Terrier australien

Rédigé par Kerstin S.
terrier australien

Le Terrier australien, plein de gaieté, est tout sauf casanier !

Vous avez dit « australien » ? Bien sûr ! Un terrier australien, cousin éloigné du Berger australien.

À quoi ressemble un Terrier australien ?

Le standard de la FCI (Fédération cynologique internationale) décrit le Terrier australien comme « l’un des plus petits terriers de travail ». À première vue, on dirait une version plus téméraire, sauvage et plus grande du Yorkshire Terrier.

Constitution physique

Ce chien puissant a une hauteur au garrot de 25 cm, une silhouette allongée et pèse environ 6,5 kg. Les femelles sont légèrement plus petites.

Son crâne est long, plat et modérément large, ses yeux sont petits, ovales et bruns foncés. Les oreilles du Terrier australien sont elles aussi petites, dressées et  pointues.

À quoi ressemble le pelage d’un Terrier australien ?

Le Terrier australien a un poil rêche d’une longueur de 6 cm environ et un sous-poil court et doux. Une collerette se dessine nettement autour de son cou, où le poil se fait plus long.

Il existe deux variantes de couleur pour cette race de chien :couleurs sable/rouge. Le standard de la race considère les nuances et les marques blanches comme des défauts.

infographie sur les caractéristiques du terrier australien

Caractère : un Terrier qui a du charme

Comme tous les terriers, le Terrier australien se démarque par une forte personnalité, mais il n’en est pas moins sociable et s’adapte facilement à un grand nombre de situations.

Nature : un petit touche-à-tout

Gai, joueur et toujours partant pour une activité commune, le Terrier australien est un chien sympathique et robuste. Il entretient une relation étroite avec son maître et se montre amical avec les autres humains.

Sa petite taille n’empêche pas le Terrier australien de s’affirmer et de se montrer parfois casse-cou. S’il a bien été socialisé dès son plus jeune âge, les traits de caractère spécifiques au Terrier ne devraient cependant pas poser de problème particulier lors de rencontres avec ses congénères, du moment qu’elles sont surveillées.

Comme tous les terriers, l’Australien n’est pas un chien casanier, il a en effet besoin de se dépenser physiquement et mentalement pour se sentir pleinement heureux.

L’éducation du Terrier australien

Le Terrier australien se distingue par sa petite taille et son intelligence. Il est facile à éduquer et s’adapte volontiers au quotidien de son humain, dans la mesure de ses capacités.

Comme les Terriers australiens sont sur leurs gardes et que les mâles ont notamment tendance à adopter un comportement territorial, il est conseillé de leur apprendre dès le plus jeune âge à maîtriser leurs aboiements.

Ce chien a pour ancêtres des chasseurs de rats et de serpents exceptionnels, ce qu’il vaut mieux garder à l’esprit lorsque le Terrier australien est lâché dans la nature. Les trous de souris et les rongeurs peuvent vite lui faire oublier sa bonne éducation.

un terrier australien dans l'herbe
Le Terrier australien aime les longues promenades

Élevage du Terrier australien

Cet ancien chien de travail est devenu au fil du temps un vrai chien de compagnie et de famille.

À qui convient-il ?

Ce chien venu de l’autre bout du monde présente bien des qualités qui le rendent séduisant aux yeux d’un grand nombre d’amateurs de chiens, il trouvera donc facilement sa place.

La cohabitation avec les chats ne pose aucun problème. En revanche, les petits animaux comme les cochons d’Inde doivent être mis hors de portée de ce chasseur passionné.

Ville ou campagne ? Appartement ou maison ? Le Terrier australien n’a pas d’avis sur la question. L’essentiel pour lui est d’avoir suffisamment d’occasions de sortir et de quoi s’occuper ! Les maîtres seniors dynamiques seront eux aussi parfaitement aptes à élever un Terrier australien.

Les amateurs de Terriers australiens devraient garder à l’esprit que ce chien était à l’origine un chien de travail, aussi mignon soit-il. Les personnes plutôt casanières de tous âges devraient donc s’entendre davantage avec des chiens de la race déjà assez âgés.

Le Terrier australien est-il un chien pour les enfants ?

Ce petit Terrier s’entend généralement très bien avec les enfants, mais vous ne devriez jamais le laisser seul sans surveillance avec un bébé ou un enfant en bas âge.

Le pelage du Terrier australien est-il facile d’entretien ?

Le Terrier australien a un poil rêche et un sous-poil doux que vous devrez brosser une fois par semaine pour empêcher la formation de nœuds Vous pouvez aussi vous rendre chez un toiletteur à quelques semaines d’intervalle pour obtenir une coupe professionnelle.. Débarrassez les poils les plus longs des petits cadeaux récoltés dans la forêt ou le couloir. Point sympathique de cette race : elle perd à peine ses poils.

Certains représentants de la race ont cependant une prédisposition aux otites, il est par conséquent préférable de contrôler régulièrement leurs oreilles et de les nettoyer au besoin.

Vous trouverez ici d’autres informations utiles pour l’entretien du pelage du chien.

Occuper le Terrier australien

Le Terrier australien aime paresser avec son maître sur le canapé, à partir du moment où il s’est bien dépensé avant (comme une longue promenade).

Dans son pays d’origine, le Terrier australien était employé comme chien de berger, ce qui montre à quel point il peut se montrer robuste et engagé. Un grand nombre de sports canins conviennent à cette petite boule d’énergie, comme par exemple l’agility pour les chiens de petite taille, ou encore l’exercice de l’odorat et l’apprentissage d’astuces.

Besoin d’inspiration ? Vous trouverez ici un aperçu de tous les sports canins !

un terrier australien fait du sport
Beaucoup de Terriers australiens aiment l’agility.

La santé du Terrier australien

Les Terriers australiens peuvent montrer une prédisposition à certaines maladies, comme le diabète, les affections cutanées allergiques, l’atrophie progressive de la rétine et la luxation de la rotule.

Longévité du Terrier australien

Ce petit chien originaire d’Australie a une espérance de vie moyenne comprise entre 11 et 15 ans. Si vous lui donnez une alimentation adaptée à sa race, vous contribuerez grandement à une longue vie en pleine forme.

Histoire et origine

Contrairement au Berger australien américain, le Terrier australien vient vraiment d’Australie. Ses racines se trouvent cependant en Europe : les ancêtres de la race ont accompagné les colons écossais sur le cinquième continent, où ils ont été employés à des tâches diverses et variées.  Escorter, protéger, tuer les serpents sont autant de missions que ces petites boules d’énergie ont su accomplir avec brio.

En 1880, le Terrier australien a fait sa première apparition à une exposition canine organisée en Australie. L’élevage officiel a commencé en 1921 avec la fondation de l’Australian Terrier Club et l’élaboration du standard de la race.

Élevage et adoption

Vous vous intéressez au Terrier australien ? Nous vous donnons des conseils pour l’adoption et nous vous indiquons des races de chien alternatives.

Où acheter un Terrier australien ?

Si vous souhaitez faire l’acquisition d’un Terrier australien, le mieux est de vous adresser à un professionnel qui élève la race conformément aux directives de la FCI. Vous aurez ainsi la garantie que ses parents possèdent un pedigree et que seuls des animaux en bonne santé et conformes à la race font partie de l’élevage.

Dans beaucoup d’autres pays, on ne trouve qu’une poignée d’éleveurs. Il est donc fort probable que vous deviez prévoir du temps et un grand nombre de kilomètres à parcourir pour acquérir un chiot Terrier australien.

Combien coûte un Terrier australien ?

Le prix d’un chiot provenant d’un élevage respectueux du bien-être de l’animal s’élève à 1000 euros ou plus.

Races alternatives

Le Norwich Terrier et le Norfolk Terrier font partie des races de terriers sociables qui ont de nombreux points communs avec le Terrier australien.

Le croisement du Terrier australien avec le Dandie Dinmont Terrier et le Yorkshire Terrier a donné naissance au Terrier australien à poil soyeux, un chien sociable qui s’adapte facilement à différents contextes. Le pelage de cette race de chien nécessite cependant plus de soins que celui du Terrier australien.

Vous aimez les petits chiens, sans pour autant être particulièrement fan de terriers ? Un grand nombre de chiens de compagnie, comme par exemple le Bichon havanais, peuvent être une alternative intéressante à explorer

Conclusion : un Terrier sympathique

Si vous êtes à la recherche d’un chien de compagnie, vous ferez un excellent choix en optant pour cette race de chien. Dès lors que les amateurs de chien ne sous-estiment pas ce chien de travail en raison de sa petite taille, ils trouveront chez lui un merveilleux compagnon.


Kerstin S.

J’ai commencé ma carrière de rédactrice sur le forum zooplus. En 2011, certains passionnés de chat de ce forum ont lancé un magazine sur les animaux. En parallèle de mes études j’ai alors pu écrire quelques articles pour ce magazine. Actuellement, je suis une heureuse propriétaire de chien qui aime écrire sur le thème de la santé et des animaux.


Articles les plus utiles
10 min

Spitz nain (loulou de Poméranie)

Si ce n’est pas par sa taille que le Spitz nain impressionne, c’est sans aucun doute par son caractère amical, son assurance et son énergie. Pas étonnant qu'il soit de plus en plus apprécié !
12 min

Cavalier King Charles spaniel

Le Cavalier King Charles spaniel se distingue du King Charles spaniel par un élément facilement repérable : la longueur de son museau. Les deux races tiennent leurs noms des rois Charles Ier et Charles II, qui appréciaient beaucoup ces chiens. Le King Charles est aujourd’hui toujours aussi apprécié qu’à l’origine.
10 min

American Staffordshire terrier

L’American Staffordshire terrier, également connu sous le nom d'« amstaff » attire plus l’attention sur lui que n'importe quelle autre race. Alors qu’il est considéré comme un « chien d’attaque dangereux », et que sa détention est conditionnée voire interdite dans certains pays européens, il est appelé « Nanny Dog » (chien nourrice) en Grande-Bretagne. Cela montre une fois de plus que ce sont bien les maîtres qui en font des chiens agressifs et incontrôlables. Derrière les préjugés se cache un compagnon intelligent, dynamique et toujours fidèle.