Exotic Shorthair

plan rapproché sur le visage typique d'un chat exotic shorthair

Vous aimez Garfield ? Alors l'exotic shorthair est fait pour vous. En réalité, le gros matou nonchalant et paresseux mais très attachant que nous connaissons de la TV est inspiré du chat aux pattes courtes et trapues, à la grosse tête et au nez écrasé qu'est l'exotic shorthair.

Le chat persan pour fainéants

Aux États-Unis, on surnomme le chat exotic shorthair, issu d'un accouplement entre un persan et un british shorthair ou un american shorthair, « the lazy man’s Persian », soit « le chat persan pour les fainéants ». En effet, l'exotic shorthair possède toutes les bonnes caractéristiques d'un chat persan, sauf que ses poils courts sont bien plus faciles à entretenir que ceux de ses ascendants à poils longs.

Outre cette différence de pelage, il n'y a pas de différence significative entre l'exotic shorthair et le persan. C'est pourquoi dans certaines associations félines nationales, le shorthair est répertorié en tant que chat persan. Jusqu'à ce jour, la race partage ainsi les mêmes standards que ses semblables. Depuis 1983, la Fédération Internationale Féline (FiFe) reconnaît l'exotic shorthair comme une variante de la race persan.

Origines de l'exotic shorthair

Les chercheurs estiment les premiers ancêtres des persans à l'antiquité. Sans aucun doute, les persans font partie des races de chat les plus anciennes. Toutefois, l'histoire selon laquelle ils sont originaires de la ville persane de Chorassan, d'où l'explorateur italien Pietro della Valle les aurait amenés en Europe est contestée par des études génétiques récentes. Bien que le Français Nicolas Claude Fabri de Peiresc aurait amené les premiers chats à poils longs d'Asie Mineure en France au milieu du 17e siècle, il n'a pas pu être prouvé que ces chats, bientôt appelés persans, étaient en fait les ancêtres de la race que l'on connait aujourd'hui. Une étude publiée en 2014 par l'Université du Missouri (USA) a démontré que la race persan que nous connaissons aujourd'hui était plutôt issue d'une reproduction aléatoire à partir de variantes du bleu russe.

Les nobles chats à poil long sont devenus mondialement célèbres en 1871, lorsque la reine d'Angleterre Victoria a adopté deux chats bleus de la race lors d'une exposition à Londres Ainsi, les Britanniques ont également mené l'élevage des chats persans pendant une longue période. La variante à poils courts des persans, cependant, est née aux États-Unis dans les années 1950. Des éleveurs d'american shorthair ont croisé les persans, chats populaires mais exigeants en soins, avec leurs chats à poils courts.

Le but était d'obtenir un chat persan mais aux poils courts, et donc faciles à entretenir. L'expérience fut un succès : les descendants des persans et des shorthair étaient tout aussi sociables et amicaux que les persans à poils longs, à la seule différence qu'ils avaient les poils courts. Beaucoup d'éleveurs de persans ont alors poursuivi l'élevage de cet exotique aux poils courts et ont ainsi répandu l'exotic shorthair. En 1967, il a été reconnu aux États-Unis comme une race indépendante.

Apparence de l'exotic shorthair

Aujourd'hui, on trouve des exotic shorthair de toutes les couleurs connues du persan. Outre les couleurs les plus courantes comme blanc, noir, bleu, roux, crème, chocolat et lilas, les exotic shorthair existent aussi en chinchilla, robe colourpoint et motifs tabby tigré, marbré et moucheté. Sous son pelage dense, un sous-poil épais fait hérisser ses poils supérieurs, lui donnant un aspect de nounours en peluche.

Le chat exotic shorthair renvoit avant tout une image d'indolence, tout comme le personnage de Garfield. Le chat de taille moyenne à grande est assez trapu et ses pattes courtes et larges se prolongent par de gros doigts ronds qui complètent parfaitement son aspect d'ourson. Un mâle adulte exotic shorthair peut fièrement porter ses 9 kg. Quant aux femelles, leur poids se situe entre 4 et 7 kg. En harmonie avec son corps assez trapu, la tête est large et robuste avec un nez « écrasé », typique des chats persans. La tête grosse et ronde, le visage plat et le nez court et large lui donnent un aspect unique.

chatons exotic shorthair gris et roux assis en studio l'un à côté de l'autre

Attention aux élevages malintentionnés !

Malheureusement, dans le passé, l'élevage abusif a entraîné à plusieurs reprises des chats au nez extrêmement plat, entravant la bonne respiration et entraînant des inflammations et troubles au niveau des yeux, du nez et de la gorge. Ainsi, lors de l'adoption d'un chat exotic shorthair, faites attention à ne contacter que des éleveurs sérieux et responsables qui font de la santé de la race, son bon caractère et son apparence naturelle leur priorité.

Caractère de l'exotic shorthair

Fier, paresseux et charmant !

Un exotic shorthair n'a pas besoin d'un nez extrêmement plat pour être reconnaissable. De toute façon, son caractère unique ne laisse aucun doute sur son identité. Il a une personnalité unique et fière, qui, malgré son indépendance, est exceptionnellement tournée vers les humains. Il apprécie sa paisible vie avec ses maîtres et ne semble jamais s'opposer à une bonne sieste sur le canapé (encore un point commun avec le personnage de Garfield, paresseux mais adorable). Sa nature détendue et sereine a un effet merveilleusement apaisant sur ses compagnons humains, qu'il sait aisément charmer de ses larges et douces pattes. Bien qu'il soit moins enclin aux farces que Garfield, il sait comment faire sourire les gens et faire respecter sa volonté de façon aimable.

Soins et besoins de l’exotic shorthair

Grâce à sa nature calme, il est aussi tout à fait adapté à une vie d'appartement, même si, comme tous les chats, il aime aussi se promener dans la nature. Mais ses incursions ne le mène jamais bien loin de la maison. Après tout, sa gamelle pleine et sa couverture douillette l'y attend déjà. L'exotic shorthair cherche constamment la proximité de ses amis humains. C'est un chat très sociable et bien toléré, qui ne se laisse pas perturber par des enfants agités et bruyants.  Contrairement à beaucoup d'autres races de chats, il se sent aussi bien au sein d'une famille turbulente que dans une vie calme avec une personne seule.

Sa devise : ensemble, on est moins seul

L'exotic shorthair évite au maximum les longues périodes de solitude et d'ennui. Par conséquent, il sera ouvert quant à la possibilité d'un nouveau compagnon de jeu, soit l'adoption d'un deuxième chat. Ce chat très sociable s'entend même avec les chiens, une fois le temps d'adaptation conventionnel passé.

Conformément à sa nature frugale, l'exotic shorthair n'est pas très exigeant en termes de soins. Sa fourrure courte ne nécessite pas non plus beaucoup de soins. Pendant les périodes de mue seulement (deux fois dans l'année), il suffit de le peigner une à deux fois par semaine.

Alimentation de l'exotic shorthair

Même en ce qui concerne l'alimentation, l'exotic shorthair s'avère peu exigeant. Toutefois, pour éviter le surpoids ou d'autres problèmes de santé, il est préférable de se tourner vers une alimentation adaptée à la race et de qualité.

Découvrez notre sélection de nourriture pour chat !

Un exotic shorthair marbré est allongé au bord de la fenêtre et regarde l'objectif

Santé et élevage

Comme pour les chats persans, cependant, l'un des problèmes de la race exotic shorthair est son nez très court pouvant causer un certain nombre de problèmes de santé plus ou moins graves. Troubles respiratoires, yeux qui coulent, difficultés pour s'alimenter et autres problèmes ne sont malheureusement pas rares chez ces individus « pekefaced ». Un autre problème de la race est la consanguinité très répandue dans l'élevage d'exotic shorthair. Ceci peut entraîner d'autres maladies typiques de la race et réduire son espérance de vie.

Pourquoi adopter un exotic shorthair chez un éleveur sérieux

Si vous voulez adopter un chat exotic shorthair, vous devez absolument contacter un éleveur sérieux et n'adopter un chaton que s'il est issu d'un pedigree sain. Assurez-vous qu'aucun de ses ancêtres n'apparaisse plus d'une fois dans son arbre généalogique afin d'exclure toute consanguinité. Un bon éleveur devrait aussi faire tester ses animaux reproducteurs pour détecter toute maladie héréditaire courante et faire vacciner, vermifuger et pucer ses chatons. Un exotic shorthair non victime d'abus d'élevage peut vivre 15 ans, voire plus. Certes, un exotic shorthair pur d'un élevage responsable coûte environ 1 000 €, mais vous vous épargnerez de nombreux frais de vétérinaire.

Autrement, vous pouvez bien sûr tenter votre chance dans un refuge pour animaux près de chez vous. De nombreux chats adultes, dont parfois des persans, des exotic shorthair ou des croisés, attendent une nouvelle famille et espèrent une seconde chance. Demandez alors au refuge d'où vient le chat et s'il est victime de consanguinité ou atteint de maladies héréditaires graves. Habituellement, les gardiens de refuge sont honnêtes et répondront volontiers et ouvertement à vos questions sur l'animal.

L'exotic shorthair est-il fait pour vous ?

Toutefois, avant de courir chez le premier refuge ou éleveur, vous devez vous assurer que l'exotic shorthair vous correspond. Vous ne rendrez service ni à vous-même, ni au chat en vous retrouvant après quelques mois à devoir le rendre parce que la cohabitation ne se passe pas comme prévu. L'adoption d'un animal de compagnie doit être un choix réfléchi. Pour vous aider dans votre réflexion, voici quelques questions à se poser :

  • Ai-je suffisamment de temps pour m'occuper d'un chat ?
  • Y a-t-il des allergies aux chats parmi les membres de la famille ?
  • Ai-je l'autorisation de faire emménager un chat dans ma location ?
  • Qui pourra s'occuper du chat lorsque je devrai m'absenter ?
  • Qu'est-ce que je préfèrerais avoir : un chat d'appartement ou un chat d'extérieur ?
  • Le chat aura-t-il suffisamment d'espace pour se déplacer dans mon appartement ?
  • Qui dans la famille va s'occuper de la nourriture du chat, des soins, des visites vétérinaire et du nettoyage de la litière du chat ?
  • Ai-je les moyens financiers pour un chat ? À ce sujet, vous ne devez pas uniquement prendre en compte le coût d'adoption mais aussi tous les accessoires nécessaires, les jouets, la nourriture et les visites chez le vétérinaire.

Vous avez clarifié tous ces questionnements et tous les membres de la familles approuvent l'adoption du chat ? Vous n'avez pas « peur » des gros chats, vous appréciez la compagnie d'un animal ? Le repos et le calme font partie de vos plus grandes aspirations dans la vie ? Alors le chaleureux exotic shorthair et sa sérénité contagieuse sera pour sûr un bel enrichissement dans votre vie. Et si vous cherchez toujours un prénom pour votre futur colocataire, que dites-vous de « Garfield » ?

Articles les plus utiles

Chartreux

Le Chartreux, le Bleu Russe ou le chat maltais : trois noms différents pour désigner des races similaires. Le Chartreux est même l’une des races de chat les plus appréciées d’Europe !

British Shorthair

Pour les amoureux des chats, difficile de résister à la robe pelucheuse et aux grands yeux du British Shorthair. Sans parler de sa douceur et de son caractère si adorable !

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.