Obéissance canine, ou comment dresser son chien

Obéissance canine

En anglais, cette discipline sportive pour chien porte le nom de « obedience », en français « obéissance » ou « obéissance canine ». Il s’agit de la discipline phare pour dresser et éduquer son chien, dispensée dans les clubs canins, tout comme l’agility. Elle a vu le jour grâce à « l’American Kennel Club », une association canine américaine dont la mission principale est de promouvoir les chiens de race. L’obéissance canine tire ses origines des sports de chiens de travail, notamment les chiens policiers et les chiens de sécurité.

  • Assis :

D’après l’American Kennel Club, la condition sine qua non pour apprendre l’ordre « assis » à votre chien est qu’il reste debout devant vous. S’il ne vient pas vers vous spontanément, rapprochez-vous doucement, guidez-le avec la laisse afin de le faire venir où vous le souhaitez. Ainsi, vous faites comprendre à votre compagnon à quatre pattes qu’il doit vous obéir, sans pour autant être trop strict avec lui.

obéissance canine dresser son chien

Afin d’apprendre à votre chien l’ordre « assis », deux méthodes s’offrent à vous. Choisissez celle qui vous parle le plus :

1ère méthode : agenouillez-vous devant votre chien et préparez une friandise dans votre main, en guise de récompense. Placez la friandise juste devant la truffe de votre chien et dites « assis » en même temps que vous levez la friandise doucement, au-dessus de sa tête. Dorénavant, il y a de fortes chances qu’il s’asseye en regardant vers le haut, dès que vous prononcerez le mot « assis ». S’il recule, posez doucement votre main sur son arrière train et faites-le s’asseoir. Récompensez-le systématiquement avec une friandise, qu’il ait eu besoin d’aide pour réussir l’exercice d’obéissance canine ou non.

2ème méthode : asseyez-vous directement devant votre chien, placez une main sur son poitrail et l’autre immédiatement derrière ses pattes arrière. Dites « assis » et pressez doucement contre son poitrail afin de l’amener à prendre la position assise. Dès qu’il est assis, récompensez-le avec une friandise.

  • Couché :

Vous avez également deux possibilités pour apprendre à votre chien l’ordre « couché ». Choisissez la plus cohérente pour vous :

1ère méthode : pour dresser son chien et lui faire comprendre qu’il doit se coucher sur ordre, agenouillez-vous à sa droite et placez votre main gauche sur ses épaules. Placez ensuite votre main droite juste derrière ses pattes avant. Dites « couché » en appuyant doucement sur ses épaules. Faites glisser ses pattes avant jusqu’à ce que votre chien se retrouve couché. Caressez son dos pendant quelques secondes, afin de lui permettre de se détendre et de l’encourager à rester dans cette position. Félicitez-le et laissez-le déguster une friandise.

Utilisez une sorte de mot clé qui sonne la fin de l’exercice. Laissez votre chien se relever, félicitez-le et récompensez-le à nouveau. Répétez l’exercice plusieurs fois, pour ramener votre chien à la position couchée. Dorénavant, votre chien prendra cette position, dès que vous lui en donnerez l’ordre.

obéissance canine dressage pour chien

2ème méthode : déposez votre main gauche sur les épaules de votre chien pendant que vous présentez une friandise avec votre main droite devant sa gueule. Dites « couché » et déposez lentement la friandise au sol, entre ses pattes. Ensuite, tirez-la lentement vers l’avant pour faire en sorte qu’elle s’éloigne de votre chien. Dès que votre chien est couché, laissez-lui manger la friandise.

  • Reste :

Cet ordre d’obéissance canine a pour but de faire rester votre chien dans sa position, jusqu’à ce que vous prononciez le mot clé pour mettre fin à l’exercice ou que vous décidiez de lui faire faire un autre tour. Il est important que les ordres que vous donnez à votre chien soient bien délimités par un début et une fin, tous les deux clairement perceptibles par votre compagnon. N’effectuez pas cet exercice avec de la nourriture dans la main. Cela encouragerait uniquement votre chien à vous suivre pour que vous la lui donniez. Entraînez votre chien à réussir cet ordre en vous absentant et en prononçant le mot clé dès que vous revenez. Si vous sentez que votre chien va abandonner la position, répétez l’ordre « reste ».

Obéissance canine : quels accessoires de dressage pour chien ?

  • L’entraînement au clicker est une méthode se basant sur le principe du renforcement positif, qui s’appuie sur des fondements scientifiques. Avec le clicker, faites comprendre à votre chien ce que vous attendez de lui. Le clicker est un accessoire de dressage pour chien qui émet un son particulier, dès que vous cliquez sur le bouton.
  • En même temps, vous pouvez tout à fait prononcer un mot spécifique. D’après les détracteurs du clicker, l’utilisation de mots renforcerait davantage les liens entre un chien et son maître. Dans le milieu de l’éducation canine, comme par exemple au sein de l’American Kennel Club, le clicker est un accessoire utilisé très fréquemment.
obéissance canine
  • Une laisseconstitue également un accessoire essentiel pour dresser son chien, d’après les recommandations de l’American Kennel Club. Habituez votre chien à apprécier porter son collier et à être relié à sa laisse.

Histoire de l’obéissance canine

Depuis toujours, les chiens de travail ont appris à obéir aux ordres, différents en fonction du domaine d’activité du chien. Par exemple, les chiens de berger ont appris à guider leurs troupeaux dans une direction indiquée par leur maître. Ces chiens apprécient jouer avec des balles Pezzi qu’ils aiment faire avancer, rappelant cette faculté.

obéissance canine

Entraînement d’obéissance et épreuve d’obéissance : quelle différence ?

La plus grande différence entre ces deux disciplines réside en le fait qu’un chien reçoit beaucoup plus de friandises, dans le cadre du training, de l’entrainement. Par exemple, l'objectif pourrait être que le chien aboutisse à de meilleures performances qu’en compétition afin de recevoir des récompenses. Entraînez votre chien à l’obéissance sans récompense systématique. A la fin de chaque séance d’obéissance, récompensez tout de même votre compagnon avec une gourmandise.

La discipline qualifiée d’obéissance canine se caractérise par des ordres très simples tel que « assis », tout comme par des compétitions de haut niveau, comme celles pratiquées par l’American Kennel Club, l’United Kennel Club et le Canadian Kennel Club. Lors de ces compétitions d’obéissance canine, la difficulté des ordres, la précision de l’exécution et la performance générale sont autant d’éléments évalués par le jury.

Pour que le chien puisse être qualifié « d’obéissant » (en opposition à la désignation « éduqué »), il doit effectivement réagir à toutes les sollicitations de son maître. Les maîtres prennent beaucoup de plaisir à pratiquer cette discipline aux côtés de leur chien, surtout si ce dernier est doué en obéissance. De la même manière, les chiens apprécient réaliser ces exercices en compagnie de leur maître. Si un chien n’est pas très obéissant, cela peut vite devenir pénible pour son maître et pour son entourage. Enfin, en société, il est extrêmement important qu’un chien obéisse à son maître, afin d’éviter qu’une situation de stress ne dégénère par exemple.

Entrainement d’obéissance canine : quelle durée ?

Dresser son chien grâce à des exercice d’obéissance canine peut s’avérer laborieux et difficile. Cela dépend de chaque chien, de la méthode utilisée et des facultés du maître ou du dresseur. Le niveau de difficulté de l’entraînement conditionnera bien entendu sa durée. On dit qu’il est plus facile d’éduquer certains chiens de race que d’autres. Le Berger allemand et le Border Collie sont considérés comme étant des chiens obéissants, qu’il est facile de dresser. Le détail à ne jamais oublier lorsque vous pratiquez l’obéissance canine est la régularité ! Un entrainement d’obéissance peut faire office de préparation à d’autres disciplines d’éducation canine pour votre chien. Il est essentiel que le chien et le maître aient de bonnes relations, pout un entraiment réussi, quel que soit son type. Ce lien peut être renforcé par des activités ludiques pratiquées ensemble. Lorsque le maître et son chien forment une bonne équipe et pratiquent des activités ensemble, qui leur plaisent à tous les deux, cela améliore leur complicité ! Encore une fois, il s’agit là d’une condition sine qua non pour le bon déroulement des séances d’obéissance.

obéissance canine dresser son chien

Entouré par une famille active, un chien peut pratiquer un vaste panel d’activités. Il est important que le chien manifeste son enthousiasme pour la pratique de ces dernières.

En général, le chien assimile les bases de l’obéissance canine six à dix semaines après le début des entrainements. Durant cette période, le maître apprend à communiquer avec son compagnon et à lui apprendre les ordres les plus simples. La plupart des types d’entrainement d’obéissance consistent en le fait d’apprendre des ordres à son chien. Apprendre à son chien à marcher correctement en laisse est un premier enseignement d’obéissance. Une fois que cet enseignement est assimilé, le chien peut en apprendre bien davantage.

Obéissance canine : adaptée à tous les chiens ?

Certains chiens manifestent davantage d’enthousiasme lorsque leur maître leur propose des exercices de pistage. Cela peut se manifester par le fait que votre chien cherche des friandises là où il se trouve, afin de se récompenser de lui-même (système d’auto-récompense).

Le sens et le but des sports canins est bien sûr de passer de bons moments avec son chien. Cela est évident : vous devez tous les deux y prendre du plaisir ! Pour juger de ses capacités en termes de sport canin, jetez un œil au physique de votre chien. On dit des chiens aux pattes relativement courtes qu’ils ne sont pas faits pour courir à coté de leur maître, à vélo. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à vous adresser à l’éleveur ou à votre vétérinaire. Ils sauront vous conseiller les sports canins les plus appropriés pour le physique de votre petit compagnon.

Avant la compétition d’obéissance

Les entrainements d’obéissance peuvent dans certains cas déboucher sur des compétitions d’obéissance, pour les chiens et les maîtres le souhaitant. Bien entendu, il n’y a aucune obligation. Vous pouvez participer à des entraînements d’obéissance juste pour le fun et pour apprendre à votre chien à être obéissant.

Si le maître et le chien partagent un grand plaisir à pratiquer cette discipline et qu’ils souhaitent participer à des compétitions, le maître devra passer un examen avec son chien. Il s’agit d’une condition obligatoire pour pouvoir y participer.

Rendez-vous sur votre boutique zooplus, rubrique Dressage et sports canins afin de vous procurer tous les accessoires dont vous avez besoin !

Articles les plus lus

Les maladies des poissons

Les maladies des poissons d’aquarium ne doivent pas être prises à la légère. Certaines maladies des poissons peuvent aller jusqu’à provoquer leur mort. C’est pourquoi une reconnaissance rapide des maladies est essentielle, afin de pouvoir agir rapidement. Votre Magazine zooplus vous aide à reconnaître les maladies des poissons et vous présente les possibilités de traitement pour votre poisson malade.

Changer l’eau de l’aquarium

Aussi longtemps que les aquariums existeront, il y aura de longs débats sur l'utilité de changer l'eau ou sur la fréquence à laquelle il est nécessaire de changer l'eau de l'aquarium. Même si cela est rare, certains propriétaires de poissons exotiques aiment à croire que leur aquarium fonctionne tel un petit écosystème similaire à celui de la nature, et qu’il est donc inutile de changer l'eau de l'aquarium, sous peine de l’appauvrir.

Tester l’eau de son aquarium

Une fois par semaine, il est indispensable pour un aquariophile de tester l'eau de son aquarium, en mesurant trois valeurs essentielles : la teneur en nitrites, la valeur du pH et la dureté carbonatée en KH. Cet article aborde la teneur en nitrites des eaux d’aquarium.