10 août 2018 - Actualisé 28 septembre 2018

Husky de Sibérie

Husky de Sibérie

Ses yeux bleus éclatants et son pelage typique font instantanément penser à des paysages enneigés et à des courses de chien de traineaux : le Husky de Sibérie est facilement reconnaissable par son apparence. On voit de plus en plus souvent ces chiens nordiques qui ont largement gagné en popularité ces dernières années. Découvrez la race Husky de Sibérie de A à Z grâce à votre Magazine zooplus !

Apparence du Husky de Sibérie

On reconnait facilement un Husky sibérien à son apparence de chien de traineau nordique. Son pelage dense composé de deux couches le protège de façon optimale contre le froid. Son sous-poil fin, la plupart du temps de couleur blanche, se renouvelle une à deux fois par an. Lorsque le Husky est en mouvement, la friction des poils fins provoque une sensation de chaleur, qui est préservée par les poils du dessus. La couche de poils mi-longs du dessus peut présenter différentes couleurs, qui vont du blanc, au noir, en passant par le rouge. La plupart des Huskys de Sibérie présentent une bande de couleur au niveau du dos alors que leur ventre et leur poitrail sont blancs. Souvent, ils présentent aussi un « masque » de poils colorés au niveau de la tête.

  • Leurs oreilles poilues sont de taille moyenne, peu espacées entre elles et positionnées très haut sur leur tête. Outre la couleur bleue typique de leurs yeux, il existe également des chiens de race Husky aux yeux ambrés ou même vairons.
  • On dit de la queue arrondie du Husky sibérien qu’elle est « en faucille ». Leur queue n’a presque pas de sous-poils, et remplit une fonction bien précise. Par exemple, lors de risques de tempêtes de neige, ces chiens se roulent en boule et cachent leur museau sous leur queue, cette technique leur permet de respirer un air filtré et légèrement moins frais.
  • Les pattes des Huskys sont tout aussi adaptées au froid sibérien, puisqu’elles sont plus petites que celles des autres grands chiens : la déperdition de chaleur est donc moindre.

Vous êtes plus d’un à avoir déjà confondu le Husky sibérien avec le Malamute d’Alaska. Le pelage de ce dernier ressemble énormément à celui du Husky. Il fait également partie de la catégorie des chiens de traineau, mais est moins connu du grand public. Cependant, le Malamute de l’Alaska est plus imposant, avec un poids de 43 kg contre 15 à 28 kg maximum pour le Husky.

chiot Husky Sibérien

Le Husky de Sibérie : champion sur glace et sur neige

Les ancêtres des chiens de race Husky étaient des compagnons indispensables des tribus nomades sibériennes. En 1909, ces chiens endurants ont connu un fort succès lorsque le commerçant de fourrure sibérien William Goosak participa à la course annuelle de chiens de traineau « All Alaska Sweepstakes ». Au début, les gens se moquaient de ces chiens, en raison de leur petite taille, comparativement au gabarit robuste du Malamute de l’Alaska. Cet apriori a vite laissé place à une certaine admiration lorsque William Goosak arriva à la troisième position du classement d’une course de 408 km. Il marqua ainsi définitivement les esprits. Les Huskys rencontrèrent tout autant de succès l’année suivante, en occupant les premières places du classement de différentes courses similaires. Plus tard, le premier élevage officiel de la race HUsky vit je jour. Le conducteur de chien de traineau norvégien Leonhard Seppala le créa en Alaska avec les chiens de William Goosak.

Un chien de traineau mythique

Il est rare qu’un chien soit aussi étroitement lié à sa discipline de prédilection. Ce n’est pas étonnant pour le Husky de Sibérie, car il est maître des traineaux ! Il peut tracter une charge pesant jusqu’à neuf fois son poids. Il jouit d’un bon sens de l’orientation, nécessaire dans des environnements enneigés, et accompagne d’ailleurs encore les Inuits.

Aujourd’hui, on retrouve le plus souvent les Huskys en tant qu’animaux de compagnie, très appréciés des familles. Le Husky est aujourd’hui un chien idéal pour les loisirs, qui sera ravi d’assumer la fonction de compagnon de sport et fera ses preuves en course de traineau, sans grande surprise !

D’ailleurs, on appelle leurs entraineurs des « mushers ». Le musher tient toujours les cordes tendues afin d‘éviter que les chiens ne se blessent. Il donne aussi un coup de pouce lors des montées et parvient à guider l’attelage à la voix, uniquement en donnant des ordres aux chiens. Le chien de tête assume donc une grande responsabilité : il doit écouter son musher et obéir aux ordres sans hésitation. L’attelage peut être composé de 4 à 20 chiens, en fonction de la longueur du parcours et du type de chemin. Il existe des associations de chien de traineau dans toute l’Europe, qui organisent des compétitions, auxquelles les Huskys de Sibérie participent bien évidemment. Au Canada et en Alaska, des courses de chien de traineau extrêmes sont organisées, avec des conditions climatiques difficiles, lors desquelles les chiens et les mushers parcourent ensemble parfois plus de 1000 kilomètres.

L’éducation du Husky

Un Husky sibérien en tant que chien de garde ? Ce n’est vraiment pas une bonne idée ! Ces animaux tenaces sont en règle générale très gentils envers les humains. Ce trait de caractère du Husky s’explique par les méthodes d’élevage de la race. La plupart des chiens de la race sont indépendants et présentent un grand instinct de chasseur. Des lapins en vue ? Ils foncent ! Les appels de leur maître sont malheureusement très vite ignorés. C’est pourquoi il est indispensable d’accorder de l’importance à l’éducation du Husky, ce qui n’est pas toujours chose aisée. Ces chiens nordiques n’aboient presque jamais mais hurlent comme les loups afin d’attirer l’attention de leur entourage. Comme vous pouvez le deviner d’après leurs origines, ces chiens ont besoin d’une dépense physique importante. Un Husky qui n’est pas stimulé physiquement se trouvera d’autres occupations, ce qui risque de ne pas vous plaire.

Adopter un Husky de Sibérie

Avec son physique remarquable et sa vivacité, il n’est pas étonnant que le Husky de Sibérie gagne la sympathie des amoureux des chiens. Cependant, toutes ces personnes désireuses d’adopter un Husky doivent bien réfléchir avant de franchir le pas et être sûrs de pouvoir répondre aux besoins de leur futur compagnon.

Sans grande surprise, chiens nordiques sont faits pour vivre dans le froid : ils s’épanouissent vraiment lorsqu’ils sont à des altitudes moyennes, alors que la plupart des animaux auraient déjà dû enfiler des bottes de protection. Si vous souhaitez adopter un chien qui préfère être au chaud lors de températures hivernales et qui s´installe volontiers au soleil, nous vous conseillons de vous tourner vers une autre race de chien.

Le Husky Sibérien n’est pas une race de chien qui est fait pour vivre durablement dans des pays chauds. Ces chiens de traineau sont des coureurs de longue durée. Même en tant que chien de compagnie, ils ont besoin de se dépenser suffisamment au quotidien, en pratiquant des activités physiques intenses. Un Husky adulte peut tout à fait vous accompagner à vélo, il apprécie les longues balades ou les joggings, surtout lors de températures fraîches. Si vous êtes toujours aussi enthousiaste de sortir malgré les vents d’hiver, alors vous partagerez cette passion avec votre Husky de Sibérie. Vous devrez habituer votre Husky aux chats, si possible dès le plus jeune âge. En raison de leur instinct de chasseur, les Huskys adultes les considèrent la plupart du temps comme des proies. Un appartement ou une maison avec un jardin serait l’idéal afin que ces grands sportifs puissent se dépenser autant qu’ils le souhaitent. Attention aux dégâts ! Nombreux sont les Huskys qui aiment faire des trous dans le gazon du jardin. Ne soyez donc pas surpris !

Pour plus d’informations à ce sujet, consultez l’article du Magazine sur La cohabitation entre chien et chat.

Husky de Sibérie chien de traineau

Santé et soins du Husky sibérien

Les soins du Husky ne sont pas contraignants : le pelage du Husky se laisse facilement brosser. Le brossage devient particulièrement indispensable en période de mue, étant donné la quantité impressionnante de poils que votre chien perd. Vous ne devez pas laver votre chien, la plupart des saletés sur son pelage se nettoient à l’aide d’un chiffon sec. Mais si vous ne pouvez vraiment pas sauter l’étape du bain, alors utilisez uniquement de l’eau et un shampoing doux pour chien.

Les Huskys sibériens sont des chiens robustes qui ne présentent presque aucune prédisposition aux maladies génétiques. Il est néanmoins essentiel de ne pas surmener un chien avec une telle condition physique surtout pendant sa période de croissance. Les Huskys peuvent commencer à entrainer leurs muscles lentement, une fois l’âge adulte atteint.

Avant d’adopter un Husky, veillez à vérifier que les parents de votre futur animal ne soient pas touchés par la dysplasie des hanches. Les Huskys sibériens ont tendance à être concernés par la dermatose répondant au zinc, qui engendre des problèmes de peau. Dans ce cas, il est indispensable de consulter votre vétérinaire qui pourra prescrire à votre chien une supplémentation en zinc. L’espérance de vie moyenne des Huskys est de 10 à 14 ans.

Check-list avant d’adopter votre Husky

Vous êtes persuadés que vous et votre Husky allez former une équipe imbattable ? Parfait ! Mais avant d’adopter votre Husky, il faut encore mettre au clair certaines choses.

  • Un compagnon de jeu

Beaucoup de Huskys préfèrent passer leur temps dans un jardin plutôt qu’en intérieur. Dans ce cas, il vous faudrait adopter un deuxième chien : le Husky de Sibérie aime être bien entouré. Les chiens de traineau sont habitués aux grandes meutes : la plupart du temps, ils n’aiment pas être seuls. Votre Husky pourra ainsi passer du temps avec son compagnon lorsque vous êtes absent.

  • L’organisation des vacances

Pouvez-vous vous imaginer partir en vacances avec votre animal ? Si oui, renseignez-vous sur les hôtels adaptés aux animaux et souvenez-vous que les vacances au soleil ne conviennent pas à ces chiens nordiques. Si non, recherchez des pensions adaptées aux Huskys ou adressez-vous à un dogsitter pour faire garder votre chien.

  • Les enfants et votre Husky

Si vous avez des enfants, vous devrez mettre en place des règles claires avant l’arrivée du nouveau membre de la famille.

  • L’aspect financier

Pensez aussi aux engagements financiers de longue durée, car en plus des équipements de base comme les laisses, les corbeilles, les peignes et les brosses, les ciseaux à griffes, les couvertures, les cages et caisses de transport pour la voiture, il ne faut pas oublier les dépenses régulières pour une nourriture de qualité ainsi que les visites chez le vétérinaire. Ces coûts peuvent vite augmenter en cas de maladie.

chiots Husky de Sibérie

Trouver le Husky de vos rêves

Si vous souhaitez adopter un Husky, alors vous devrez tout d’abord chercher un bon éleveur. Si vous en avez trouvé un, alors vous avez aussi trouvé un excellent interlocuteur, car un éleveur professionnel répondra à vos questions sur la santé  du Husky, les besoins spécifiques à la race, l’alimentation, les activités et l'éducation de ces as du sport.

Vous pouvez aussi avoir le premier contact avec votre futur chiot au sein de l’élevage et ainsi connaitre ses parents. Ensuite, ce sera au tour de l’éleveur de vous poser des questions afin de déterminer si vous pouvez offrir un foyer décent au petit chiot Husky. Avant l’achat, veillez à ce que l’éleveur appartienne à un club ou une association canine, et n’achetez pas de chien de race sans papiers. Car ces vendeurs proposant des prix bas sont davantage intéressés par votre argent que par le bien-être des chiens. Ils cassent très souvent les prix : dans la plupart des cas, les chiens ne sont pas vaccinés. Les petits chiots ne sont pas socialisés dans les règles et leurs parents ne sont pas élevés en accord avec leurs besoins.

Si vous êtes passionné par cette race, vous trouverez des éleveurs professionnels grâce aux associations et organisations nationales. Vous souhaitez adopter un Husky adulte ? Ou vous avez un faible pour les Husky croisés ? Dans ce cas, vous avez des possibilités autres que l’élevage.  Dans de nombreux pays, il existe des associations pour les Huskys en détresse ou des organisations venant en aide aux chiens de traineau, qui se consacrent aux chiens nordiques ayant perdu leur foyer. Ces personnes pourront donc vous informer sur le caractère de leurs chiens et vous dire s’ils vous correspondent vraiment. Il est possible que vous trouviez un Husky en refuge, qui attende une nouvelle maison. Que le chien vienne d’un éleveur ou d’un refuge, le carnet de vaccination reste dans tous les cas obligatoire.

Nous vous souhaitons de belles aventures avec votre Husky de Sibérie !

Articles les plus lus

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !

Dogue des Canaries

Chien de combat agressif ou chien de compagnie joueur ? Les avis divergent concernant le caractère du Dogue des Canaries. Ce qui est absolument certain, c’est qu’aucun chien n’est né chien de combat. Certains chiens le deviennent, par l’influence de l’homme. Il revient aux éleveurs et aux propriétaires la responsabilité de révéler le vrai visage et les traits de caractère positifs et emblématiques de leur Dogue des Canaries.

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.