Ocicat

ocicat

L'Ocicat : un chat exotique au grand sens de la famille

Lorsque vous rencontrez un Ocicat pour la première fois, vous êtes immédiatement charmé par ce chat à l'allure exotique. C'est à cause de son manteau à pois qu'il a été nommé Ocicat, en référence à l'ocelot, un chat sauvage. De par sa nature, le chat-ocelot n’est en fait pas si sauvage, mais extrêmement câlin et loyal, ce qui en fait un chat de compagnie très populaire.

Apparence : à quoi ressemble l'Ocicat ?

L'Ocicat est un chat à l'air athlétique, qui traverse la vie en alliant grâce et force. Les chats de cette race pèsent généralement entre 4 et 5 kg, les mâles pouvant atteindre jusqu'à 7 kg.

Sur ses pattes puissantes, il est souple et capable de faire de grands sauts. Sa cage thoracique est profonde, et ses côtes sont légèrement arquées.

Sa tête est angulaire. Il a les joues bien développées et le menton très marqué. Ses oreilles sont de taille moyenne et toujours alertes. Ses yeux sont en forme d'amande, bien écartés, et il a un regard amical.

Sa queue est assez longue et se rétrécit un peu vers le bout, qui est plus sombre. Le bout de la queue est d’ailleurs la partie la plus sombre de tout son pelage.

Le reste du pelage est court, dense, lisse, et satiné avec des reflets luisants. Il présente des taches de la taille d'une empreinte de pouce qui se détachent de la couleur de base de la fourrure.

L'Ocicat existe en douze couleurs différentes : le marron, le bleu, le chocolat, le lilas, le cannelle et le faon. Toutes ces couleurs existent également en version silver (argentée).

Le visage de l'Ocicat porte des motifs tabby.

Quel est le caractère de l'Ocicat ?

Malgré son aspect exotique et sauvage, l’Ocicat est d'une nature plutôt docile. Il convient très bien aux familles, et a la réputation d'être aussi fidèle qu'un chien. Il fait un très bon chat domestique, et il est d'ailleurs très populaire dans ce rôle.

L'Ocicat s'entend également très bien avec les jeunes enfants et les chiens. Cependant, il faut idéalement les habituer à vivre les uns avec les autres dès leur plus jeune âge.

Comme leurs ancêtres sauvages, les Ocicats aiment passer du temps dans la nature. Ils peuvent alors chasser et partir en exploration. En tant que potentiel futur maître de ce chat exotique, vous devez vous assurer que votre Ocicat sorte suffisamment. Il est nécessaire pour cette espèce de pouvoir se dépenser ainsi.

Sachez également que, même si un chat est autonome et « facile à entretenir », il demande tout de même beaucoup de disponibilité. Si vous ne pouvez pas consacrer à votre chat toute l'attention dont il a besoin, vous devriez soit renoncer à adopter un chat, soit envisager d'en adopter un deuxième. De cette façon, vos deux petits compagnons pourront être ensemble pour jouer, se faire des câlins et explorer le jardin en votre absence.

Par ailleurs, l'Ocicat ronronne moins, et est généralement moins bruyant, que les autres chats. Cette race n'exprime donc pas vraiment son plaisir en ronronnant. Mais rassurez-vous, votre chat saura vous montrer d'une façon ou d'une autre qu'il se sent bien.

Les Ocicats sont des animaux sociables et extravertis, et se laissent sans problème caresser par des inconnus. Leur grande gentillesse est caractéristique de leur personnalité.

L’Ocicat aime recevoir beaucoup d'attention de ses maîtres. Il a un grand sens de la famille, et leur accordent également beaucoup d'attention en retour. Il chérit le temps qu'il passe à se faire câliner.

En outre, certains maîtres de chats de cette race affirment qu’ils adorent l'eau, et qu’ils sautent volontiers dans les baignoires ou les piscines.

ocicat

Histoire : Comment est apparu l'Ocicat ?

Une dame nommée Virginia Daly (Dalai) a accidentellement créé l’Ocicat en 1964 en croisant un chat abyssin avec un chat siamois. Certains le qualifient ainsi de race ratée. A notre avis, l’Ocicat est tellement remarquable, que ce soit de par sa nature ou son apparence, que l'apparition de cette race devrait être considérée comme une réussite, et donc comme un coup de chance.

Le généticien Dr. Clyde a développé un vif intérêt pour ce chat apprivoisé à l'air jungle-esque. C'est ainsi que l'élevage de ce chat exotique câlin a été continué. Pour augmenter la variété des couleurs, l'Ocicat a par la suite été croisé avec l’American Shorthair.

Au fil des années, l’Ocicat a gagné son physique robuste et son apparence gracieuse. Ce n’est qu’en 1987 que l’Ocicat a été officiellement reconnu comme une race aux États-Unis.

Alimentation de l'Ocicat : De quels aliments a besoin le chat-ocelot ?

Un Ocicat n'est pas compliqué en matière d'alimentation. Les mêmes recommandations nutritionnelles s'appliquent à cette race qu'aux autres chats.

Si vous décidez de le nourrir avec de la nourriture sèche, vous devez absolument vous assurer qu’elle soit de haute qualité. Elle doit contenir tous les nutriments, vitamines et minéraux dont votre petit protégé a besoin pour jouir d'une bonne santé à long terme. Gardez à l'esprit que les croquettes ne contiennent que très peu d'eau, à savoir 8% environ.

Pour compenser cela, vous devez vous assurer que votre chat boive suffisamment. Vous pouvez par exemple lui mettre à disposition des gamelles d'eau, et éventuellement une fontaine à eau. La source d'eau doit en revanche se situer à un endroit différent de celui de la gamelle de nourriture, pour correspondre aux conditions que le chat trouverait dans la nature.

Même à l'état « sauvage », le chat trouve son eau et sa nourriture à différents endroits. Autrement, l'eau pourrait être contaminée par ce qui se trouve autour. Une souris morte, par exemple. Lorsque l'on élève un chat, il est très important de se rapprocher le plus possible de ses conditions de vie dans la nature.

Si vous nourrissez votre chat avec de la nourriture humide, assurez-vous qu'il la consomme rapidement une fois que vous avez rempli sa gamelle. Autrement, la pâtée deviendra rapidement un terrain de jeu pour mouches et le chat ne voudra probablement plus la manger.

Il existe également de grandes différences dans la qualité des différentes nourritures humides présentes sur le marché. Choisissez un mélange nutritif que votre chat puisse bien digérer, qui contiennent peu de substances nocives, et qui soit riche en des protéines de haute qualité. La nourriture pour chats qui obtient de mauvais résultats lors des tests contient souvent trop de phosphore, ce qui endommage les reins du chat. Le prix seul n'est pas forcément un indicateur de qualité. Il y a effectivement des produits très bon marché qui obtiennent de très bons résultats en matière de contrôle de qualité.

Vous pouvez également nourrir votre Ocicat selon la méthode BARF. Cela correspond à un régime alimentaire adapté à l'espèce, similaire à celui suivit par le chat à l'état sauvage. Beaucoup considèrent le BARF comme la meilleure méthode d'alimentation pour un chat. Elle consiste à lui servir de la viande fraîche crue, complétée par des légumes, des huiles alimentaires, des suppléments essentiels, et parfois des glucides pour assurer un régime alimentaire équilibré.

La méthode d'alimentation BARF est donc celle qui se rapproche le plus du régime naturel du chat, car, dans la nature, lorsque les chats mangent une proie, les muscles, les os, les abats, la peau, la graisse, le sang, les tendons, le cartilage, la fourrure, le plumage, les tissus et l'eau sont mélangés. A cela s'ajoute le contenu de l'estomac de la proie. Par exemple, l'estomac d'une souris peut être rempli de grain. Cette méthode d’alimentation correspond donc aux besoins naturels d’un chat.

Comment prendre soin d'un Ocicat ?

L’Ocicat a besoin d’exercice, d’espace et de mouvement, et il acceptera volontiers toute autre forme d'occupation. Vous pouvez par exemple lui faire suivre un clicker training. Laissez-vous inspirer par la gamme d'accessoires clicker disponible ! Vous pouvez également trouver de quoi l'occuper parmi une large gamme de jouets pour chats.

Si vous avez un foyer très vivant, l'Ocicat est le chat qu'il vous faut. Il aime d'être entouré d'une famille nombreuse, d'enfants, et éventuellement d'autre chats. Il tolère même les chiens.

Peu importe les activités que vous choisissez, l'important est que vous donniez beaucoup d'attention à votre chat-ocelot, et ce également sous la forme de nombreuses caresses.

Autrement, l’Ocicat ne requiert pas beaucoup de soins. Il suffit de brosser sa fourrure courte de temps en temps pour en retirer les poils morts. Le brossage a également pour avantage de renforcer le lien qui vous unit.

L'Ocicat jouit naturellement d'une bonne santé. On ne connaît pas à ce jour de maladies spécifiques à la race. Bien sûr, comme toutes les autres races, il peut tomber malade. Toutefois, si vous pensez aux vaccinations régulières et aux visites préventives chez le vétérinaire, et que vous nourrissez votre chat avec des aliments de haute qualité, toutes les conditions sont réunies pour que votre chat reste en bonne santé.

chaton ocicat

Comment trouver le bon éleveur d'Ocicats ?

Lors du choix d'un éleveur, vous devez vous assurer que les chats adultes et leurs chatons vivent dans de bonnes conditions, en contact avec la famille de l'éleveur, et qu'ils sont en bonne santé. De cette façon, le chat est déjà parfaitement habitué à des conditions similaires à celles qu'il trouvera chez vous. Il aura même déjà entendu des bruits forts comme celui de l'aspirateur ou d'autres appareils ménagers, et n'y sera pas confronté pour la première fois chez vous.

Dans l'idéal, adressez-vous à une communauté sérieuse d’éleveurs et d’amateurs d’Ocicat. Les éleveurs et les amoureux de cette race de chats exotiques s'y rencontrent. Le but de ces groupes et de ces connexions est de garantir la coopération la plus large possible à l'échelle internationale, pour pouvoir échanger et partager des informations et des expériences.

Fondamentalement, un éleveur sérieux s'intéresse à vos conditions de vie dans l'intérêt du chat, et peut même demander à voir comment vous vivez. Il est également intéressant pour l'éleveur de savoir si vous avez une expérience préalable avec les chats, même si cela n'est pas forcément nécessaire à l'acquisition d'un Ocicat.

Un bon éleveur établira évidemment un contrat d’achat avec vous. Ce contrat régit, entre autres, comment vous devez vous comporter en cas de maladie du chaton. Un éleveur qui s'intéresse réellement au bien-être de ses chats sera toujours là pour vous aider après l'adoption.

L'appartenance d'un éleveur à une association ou un club de race est également un indicateur de son sérieux. Les papiers du chat doivent eux aussi provenir d'une association reconnue.

De plus, un éleveur sérieux reproduit au plus deux races de chats différentes. En effet, l'élevage d'une race nécessite des connaissances très étendues sur le sujet.

Les animaux et leur lieu de vie doivent bien sûr avoir l'air bien entretenus, et les animaux ne doivent pas être trop timides.

Un éleveur de confiance vous fournira également un plan d’alimentation, et il saura être un partenaire compétent en matière de nutrition.

De plus, tous les animaux reproducteurs doivent être vaccinés et recevoir un résultat négatif lors des tests de dépistage de la leucémie et des végétations adénoïdes du chat.

Enfin, votre instinct est un facteur déterminant dans le choix d’un bon éleveur.

Quel que soit le chat que vous choisissez, nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec votre nouveau compagnon !

Articles les plus lus

Canari

Les canaris sont des oiseaux très facile à vivre : ils se soignent eux-mêmes lorsque vous leur mettez à disposition une petite baignoire, quelques perchoirs de tailles différentes et un os de seiche.

Diamant mandarin

Si vous avez chez vous un couple de diamants mandarins, vous avez sûrement remarqué qu’il ne vous aura pas fallu attendre longtemps pour voir naître des oisillons. En effet, le diamant mandarin est un oiseau qui se reproduit assez facilement et rapidement. Il vous faudra réfléchir en temps voulu si vous avez assez de place et de temps à offrir à tous ces petits oiseaux.

Inséparables ou agapornidés

Du fait de leur petit gabarit, les inséparables sont souvent placés dans des cage bien trop étroites. Ces petites boules d’énergie ont besoin d’un espace suffisamment spacieux pour pouvoir se défouler.