28 septembre 2018

Cane corso

cane corso

Un dogue italien pour les connaisseurs de chiens

Calme et majestueux, c’est l’air qu’arbore un cane corso équilibré. Cette race, qui provient du sud de l’Italie, est parfois appelée « dogue italien » ou « molosse italien ». Il gagne actuellement rapidement en notoriété en dehors de l’Italie, et convient surtout à des personnes sportives disposant de beaucoup de place et d’expérience avec les chiens.

Un molosse à l’air majestueux

Le cane corso est un gros chien costaud. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à 68 cm de hauteur au garrot, les femelles jusqu’à 64 cm. Selon le standard de la race, ils doivent peser 50 kg maximum et être un peu plus longs que hauts.

Grâce à son sillon frontal distinctif et à ses arcades sourcilières accentuées, le cane corso a toujours l’air pensif. Sa tête est large et encadrée par des oreilles triangulaires pendantes. En Italie, leurs oreilles, ainsi que leur queue, sont encore bien souvent coupées, ce qui est interdit dans beaucoup d’autres pays. Son poil court et brillant et son sous-poil sont très fins. Le poil peut être noir, gris, fauve ou rouge, et toutes ces couleurs peuvent être bringées ou ombrées.

Origine et emploi

Comme son cousin proche le mastino napoletano, le cane corso est considéré comme l'un des descendants des vieux canis pugnacis. Ces animaux puissants étaient déjà utilisés comme chiens de berger et chiens de guerre dans la Rome antique. Descendants de ces molosses romains, les robustes cane corsos ont vécu principalement dans les fermes du sud de l'Italie. Ils y étaient utilisés comme chiens de garde et de troupeau, c'est pourquoi ils sont encore considérés aujourd'hui encore comme des chiens de travail indépendants. L’origine exacte du nom « cane corso » est inconnue : « cane » signifie « chien » en italien, et « corso » pourrait venir du mot celtique « corso », qui signifie « puissant ». Mais il est également possible que ce nom provienne du latin « cohors » qui signifie « gardien ».

La FCI a reconnu pour la première le cane corso en tant que race indépendante en 1996. Aujourd’hui, ce chien remarquable est employé comme chiens de défense, de police et de pistage, ainsi que dans la chasse au gros gibier. Les cane crosos préfèrent travailler en meute. On en trouve encore peu en dehors de l'Italie.

Une personnalité forte et indépendante

S’il reçoit une bonne éducation, les qualités du cane corso ressortiront : il est docile, enjoué, loyal, et il aime les enfants. En tant que bon chien de garde, il ne tolère aucun inconnu, que ce soit un humain ou un animal, sur son territoire. En dehors de cela, ces chiens sont plutôt réservés, ils ont tendance à ignorer les étrangers, voire même à les rejeter. Leur famille est tout pour eux, et ils la défendront en cas de problème. Un cane corso n'est jamais agressif sans raison, mais défendra son territoire et ses proches sans compromis.

A cause de son fort instinct de protection, Le cane corso est listé dans certaines régions d’Allemagne et de Suisse en tant que chien dangereux, et ceux qui veulent en adopter un doivent répondre à certaines conditions.

Mais avec une éducation stricte et une hiérarchie clairement établie, le cane corso sera un compagnon loyal.

Soucis de santé de la race

Comme beaucoup d’autres gros chiens, le cane corso a tendance à souffrir de dysplasie de la hanche et du coude. Les éleveurs sérieux essaient autant que possible de réduire l’apparition de ces maladies, en faisant se reproduire plutôt des animaux sains. Demandez dans tous les cas, avant d'acheter un chiot, quelles mesures de précaution l'éleveur a prises.

Les gros chiens ne doivent pas avoir à monter des marches trop souvent. Une alimentation équilibrée, ainsi que suffisamment d’exercice (mais sans trop de sauts) participent au maintien des articulations.

Certains chiens de cette race sont sujets à des maladies du cœur. Là aussi, l’éleveur peut réduire les risques par la sélection des animaux reproducteurs. Les signes de maladies cardiaques peuvent être la fatigue, l’essoufflement ou la toux. Si vous observez ces symptômes, parlez-en avec votre vétérinaire. Un traitement médicamenteux commencé au bon moment peut soulager le cœur et souvent ralentir l'évolution de la maladie, ou même l'immobiliser pendant un certain temps.

Le cane corso a souvent les yeux sensibles, c’est pourquoi vous devriez le protéger des courants d’air, des ventilateurs et des climatisations. On trouve parfois des cane corsos tout blancs, mais attention : ces chiens sont génétiquement prédestinés à la surdité. Ce n’est pas pour rien que cette couleur ne fait pas partie du standard de la race.

Un cane corso en bonne santé peut vivre jusqu’à 12 ans.

Une nourriture adaptée à ses besoins

La nourriture de votre chien joue un rôle essentiel dans sa santé et son bien-être. Ce n’est pas parce que votre éleveur vous a fourni une portion de la nourriture qu’il donnait au chiot, que vous devez forcément continuer à lui donner la même chose. Vous devez seulement habituer votre chiot à sa nouvelle nourriture progressivement. La meilleure façon d'y parvenir est de commencer par lui donner sa nourriture habituelle juste après l’emménagement chez vous, afin de ne pas le stresser davantage. Une fois qu’il se sent bien dans son nouveau chez lui, vous pouvez commencer à lui donner chaque jour un peu plus de sa nouvelle nourriture et un peu moins de l’ancienne.

Pour ces chiots, il existe des croquettes spéciales pour gros chiens. Cette nourriture contient moins de protéines que celle pour petits chiens, pour éviter qu’ils ne grandissent trop vite et ne souffrent de problèmes d’os. Une alimentation adaptée à la phase de croissance est donc essentielle.

Que vous choisissiez de la nourriture sèche, de la nourriture humide, ou du BARF, la nourriture devrait toujours contenir beaucoup de viande. Evitez les aliments contenant des céréales. La quantité de friandises que vous donnez à votre chien doit être limitée, pour éviter le surpoids. Et, bien sûr, votre cane corso doit toujours avoir de l’eau à disposition.

Un enfant de la nature facile d‘entretien

Il est suffisant de brosser votre cane corso tous les deux ou trois jours, pour retirer les poils morts. Pendant la mue, vous pouvez brosser votre chien avec une brosse à effiler. Ces chiens n’ont normalement pas besoin de bain. Cependant, s’il devait se salir tellement que la brosse ne suffit plus, vous pouvez le laver avec du shampooing doux pour chien.

Comme le « dogue italien » a une peau plus ferme au niveau de la mâchoire et du museau que les autres dogues, il bave très peu.

Pour les soins dentaires, des friandises spécialisées ou des jouets à mâcher peuvent être achetés auprès de vendeurs animaliers.

Un chien pour expert

L‘élevage de ce chien majestueux demande beaucoup de savoir-faire et d’instinct. Le cane corso a besoin d’un maître sensible, droit et clair. Ce gros chien au fort instinct protecteur sera difficile à contrôler s’il est mal éduqué, et il n’est donc pas adapté aux débutants. L’éducation du cane corso nécessite un haut degré de responsabilité ainsi qu'une grande constance, et ne peut être maitrisée seulement en ayant lu des livres, il faut obligatoirement de l’expérience.

La socialisation précoce des chiots et des jeunes chiens est particulièrement importante, c’est pourquoi si vous possédez un cane corso, vous devriez impérativement fréquenter une école pour chiens.

Chien d’utilité cherche travail

Seul un cane corso occupé est un cane corso bien équilibré, car ces chiens restent avant-tout des chiens de travail. Malgré son apparence massive, le cane corso est un chien sportif qui aime accompagner son maître partout. Après un peu d’entraînement, il sera capable de courir à côté de votre vélo, et fera un excellent camarade de promenade. Il est également doué pour l’obéissance, et peut devenir chien d’assistance. Il est moins bon en agility à cause de son poids.

Le cane corso est-il fait pour moi ?

Avant de décider d’adopter un cane corso, vous devez être sûr que vous serez capable de vous occuper de ce chien indépendant. Cette race n’est pas adaptée à une vie en ville ou dans un appartement : elle a besoin de place et d’un territoire à protéger. De plus, vous ne pouvez pas laisser un cane corso trop longtemps seul. Ce chien très attaché à son troupeau a besoin de liens familiaux, de mouvement et de travail. Le maître d’un cane corso doit être sportif et aimer passer du temps avec son chien, au mieux dans la nature.

Ces chiens apprécient beaucoup les enfants. Les enfants plus âgés, qui sont plus à-même de respecter leur compagnon à quatre pattes, pourront développer une amitié très fusionnelle avec lui. Si le chien a été habitué jeune à vivre avec des chats ou d'autres animaux de compagnie, il peut vivre en paix avec eux.

N’oubliez pas que votre cane corso va vous demander beaucoup de temps quotidiennement pendant une décennie, vous devez également penser à sa garde quand vous partirez en vacances ou quand vous serez malade.

Avant d'accueillir votre chien, procurez-vous l'équipement de base, c’est-à-dire un collier, une laisse, éventuellement un harnais, une couverture et/ou un panier, des jouets, de quoi le transporter en voiture, des gamelles, une brosse, et d’autres objets utiles tels qu’une brosse à effiler ou une pince à tiques. Après cela, ce gros chien nécessitera des coûts réguliers : il a besoin de nourriture de haute qualité contenant une grande part de viande, ainsi que de visites de contrôle chez le vétérinaire au moins une fois par an.

Malheureusement, l’apparence impressionnante de la race a attiré par le passé des gens qui voyaient ce chien fier comme un symbole de leur statut plus que comme un ami. La convenance et le manque de connaissances d’un éleveur couplées avec l’instinct de protection et le fort tempérament du cane corso créent une dynamique dangereuse. Mais avec un maître responsable et expérimenté, le dogue italien sera membre de la famille calme et non agressif.

Néanmoins, dans certains cantons suisses et dans les Länder allemands de Bavière, de Brandebourg et du Liechtenstein, le cane corso est un chien « listé », et ses maîtres doivent payer des impôts plus élevés que les maîtres d’autres chiens. Dans le canton suisse de Genève, il est même interdit d’en posséder.

Où trouver un cane corso ?

Une fois que vous êtes décidé à adopter un cane corso, vous pouvez commencer à chercher un éleveur. Cette race se trouve principalement dans son pays d’origine, en Italie, et est encore rare dans les autres pays, bien que le nombre d’éleveurs augmente. En Allemagne, par exemple, aucune naissance de chiots cane corso n’avait encore été enregistrée en 2002. A peine 15 and plus tard, il y en avait plus de 150. Il est possible que vous ne trouviez aucun éleveur dans votre région et que vous deviez parcourir de plus longues distances.

Mais vous devriez quand même regarder votre éleveur d’un œil critique. Est-ce que vous pouvez lui rendre visite chez lui, pour connaitre le lieu de vie et les parents du chien ? Est-ce qu’il répond patiemment et avec expertise aux questions concernant son élevage et la santé des chiens ? Est-ce que les chiots ont été correctement socialisés ? Les parents ont-ils l’air équilibrés et en bonne santé ? Et, dernier point, mais pas des moindres : l'éleveur s'intéresse-t-il également à vos conditions de vie pour pouvoir offrir un bon foyer à ses protégés ? Vous devez pouvoir répondre « oui » à toutes ces questions avant de signer le contrat de vente. Lors de la remise du chiot, il doit avoir été vermifugé plusieurs fois. Vous devez également recevoir son certificat de vaccination et son certificat généalogique, ainsi qu’une ration de sa nourriture habituelle, si vous ne l'avez pas achetée au préalable après consultation de l'éleveur.

Même après le déménagement du chiot, un bon éleveur reste un interlocuteur privilégié pour toute question, et il se réjouira si vous le tenez au courant du développement du chien et lui envoyez des photos.

En tous les cas, n’achetez pas votre chien votre chien auprès d’un éleveur qui n’appartient à aucun club et qui vend des chiens de race supposée pure à bas prix. L’élevage demande de vraies connaissances de la race, et une sélection attentive des bons animaux reproducteurs suivant leur caractère, leur type et leur état de santé, afin d’éviter les mauvaises surprises. C’est un investissement de temps et d’argent, que les éleveurs peu scrupuleux ne prennent pas au sérieux, puisque leur unique intérêt est de se remplir le porte-monnaie. Dans ce genre de cas, tout le monde souffre : vous, les chiots, qui risquent d’être sujets à des problèmes de santé et qui ne sont pas socialisés, et enfin les parents, qui ne sont généralement pas bien traités.

Si vous souhaitez accueillir chez vous un cane corso plus âgé, la recherche peut s’avérer très fastidieuse, surtout en dehors de l’Italie. Cette race est si peu répandue, qu’il faut avoir de la chance pour la trouver dans un refuge. Vous aurez plus de chance et recherchant sur internet, où de nombreux refuges de différents pays proposent des cane corsos ou des croisés. Il s’agit souvent d’associations spécialisées en dogues et autres molosses. Les organisations connaissent bien le charactère des chiens plus âgés, et ils seront capables, en discutant avec vous, de vous dire si un chien convient à votre style de vie et votre expérience.

Si on peut trouver dans les refuges beaucoup de cane corso, bien élevés, qui ont perdu leur maison à cause d'un déménagement par exemple, il y en a aussi qui ont été abandonnés parce que leurs propriétaires précédents en ont eu assez, et ceux-ci n’ont leur place que chez maîtres très expérimentés.

Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur avec votre cane corso !

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.