29 juillet 2019 - Actualisé 01 août 2019

Mon chien n’obéit pas

Main d'un maître avec l'index pointé vers son bulldog francais

Mon chien n’obéit pas : c'est non seulement épuisant, mais parfois aussi très dangereux. Essayer d'arrêter un chien poussé par son instinct qui a décidé d'ignorer les ordres de son maître est peine perdue. Mais pourquoi certains chiens refusent-ils d'obéir ? Comment éviter les erreurs d'éducation et comment faire en sorte que votre chien respecte vos ordres ?

Obéissance du chien : les chiens ont besoin de règles claires

Si mon chien n’écoute pas, ce n'est pas parce qu'il a besoin de liberté. Les chiens apprécient évidemment leur liberté lorsqu'ils courent à travers champ ou sur une plage ou bien qu'ils jouent avec d'autres chiens sans laisse. Mais ils restent des animaux de meute qui ont besoin de règles et d'un certain ordre dans leur vie quotidienne. Ils veulent avoir un chef de meute vers qui ils peuvent se tourner et à qui ils peuvent faire confiance. Si votre chien aboie, grogne et montre les dents lors d'une promenade, lorsqu'il croise un autre chien, ce n'est généralement pas parce qu'il cherche à intimider son homologue. Au contraire, il se sent obligé de vous protéger parce qu'il pense que vous ne maitriseriez pas la situation sans lui. Une telle situation cause du stress à vous comme à votre chien.

Les chiens ont besoin d'un maître sûr de lui sur qui ils peuvent compter, et qui leur montrera toujours la route à suivre avec cohérence. Même les races de chiens considérées comme difficiles à éduquer obéiront à un maître compétent s'ils réalisent que c'est plus simple pour eux. Après tout, tous les chiens sont opportunistes. Ils adopteront les comportements qui leur cause le moins de stress et leur rapportera peut-être même une récompense, plutôt que des comportements qui ne les mènent pas à leur objectif et peuvent avoir des conséquences négatives.

Mon chien n’obéit pas : quelles peuvent en être les raisons ?

Ne vous dites pas « si mon chien n’obéit pas et ignore chaque « assis », « reste » et « au pied », c'est simplement parce qu'il est têtu ». Même si c'est difficile à entendre, sachez que le manque d’obéissance du chien vient uniquement du comportement du maître et d'une mauvaise éducation. Mais ne vous perdez pas en auto-reproches : vous avez sûrement toujours voulu le meilleur pour votre chien et vous avez commis des erreurs par inexpérience, par ignorance ou tout simplement par manque de temps. Vous pouvez encore vous rattraper et travailler vers une meilleure relation entre vous et votre chien.

main d'un maître avec l'index pointé vers son chien, sur fond blanc

Les causes les plus courantes de désobéissance chez les chiens

Pour éviter de continuer à faire des erreurs dans l'éducation de votre chien, il est important que vous sachiez où se situaient vos erreurs passées. Le plus souvent, les chiens n'exécutent pas les ordres de leur maître tout simplement parce qu'ils ne les comprennent pas. Ce n'est pas parce qu'ils sont bêtes ou n'entendent pas, mais parce qu'ils ne perçoivent pas ce que dit leur maître comme un ordre à exécuter. Faites attention à donner des ordres clairs à votre chien, qui ne soient pas marmonnés ou contradictoires. Veillez également à ce que votre langage corporel corresponde au ton de votre voix. Les chiens sont des experts pour déchiffrer nos expressions faciales, et peuvent rapidement reconnaître l'humeur de leur maître. Même lorsque vous dites « au pied » sur un ton amical, s'il comprend que vous êtes en colère, par exemple parce que vous piétinez d'impatience ou balancez sa laisse, il ne viendra probablement pas vers vous. Personne ne s'expose volontairement à une tempête !

Évitez les ordres peu clairs et les répétitions constantes

Les commandes peu claires sont celles qui sont répétées en permanence. Il est important que votre chien obéisse dès le premier ordre donné. Si vous êtes obligés de répéter sans arrêt, cela sera non seulement fatiguant pour vous, mais aussi pour votre chien. Si vous devez répéter « assis » six fois avant que votre chien ne s'exécute, et qu'il reçoit quand même une récompense ensuite, cela nuit à votre autorité et apprend à votre chien qu'il n'a pas besoin d'obéir immédiatement. Un autre exemple : vous voulez que votre chien vous attende sagement devant un magasin, et vous répétez « reste » de nombreuses fois. Il pensera qu'il ne doit rester tranquille que temps que vous répétez le mot. Dès que vous allez entrer dans la boutique et que vous ne pourrez plus lui dire « reste » il va se lever et vous courir après.

Désobéissance chez le chien : le bon timing

Il sera également difficile pour votre chien d'obéir si les ordres arrivent au mauvais moment. Les chiens qui entendent « au pied » alors qu'ils sont en train de faire leurs besoins ne peuvent pas obéir. Il est également inutile de dire « stop » à votre chien 50 mètres avant la porte du supermarché où il devra effectivement s'arrêter. L'exécution doit toujours avoir lieu immédiatement après qu'un ordre ait été prononcé. Votre chien sera confus si vous donnez les ordres trop longtemps à l'avance. Les chiens ne sont pas des humains, ils ne comprennent ce qu'on leur dit qu'en contexte.

Récompenser son chien au bon moment est aussi important que choisir le bon moment pour lui donner un ordre. Les chiens ne sont capables d'associer les récompenses et les réprimandes qu'avec leurs comportements immédiats. Si votre chien aboie et grogne quand quelqu'un sonne à la porte, et que vous lui caresser la tête pour le calmer, votre chien apprend : « plus j'aboie, plus on me caresse ! » Si vous voulez donner une récompense à votre chien parce qu'il est venu « au pied » quand vous le lui avez demandé, mais que vous mettez du temps à trouver le paquet de friandises et qu'il ne reçoit sa récompense que lorsqu'il a commencé à gémir, il comprendra que ses gémissements sont le comportement encouragé.

Obéissance du chien : restez cohérent

Il faut un certain temps à votre chien pour apprendre un ordre et y obéir. Même les meilleurs exercices effectués à l'école canine ne serviront à rien si vous ne travaillez pas chez vous. Les ordres doivent être répétés à de nombreuses reprises, dans autant de situations différentes que possible. Si toutes les récompenses comme les friandises, les jouets ou les caresses disparaissent soudainement, votre chien se demandera pourquoi il devrait vous écouter. Souvent, les maîtres s'attendent à ce que les chiens qui ont appris à réagir à certains ordres à l'école canine les aient mémorisés pour toujours. Ce n'est pas le cas ! Vous devez absolument être cohérent en dehors de l'école canine, continuer de vous entrainer sur les ordres que vous avez choisis et féliciter votre chien lorsqu'il montre le comportement attendu.

Mon chien n’écoute pas : peut-il apprendre l'obéissance ?

« Mon chien n’écoute pas, est-ce qu’il peut encore apprendre à l'âge adulte. » La bonne nouvelle, c'est que n'importe quel chien peut apprendre à obéir. Bien sûr, l'idéal est qu'un chien puisse apprendre les ordres de base alors qu'il est encore chiot. Il est vrai qu'il est plus facile d'enseigner les bons comportements à un jeune chien qu'à un chien adulte qui a déjà pris de mauvaises habitudes. En outre, il existe également des différences entre les races. Par exemple, l'éducation d'un lévrier afghan, d'un limier ou d'un lévrier, qui sont connus pour leur obstination, exige plus de savoir-faire et de patience que l'éducation d'un Labrador ou d'un Golden Retriever. Néanmoins, même les races supposées difficile à éduquer peuvent être mises sur la bonne voie.

Mon chien n'obéit pas : doit-il aller à l'école canine ?

Il existe de nombreuses méthodes d'entraînement pour apprendre les commandes de base qui facilitent grandement la vie commune entre les humains et les chiens. La bonne méthode n'est pas la même pour tous les chiens. Comme nous les humains, les chiens sont des individus uniques qui répondent à différents stimuli. Il peut être toujours être utile de se rendre dans une école canine. Un dresseur de chiens expérimenté surveillera de près votre chien et saura rapidement quelle méthode lui est la plus adaptée. Non seulement votre chien apprendra des ordres, mais vous apprendrez aussi comment travailler avec lui.

six chiens assis devant leur maître pendant un entrainement à l'école canine

Mon chien n'obéit pas : quels exercices d'obéissance existe-t-il ?

En fin de compte, c'est l'instinct de votre chien qui fera qu'il vous écoutera ou non. Obéir doit avoir des avantages pour lui. Les entrainements doivent donc être amusants. Les chiens apprennent plus facilement et plus durablement dans la bonne humeur et avec du renforcement positif, que si vous êtes exagérément sévère avec eux. En d'autres termes, si la bonne exécution des commandes « assis », « stop » ou « au pied » est récompensée, le chien manifestera à nouveau ces comportements. Les récompenses peuvent prendre différentes formes : il peut s'agir de friandises, d'un jouet, mais aussi de caresses ou de mots doux. Selon la situation, des petits moments de liberté peuvent également être des récompenses. Par exemple le chien peut être autorisé à se promener sans laisse après avoir obéit à « stop », ou bien il peut jouer avec d'autres chiens s'il a été sage et a bien marché au pied jusqu'à ce qu'on lui donne l'autorisation d'y aller. L'important que le chien associe réellement la récompense avec le comportement que vous voulez encourager.

Quand votre chien doit-il être tenu en laisse ?

Un chien obéissant doit être capable de maitriser les ordres de base et de bien marcher en laisse. Ce n'est pas à votre chien de diriger, mais à vous ! Montrez à votre chien que marcher en laisse peut aussi être amusant en lui apprenant quelques exercices variés dans un grand espace. Slalomer, courir, s'arrêter d'un seul coup, marcher à reculons ou changer brusquement de direction amusera sûrement votre chien, et il vous suivra à la trace. La laisse doit toujours être lâche, elle ne sert pas à tirer le chien de force dans une direction. Pour lui apprendre à rester concentrer même face à des tentations extérieures, vous pouvez placer des jouets ou de la nourriture à un certaine distance de votre chien pendant que vous vous entrainez. Si votre chien tire sur la laisse et veut foncer vers l'objet, éloignez-vous avec lui sans faire de commentaire, et augmentez ainsi la distance entre lui et l'objet de sa tentation. Ce n'est que lorsqu'il parviendra à rester calme et à atteindre l'objectif fixé avec une laisse lâche qu'il obtiendra le jouet ou la nourriture convoité.

Obéissance du chien : votre réussite dépend de vous

Prenez le temps de chercher quelle méthode convient le mieux à vous et à votre chien. Un dresseur de chiens pourra vous montrer de nombreux trucs et astuces pour améliorer l'obéissance de votre chien. Il n'est jamais trop tard pour apprendre à votre chien à obéir. Votre réussite dépend de vous : de votre patience, de votre constance et, surtout, du temps que vous pouvez consacrer à votre chien et à vous entraîner avec lui.

Nous vous souhaitons beaucoup de succès à vous et à votre chien lors de vos entrainements !

Articles les plus lus

Chiot qui mordille : comment agir ?

Au bout de six semaines de vie, même les chiots les plus adorables ont déjà 28 petites dents bien acérées, qu’ils utilisent de manière très efficace. À cet âge-là, leurs dents ressemblent à des pointes d’aiguilles, et leurs morsures ne peuvent pas encore provoquer de graves blessures. Cependant, si vous avez un chiot qui mordille, il est primordial de lui apprendre à ne pas mordre dès le plus jeune âge.

Comment bien protéger son chiot ?

Un air pataud, de grands yeux et des parties de jeu sans fin… Quoi de plus adorable qu’un jeune chiot ? De quelle manière les maîtres peuvent-ils efficacement protéger leurs amis à quatre pattes ?