Border terrier

Border terrier assis dans l'herbe

D’un aspect plutôt discret au premier abord, le Border Terrier s’avère une race de chien idéale pour tous ceux qui recherchent la compagnie d’un chien robuste et entreprenant.

Apparence des Border terriers : une beauté naturelle

Les novices le confondent souvent avec un bâtard : ce chien discret, originaire comme le Fox Terrier de Grande-Bretagne, n’accroche pas tout de suite le regard, et c’est généralement son expression attentive et curieuse qui finit par susciter l’intérêt. Ce terrier britannique, qui peut peser jusqu’à 7 kilogrammes, a un poil dur et filiforme qui le protège des intempéries. Sa robe peut revêtir les couleurs rouge, feu, grisonné et froment. Ce chien a de petites oreilles pendantes, un crâne plat et modérément large ainsi qu’un museau court. La forme de sa tête rappelle celle d’une loutre. Ses pattes longues et gracieuses témoignent de l’endurance typique du terrier.

Origine : un frontalier amateur de chasse

Son nom en dit déjà long sur lui et son histoire : le Border Terrier vient de la frontière (en anglais : « border ») qui sépare l’Angleterre de l’Écosse. Les objectifs d’élevage définis pour cette race étaient à l’origine exclusivement axés sur la chasse. Ces chiens devaient être suffisamment rapides et endurants pour courir aux côtés des chevaux. En même temps, ils devaient être assez petits pour se frayer un chemin dans les terriers étroits des renards et les débusquer. Au début de l’élevage, la beauté ou l’apparence spécifique de cette race avaient très peu d’importance : seules les performances comptaient.  Si on peut admirer des chiens semblables au Border Terrier sur des tableaux datant du 18ème siècle, l’élevage de cette race de chien ne s’est vraiment établi qu’au début du 20ème siècle. En 1920, le Kennel Club a officiellement reconnu la race. Le Border Terrier est plus ou moins répandu en Europe : en Grande-Bretagne, par exemple, il a toujours été très présent et il est, aujourd’hui encore, employé pour la chasse. Dans ce pays, il est en outre considéré comme un chien de compagnie apprécié des familles. Dans d’autres pays, en revanche, la race se fait plus rare, même si elle a gagné en popularité au cours des dernières décennies. En Allemagne, Holly – le Border Terrier de l’ancien chancelier Gerhard Schröder – a contribué à accroître fortement la notoriété de ce chien de race.

chien border terrier debout dans l'herbe © Vincent / stock.adobe.com

Caractère : un compagnon joyeux et aventureux

On ne s’ennuie jamais avec un Border Terrier : ce chien vif et intrépide est toujours prêt à vivre de nouvelles aventures. Il a en outre la réputation d’être joyeux, joueur et intelligent, sans se montrer particulièrement têtu ou agressif. S’il lui arrive d’aboyer de temps à autre pour signaler son intérêt, il ne s’agit pas pour autant d’un roquet. Comme ses ancêtres chasseurs faisaient partie d’une grande meute au sein de laquelle les querelles n’étaient pas souhaitées, les spécimens de cette race s’entendent encore bien avec leurs congénères et ont un tempérament sociable. Le Border Terrier fait preuve de curiosité. Il aime explorer les haies, les buissons – ou l’étang du jardin, car cet ancien chasseur de loutres a une attirance naturelle pour l’eau. Ces particularités ainsi que son instinct de chasse prononcé nécessitent une bonne éducation de base pour contrer sa tendance à vagabonder.

Un chien adapté aux maîtres débutants faisant preuve de cohérence

En règle générale, cette race est considérée comme facile à éduquer si l’on suit l’une des règles essentielles en matière d’éducation – rester cohérent.  À partir du moment où vous  respectez ce principe, votre Border Terrier vous reconnaîtra sans problème comme chef de meute – mais il vous mettra à l’épreuve de temps à autre, car cet ancien chien de chasse a l’habitude de prendre des décisions de manière autonome et il lui arrive d’avoir des idées bien arrêtées. Si vous souhaitez promener votre Border Terrier sans recourir à la laisse, vous devez veiller à ce que ce petit fureteur revienne systématiquement lorsque vous l’appelez. Cette obéissance au rappel s’entraîne dès le plus jeune âge. Un Border Terrier bien éduqué peut être rappelé sans problème lorsqu’il se trouve en présence d’un écureuil – mais cela nécessite un certain travail d’éducation. Le mieux est d’emmener votre chiot à une  école d’éducation canine, où il aura beaucoup de contacts avec d’autres chiens, ce qui favorisera sa socialisation.

Un pelage facile à entretenir

Si vous épilez régulièrement le pelage de votre Border Terrier, composé d’un sous-poil et d’un poil de couverture, vous aurez un compagnon facile d’entretien, qui perdra peu de poils. Les Border Terriers dont les poils sur le visage sont peu abondants nécessitent généralement moins de soins que les autres car ils ont un pelage plus soyeux et moins épais. Brossez la fourrure de votre animal en profondeur chaque semaine, et vérifiez à cette occasion que votre compagnon n’héberge pas de parasites ou que sa peau ne présente pas de lésions. Deux fois par an, vous devriez toiletter votre Border Terrier à la main ou l’amener chez un toiletteur. Évitez à tout prix les ciseaux car ils endommagent la structure rugueuse du poil. Pour prendre soin des dents de votre protégé, vous pouvez l’habituer dès le plus jeune âge à l’utilisation du dentifrice et d’une brosse à dents spécialement conçus pour les chiens. Ce rituel de soins permet de prévenir la formation de tartre. Les jouets avec des nœuds en coton disponibles dans le commerce ou le grignotage de carottes ou de panse constituent également une bonne mesure de prévention bucco-dentaire. Surveillez la longueur des griffes de votre compagnon et coupez-les au besoin. N’oubliez pas les « griffes de loup », c’est-à-dire les ergots, la griffe du pouce sur les pattes avant et l’orteil supplémentaire sur les pattes arrière.

border terrier qui sourit © Nikol / stock.adobe.com

Alimentation du Border Terrier

Découvrez notre gamme d’aliments pour chien !

Comme tous les chiens, le Border Terrier est un carnivore, il a donc besoin d’une alimentation composée principalement de viande. Que vous lui donniez des aliments humides ou secs, vous devez veiller à ce que la viande figure en première position dans la liste des ingrédients. Une teneur en protéines équivalente à 20 % environ est suffisante pour l’alimentation d’un chien adulte. Pour bien évaluer la quantité d’aliments nécessaire, suivez les indications du fabricant sans perdre de vue la taille de votre animal. Si cette dernière perd ses contours nets à cause de la formation de petits bourrelets de graisse, adaptez les portions en conséquence. N’oubliez pas d’intégrer les éventuelles friandises données en guise d’en-cas dans la ration journalière de votre chien. Les changements de régime alimentaire doivent toujours se faire progressivement, en mélangeant petit à petit la nouvelle nourriture à celle que votre protégé connaît déjà. Vous pourrez ensuite augmenter progressivement la quantité de nouvelle nourriture. Pour un chien adulte, deux repas par jour suffisent. Vous pouvez en revanche inciter les animaux plus jeunes à « prendre un repas » jusqu’à quatre fois par jour. Pour l’entretien des dents, privilégiez les articles secs à mâcher tels que les oreilles ou les sabots de bœuf vendus dans les magasins spécialisés.

Un modèle de santé préservé

Son apparence plutôt discrète a préservé le Border Terrier des élevages consacrés aux chiens « à la mode ». Depuis les débuts de son élevage ciblé, la qualité a pris le pas sur l’esthétique. Cette particularité a heureusement permis aux Border Terriers d’échapper la plupart du temps aux maladies courantes chez de nombreuses races de chiens. Toutefois, il existe parmi ces chiens des individus atteints de la dysplasie de la hanche, d’atrophie progressive de la rétine, ou encore de maladies cardiaques. Le choix d’un éleveur sérieux s’avère donc particulièrement important : la présélection ciblée qu’effectue ce professionnel permet en effet de minimiser le risque d’apparition de ces maladies. Les Border Terriers peuvent également être atteints du syndrome de crampes épileptoïdes canines (CECS, en anglais). Il s’agit d’une maladie d’origine inconnue qui se manifeste par des crises convulsives. Elle est héréditaire et récessive et ne se manifeste généralement que chez les animaux âgés de 2 à 5 ans. N’hésitez pas à parler de cette maladie et des mesures de prévention à l’éleveur. Ces petites boules d’énergie peuvent en outre avoir une tendance à l’embonpoint: surveillez les rations quotidiennes de votre animal et pesez-les chaque jour si nécessaire. S’ils sont en bonne santé, ces chiens robustes peuvent vivre jusqu’à 17 ans.    

Un chien qui aime avant tout se dépenser en forêt et dans les champs

Ne vous fiez pas à ses petites pattes : le Border Terrier a besoin de faire beaucoup d’exercice. Cette force de la nature préfère passer son temps en plein air. En tant que chien de travail, il a besoin de beaucoup d’activités et de se dépenser mentalement. Les sports canins comme l’agility ou le dog dancing, qui combinent exercice physique et petites acrobaties, lui conviennent parfaitement. Ce terrier travailleur apprécie également le travail du nez. Il faut aussi souligner l’affinité de cette race avec les chevaux, qui fait du Border Terrier un excellent compagnon pour les cavaliers. Ce chien se fera aussi un plaisir de courir à vos côtés lors de votre séance de jogging ou de vos randonnées, mais veillez dans ce cas à augmenter progressivement la cadence de la course ou de la chevauchée pour ne pas surmener votre animal. Pour pratiquer des sports d’endurance, votre compagnon doit impérativement avoir atteint l’âge adulte. Même si ce chien de race apprécie particulièrement l’exercice physique, vous devez aussi lui ménager des temps de repos. Cet ancien chasseur pourrait sinon avoir tendance à réclamer toujours plus d’activités et devenir un tourbillon hyperactif. Un complément intéressant au sport canin peut être de dresser votre Border Terrier pour en faire un chien de thérapie.

border terrier qui court © mfotohaus / stock.adobe.com

Cette race est-elle faite pour moi ?

Malgré son apparence mignonne qui le rend attirant aux yeux des personnes à la recherche d’un chien facile à vivre et maniable, le border terrier n’est que partiellement adapté comme premier chien pour les maîtres débutants et les seniors. Les premiers feraient bien de s’informer en profondeur sur le travail d’éducation nécessaire et demander conseil à des spécialistes pour s’imposer dans leur rôle d’éducateurs face au charme du terrier. Les seconds devraient être en mesure d’offrir à ce chien de nombreuses occasions de se dépenser. Cette race de chien convient aux personnes sportives qui aiment se promener avec leur animal. Il faut de plus veiller à occuper le Border Terrier par tous les temps – ce n’est qu’à cette seule condition qu’il pourra être élevé en appartement. Plus sa meute est nombreuse, plus cette force de la nature se sentira à l’aise. Il fera donc un bon chien de famille ou un bon second chien, car il aura dans les deux cas de la compagnie. Ce grand cœur s’attache également très vite aux enfants. Cependant, il peut jouer de manière assez turbulente, surtout lorsqu’il est jeune. Il faut donc absolument le surveiller lorsqu’il se trouve avec des enfants en bas âge. Si vous sensibilisez vos enfants aux fondements d’une relation respectueuse avec un animal de compagnie, il y a de fortes chances pour qu’ils deviennent amis avec leur chien pour la vie.

Avant d’accueillir un Border Terrier chez vous, assurez-vous que tous les membres de la famille sont expressément d’accord et que personne ne fait d’allergie aux animaux. En cas de doute, consultez votre médecin. Si vous êtes locataire, vérifiez également que votre propriétaire accepte la présence de votre chien et, si cela n’est pas clairement stipulé dans le contrat de location, demandez-lui de vous confirmer son accord par écrit. Prévoyez comment vous allez organiser vos futures vacances : allez-vous laisser votre chien chez des parents proches, des amis, dans une pension pour chiens, ou l’emmener en voyage avec vous ? De nombreuses pensions et hôtels accueillent désormais les animaux. Le Border Terrier, de petite taille et particulièrement sociable, s’avère en principe un compagnon idéal pour les voyages en mode randonnée ou autres. 

Avant de prendre la lourde responsabilité de vous occuper d’un chien qui vous accompagnera pendant de nombreuses années, il est important de prendre l’aspect financier en considération. Outre les frais occasionnés par l’achat d’un chien chez un éleveur, il faut compter l’équipement de base qui comprend une gamelle, un harnais, un collier et une laisse, un panier et des couvertures, une cage de transport pour la voiture, ainsi que des brosses et un shampooing doux pour chien. Les dépenses courantes englobent une nourriture de qualité, l’assurance responsabilité civile ainsi que les consultations chez le vétérinaire, plus coûteuses en cas de maladie.

Où trouver l’animal de mes rêves ?

Si, après mûre réflexion, vous vous décidez pour l’adoption d’un Border Terrier comme nouveau colocataire, il est temps de vous mettre à sa recherche. Vous envisagez d’acheter un chiot ? Adressez-vous dans ce cas à un éleveur sérieux. Ce dernier se démarque des autres par son appartenance à une association d’éleveurs canins et son respect des directives, qui vous offrent une certaine sécurité. Les parents de l’animal sont soumis à des examens de santé et de caractère avant d’être admis dans l’élevage. Les chiennes bénéficient d’un temps de repos suffisant entre deux portées. Un bon éleveur vous laissera faire tranquillement connaissance avec le chiot de vos rêves dans son foyer et répondra également à toutes vos questions sur la race et son élevage. Les chiots et leurs parents doivent donner une impression de gaieté, de santé et d’équilibre. Même après la vente, l’éleveur restera votre interlocuteur pour toute question concrète concernant son protégé, car il a à cœur d’assurer un bon avenir à ses animaux. C’est la raison pour laquelle il vous posera probablement aussi quelques questions sur votre expérience des chiens, vos attentes et votre environnement. Réjouissez-vous alors d’avoir trouvé un éleveur responsable !

Évitez d’acheter un chiot Border Terrier sans certificat d’ascendance, car cela favorise dans bien des cas la propagation de maladies. De plus, la plupart des chiots cédés par ces vendeurs ne sont pas bien socialisés, et leurs parents n’ont pas été élevés avec amour. Les animaux peuvent avoir l’air moins chers au premier abord, mais ces soi-disant « éleveurs » gagnent davantage qu’un éleveur sérieux qui, en règle générale, consacre beaucoup d’argent, de temps et d’amour à l’obtention d’animaux sains et bien typés. Un Border terrier issu d’un élevage sérieux est généralement disponible à une fourchette de prix comprise entre 800 et 1 400 €.

Si vous souhaitez offrir un nouveau toit à un Border Terrier âgé, vous pouvez vous adresser à une association comme la SPA, car certains éleveurs doivent de temps à autre se séparer d’animaux âgés ou ont appris que certains de leurs anciens protégés ont perdu leur foyer. Vous pouvez également contacter des associations qui se consacrent spécialement au placement de terriers et qui proposent de temps en temps des border terriers. Bien entendu, il peut aussi arriver qu’un Border Terrier attende une nouvelle famille dans un refuge à proximité de chez vous, mais les chances sont moindres. Il est plus probable que vous y rencontriez des bâtards avec une apparence et un caractère semblables à celui du Border Terrier, mais qui réservent tout de même leur lot de surprises – une expression qui n’est bien entendu pas à prendre uniquement au sens péjoratif. Dans tous les cas, même si vous achetez un chien d’occasion, vous devez vous informer en détail sur ses caractéristiques. Les intermédiaires vous conseilleront en principe de manière approfondie afin de déterminer si vous et le chien de vos rêves êtes compatibles.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir en compagnie de votre Border Terrier aventureux !

Articles les plus utiles
15 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
9 min

American Bully

Il a l'air méchant mais est en réalité un amour de chien. Cette description convient parfaitement à l'American Bully. Dans cet article, nous vous présentons une race de chien encore rare en Europe.

12 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.