27 septembre 2018 - Actualisé 16 août 2019

Berger allemand

Berger allemand

Le berger allemand est le chien d'utilité les plus usité au monde. Cependant, ce chien très attaché aux humains et avide d’apprendre possède de multiples facettes, et s’adapte ainsi également très bien à la vie de famille.

Caractéristiques

Aucune autre race ne possède autant de facettes que le berger allemand. Employé à l’origine comme chien de troupeau, il est aujourd’hui chien d’assistance et de détection pour la police, l’armée et les douanes, chien de sauvetage, chien d’avalanche, chien de thérapie et chien d’aveugle. Il n’est pas seulement populaire dans son pays d’origine, l’Allemagne, mais est la première race de chien d’utilité dans le monde entier.

Un chien sûr de lui, fort et obéissant

Aucun homme ni aucune machine ne peut remplacer ce chien courageux et endurant dans son travail. Son dynamisme, sa ténacité et sa confiance en lui sont légendaires. Grâce à sa grande intelligence, ses capacités d’apprentissage et son grand zèle, il relève de nouveaux défis à la vitesse de l'éclair, et est ainsi à même d’accomplir presque toutes les tâches que l’on lui confie.

En plus de cela, le berger allemand est très attaché aux humains. Il se montre toujours fidèle, loyal et fiable envers son maître. C'est donc cette combinaison de robustesse, de zèle, de fiabilité et d’adaptabilité qui rend le chien de berger si populaire, et le prédestine à une grande variété de fonctions.

Un chien d’utilité en tant que chien de compagnie ?

Sa fidélité et sa fiabilité envers les humains ont fait du berger allemand un chien de compagnie très apprécié. En effet, s’il est bien éduqué et suffisamment actif, il saura être un excellent partenaire et compagnon, tout à fait adapté à la vie de famille. Pour qu’un berger allemand puisse bien vivre en tant que chien de compagnie, il faut qu’il soit stimulé physiquement et mentalement. Les chiens qui ne sont pas suffisamment occupés, dont les besoins en activités et en travail ne sont pas comblés, développeront des problèmes de comportements qui n’existent normalement pas chez cette race. Ils deviendront alors nerveux et difficiles à gérer au quotidien.

Au contraire, les bergers allemands bien occupés physiquement et mentalement seront une richesse pour leur famille. Ils seront des camarades de jeux et de sport et des protecteurs incroyablement fidèles.

Apparence physique

Avec une hauteur au garrot de 60 à 65 cm pour les mâles et 55 à 60 cm pour les femelles, le berger allemand est un chien de taille moyenne. Son corps bien proportionné témoigne de sa vie de chien d’utilité et de travail. Il est fort et très musclé, mais il a cependant l’air athlétique et agile. Les bergers allemands ne sont jamais paresseux. Ils possèdent une démarche allongée et puissante, qui témoigne de leur très grande endurance.

Leur tête pointue, qui forme un ensemble harmonieux avec leur corps, se termine par un chanfrein droit et un nez toujours noir.  Ils impressionnent leurs congénères grâce à leurs 42 dents. Leurs oreilles dressées vers l’avant et leurs yeux sombres et légèrement inclinés donnent aux bergers allemands un air toujours attentif et alerte.

Types et couleurs de fourrure

Le berger allemand figure depuis longtemps au standard FCI sous le numéro 166. Il appartient au groupe des chiens de berger et de bouvier. Le standard FCI n’accepte cependant que les bergers allemands à poils courts. Ce poil doit être doublé d’un sous-poil épais, qui protège le chien de la pluie, de la neige et du froid.

En 2008, le standard FCI a également décidé d’accepter les bergers allemands au poil long. Leur manteau long et doux forme des petites zones touffues au niveau des oreilles, des pattes et de la queue. Le cou très poilu présente une crinière caractéristique.

La fourrure peut être noire ou gris loup, et être unie ou bien porter des accents bruns, blonds ou gris clair.

Bergers allemands blancs

Bien que l’on trouve parfois des chiens blancs dans les portées, la FCI a décidé en 1933 que cette couleur ne ferait pas partie du standard de la race. En 1968, le « Shepherd Doc Club of America », qui est responsable du standard du American Kernel Club, a suivi.

Seul le « Canadian Kernel Club » fait encore exception, et accepte toujours les bergers allemands blancs dans leurs livres d’élevage.

En 2011, la FCI a réintroduit le « berger allemand » blanc dans son standard, mais en tant que race indépendante nommée le « berger blanc suisse ». Toutefois, les chiots berger allemand blancs ne peuvent pas être accouplés à des chiens suisses et ne peuvent donc pas être enregistrés en tant que tels.

Berger allemand

Elevage haut de gamme, élevage de beauté et élevage de performance

Au fil du temps, les élevages ont donné des bergers allemands de plus en plus gros et massifs. Les critiques se sont plaints que ces chiens n’avaient plus grand-chose à voir avec le type original qui était plus léger et moins musclé, et ainsi plus agile et souple.

Les avis divergeaient tellement entre les éleveurs, qu’il existe aujourd’hui deux lignées différentes. D’un côté on a un élevage haut de gamme, dit aussi de beauté, qui présente un corps un peu plus massif avec un dos incliné (« hayon »). De l’autre, un élevage de performance, qui privilégie un type de chien plus léger, et vise principalement à en faire de bons chiens d’utilité.

Histoire

Les ancêtres des bergers allemands vivaient vraisemblablement déjà au 7ème siècle en Allemagne. Ils avaient déjà à ce moment-là un large champ d’activités. Il est vrai qu’ils étaient principalement chiens de troupeaux et de bouviers, mais ils devaient aussi surveiller et protéger les possessions des bergers.

L’histoire des bergers allemands tels que nous les connaissons aujourd’hui a officiellement commencé à la fin du 19ème siècle. En 1871, le capitaine de la cavalerie royale Prusse, Max von Stephanitz, a commencé la reproduction de cette race polyvalente, et est aujourd’hui considéré comme son créateur.

Hector von Linksrhein, alias Horand von Grafrath

Stephanitz connut un succès retentissant avec le mâle « Hektor von Linksrhein », qu’il renomma « Horand von Grafath » après son achat en 1898. Horand fût le premier chien à être enregistré dans le livre d’élevage de la nouvellement fondée « Verein für Deutsche Schäferhunde » (Association pour les bergers allemands). Stephanitz basa tout son élevage sur Horand et son frère Lutz von Sparwasser.

« Horand von Grafrath » et « Luchs von Sparwasser », ainsi que la femelle « Mari von Grafrath » sont aujourd’hui connus comme les parents-fondateurs de la race. La plupart des bergers allemands descendent directement de cette lignée.

Un symbole des « vertus allemandes »

Le but de von Stephanitz était très clair. Il souhaitait un chien de travail polyvalent, et il avait une idée très précise du tempérament et des capacités qu’il devrait posséder. Des vertus comme le courage, la fidélité, l’obéissance, l’endurance et la robustesse ont rendu le berger allemand célèbre dans le monde entier, et il est devenu dans de nombreux pays le chien d’utilité préféré d’institutions telles que la police ou l’armée.

Durant la première et la seconde guerre mondiale, ces caractéristiques ont été ventées comme de « vertus allemandes ». Le berger allemand était un symbole de la mentalité nationale-socialiste.

A cause des ressentiments anti-allemands à l’étranger et afin de retirer l’adjectif « allemand » du nom de la race, le Kennel Club anglais le changea en « Alsatian Wolf Dog » (chien-loup alsacien), et par la suite en « Alsatian Dog » (chien alsacien). Le nom original fût rétabli en 1977.

Néanmoins, le berger allemand était un chien de guerre très demandé du côté allemand comme du côté des Alliés. Mais il acquit une triste renommée, surtout grâce à son travail dans les camps de concentration et en tant que fidèle compagnon d'Adolf Hitler. De nombreuses photos de propagandes nazies montraient Hitler en compagnie de son fidèle berger allemand, « Blondi ».

Malgré cette instrumentalisation et une décimation de la race durant la guerre, la race a été réhabilitée une fois la guerre terminée, et elle est rapidement redevenue la race de chien d’utilité la plus demandée au monde. Avec la reconversion de nombreuses races de travail en chiens de compagnie, le berger allemand a également gagné de plus en plus de popularité dans ce domaine.

Reproduction et santé

Avec la popularité croissante de la race, le nombre de maladies qui lui sont typiques augmente malheureusement également.

C’est ainsi que l’on trouve aujourd’hui chez de nombreuses races de chien la dysplasie de la hanche, qui fut découverte en premier chez un berger allemand.

Une autre maladie articulaire contre laquelle la race doit toujours se battre est la dysplasie du coude, ainsi qu’une maladie chronique appelée sténose lombo-sacrée, ou encore syndrome cauda-equina, qui mène à la paralysie. De plus, les maladies oculaires et les allergies sont plus fréquentes chez les bergers allemands.

Chiot berger allemand

Les chiots en bonne santé ont un prix

Des tests génétiques chez les chiens reproducteurs devraient éviter ces maladies. Il existe une « valeur d’élevage » qui indique à quel point un chiot est prédestiné ou non à développer certaines maladies. Les chiens qui présentent une forte prédisposition génétique à telle ou telle maladie ne sont pas autorisés à se reproduire. Lorsque vous souhaitez acquérir un chiot berger allemand, il vous faut absolument vérifier que l’éleveur a effectué et « réussi » tous les tests nécessaires.

Vous devez vous assurer d’acheter votre chiot chez un éleveur sérieux, qui consacre beaucoup de temps et d’argent à la santé de ses chiots, et qui vous fournit sans difficultés toutes les informations demandées. Il va de soi qu’un chiot en bonne santé a un prix. Par rapport à d’autres races, un prix de 800€ est relativement bas pour un chiot berger allemand.

Quel type d’élevage est fait pour moi ?

Avant de choisir un élevage, vous devez avoir en tête la fonction qu’aura votre berger allemand. La plupart des éleveurs se spécialisent dans l’une ou l’autre des deux lignées de reproduction. C’est l’élevage dont votre chien proviendra qui déterminera à quel point son instinct grégaire et son besoin de travailler seront prononcés. Renseignez-vous à l’avance pour savoir si l’éleveur favorise un élevage de beauté ou de performance, et choisissez le chenil qui répond le mieux à vos attentes. Cependant, même si vous ne souhaitez faire de votre chien qu’un chien de compagnie, sachez que même les bergers allemands issus d’élevages de beauté possèdent un grand besoin d’apprendre et d’être occupés, et ne se satisferont pas de courtes promenades autour du pâté de maison.

La nourriture du berger allemand

Le niveau d'activité de votre chien déterminera quelle nourriture lui est la plus adaptée. Il est évident que des chiens qui travaillent plusieurs heures par jour et qui se dépensent beaucoup nécessiteront un plus grand apport d’énergie que des chiens de compagnie, qui ont de plus longs moments de repos.

Découvrez notre gamme de croquettes spéciales berger allemand !

Cependant, tous les chiens, quelles que soient les tâches qu'ils accomplissent, ne doivent pas manquer de protéines, de minéraux et de vitamines pour pouvoir se développement sainement. La principale source de protéines chez le chien est la viande, qui devrait donc représenter environ 70 % de son alimentation, et que vous pouvez lui administrer sous forme d'aliments prêts à consommer cuits, ou crus selon la méthode « BARF ». Une teneur en légumes et en fruits d'environ 20 à 30 % est recommandée pour fournir à votre chien les autres vitamines et minéraux dont il a besoin. Trop de céréales ou de sucre n’ont pas leur place dans une alimentation saine pour chiens.

Eviter une croissance trop rapide

Les bergers allemands, comme beaucoup de gros chiens, souffrent de problèmes d’articulations. C’est pourquoi il est important d’éviter que le chien ne grandisse trop rapidement durant ses premiers mois. Comme le montrent des études, la dysplasie des hanches n'est pas seulement liée à une prédisposition génétique, mais aussi au type d'alimentation. Une alimentation trop riche et trop de graisse accélèrent la croissance déjà rapide des chiots, et peuvent ainsi provoquer des problèmes d’articulation à un âge plus avancé.

Laissez votre éleveur vous conseiller, et attachez-vous à choisir une nourriture pour chiots adaptée. L'éleveur vous conseillera également de ne pas surcharger votre chiot avec trop d'exercice. Dans l’idéal, le chiot ne devrait jamais avoir à monter ou descendre d'escaliers. Et, bien sûr, des temps de repos réguliers favorisent le bon développement des os et des articulations.

Soins

Pour que votre quadrupède soit en bonne santé, il vous faut, en plus de lui offrir une bonne alimentation et un mode de vie adapté à sa race, lui prodiguer les soins dont il a besoin. Le poil court du berger allemand s’avère être très simple à entretenir, même s’il faut le peigner ou le brosser régulièrement pour conserver un poil sain.

La vermifugation et la vaccination chez le vétérinaire sont tout aussi importantes. Vous devriez également surveiller les oreilles, les yeux et les griffes de votre chien. Les griffes doivent être nettoyées ou coupées de temps à autre, et tout changement doit être signalé à votre vétérinaire.

Mode de vie du berger allemand

Lorsque vous décidez d’accueillir un berger allemand dans votre famille, vous devez non seulement avoir en tête les soins et la nourriture, mais aussi le mode de vie dont il a besoin. Les bergers allemands sont avant tout des chiens d’utilité, et ont ainsi besoin, même dans une famille, d’être « utilisés ». Une activité physique et mentale suffisante est primordiale pour que vous puissiez vivre en harmonie avec votre chien. En tant que maître d’un berger allemand, vous ne devez pas seulement avoir le temps et l’envie de faire de longues promenades à pieds ou à vélo, mais également de proposer des activités adaptées à votre chien qui est avide de se dépenser et d’apprendre, comme par exemple des sports ou des formations canines.

Un chien de compagnie sportif

Grâce à sa polyvalence, le berger allemand peut se lancer dans presque n’importe quel sport canin, que ce soit l’agility, l’obérythmée, ou encore l’obéissance. Ses capacités olfactives exceptionnelles le prédestinent également à la traque ou au mantrailing. Il est conseillé de faire suivre à son berger allemand une formation de chien de sauvetage, de chien de garde ou encore de chien de troupeau, et ce même si c’est un chien de compagnie.

Peu importe les activités que vous choisirez, les effets positifs sur votre chien et votre relation avec lui seront rapidement visibles. Les chiens qui sont suffisamment stimulés, physiquement comme mentalement, seront non-seulement plus à même de profiter des moments de calme et de repos, mais aussi plus facile à éduquer.

Un maître qui consacre le temps nécessaire à l’entrainement et à l’apprentissage de son chien sera récompensé par un chien affectueux, endurant, obéissant et fidèle.

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.