengal

  • Une nouvelle race fascinante

Le Bengal est une race très moderne. L’origine de l’élevage des chats de race hybride provient des États-Unis, où la généticienne Jean Mill procéda en 1963 au premier essai de croisement entre le chat léopard asiatique d’Asie du Sud (Prionailurus bengalensis bengalensis) et un chat domestique. Ainsi, son objectif était de donner naissance à une race de chat domestique docile, qui plaise par son apparence, similaire à celle de ses ancêtres, les chats sauvages.

L’idée n’était pourtant pas tout à fait nouvelle. En 1889 déjà, l’artiste et journaliste britannique Harrison William Weir parlait d’un croisement entre un chat léopard asiatique et un chat domestique. En 1934 et 1941, des croisements similaires ont été mentionnés dans des publications belges et japonaises. Mais c’est Jean Mill, encore connue sous le nom de Jean Sudgen à l’époque, qui joua le plus grand rôle dans l’élevage du chat Bengal en devenant la créatrice officielle de la race.

En 1946, elle abordait déjà le thème du « crossbreeding » (« croisement de races ») dans un document de recherche, dans le cadre de ses cours de génétique à l’université de Davis aux États-Unis. Au début des années 1960, elle mit ses idées et ses connaissances en pratique. Ainsi, elle opéra des croisements entre des chats domestiques et des chats léopards asiatiques.

  • Les chats issus de croisements directs entre un chat sauvage et un chat domestique sont qualifiés de génération « F1 ».
  • Les animaux issus d’un nouveau croisement entre un animal F1 et un chat domestique sont nommés « F2 », et ainsi de suite.
  • Les chats F1 et F2 révèlent souvent un comportement de chat sauvage.
  • Ce comportement de chat sauvage s’estompe au fil des générations de « chat panthère ».

Jean Mill croisa à nouveau les femelles F1 avec un mâle et obtint ainsi des chats F2. Après deux à trois générations, les descendants présentèrent des similarités avec les chats domestiques, sur le plan comportemental.

À la mort de son mari, Jean Mill interrompit temporairement ses essais de croisement. Elle les poursuivit dans les années 1970, lorsqu’elle put reprendre des femelles hybrides du scientifique William Centerwall. Ce dernier avait accouplé des chats léopards asiatiques avec des chats domestiques afin de faire des recherches sur leur immunité contre la leucémie féline. Cette date marqua le départ de l’élevage moderne du Bengal, qui fut reconnu officiellement en 1983 par la TICA (The International Cat Association, l’Association Internationale de Chats).

 

  • De nombreux croisements

Dans les premiers temps, des croisements furent effectués avec d’autres races, comme l’Abyssin, le Mau égyptien et l’American Shorthair, dans le but d’arriver à l’apparence souhaitée. Entre-temps, le chat Bengal fut élevé en tant que race pure. Toutefois, seuls les chats « F4 », issus de la quatrième génération et au-delà, pouvaient participer aux expositions. Ce n’est qu’à partir de cette génération que ces Bengal ont été considérés comme véritablement dociles et que leur caractère se rapprochait réellement de celui des chats domestiques.

Depuis, la TICA recense plus de 60 000 chats Bengal de race pure. Néanmoins, toutes les associations d’élevage n'ont pas le même regard sur les races hybrides. Par exemple, la Cat Fanciers' Association (CFA) ne reconnaît aucune race issue d’espèces de chats sauvages.

chat bengal dans la neige

Apparence du chat Bengal

Désormais, vous en savez un peu plus sur l’histoire de ce fameux chat Bengal et la raison pour laquelle il se différencie tellement des autres races. Alors, à quoi ressemble un chat hybride ?

  • Un physique de fauve

En tant que race de chat hybride, les Bengal sont souvent plus grands que les chats domestiques. Ces animaux souples et athlétiques pèsent jusqu’à 7 kilos et ont une taille pouvant atteindre 70 centimètres. Leur corps puissant est soutenu par de longues pattes musclées. Cependant, la tête du chat Bengal est plutôt petite, ses mâchoires sont puissantes et ses grands yeux de forme ovale sont souvent verts ou bleus. Les oreilles sont petites et présentent une base large, surplombée par des extrémités arrondies.

  • Le pelage du chat Bengal

Le pelage tacheté du Bengal représente une caractéristique de la race, qui saute véritablement aux yeux. Avec ses grandes taches, des rosettes, un ventre clair et des stries sur les pattes avant, l'apparence du chat Bengal présente de nombreuses similitudes avec celle de ses ancêtres sauvages. Pas étonnant donc que ce chat se fasse surnommer « chat léopard » ou « chat panthère » ! Ses admirateurs tombent sous le charme de l'apparence typique de chat sauvage.

Les couleurs de base du Bengal sont l’orange, le doré, le jaune foncé et la couleur sable, souvent avec des « glitters », qui rendent un aspect scintillant au pelage. De plus, les motifs « marbré » et « tacheté » sont reconnus par le standard de la race. Voici un tour d’horizon des motifs de pelage du chat de race Bengal :

Marbré : le motif « marbré » rappelle le motif « bringé » des autres chats de race, mais le motif du Bengal devrait rappeler le moins possible celui d’un chat domestique.

Tacheté : le motif de robe « tacheté » est expressément souhaité chez les chats de la race Bengal. Avec leurs grandes taches, les chats Bengal « tachetés » se rapprochent de l’apparence des chats léopards sauvages. On différencie les taches bicolores (« rosettes ») des taches unicolores.

Sparbled (néologisme formé à partir des mots « marbled », marbré et « spotted », tacheté) : un motif ni marbré ni tacheté est désigné comme « sparbled », bien qu’il ne soit pas officiellement reconnu par le standard du Bengal.

Le menton, le poitrail, le ventre et les pattes des chats Bengal peuvent présenter les couleurs de base allant du crème au blanc et contrastent donc avec la couleur des flancs et du dos. Les yeux, la bouche et le museau sont idéalement entourés de fines lignes de couleur noire.

Mais ce n’est pas seulement son apparence de chat sauvage qui rend le chat du Bengal si particulier !

deux chats bengal

Caractère du Bengal

À partir de la troisième génération, les Bengals sont considérés comme « dociles ». Leurs origines sauvages font d'eux des animaux actifs, au tempérament fort. Les Bengals devraient donc être considérés comme des chats domestiques à partir de la quatrième génération seulement ! C’est précisément à partir de cette génération que les chats d’élevage peuvent être présentés à des expositions félines. D’après le standard de la race, les Bengals sont des chats « confiants, attentionnés, curieux et affectueux ».

  • L’énergie d’un fauve

Le Bengal est un chat amusant ! Ce petit sauvage intelligent apprend vite et a donc besoin de beaucoup d’attention afin de canaliser son énergie. Les propriétaires de chats Bengal rapportent souvent que de simples câlins et moments de jeu ne suffisent pas à les occuper. Des entraînements à l’aide d’un clicker sont adaptés pour ces chats actifs, leur permettant d’éviter de s’ennuyer.

Les Bengals aiment grimper, sur des arbres à chat par exemple, et ils apprécient particulièrement l’eau. Un accès extérieur sécurisé permet donc au Bengal de ne pas s’ennuyer et de pouvoir se dépenser autant qu’il le souhaite. Bien sûr, un grand jardin est idéal, mais un balcon sécurisé avec de nombreuses possibilités de grimper, comme un arbre à chat d’extérieur conviendra aussi aux Bengals les plus calmes. Les chats de race bengal sont réputés pour être intelligents. Essayez donc les jouets d’intelligence et de réflexion avec votre chat sauvage !

Le Magazine zooplus vous dit tout : « Occuper son chat : jeux d’inteligence & Cie ».

  • Cohabitation avec un chat Bengal

Le Bengal est un chat confiant, plutôt dominant qui peut parfois devenir légèrement agressif. La socialisation avec les autres chats peut donc poser problème, surtout avec des félins plutôt habitués à défendre leur territoire. Pourtant, un Bengal ne devrait jamais vivre sans la compagnie d’un autre animal à quatre pattes. Il est préférable de choisir des races de chat plutôt calmes en guise de compagnon, telles que le Persan ou le British Shorthair. Toutefois, il ne faut pas oublier qu’une bonne cohabitation entre deux chats dépend en grande partie de leur caractère individuel.

  • Eduquer son « chat sauvage », est-ce possible ?

L'éducation des animaux de race hybride prend une importance prépondérante. Au plus profond d’eux-mêmes, tous les chats domestiques restent de petits sauvages, surtout les chats ayant un lien de parenté étroit avec des chats sauvages. Par exemple, les chats Bengal des premières générations ne se montrent pas aussi confiants envers les humains que les générations suivantes. Il faut parfois se montrer très patient jusqu’à ce que les chats s’habituent à un nouvel entourage et un nouvel environnement.

Ce qui est important pour les chats d’autres races l’est aussi pour le Bengal : tournez-vous vers un éleveur professionnel, pour qui la socialisation et les soins de santé des chatons sont indispensables. Il se tiendra à votre disposition et pourra répondre à vos interrogations après l’adoption de votre petit sauvage !

Bengal

Santé et alimentation du Bengal

Étant relativement récente et originelle, la race Bengal est considérée comme particulièrement saine. Toutefois, une maladie génétique affectant les yeux du Bengal a été identifiée en 2011. Cette dernière consiste en une dégénérescence rétinienne pouvant entraîner la cécité des animaux, durant leur première année de vie.

Une alimentation adaptée pour chat Bengal, sous forme de croquettes ou de boîtes et un check-up annuel chez le vétérinaire constituent les meilleures mesures de prévention contre les maladies du Bengal. De nombreux propriétaires de races hybrides nourrissent leur animal avec des aliments crus, selon le régime B.A.R.F. Si vous deviez vous décider pour un mode d’alimentation crue, documentez-vous correctement avant de franchir le pas. Avec des compléments alimentaires naturels, vous pourrez offrir à votre chat un régime alimentaire parfaitement sain.

Adopter un chat Bengal

Le comportement des Bengals hybrides F1 et F2 se distingue de celui des chats domestiques. Un éleveur de Bengals doit pouvoir offrir à ses animaux des conditions de vie adaptées aux besoins de la race. De plus, des dispositions spécifiques s’appliquent dans certains pays européens. Ainsi, en Belgique, le Bengal est considéré comme un chat sauvage, qu’il est possible d’adopter uniquement après avoir obtenu un agrément.

Après quelques générations, le caractère du Bengal se rapproche de celui des autres races de chat, n'ayant aucun lien de parenté avec des chats sauvages. Les conditions de vie optimales pour les chats hybrides sont très similaires à celles des chats actifs ayant un grand besoin de se dépenser. Proposez à votre Bengal un accès à l’extérieur ou des sorties sur un balcon sécurisé, avec de nombreuses possibilités de jouer, de grimper, de se cacher, de gratter comme avec un tronc à griffer par exemple, afin que votre Bengal puisse se dépenser suffisamment.

Variez de temps en temps son environnement et proposez-lui sans cesse de nouvelles stimulations. Laissez libre cours à votre imagination ! Après quelques semaines aux côtés de votre Bengal, les entrainements à l’aide d’un clicker ou d’une baguette de dressage clicker n’auront plus aucun secret pour vous.

Le Bengal apprécie particulièrement les jeux d’intelligence et de réflexion ! Bien qu’il existe des jeux d’intelligence spécialement conçus pour les chats, n’hésitez pas à vous servir des jeux d’intelligence pour chien ! Contrairement à la majorité des chats, les chats du Bengal apprécient l’eau. Pour lui permettre de faire trempette et de s’amuser, mettez un bac à eau à disposition de votre compagnon. En été, à l’extérieur, et durant les périodes plus froides, dans la salle de bain !

L’adoption d’un Bengal bouleversera probablement les habitudes des amateurs de chats habitués aux félins plus calmes ! Le Bengal est une race intelligente, qui a une réelle soif d’apprendre. Vous prendrez ainsi beaucoup de plaisir à passer du temps avec votre petit sauvage et à vous amuser avec lui.

Trouver le bon éleveur de Bengal

Le Bengal est une race absolument fascinante ! Êtes-vous tombés amoureux de cette race de chats hybrides à la lecture de cet article ? La question qui se pose désormais est la suivante : où trouver ce petit tigre exceptionnel ?

Pour une race hybride, jeune et moderne telle que le Bengal, il n’est pas toujours facile de trouver un éleveur professionnel. Cela dépend entre autres des conditions de vie des chats « sauvages » (jusqu’à la génération T4), mais également des besoins particuliers d’une race active et originelle comme le Bengal.

Un éleveur responsable s’assure que le Bengal soit vraiment un chat adapté pour vous et votre famille. Il accompagne ses animaux dans leur nouveau foyer en établissant un contact le plus rapidement possible entre les chatons et leur future famille. En tant que membre d’une association d’élevage, il accorde non seulement de l’importance à ce que ses chats correspondent au standard de la race souhaitée, mais prend également ses responsabilités en termes de santé ainsi que des mesures de prévention nécessaires pour les parents avant l’accouplement. Cela comprend des tests pour détecter d’éventuelles maladies génétiques et un accompagnement vétérinaire durant la gestation de la mère des chatons.

Après leur naissance, les chatons font leur première visite chez le vétérinaire pour y être examinés, vaccinés, vermifugés. Toutes ces dépenses se répercutent alors sur le prix d’achat d’un chaton Bengal, qui s’élève à hauteur de mille euros. Les animaux aptes à l’élevage peuvent être vendus à des sommes plus conséquentes. Ne soyez pas étonnés par ces prix et gardez en tête qu’ils couvent les nombreux frais des éleveurs.

Même si le prix d’achat d’un chat de race peut vous refroidir, vous ne devriez en aucun cas vous laissez tenter par les « éleveurs de masse » qui proposent des « chats de race sans papiers ». En règle générale, l’économie de ces soi-disant « éleveurs » est faite sur le choix des animaux reproducteurs et les soins de santé. Les jeunes animaux ne sont pas socialisés et ne disposent pas du temps nécessaire aux côtés de leur mère pour devenir des chats sains sur le plan physique et mental.

Vous devez vous assurer de pouvoir faire confiance à l’éleveur de votre futur chaton. Ne soyez pas surpris si, à son tour, il s’assure de vos motivations et de votre capacité à élever un Bengal. Il est possible que l’éleveur ait fixé des conditions de vente particulières pour ses animaux. Il peut s’agir d’une castration ou de la garantie d’un espace en extérieur. Vous savez désormais que les races de chat originelles telles que le Bengal présentent des besoins particuliers. Offrez donc à votre Bengal une vie de chat la plus épanouissante possible !

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir avec votre chat Bengal !

Articles les plus lus

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard !

Australian Mist

L'Australian Mist, qui était par le passé appelé Spotted Mist, est la seule race de chats du continent australien. Cette race descend du Sacré de Birmanie, de l'Abyssin et du chat domestique. Cet animal doux et affectueux est un parfait chat d'intérieur. L'Australian Mist, littéralement « brume australienne », doit son nom au motif particulier de son pelage, qui semble recouvert d’un léger brouillard.