22 mai 2019

Eduquer un chien adulte

Chien roux et blanc qui donne la patte à son maître

Comment dois-je éduquer mon chien adulte ?

Plus tôt les chiens apprennent les bases de l'éducation, moins ils auront de problèmes avec les humains par la suite, c'est certain. Mais que se passe-t-il alors si un chiot n'a pas reçu une telle éducation ? Peut-on aussi éduquer les chiens adultes ? Nous vous montrerons ce à quoi il faut faire attention pour éduquer un chien adulte, et 7 exercices sur lesquels vous pouvez vous entrainer avec lui.

Vous venez d'adopter un chiot ? Lisez nos articles sur l'éducation des chiots.

Les chiens apprennent toute leur vie

Bonne nouvelle : les chiens apprennent toute leur vie. Comme nous, ils n'arrêtent pour ainsi dire jamais d'apprendre. Même dans la vieillesse, ils sont en mesure d'apprendre des ordres, des règles et certains comportements, tout comme ils sont capables de prendre des mauvaises habitudes, même à l'âge adulte. Leur éducation ne s'arrête jamais. Après tout, même les meilleures bases ne servent à rien si vous laissez ensuite tout passer à votre chien adulte parce que c'est moins contraignant. Une fois enseignés, les ordres doivent être entretenus durant toute la vie du chien. Un « reste ! » clair ne doit pas devenir un « attend un peu s'il-te-plait ».

Eduquer un chien adulte : avantages

Bien sûr, les jeunes chiens, tout comme les enfants, apprennent souvent plus vite. Ils sont plus faciles à « modeler », car ils sont extrêmement curieux, apprennent beaucoup en jouant, et voient encore le monde sans parti pris. Cela peut être utilisé à votre avantage lorsque vous éduquez un chiot. D'un autre côté, les chiots doivent également apprendre les comportements de base : aucun chien ne nait propre, et aucun chiot n'arrêtera de mordre les meubles et les chaussures de son plein grés s'il n'a jamais entendu un « non » clair. L'éducation et la socialisation du chiot prennent donc la majeure partie du temps, ce qui n'est pas le cas lorsque vous éduquez un chien adulte, qui est généralement déjà habitué à vivre avec des humains.

Golden Retriever qui donne la patte à son maître en extérieur

Ainsi, l'éducation d'un chien adulte peut également comporter des avantages. Les chiens plus âgés ont généralement un comportement plus calme et plus stable que les jeunes chiens. Ils sont propres, peuvent généralement être laissés seuls et sont déjà habitués à un rythme quotidien plus ou moins fixe de sommeil, de repas et de promenade. Des promenades plus longues sont déjà possibles avec eux, et les chiens adultes ont besoin de moins de pauses pendant les exercices que les jeunes chiots enjoués, qui peuvent être rapidement dépassés.

Quels problèmes peuvent apparaître lors de l'éducation d'un chien ?

Eduquer un chien adulte peut aussi présenter des inconvénients. Les comportements d'un chien adulte se sont généralement déjà consolidés au fil des mois, voire des années. Si un comportement n'est soudainement plus souhaité par leur maître, les chiens réagissent avec obstination et instabilité. Changer un comportement acquis demande beaucoup d'efforts de la part du chien adulte, et requiert beaucoup de cohérence et surtout de patience de la part du propriétaire. La question n'est pas « est-ce que les chiens adultes sont toujours éducables », mais plutôt « à partir de combien de temps le nouvel apprentissage devient-il un changement permanent ». Un chien plus âgé peut donc être éduqué comme un chiot, cela demande seulement un peu plus de temps.

Que faire si mon chien a de graves problèmes de comportement ?

Si vous voulez éduquer des chiens qui ont déjà développé de graves problèmes de comportement, vous devrez faire preuve de beaucoup de patience. Avant de commencer à « combattre » les comportements indésirables avec une formation ciblée, vous devez d'abord en chercher la cause. Pourquoi mon chien est-il destructeur ? Pourquoi réagit-il de manière agressive ? Pourquoi n'arrête-t-il pas d'aboyer ? Derrière les morsures et le comportement destructeur de certains chiens se cachent des troubles mentaux graves, qui peuvent provenir non seulement d'expériences traumatisantes ou d'une douleur chronique, mais également d'un stress permanent, de l'isolement ou d'un manque de stimulation physique ou mentale. Mieux vous connaissez les causes du comportement de votre chien, plus la formation peut être ciblée et utile. Dans un tel cas, les maîtres débutants, devraient absolument faire appel à un expert. Mais même pour les personnes qui ont déjà de l'expérience de l'expérience avec les chiens, une conversation avec un dresseur de chiens ou une visite dans une école canine peuvent être utiles.

Qu'est-ce qui doit faire partie de l'éducation de base d'un chien ?

Certaines règles sont nécessaires à la cohabitation d'un chien et d'un humain. Aucun autre animal n'est lié aussi étroitement aux humains que le chien, et aucun autre animal n'est plus « humanisé » que notre ami à quatre pattes. On oublie souvent que le chien descend du loup et que, tout comme son ancêtre, il a besoin d'un certain ordre dans sa « meute » qui lui offre sécurité et orientation. Les chiens ont besoin de règles claires et cohérentes. Toutes les exceptions à cette règle le déstabilisent et encouragent les races particulièrement sûres d'elles à prendre elles-mêmes la tête de la meute.

Afin d'éviter les conflits, votre chien doit maîtriser les ordres de base tels que « assis », « couché », « stop », « au pied » et « reste ». Il ne doit pas se mettre à marcher quand vous avez dit « assis », il ne doit pas traverser le parking du supermarché si vous lui avez ordonné « reste », et il ne doit pas chasser le lapin ou la chienne du voisin si vous avez dit « au pied ». Les exercices suivants constituent un cadre que votre chien doit maîtriser, non seulement vous faciliter la vie, mais également celle de votre chien et de son environnement.

Qu'est-ce qui doit faire partie de l'éducation de base d'un chien ?

Certaines règles sont nécessaires à la cohabitation d'un chien et d'un humain. Aucun autre animal n'est lié aussi étroitement aux humains que le chien, et aucun autre animal n'est plus « humanisé » que notre ami à quatre pattes. On oublie souvent que le chien descend du loup et que, tout comme son ancêtre, il a besoin d'un certain ordre dans sa « meute » qui lui offre sécurité et orientation. Les chiens ont besoin de règles claires et cohérentes. Toutes les exceptions à cette règle le déstabilisent et encouragent les races particulièrement sûres d'elles à prendre elles-mêmes la tête de la meute.

Apprendre des ordres à son chien : les sept ordres les plus importants à apprendre à son chien

Promenade en laisse

Les chiens doivent d'abord apprendre dès le début à marcher en laisse. Ils doivent apprendre à ignorer les gens et les autres animaux quand ils sont en laisse, et savoir qu'ils ne peuvent pas vous « traîner » dans la direction qui leur plaît. Une fois qu'un chien adulte a compris qu'il pouvait avoir ce qu'il voulait en tirant assez fort, il le fera encore et encore. Mais avec un peu de savoir-faire, et surtout beaucoup de patience et de constance, vous pourrez vous débarrasser de cette mauvaise habitude. Pour que votre chien abandonne un comportement déjà appris, il peut être utile d'essayer de changer la situation. Par exemple, s’il avait jusqu'ici un collier, passez-le immédiatement au harnais. S'il a déjà tiré sur les deux et qu'un changement du harnais au collier ou inversement n'a pas de sens, vous pouvez également lui attacher un tissu auquel vous attachez la laisse. Pour que votre chien prenne conscience du changement, montrez-lui son nouvel accessoire de promenade et laissez-le bien le renifler. Il sera ainsi plus disposé à s'impliquer dans quelque chose de nouveau.

Arrêtez-vous quand votre chien tire

Si vous commencez la promenade et que votre chien se met immédiatement à tirer, arrêtez-vous. Ne re-démarrez pas tant que votre chien ne se rapproche pas et que la laisse n'est pas détendue. Dès qu'il se remet à tirer, arrêtez-vous à nouveau. Pratiquez cette méthode de manière cohérente. Si votre chien tire très fort sur la laisse et que vous ne pouvez pas l'empêcher d'avancer, invitez-le par le son ou par votre langage corporel à venir à vous. Un autre exercice consiste à placer une friandise ou un jouet que votre chien aime à distance (environ 20 m) de manière à ce qu'il soit clairement visible sur le chemin. Votre chien voudra probablement se précipiter tout de suite. Retenez-le et ordonnez-lui de venir à vous. Dès qu'il se retourne, reculez de quelques pas et montrez-lui que cela ne fait que vous éloigner de la récompense. Ce n'est que lorsqu'il parvient à se tenir à côté de vous, avec la laisse lâche, que vous pourrez approcher l'objet désiré. Il ne reçoit donc de récompense que lorsqu’il a appris à freiner et à marcher à votre rythme.

L'ordre « assis »

Une friandise peut être très utile pour apprendre à votre chien à s'asseoir sur commande. Tenez-la loin au-dessus de sa tête. Si votre chien tente de sauter, votre main restera fermée. Votre chien sera vite obligé de s'asseoir pour mieux voir la friandise au-dessus de sa tête. Dès que sa croupe et ses pattes avant sont au sol, prononcez l'ordre « assis » et donnez-lui la friandise espérée. Vous pouvez le féliciter encore plus avec des mots ou des caresses.

Après quelques exercices, votre chien aura appris à s'asseoir lorsqu'il entend le mot « assis » - avant de lui donner une friandise. Pour entrainer votre chien à rester assis plus longtemps, vous pouvez prolonger le temps avant la récompense. Vous pouvez facilement intégrer la pratique de l'ordre « assis » à votre routine quotidienne : quand vous mettez ou retirez la laisse à votre chien, à la boulangerie ou à chaque feu rouge.

L'ordre « couché »

Lorsque votre chien s'assoit, sa croupe et ses deux coudes arrière touchent le sol. Pour arriver à la position « couché », tenez une friandise juste devant le museau de votre chien, et gardez-la devant ses yeux en l'amenant lentement vers le sol. Gardez la friandise aussi bas que possible au-dessus du sol. Votre chien descendra d'abord son museau pour atteindre la friandise. Puis éloignez lentement votre main de son museau en la tenant toujours juste au-dessus du sol. Votre chien suivra votre main jusqu'à ce qu'il soit finalement « forcé » de se coucher. Prononcez alors l'ordre « couché » et donnez-lui sa récompense.

Il doit ensuite attendre que vous disiez « assis » pour pouvoir se relever. Une fois que votre chien est assis, vous pouvez répéter ou terminer l'exercice. Vous pouvez pratiquer « couché » dans de nombreuses situations, par exemple dans un café, à l'arrêt de bus, lors d'une conversation avec le voisin, au restaurant. Il faut trouver le bon moment : plus votre chien est fatigué, plus il est disposé à se coucher. Pratiquez d’abord « couché » après une longue marche et pas avant, quand votre chien est encore plein d’énergie.

L'ordre « viens »

Avec « viens » (ou le sifflement correspondant), votre chien doit venir à vous immédiatement et rapidement. Bien sûr, au début vous ne pouvez pas laisser les chiens adultes qui n’ont pas appris à obéir à un ordre se promener sans laisse.

Étape 1 : entrainez-vous chez vous

Commencez par pratiquer « viens » chez vous, de préférence au moment du repas. Vous aurez besoin d'une deuxième personne que le chien connait pour le tenir à distance pendant que vous préparez sa nourriture. Votre chien doit vous voir faire. Dès que vous dites « viens », la deuxième personne lâche le chien. Si votre chien vient à vous, félicitez-le et posez-lui le bol de nourriture par terre. Une fois que le chien semble avoir compris l'ordre dans ce contexte, vous pouvez commencer à l'appeler en dehors de ses repas avec un « viens » clair. Si votre chien vient à vous immédiatement, récompensez-le avec une friandise et montrez-lui clairement que vous êtes très heureux de sa venue. Vous pouvez ensuite essayer l’exercice dans un jardin fermé.

Étape 2 : s'entrainer pendant la promenade

Une fois que votre chien a bien compris l'ordre et vient systématiquement à vous quand vous l'appelez, vous pouvez lui retirer sa laisse lors d'une promenade et effectuer l'exercice. La meilleure façon de le faire est de choisir un endroit isolé où vous ne devriez rencontrer aucun autre chien qui pourrait le distraire. Vous pouvez par exemple faire cet exercice très tôt le matin ou très tard le soir, lorsqu'il n'y a pas beaucoup de circulation dans la rue ou dans le parc. Ne donnez à votre chien l'ordre « viens » que si vous êtes sûr qu'il obéira. Si vous voyez un autre chien, remettez le vôtre en laisse et n'effectuez l'exercice qu'une fois que vous êtes de nouveau seuls.

Il est conseillé de pratiquer « viens » en l'accompagnant du nom de votre chien. L'expérience a montré que les maîtres en situation de stress appellent leur chien par son nom.

L'ordre « au pied »

En cas de circulation dense, dans les zones piétonnes fréquentées ou lors de rencontres avec d'autres chiens, il est utile que votre chien obéisse à « au pied ». Cela signifie qu'il reste près de votre jambe, que vous marchiez lentement ou vite, que vous alliez tout droit, que vous tourniez ou que vous vous arrêtiez. Traditionnellement, les maîtres gardent plutôt leurs chiens sur leur gauche, mais vous pouvez entraîner le vôtre à se tenir à votre droite si vous préférez. L'important est que vous choisissiez un côté et que vous n'en changiez plus. Pour commencer l'exercice, montrez à votre chien, avec une friandise à votre main, où se trouve « au pied ». Une fois qu'il a pris la bonne position, prononcez l'ordre.

Tenez la friandise dans votre main et laissez votre chien la lécher pendant que vous sortez. Pour donner un repère visuel supplémentaire à votre chien, frapper de temps en temps votre cuisse avec la main qui tient la friandise. Après quelques mètres, dites « assis » et récompensez-le avec la friandise. Pour rendre l'exercice plus difficile, ajoutez de plus en plus de courbes ou de virages au parcours. Eloignez petite à petit de plus en plus la friandise de votre chien. Par exemple, mettez la friandise dans votre poche et continuez à pratiquer « au pied ». Allez plus lentement, plus vite, à droite, à gauche, en avant, en arrière, en répétant de temps en temps le signal sonore « au pied » et le signe visuel correspondant. Une fois que votre chien a bien compris et reste à vos côtés, vous pouvez effectuer l'exercice sans laisse. Si votre chien s'éloigne lorsque vous retirez la laisse, ne le tirez pas par le collier, mais rattachez-le et reprenez l’entraînement avec la laisse.

L'ordre « stop »

Lorsqu'il entend « stop », votre chien doit arrêter ce qu'il est en train de faire ou lâcher l'objet qu'il tient. Par exemple, si votre ami à quatre pattes attrape une chaussure ou un jouet de vos enfants, dites-lui clairement « stop » pour lui montrer que vous n'êtes pas d'accord.

Pour commencer, proposez-lui de faire un échange

Pour qu'un chien adulte réponde à vos ordres, vous devez l'attirer avec un autre objet, comme une friandise ou un jouet pour chien. Vous devez lui proposer un marché, pour ainsi dire. Tenez la friandise devant lui et dites « stop ». Dès qu'il ouvre sa gueule et lâche l'autre objet, donnez-lui la friandise et félicitez-le avec des mots et des caresses. Peu à peu, vous pouvez arrêter de lui donner la friandise ou le jouet pour chien et le récompenser uniquement avec des mots et des caresses.

Eduquer un chien adulte

L'ordre « reste »

Les chiens doivent apprendre à s'asseoir ou à s'allonger à l’endroit où ils se trouvent. Non seulement devant le supermarché, mais également lorsqu'il entend sonner à la porte ou qu'il y a des invités. Pour cela, il doit déjà connaître l'ordre « assis » ou « couché ». Si votre chien sait se tenir tranquillement assis ou couché à vos côtés à votre demande, vous pouvez commencer à lui apprendre « reste ».

Comment entraîner votre chien à « reste » en position assise ou couchée

Donnez un signal à votre chien (par exemple, pointez votre main vers le sol) et dites « reste ». Maintenant, tenez-vous devant votre chien et éloignez-vous légèrement, de manière à ce que la laisse reste lâche entre vous. Arrêtez-vous un instant, puis retournez vers votre chien. Si votre chien reste assis ou couché, félicitez-le. Si vous récompensez votre chien avec une friandise, que s'il reste assis ou couché quand vous revenez vers lui. Même s'il a bien attendu et qu'il saute au dernier moment, ne le récompensez pas. Si vous lui donnez la friandise, il n'associera pas cela à « reste » mais à « saute ». Vous pouvez commencer l’exercice avec une laisse plus longue, puis plus courte, puis plus tard travailler sans laisse. Vous devez également augmenter progressivement la durée de « reste ».

Est-il utile de s'adresse à une école canine ?

Pratiquer les ordres présentés dans cet article nécessite non seulement beaucoup de temps, mais également beaucoup de discipline. Vous devrez faire preuve de patience et de persévérance, ainsi que de constance et de tact, et ce surtout si vous éduquez un chien adulte qui a déjà appris de mauvais comportements. Ne vous découragez pas si les résultats se font attendre. Il faut un certain temps à un chien pour adopter un nouveau comportement et se rendre compte qu'il vaut la peine d'obéir aux ordres. Il peut être stimulant de se rendre régulièrement dans une école canine. Discuter avec les experts et les autres maîtres est souvent très instructif, surtout si vous n'en êtes qu'à votre premier chien. Même si vous lisez de nombreux conseils, vous devez mettre en pratique ce que vous lisez. Il est important que le concept de l'école canine soit adapté à votre chien et à vous-même. Les groupes ne doivent pas être trop grands, de sorte que l’entraîneur puisse se consacrer à chaque chien (et à son maître) et répondre à toutes les questions.

Nous vous souhaitons beaucoup de succès à vous et à votre chien lors de vos entrainements !

Articles les plus lus

Les maladies de la peau chez le chat

Quelles sont les maladies de la peau chez le chat ? Découvrez comment prendre soin de la peau et du pelage de votre chat afin de prévenir toutes sortes de maladies et de problèmes cutanés.

La stérilisation et la castration du chat

La castration du chat tout comme la stérilisation du chat permettent d'éviter que vos chats ne se reproduisent. Une intervention chirurgicale des plus utiles pour les chats d'extérieur !