Chien dominant : comment dresser son chien alpha ?

chien assis

Votre chien n'écoute pas ? Il fait preuve d’agressivité envers les autres chiens ou d'un instinct de protection excessif ? Il ne tolère personne près de sa nourriture ? Bien souvent, on explique cette attitude qui doit être évitée par un comportement de chien dominant. Mais qu'est-ce que la dominance chez les chiens ? Les chiens alpha sont-ils les seuls chiens dominants ? Enfin, si votre chien est désobéissant, êtes-vous réellement confronté à un problème de dominance ?

Origines des chiens

Les chiens descendent des loups et vivent donc instinctivement en meute. Tout comme leurs ancêtres, les chiens ont compris que la vie en groupe est beaucoup plus facile et demande moins d'énergie qu'une vie solitaire. Ensemble, ils peuvent mieux se protéger du danger et la chasse en groupe est beaucoup plus prometteuse que la chasse en solitaire.

Contrairement aux croyances de longue date, il n'y a pas de hiérarchie stricte maintenue par la violence et les « combats de force » agressifs dans la meute des loups, ni dans celle des chiens. Au contraire, les loups et les chiens sauvages vivent ensemble dans une sorte de groupe familial. Celui-ci est principalement dirigé par les animaux les plus âgés, et donc les plus expérimentés. Mais il n'y a généralement aucun combat virulent dans le but d'obtenir le rôle du « chien alpha », donc du leader ou chien dominant.

Chiens : intrinsèquement dominants ou soumis ?

Des études récentes sur les loups et les chiens sauvages montrent qu'il n'existe pas de chien dominant qui soit le leader formel dans toutes les situations. Bien sûr, certains membres de la meute présentent parfois un comportement dominant. Mais ce statut n’est que temporaire selon des situations précises, il ne s’agit pas d’un rôle constant dans la meute.

Si, par exemple, un chien de la meute a un os, il est considéré comme le « leader » à ce moment précis. Il peut alors décider de ce qu’il va faire de la ressource « os ». Les autres membres du groupe ne se posent pas de questions, ils acceptent ce leader temporaire, et, de ce fait, se soumettent automatiquement à lui. Cela ne fait généralement pas du propriétaire de l'os le chef de la meute qui est toujours nourri en premier. Si, par exemple, un chien auparavant soumis attrape une proie, c'est lui qui décide de son sort. Il n'a pas à la laisser d'abord au supposé chien dominant. Ainsi, le chien adopte un comportement dominant ou soumis en fonction de la situation et du moment.

Chien alpha : mythe ou réalité ?

Si les loups sauvages deviennent agressifs de temps en temps, ce n’est généralement qu'envers les loups qui n'appartiennent pas à leur « famille » et qui représentent une certaine menace pour leur meute, par exemple pour leur nourriture ou pour leur « territoire ». Contrairement aux croyances, ni les loups ni les chiens n'aspirent à une position de pouvoir au sein de leur meute. Chez les chiens sauvages, il n'existe pas de réel chien dominant qui doit prouver continuellement sa supériorité par des combats de dominance au sein de son propre groupe.

D'où vient la crainte du chien dominant ?

Malgré ces nouvelles découvertes, la théorie du chien dominant trop désobéissant vis-à-vis de son « chef de meute » humain persiste. Si un chien désobéit à son maître, on l'explique souvent par le fait que le chien essaie de prendre le rôle de chef de meute qui veut agir comme un chien alpha et démontrer son pouvoir à son maître. Si l'éducation du chien ne donne aucun résultat et que le chien mène son maître par le bout du nez, on l'excuse souvent en disant que le chien est de nature très dominante. Mais qu'entend-on réellement par « dominance » ? Se traduit-elle par une certaine désobéissance envers son maître ? Dans ce cas, le chien doit-il être soumis pour être obéissant ?

Comment dresser son chien alpha ?

Pendant des années, des experts et des dresseurs ont convenu que le dressage pour chien ne peut réussir que si le chien accepte que son maître est le « chef de la meute ». Afin de renforcer cette position de leader, les propriétaires devraient utiliser des méthodes différentes pour clarifier continuellement au chien leur position inférieure dans le groupe familial. Encore aujourd'hui, beaucoup de gens croient que l’on devrait nourrir son chien uniquement une fois que le propriétaire a fini de manger. Par ailleurs, un propriétaire devrait toujours franchir la porte avant son chien et ne jamais laisser son compagnon à quatre pattes le dépasser. Enfin, dormir dans le lit du propriétaire ou s'asseoir dans son endroit préféré devrait être complètement tabou.

De nombreux livres dédiés au dressage pour chien recommandent la technique « Alpha Roll », selon laquelle les propriétaires devraient immobiliser leur chien désobéissant dans une position de soumission sur le sol. Malheureusement, ces méthodes se sont avérées assez peu fructueuses. Les prétendus « problèmes de domination » tels que tirer sur la laisse, ignorer les ordres, défendre agressivement sa nourriture ou sauter n'étaient généralement pas résolus avec les techniques pour savoir comment dresser son chien alpha. Pourquoi cela ?

chien agressif

Un chien désobéissant n'est pas un chien dominant

Le problème avec ce type de dressage pour chien alpha est qu'il se base sur l'hypothèse que les chiens veulent instinctivement devenir le leader de la meute. Ainsi, il essaierait d'imposer constamment ce désir par un comportement dominant. Cependant, de récentes recherches scientifiques sur les loups et les chiens sauvages ont fortement remis en question cette aspiration instinctive au rôle du chef de meute. De plus, il est douteux que les chiens perçoivent réellement leur famille humaine comme une « meute ».

Beaucoup d'experts sont aujourd'hui d'avis que les chiens ne forment une meute qu'avec leur espèce et que nos amis à quatre pattes savent pertinemment qu'eux et nous sommes d'espèce différente. Désigner le désir de domination comme cause de désobéissance, d'agression ou d'entêtement serait non seulement une erreur, mais ne rendrait en plus pas justice au désir réel du chien. Le fait est qu'un chien n'est pas désobéissant parce que c'est un chien dominant, mais parce qu'il a été mal ou trop peu éduqué.

Qu'est-ce qu’un chien dominant ?

Bien qu’il soit tentant de le penser : non, un chien dominant n'est pas un chien qui tire sur la laisse parce qu’il veut simplement « mener la danse ». Ce n'est pas non plus un chien qui se montre agressif envers les autres parce qu’il jouerait son rôle protecteur de chien alpha. Au contraire, la domination se manifeste plutôt par une présence remarquable et une paix intérieure. Un chien dominant est un chien sûr de lui, conscient de sa souveraineté et qui n'a pas besoin de grognements agressifs ou d'aboiements bruyants pour se montrer aux autres.

Dans un groupe de chiens enragés, le chien dominant se tient plutôt calme à l'écart, non pas parce qu'il est timide, mais parce qu'il n'a pas besoin de ces « jeux de combat ». Sa posture corporelle est droite et il se déplace de manière sûre et ferme. Il garde sa tête et ses oreilles hautes. Un chien avec une queue pincée ou un dos arrondi, signe de peur ou de nervosité, est rarement un chien dominant.

Pourquoi mon chien a un comportement dominant ?

Bien sûr, malgré ces nouvelles découvertes, les réels problèmes qui se cachent derrière la peur du chien dominant ne doivent pas pour autant être ignorés. Il ne fait aucun doute qu'un chien qui se comporte comme un « macho » et qui ignore toutes les règles et les ordres est un danger à prendre au sérieux. Mais au lieu d'excuser le comportement problématique par une référence erronée de la dominance de l'animal, il est important de connaître les causes réelles de ce comportement. Pourquoi votre chien ne vous écoute-t-il pas, si ce n'est parce qu'il rêve intrinsèquement d'être le chef ? Comment contrôler le comportement problématique de votre chien ? Laissez-nous vous en expliquer les causes à l'aide des cinq exemples suivants.

  • « Mon chien ne m'écoute pas »

Quand un chien n’exécute pas les ordres « couché », « assis », « donne », ou « au pied », cela est non seulement très épuisant mais aussi dangereux dans la vie quotidienne commune de l'homme et du chien. Faire une promenade avec un chien qui ne marche pas aux pieds et qui ne vient pas quand on l'appelle peut devenir une véritable épreuve. Toutefois, un chien n'est pas désobéissant parce qu'il est le chien alpha en recherche d'autodétermination et de liberté. Même si cela est difficile à entendre, la faute derrière sa désobéissance revient uniquement au propriétaire qui a trop peu ou mal éduqué son animal. Chien de berger confiant ou terrier nerveux, peu importe, tous les chiens sont capables d'apprendre à obéir. Tant qu'ils ont confiance en leur maître ou leur maîtresse et en ses capacités, les chiens sont prêts à le suivre.

En d'autres termes, votre chien doit être convaincu qu'en tant que maître, vous avez la situation sous contrôle à tout moment et que cela vaut le coup de vous écouter, soit parce qu'il peut ainsi économiser de l'énergie et rester tranquille ou bien même parce qu'il sait qu'il aura une récompense à la clé.

Gagnez la confiance de votre chien : dans la plupart des cas, si votre chien n'obéit pas, c'est parce qu'il ne peut pas se fier à vos ordres et à leurs conséquences. Par exemple, vos ordres ne sont pas clairs s'ils sont constamment répétés (sans qu’il ne se passe rien) ou qu'ils sont contradictoires. Les chiens sont très attentifs au langage corporel. Si vos gestes ne correspondent pas à vos ordres, cela peut être la raison pour laquelle il ne vous écoute pas. Par exemple, si vous lui dites « couché » mais que vous bougez dans tous les sens de façon nerveuse et frénétique, il ne comprendra sans doute pas pourquoi il devrait s’allonger tranquillement.

Par conséquent, assurez-vous que vos ordres soient exacts afin que votre chien puisse s'y fier. Vos ordres doivent toujours être clairs et sans ambiguïté, ils doivent être en cohérence avec votre posture et donnés au bon moment. Les chiens ne comprennent les ordres ainsi que les éloges et les réprimandes que s'ils sont directement liés à des actions. Punir un chien des heures plus tard pour avoir fait ses besoins sur le tapis ne lui sera pas plus utile que de lui expliquer sur le chemin du supermarché qu'il devra vous attendre devant une fois arrivé.

rottweiler et berger belge malinois qui se battent
  • « Mon chien tire en laisse. »

Lorsqu'un chien tire en laisse, les maîtres prétendent souvent que leur compagnon est très dominant et veut lui-même décider où aller. Pourtant, en réalité, aucun chien ne tire sur sa laisse par domination. Il le fait simplement parce que la personne qui tient la laisse lui permet de le faire. Ainsi, certains propriétaires de chiens trébuchent lorsque leur chiot enjoué s’amuse et s'étonnent que plus tard, lorsqu'il est adulte, il tire encore sur la laisse. Une fois que votre chien aura appris que tirer l'emmène là où il veut aller, il réessaiera bien évidemment à chaque fois. Un bon comportement en laisse n'est pas une question de soumission ou de domination, mais simplement une question d'éducation.

Apprenez à votre chien que le fait de tirer sur une laisse « ne le mènera nulle part », littéralement. Une technique prouvée consiste à s'arrêter immédiatement lorsqu'un chien commence à tirer sur sa laisse, ou même de faire quelques pas en arrière. Restez immobile jusqu'à ce que la laisse se détende à nouveau. Faites cet exercice de façon systématique. Si vous le laissez tirer de temps en temps juste parce que vous êtes pressé et que vous voulez rentrer rapidement, vous vous rendrez la tâche plus difficile à long terme. De cette manière, il est primordial de faire attention dès le départ à ce que votre chien suive toujours vos instructions.

  • « Mon chien est agressif envers les étrangers. »

Une chose est certaine : un chien ne naît pas agressif. Bien sûr, certaines races de chiens, comme les Rottweilers, les Bergers allemands, les Dobermans ou les Pitbulls, ont naturellement un instinct protecteur légèrement supérieur et un seuil de sensibilité inférieur à celui du Golden Retriever ou du Labrador, par exemple. Mais aucun chien au monde n'attaque un autre chien ou un humain simplement par caprice, juste parce qu'il aime prouver sa supériorité, par exemple. L'agressivité n'est pas un problème de « chien dominant », mais plutôt un problème de chiens qui ne se sentent pas en confiance ou mal à l'aise.

L'une des causes les plus fréquentes de comportement agressif envers les étrangers est que votre chien sent que son maître n'est pas sûr de lui et qu'il a donc besoin de vous défendre et de vous protéger. Alors, si vous êtes déjà nerveux quand un autre promeneur s'approche de vous dans la forêt et que vous craignez que votre chien ne commence à aboyer agressivement dès que vous l'approchez, votre chien va certainement le sentir et finalement adopter ce comportement. De plus, tenter de calmer son chien en lui parlant doucement ou en le caressant ne fera que confirmer son comportement.

Montrez à votre chien que vous maîtrisez la situation. Vous devez convaincre votre chien qu'il n'y a aucune raison de vous défendre ou de vous protéger. Ne montrez jamais à votre chien que vous avez peur ou que vous êtes nerveux. Soyez confiant et essayez d'ignorer l'agressivité de votre chien si la situation le permet. Ne vous emportez jamais face à ce comportement. Enfin, caressez-le et récompensez-le seulement une fois qu'il a réussi à se calmer face à l'étranger.

  • « Mon chien ne tolère personne près de sa nourriture. »

Les chiens sont par nature des égoïstes soucieux de leur propre bien-être. La défense des ressources vitales, comme la nourriture, n'est donc pas une conséquence de la domination, mais tout au plus d'un « instinct inné de protection de soi ». Bien que la défense de la proie des loups ou des chiens sauvages soit tout à fait naturelle et que ce droit appartienne à tous les membres de la meute, cela peut rapidement devenir un problème dans la cohabitation avec les humains, lorsque le chien commence déjà à grogner, seulement parce que son maître s'approche de la gamelle. Il est important que le chien apprenne qu'il n'y a aucune raison de défendre sa nourriture en présence de ses humains.

Une bonne méthode pour atteindre ce but peut être de donner au chien à manger à la main (un os ou une friandise) en plus de dans sa gamelle. Le chien percevra alors la présence d'humains comme quelque chose de positif. Une autre option plus risquée consiste à retirer la gamelle et à ne la rendre au chien que s'il attend calmement et accepte patiemment votre proximité.

  • « Mon chien se bat toujours avec d'autres chiens. »

L'agressivité envers les autres chiens peut provenir de différentes causes. Les deux raisons les plus fréquentes sont que votre chien croit qu'il doit vous défendre contre l'autre chien ou qu'il perçoit l'autre chien comme un rival, que ce soit pour défendre sa nourriture, son endroit préféré ou pour attirer votre attention. Cette dernière raison n'a rien à voir avec la jalousie, mais simplement avec le fait qu'un chien est naturellement déterminé à profiter de ses avantages. Il ne s'agit pas de blesser l'autre, il s'agit d'avoir le meilleur pour soi-même. Si deux chiens ou plus vivent ensemble dans un même foyer, il arrive parfois qu'il y ait des petites querelles pour obtenir des ressources. Comme souvent, le vrai problème n'est pas le comportement des chiens, mais le comportement des humains.

Quand plusieurs chiens vivent dans le même foyer : en tant que maître de plusieurs chiens, vous devez traiter vos animaux aussi équitablement que possible. Nous n'aimons pas qu'un chien attrape toujours la friandise en premier ou passe la porte en premier, alors que l'autre doit toujours « céder ». Nous voulons interdire ce comportement dominant, mais cela ne fait généralement qu'empirer les choses.

Pourtant, il faut savoir que les chiens ne le prennent pas personnellement lorsqu'ils ont le dessous. Ils déterminent entre eux la hiérarchie dans les situations individuelles et acceptent si le congénère est le plus dominant dans de nombreuses situations. En fait, en favorisant le chien soi-disant plus faible, c'est-à-dire en lui donnant toujours la friandise en premier et en blâmant le chien dominant pour son comportement égoïste, vous perturbez la relation entre vos chiens. Au lieu d'apporter la paix, vous avez plus de chances de promouvoir la confrontation. Même si c'est difficile, montrez à vos chiens que vous acceptez leur hiérarchie et qu'il n'est pas nécessaire de se prouver constamment.

Dresser son chien dominant : de la rigueur, mais pas de dictature

Comme vous pouvez le constater, la désobéissance, le comportement excessif, l'agressivité ou la rivalité n'ont généralement rien à voir avec la domination. En règle générale, les chiens n'ont jamais appris que leur comportement était parfois indésirable. Comme souvent, le problème réside donc chez nous, les humains. Si un chien se comporte de façon « dominante » à nos yeux, c'est qu'il est dans la plupart des cas simplement mal éduqué.

Les chiens sont fortement orientés vers les humains et, bien évidemment, ils testent les comportements dont ils pourraient tirer profit. Ils ne le font pas pour se comporter comme un chien dominant, mais simplement pour trouver leur place dans la société. Leur faire prendre conscience de leur rôle de « subordonnés de l'homme » avec les méthodes pour savoir comment dresser son chien alpha citées précédemment a donc peu de chances de réussir. Il est beaucoup plus important que vous deveniez un partenaire fiable pour votre chien. Montrez-lui qu'il peut compter sur votre jugement et donnez-lui des ordres clairs dans chaque situation. Inutile d'être un « dictateur strict », mais soyez confiant, sûr de vous et surtout cohérent pour montrer à votre chien la bonne voie.

Articles les plus lus