Neva Masquerade

Neva Masquerade

Le Neva Masquerade. Un nom mystérieux pour une beauté mystérieuse. Le Neva Masquerade est la variante « point » du chat Sibérien, et partage de nombreuses caractéristiques avec cette race.

Histoire du Neva Masquerade

Le chat Sibérien n'a commencé à être reproduit en élevage que dans les années 1980, et, depuis 1990, il enchante également les amateurs de chats américains. En dehors du motif point de son pelage, rien ne distingue le Neva Masquerade des chats Sibériens. L'histoire du Neva Masquerade est également proche de celle du Sibérien.

Les chats à poil long ont toujours représenté une grande partie des chats domestiques sauvages en Russie et en Sibérie. Les chercheurs ont longtemps débattu sur les circonstances de l'apparition de ces chats. Alors que certains scientifiques pensent à une mutation génétique, d'autres croient plutôt à des croisements entre des Sibériens et des chats orientaux à poils longs. Ces chats domestiques musclés à la fourrure luxuriante et moelleuse sont appelés « Sibirskaja koschka », « chat sibérien » en russe. La texture de leur corps et de leur pelage diffère clairement de celui du chat sauvage d'Afrique, qui est considérée comme l'ancêtre de tous les chats domestiques. Pour cette raison, on a longtemps pensé que les chats sauvages caucasiens étaient des parents proches des chats de Sibérie, et qu'ils ne descendaient pas des chats sauvages d'Afrique. Cependant, il y a quelques années, une équipe de chercheurs de l'Université d'Oxford a découvert que tous les chats domestiques des cinq continents étaient bien des descendants de ces chats africains.

Les chats à poil long étaient rares en Europe jusqu'au 19ème siècle. Il n’est donc pas étonnant que les chats à poil long de Sibérie aient attiré l’attention des marchands et des voyageurs et aient été importés en Europe. Les chats Sibérien ont été décrits dès 1864 dans un numéro de « Brems Tierleben », après quoi ils sont apparus de manière sporadique dans des publications européennes. Les chats à poil long de Sibérie faisaient également partie de la première exposition féline au Crystal Palace de Londres en 1871. Mais après cette première exposition au Crystal Palace, la race a été oubliée pour un temps. Il y a plusieurs raisons à cela : les animaux à poil long sont rares, et souvent croisés entre eux. Le chat sibérien est ainsi entré dans le patrimoine génétique des races populaires comme le Persan. La situation politique en Russie soviétique a également contribué à ce que la Russie disparaisse de l'histoire de l'élevage de chats pour un moment.

Dans les années 80, les chats Sibériens, et avec eux le Neva Masquerade, ont connu un renouveau. En 1985, un élevage expérimental importé depuis la Russie a été lancé en RDA. À partir de 1986, les animaux à poil long ont de nouveau été exposés. En 1987, la race, alors appelée « chat des forêts de Sibérie », fut officiellement reconnue. La même année, le premier couple reproducteurs de cette race est arrivé en Allemagne. Après la première portée enregistrée en 1989, la race a commencé à faire de plus en plus d'amateurs, y compris à l'étranger. Parallèlement, des élevages de la race ont commencé à apparaître en Russie, et les premiers animaux de cette race ont été exportés de la Russie vers les États-Unis en 1990. Toutefois, le nombre de chats russes aux Etats-Unis est resté relativement bas, en raison des coûts d'importation élevés.

Aujourd'hui, le chat Sibérien est reproduit dans le monde entier. En 1991, son nom de « chat des forêts sibériennes » a été changé en « chat Sibérien » pour mieux le distinguer du « chat des forêts norvégiennes ». En 1992, la race a été officiellement reconnue par la World Cat Federation, et en 1998 par la Fédération Internationale Féline (FIFe). Selon l’organisation faîtière, la variante point, connue depuis plusieurs années sous le nom de Neva Masquerade, est reproduite de manière indépendante. Cela signifie que seuls les Neva Masquerade doivent être accouplés entre eux, et que le croisement avec des chats Sibériens d’autres couleurs n’est pas souhaitable. Ceci conduit naturellement à une grande réduction du pool génétique, et à un risque accru de développement de maladies héréditaires. Idéalement, le Neva Masquerade doit donc tout de même être croisé avec des chats Sibériens. Étant donné que le gène point est transmis de manière récessive, et peut donc faire partie du patrimoine génétiques des chats durant plusieurs générations sans que l'on ne le sache, le Neva Masquerade peut apparaître spontanément dans une portée née de parents monochromes. Il existe cependant aujourd'hui un test génétique pour détecter les mutations points, afin que les éleveurs puissent rechercher spécifiquement les porteurs du gène point tant apprécié.

Chaton Neva Masqueradea

Apparence du chat Sibérien

Le Neva Masquerade est un chat qui attire l'attention ! En tant que variante point du chat Sibérien, c'est grâce à l'apparence de cette race originelle que le Neva Masquerade plait, à savoir sa longue et épaisse fourrure avec des touffes au niveau du cou et des oreilles, un corps musclé et, une queue touffue qui lui confèrent un air de chat sauvage miniature. Il ne fait aucun doute que le chat sibérien, et donc le Neva Masquerade, fait partie des chats de forêt !

En dehors de sa couleur, un chat Neva Masquerade ne doit pas être différent d'un chat Sibérien. Les animaux de taille moyenne de cette race peuvent peser jusqu'à 9 kg. Ces chats se développent assez tardivement, et ils ne commencent ainsi à grandir que vers 3 ans. Leur manteau mi-long est composé d'un poil de couverture imperméable et d'un sous-poil plus épais. Sa crinière épaisse autour de la tête et du cou est particulièrement charmante. En été, le Neva Masquerade perd le sous-poil dense qui le maintient au chaud durant l'hiver sibérien. Son manteau d'été a ainsi l'air beaucoup plus court et moins luxuriant. Les touffes de poils sur les oreilles et entre les orteils, et sa longue queue touffue peuvent cependant être préservées pendant les mois chauds d'été. Le Neva Masquerade, comme le Sibérien, a un crâne arrondi au niveau du front, de grands yeux et de grandes oreilles. Le Sibérien ne peut pas avoir les yeux vairons, et leur couleur doit être en accord avec celle de son pelage. Chez le Neva Masquerade, ils sont d'un bleu vif.

La coloration du pelage du Neva Masquerade en fait un chat particulier : c'est un chat des forêts de Sibérie, et un chat point. Cela en fait la seule race de chats de forêt chez qui le motif point est autorisé ! Les extrémités « froides » du corps du chat (oreilles, queue, pattes et visage) sont colorées en fonction de la couleur de base du chat, les extrémités sont plus foncées que le reste du pelage. La cause de cette coloration inhabituelle est une mutation qui entraine une déficience de l’enzyme tyrosinase, normalement responsable de la production de mélanine. Cela conduit à ce que l'on appelle un albinisme partiel. Chez le Neva Masquerade, un fort contraste entre les zones points et le reste du corps du corps est appreciée. Les yeux doivent être d'un bleu intense.

Différentes colorations peuvent apparaître chez les chats de couleur point. Ainsi, chez le Neva Masquerade, toutes les couleurs de base autorisées chez le Sibérien sont également autorisées pour lui, y compris les rayures tabby (aussi appelées agouti). Les animaux de couleur unie peuvent avoir ce que l’on appelle des dessins fantômes. Depuis quelques temps déjà, des éleveurs tentent d'obtenir de nouvelles couleurs en croisant le Sibérien avec des chats Somalis et Birmans. Ils visent en particulier les couleurs cinnamon et fawn, ainsi que leurs dilutions chocolat and lilas. Ces croisements posent toutefois problème : selon les standards des races, ils ne sont pas autorisés chez les races de chats de forêt comme les Sibériens. Malgré leurs couleurs intéressantes, les chats obtenus par ces croisements ne sont donc souvent pas reconnus par les clubs de race. En outre, ces croisements risquent d'introduire des maladies héréditaires dans le patrimoine génétique du chat Sibérien, qui était jusqu’à présent très robuste.

Les chats points comme le Neva Masquerade existent dans les couleurs suivantes :

  • Seal-point : les Neva Masquerades seal-point ont une couleur de base noire, qui apparaît dans les extrémités « froides » du corps.
  • Blue-point : la couleur de base noire est diluée en « bleu »
  • Chocolate-point : le Neva Masquerade avec une couleur de base brune s'appelle « chocolate-point ».
  • Cinnamon-point : la couleur de base rousse n'est visible qu'aux extrémités du corps.
  • Fawn-point : la couleur de base rousse « cinnamon » apparaît atténuée, elle est diluée en « fauve ».
  • Lilas-point : le « lilas » est la dilution du brun.
  • Crème-point : le terme « crème » désigne une dilution du roux plus forte encore que le cinnamon, la couleur est donc particulièrement clair.

D'autres races points bien connues sont le Birman et le Siamois. Le Neva Masquerade nait très clair, comme toutes les races points, puis sa couleur s'assombrit avec l'âge.

Caractère du Neva Masquerade

En tant que variante point du Sibérien, le Neva Masquerade partage un standard de race avec lui. Cela ressort non seulement dans l'apparence des chats, mais également dans leur caractère.

Il n'y a pas que l'apparence du Neva Masquerade qui est identique à celle du Sibérien. Il a également un caractère simple et naturel comme lui. Tous deux sont dotés de bons instincts, et sont donc de bons chasseurs. Ils aiment sauter et grimper, ainsi que jouer dans l'eau, et ils ont besoin d'être stimulés à la fois mentalement et physiquement. Ces chats qui adorent bouger ne sont donc pas faits pour vivre en appartement. Un balcon ou un jardin bien sécurisé seraient déjà mieux adaptés !

Ce sont des chats intelligents et curieux avec une volonté propre. Une éducation cohérente est donc essentielle. Les jeux d'intelligence et l'entraînement au clicker sont adaptés au Neva Masquerade. Ils apprécient également les jeux de recherche de nourriture.

Neva Masquerade

Education et soins du Neva Masquerade

Le pelage long et dense du Neva Masquerade lui donne un air mystérieux et contribue à la fascination qu'ont les amateurs pour cette race, mais il demande également beaucoup de soins. Heureusement, les chats ont tendance à prendre soin eux-mêmes de leur pelage d'été plus court, mais pendant les mois d'hiver et la mue, il faut parfois recourir au peigne et à la brosse. Après l'hiver, le Neva Masquerade perd presque complètement son épais sous-poil. Les soins du pelage peuvent permettre de limiter la quantité de poils qui se retrouvent sur vos vêtements et vos meubles, et de réduire au minimum la charge qui pèse sur le tractus gastro-intestinal de votre chat à cause de poils avalés. La pâte de malt ou les friandises comme l’herbe à chat peuvent contribuer à l'élimination naturelle de poils dans le tractus gastro-intestinal, avant même qu’ils ne forment de boules de poil.

En tant qu'amoureux de la nature qui aime se dépenser, le Neva Masquerade aime la vie en plein air. Ils ne sont pas du tout peureux, et peuvent même rester dehors en cas de pluie, de tempête ou de neige. Ces chats intelligents aiment se faufiler à travers les sous-bois, grimper, piéger les oiseaux et les petits rongeurs, et sont considérés comme de bons chasseurs. Ils ne peuvent vivre en appartement qu'à certaines conditions. Le foyer idéal pour un Neva Masquerade doit donc offrir de nombreuses possibilités pour se défouler mentalement et physiquement, à l'intérieur comme à l'extérieur ! Un jardin sécurisé est idéal, mais les chats plus calmes seront également heureux avec un balcon sécurisé fournit d'un grand arbre à chat et de nombreux jeux.

Alimentation du Neva Masquerade

En dehors de cela, un régime alimentaire adapté à l'espèce est la meilleure garantie que votre chat vive longtemps et en bonne santé. En tant que carnivores, les chats consomment des aliments contenant une forte proportion de protéines saines. Les chats ne peuvent donc consommer que peu de glucides. Faites donc bien attention à la nourriture que vous leur achetez. La nourriture idéale pour votre Neva Masquerade doit contenir beaucoup de viande, et quelques sous-produits végétaux. Sur l'emballage, la viande doit donc figurer en tête de la liste des ingrédients.

Elevage du chat Sibérien

L'élevage du chat Sibérien, et donc du Neva Masquerade, est relativement récent. La race a jusqu'à présent été épargnée par les prédispositions aux maladies héréditaires. Il incombe aux éleveurs et aux maîtres de veiller à ce que cela reste le cas ! Ne faites confiance qu'à des éleveurs professionnels, et n’achetez pas votre Neva Masquerade à des gens mal intentionnés qui offrent des « chats de race » à prix bas, souvent au détriment des animaux.

L'élevage de chats est un loisir coûteux. De l’accouplement des chats parents à l'élevage des chatons, en passant par la gestation et la naissance des petits, l’éleveur assume certains frais, qu’il doit couvrir avec le prix de vente de ses chats. Cela comprend les soins de santé dont font partie les frais de vétérinaire, les vaccins et éventuels tests de maladies héréditaires, une bonne alimentation, l'adhésion à un club de race, etc. Les papiers du chat ne représentent qu'une petite partie de la facture. Si le bien-être de ses animaux lui tient à cœur, l'éleveur ne comptera cependant pas l'argent qu'il dépense dans le domaine le plus important : les frais de santé. Un éleveur responsable fait soigner les animaux parents et vérifier les chatons par un vétérinaire. Il les fait également vacciner contre les maladies infectieuses les plus importantes, et peut vous fournir les documents correspondants.

Tout cela signifie qu'un Neva Masquerade provenant d'un élevage professionnel ne s'acquiert pas à prix bas. Les amateurs de cette race doivent débourser environ 700 euros pour pouvoir adopter une beauté sibérienne. Une alternative à cela peut être de visiter un refuge pour animaux. Là-bas, de nombreux chats, dont des animaux de race, attendent de rejoindre un nouveau foyer. Les chats issus de refuges sont vendus à des prix moins élevés, qui couvrent une petite partie des coûts liés aux visites chez le vétérinaire et aux vaccinations.

Nous vous souhaitons une belle vie active avec votre beauté sibérienne !

Articles les plus lus

Bengal

Le Bengal est un chat unique, qui peut réellement être qualifié de félin domestique. Pourtant, les éleveurs de la race misent sur les gènes communs que partage le chat Bengal avec les chats sauvages.

Maine Coon

Le Maine Coon fait actuellement partie des races de chat les plus appréciées dans le monde entier. Le Maine Coon naturel, robuste et à l’excellent caractère ne plait pas par hasard !

British Shorthair

Pour les amoureux des chats, difficile de résister à la robe pelucheuse et aux grands yeux du British Shorthair. Sans parler de sa douceur et de son caractère si adorable !